background preloader

La protection sociale

La protection sociale

http://dessinemoileco.com/la-protection-sociale/

Related:  Redistribution et protection socialeRC1.1 - Comment les pouvoirs publics peuvent-ils contribuer ...Social

Revenu de base : une mesure de justice sociale ? Expérimenté sous différentes formes dans le monde, le revenu de base interroge la place de la protection sociale et du travail dans nos sociétés. A n’en pas douter, le revenu de base, ou revenu universel, sera un des sujets du débat qui opposera en fin de semaine les candidats à la primaire organisée par le Parti socialiste. Ce dispositif, qui consiste à verser à chaque individu, tout au long de sa vie, une somme lui permettant de couvrir ses besoins essentiels, est resté longtemps rangé au rayon des utopies. La présidentielle est en train de lui apporter la consécration. A gauche, Benoit Hamon, Yannick Jadot, et dans une moindre mesure, Manuel Valls, en ont fait un axe de leur programme.

Plan pauvreté: les principales annonces de Manuel Valls Prime d'activité, logement social, accompagnement des familles: voici les principaux points de la nouvelle feuille de route 2015-2017 du plan pauvreté, présentée par mardi par le Premier ministre Manuel Valls. Prime d'activité Elle sera mise en place au 1er janvier 2016 et versée tous les mois, mais son montant restera le même pendant trois mois. Remplaçant la prime pour l'emploi (PPE) et le RSA activité, elle pourra bénéficier aux actifs gagnant moins de 1.400 euros (1,2 smic). Selon le Premier ministre, "entre 4 et 5 millions d'actifs seront éligibles à cette nouvelle prime d'activité, dont 700.000 à un million de jeunes". La dépense annuelle est estimée à près de 4 milliards d'euros.

L'accès aux soins des publics précaires » La protection universelle maladie (Puma) Le 1er janvier 2016, la protection universelle maladie (Puma) est entrée en application. Cette réforme garantit à toute personne qui travaille ou réside en France de manière stable et régulière, un droit à la prise en charge de ses frais de santé à titre personnel et de manière continue tout au long de la vie. L’instauration de la protection universelle maladie (Puma) est l’une des principales mesures de la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) 2016. Cette réforme, entrée en vigueur au 1er janvier 2016, a pour objectif de simplifier la vie des assurés, d’assurer la continuité des droits à la prise en charge des frais de santé, de réduire au strict nécessaire les démarches administratives et de garantir davantage d’autonomie et de confidentialité à tous les assurés dans la prise en charge de leurs frais de santé. Des droits ouverts à tous ceux qui résident de manière stable et régulière sur le territoire français Lire aussi

RSA, prime d'activité, AAH : ce qui change pour vous - LCI MODALITÉS - Deux décrets viennent de faire avancer d'un petit cran la réforme des minima sociaux. Revenu de solidarité active (RSA), prime d'activité et allocation aux adultes handicapés (AAH), voici ce qui change. Laurence Valdés Le déficit de la Sécu pour 2014 « sous la barre des 10 milliards d'euros » La ministre de la santé, Marisol Touraine, a annoncé mardi 17 mars que le déficit de la Sécurité sociale repasserait, de manière inattendue, « sous la barre des 10 milliards d'euros » pour 2014, et ce grâce à des dépenses inférieures aux prévisions : « De manière générale, le déficit de la Sécurité sociale va repasser sous la barre des 10 milliards d'euros, ce que nous n'espérions pas nécessairement en lançant la loi de Sécurité sociale » pour l'année prochaine, a déclaré la ministre, auditionnée sur son projet de loi santé par la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale. Lire aussi : Le « trou de la Sécu » expliqué en quatre points « Ce sont des bonnes nouvelles alors que dans le même temps nous avons mis en place et mis en œuvre des mesures » à destination de la population, a estimé Mme Touraine, qui a cité le remboursement des traitements contre l'hépatite C et les « dispositifs sur la santé des femmes ».

La Protection universelle maladie remplace la CMU Garantir la continuité de la prise en charge Instaurée par l'article 59 de la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) pour 2016, la protection universelle maladie (Puma) s'inscrit dans la logique qui avait présidé à la création de la couverture médicale universelle (CMU) en 1999. À savoir, permettre à toute personne résidant en France de façon stable et régulière, et ne relevant d'aucune couverture maladie obligatoire, de bénéficier de droits à l'assurance maladie. L'objectif de cette nouvelle réforme est de garantir aux assurés une prise en charge de leurs dépenses de santé tout au long de leur vie, sans rupture de leurs droits en cas de changement intervenant dans leur vie personnelle (mariage, divorce, veuvage...) ou professionnelle (chômage, changement de statut...). Ainsi, la protection universelle maladie a vocation à répondre aux besoins des nombreux Français qui sont amenés à changer de régime pour leur protection sociale.

La Prime d'activité La Prime d'activité est entrée en vigueur le 1er janvier, pour un premier paiement en février 2016.Elle remplace le Rsa "activité" et la Prime pour l'emploi. Dès à présent, vous pouvez faire une simulation et une demande en ligne. Tout savoir sur la Prime d'activité en 2 minutes : La Prime d'activité est une prestation qui complète les revenus d'activité professionnelle.

Logement : vingt mesures pour la mixité sociale Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Isabelle Rey-Lefebvre Combattre « l’apartheid territorial, social, ethnique » que dénonçait le premier ministre Manuel Valls, lors de ses vœux à la presse, le 20 janvier, quelques jours après les attentats de Paris et Montrouge. C’est l’objectif affiché du plan que la ministre du logement et de l’égalité des territoires, Sylvia Pinel, présente, mercredi 15 avril, en conseil des ministres. Vingt mesures pour améliorer la mixité sociale dans le logement, dont certaines nécessitent un travail législatif qui prendra place dans la loi Egalité des territoires et citoyenneté, déposée au Parlement à l’automne pour être discutée au premier semestre 2016. Le premier volet vise une meilleure répartition des logements sociaux dans tous les quartiers et renforcer l’efficacité de la loi Solidarité et renouvellement urbains (loi SRU), qui oblige les communes des agglomérations de plus de 50 000 habitants de se doter de 25 % de logements sociaux d’ici 2025.

Related: