background preloader

The Identity Project - What defines you – Sarah Deragon

The Identity Project - What defines you – Sarah Deragon
Related:  Genre & identitéGenre, liberté, antisexisme

BLOG → Genre ! – Je m'interroges, tu t'interroges, interrogez-vous Ton droit, ton choix (mais pas trop quand même) | Le blog d'une gentille Et sincèrement, quand on voit que l’accès à l’IVG est menacé dans des pays comme l’Espagne on se dit qu’il vaut mieux ne pas jouer avec le feu et s’informer dès maintenant au maximum. Et non, non et re-non ce n’est pas qu’un problème féminin, ce n’est pas « un sujet de fille ». Sur ce, les sources ! 1) Les articles de Rue 89 1 et 2 2) La contraception en France : nouveau contexte, nouvelles pratiques ? Les chiffres de l’INED 3) L’indice de Pearl Définition – Chiffres sur Wikipédia – Chiffres sur Ameli-sante.fr 2 bis – parce qu’on a pas corrigé ) Chez Matin Winckler : durée d’action du DIU au cuivre 4 ) Mais également : Choisir sa contraception 5 ) /! Ah oui, et le Vilain vous pouvez le retrouver ici Des bisous !

10 Things Not to Say to a Lesbian September 20, 2013 | Like this article? Join our email list: Stay up to date with the latest headlines via email. Like medieval German poetry, lesbians (and bisexuals, heteroflexibles, queers, pansexuals, and womyn-loving wimmin) are frequently misunderstood. 1. Neither. Possible comeback: “I don’t know. 2. This question dates back to the Victorian era, when Freud postulated that homosexuality may have roots in narcissism, and his so-called castration complex. 3. Well, first we make an offering to the Goddess. Lesbian sex has been confounding people since the dawn of cucumbers. 4. How do you know you’re straight if you’ve never had a dick in your mouth? 5. There is a pervasive cultural assumption about queer women, particularly bisexual ones, that when we aren’t busily destroying the sanctity of nuclear families, we are champing at the bit to have a threeway with a dude.

Transgender UNL student pushes stereotypes aside - Daily Nebraskan: News Marc Woodman didn’t always know. There’s a common misconception about transgender people: that they’re born knowing their appearance doesn’t match their identity. But Woodman, a junior English and political science major from Nebraska City, didn’t realize he was transgender until he was 17 and read a newspaper article about a transgender man. “It took longer because I didn’t know that trans men could exist,” he said. “Society places an unfair expectation on trans people to know from a very early age when there’s no representation. How do you know that you’re something when you don’t even know that it exists? Initially, Woodman kept quiet about his realization. “I was plotting that I would graduate, get a law degree and make a lot of money,” he said with a laugh. But then his mother asked him a question: Why don’t you ever wear dresses? “I said, ‘Well, there’s a good reason, Mom.’” His friends and family have been accepting. They call him Marc now. Woodman’s next steps are uncertain.

Le cerveau a-t-il un sexe ? – Catherine Vidal Souleymane Coulibaly, alias Soro Solo, est un journaliste culturel originaire de Côte-d’Ivoire. Découvreur de talents, il a accompagné l’ouverture de l’Europe aux musiques africaines. Il a collaboré aux magazines de RFI pour lesquels il fait des reportages, ainsi qu’à plusieurs émissions sur France Inter, dont L’Afrique Enchantée qui, après trois saisons estivales, est désormais programmée à l’année. Soro Solo était, jusqu’aux événements tragiques de 2002, le plus fameux des journalistes culturels de Côte-d’Ivoire. Avec plus de 20 heures d’antenne hebdomadaire et une voix reconnaissable entre mille, il reçoit deux fois le prix du meilleur journaliste du pays (Prix Ebony – 1993, 1994). Son émission Le Grognon, lancée en 1989, lui vaut une grande popularité car il y évoque les dérapages des services publics ivoiriens à partir de témoignages sur les petits arrangements avec l’administration. Des membres de sa famille sont assassinés. Depuis, Soro Solo a collaboré à de nombreux magazines sur RFI.

Mon corps m'appartient Hello all, Comme vous l’avez sûrement remarqué, la galerie Mon corps m’appartient a vécu un standby monstrueux de plusieurs moi. Les raisons en sont multiples, la principale étant que je n’ai pas du tout eu le temps d’ouvrir Tumblr pendant des mois (alors que j’y étais auparavant assez accro), et que j’ai dû me concentrer sur d’autres projets personnels urgents et très importants. Ayant repris des études à la rentrée et ayant vraiment envie que ça se passe pour le mieux, j’ai décidé de demander à ma meilleure amie, du Tumblr misandre-radicale de m’aider pour tout ce qui est modération des nouvelles photos. La galerie reprend donc du service et c’est 100% grâce à ma super copine, donc un gigantesque merci à elle, en qui j’ai toute confiance et qui a déjà commencé à s’occuper du chantier que j’ai laissé, avec efficacité et bienveillance.

allhailtheboyspook: my school put me in charge... La straordinaria vita dell’ermafrodita Claudette [FOTO] | GAY.tv Ermafroditismo o intersessualità: un termine che descrive le persone i cui cromosomi sessuali e i genitali non sono definibili come esclusivamente maschili o femminili. Un individuo intersessuale può presentare caratteristiche anatomo-fisiologiche sia maschili che femminili. Claudette è un’ermafrodita. “Preferisco vendere il mio cul* che la mia anima.E’ più difficile ma molto più pulito”. Claudette fa la prostituta e lo fa felicemente. E’ anche una ciclista, una attivista per i diritti delle prostitute, e una persona che sfida ogni stereotipo, conducendo una vita piena e felice. “Non ho mai vissuto l’essere ermafrodita come un problema, qualcosa di negativo” racconta Claudette. “Incontrare Claudette, ascoltarla parlare della sua vita – che solo lei non trova straordinaria, conoscendo i suoi amici e la sua famiglia, i suoi clienti, ho potuto entrare in un mondo così ricco di contraddizioni che è impossibile riassumerlo.

«Il n’existe pas 2 sexes (mâle et femelle) mais 48» – Agnès Giard Berlin, 19 août 2009, Championnats du monde, finale du 800 mètres «dames» : la Sud-Africaine Caster Semenya, 18 ans, accomplit un véritable exploit en courant la finale du 800 mètres féminin en 1 minute 55 secondes 45 centièmes. Sa victoire est de courte durée. À peine la course finie, le staff des équipes rivales et les journalistes sportifs accusent la championne d’être un homme. L’accès aux toilettes pour dames lui est interdit (alors qu’elle urine avec une vulve). Le grand public lui-même s’émeut : «La règle qu’on nous a apprise à l’école : XY : un pénis et deux testicules, XX : un vagin et deux ovaires, c’est à peine si on nous avait parlé des exceptions», s’interroge un internaute. «Les controverses soulevées par le test de féminité (3) ont ainsi contraint le milieu médico-sportif à prendre en compte les niveaux pluridimensionnels de l’identité sexuée et à s’interroger sur la définition de la «vraie femme» : définition impossible», affirme la chercheuse Anais Bohuon.

Si j'aurais su... Pour lire l'article en question, c'est ICI. "Maman pédée". Je suis hétérosexuelle, mais… | Le Poing F Février 2013, texte : Maya Mihindou ; photos : Maya Mihindou et Samir Ouari. edit d’Avril : ajout de liens. Notes de post : 1. Et pour les féministes actuellement : du mot "féminin". 2. 3. 4 "Je crois que le racisme prend sa source dans le “désamour”. 5. 6. 7. 8. 9. 10. «La pente naturelle des juristes libéraux est donc d’observer attentivement les développements concrets de cette nouvelle guerre de tous contre tous, de compter les coups et finalement de déplacer le curseur de la loi en fonction du résultat provisoire de ces combats ; autrement dit, en fonction de ce que la gauche appelle, avec un bel enthousiasme darwinien, « l’évolution des mœurs ».

'Casa Susanna' Documents Secret 1950's Cross-Dressing Community Casa Susana is a compelling book that documents the weekend gathering place of a group of cross-dressers sometime between the mid-1950s and mid-1960s. Discovered at a New York Flea Market by Michel Hurst and Robert Swope, the photos in the book depict this group of individuals at a Victorian-style house in New Jersey called Casa Susanna. The men appear to have used the house as a safe gathering place to form community and spend their weekends together. "Through these wonderfully intimate shots -- perhaps never intended to see the light of day outside the sanctum of the 'house' -- Susanna and her gorgeous friends styled era-specific fashion shows and dress-up Christmas and tea parties," the book's description notes. Check out some images from Casa Susanna below and head here for more information about the book. All images are from Casa Susanna edited by Michel Hurst and Robert Swope, published by powerHouse Books.

Les stéréotypes de genre sont dangereux pour la santé – Madmoizelle.com Le 16 janvier 2014, rediffusé dans le cadre d’un partenariat avec le Centre Hubertine Auclert (notre Manifeste) Les stéréotypes de genre, #OnEnParle ! madmoiZelle est la fière partenaire de la campagne #OnEnParle, pour déconstruire les stéréotypes de genre. Aux côtés du Centre Hubertine Auclert, qui lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes en Île de France, nous nous engageons pour un avenir sans injonctions à la masculinité ni à la féminité. Si tu veux en savoir plus, rends-toi sur le minisite du Centre Hubertine Auclert ou participe au quizz sur l’Instagram de Rose Carpet. Et en attendant, découvre cet article qui témoigne des débats autour des stéréotypes de genre en 2014, et surtout de pourquoi ils sont mauvais pour la santé… Littéralement. En 2018, les stéréotypes de genre sont (encore) dangereux pour la santé Lutter contre les stéréotypes filles — garçons est un enjeu d’égalité et de mixité, selon le rapport du Commissariat général à la stratégie et à la prospective.

Related: