background preloader

ANTAN - Les Arts & Métiers au XVIIIème Siècle

ANTAN - Les Arts & Métiers au XVIIIème Siècle

http://www.antan.info/

Related:  Vieux métiersSavoirs Faire Ancestraux Nec + Ultra de la ProductionGénéalogie

La forêt en France la forêt en .FRANCE. Vous imaginez-vous la variété de métiers que l’on exerçait autrefois dans nos forêts françaises ? le nombre de forestiers qui en vivaient ? Il y avait – et j’en oublie certainement : * les résiniers (ou gemmeurs) récoltaient la résine Vannerie de l'auzizière L'oseraie Une oseraie est un endroit où l'on cultive l'osier. La mienne fait 55 ares. est occupée par 6 variétés d'osier. L'osier vivant est la variété de saule qui a une qualité vannière (pour tresser des paniers). Les variétés d'osier

Les métiers médiévaux Dans les corporations, un maître a en général 2-3 apprentis en plus de ses enfants. Au début l'apprenti est un domestique. Le métier s'apprend en 10-12 ans. A Paris à la fin du 13ème siècle, l'apprentissage dure : 2-4 ans pour 4 métiers 5-7 ans pour 9 métiers 8-10 ans pour 31 métiers 12 ans pour 3 métiers On ne travaille que 240 j par an en moyenne au Moyen Age. Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15 - Forums Généalogie Bonsoir Jérôme, Celui qui fait profession d'acheter et de vendre à des clients. Le marchand achète, troque ou fait fabriquer des marchandises, soit pour les vendre en boutique, soit pour les proposer dans les foires et marchés soit pour les distribuer à l'étranger. Il y a des marchands qui ne vendent qu'en gros, d'autres qui ne vendent qu'au détail, et d'autres qui font les deux. Les uns ne font commerce que d'une sorte de marchandises, les autres de pusieurs sortes, certains s'attachent au commerce de mer, d'autres à celui de terre.La communauté des marchands de Paris réunissait six corporations : les drapiers-chaussetiers, les épiciers, les merciers, les pelletiers, les bonnetiers et les orfèvres."

Les vieux métiers du pays de Fougères Dernière édition le 27/02/05 Les Vieux Métiers du pays de Fougères : page d'accueil Le Tailleur de Pierre : " Le picaou " ( vers 1945) Pas question de longues études, à 14 ans il est temps de goûter au travail. Regard d'antiquaire Les antiquaires en ligne sur proantic.com. 29 juillet 2009 Les grotesques l'esthétique antique ignorais le terme "grotesque" tel que nous l'entendons aujourd'hui. C'est seulement lors de fouilles exécutées à Rome à la fin du XVème siècle, quand les chambres antiques du palais "la Domus aurea" bâti par Neron furent mis à jour, que l'on découvrit ces superbes décors très variés, riches en couleurs et surtout d'une grande étrangetés. Loge du Cardinal Bibbiena au Vatican

Paléographie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La paléographie (du grec ancien παλαιός / palaiόs (« ancien »), et γραφία / graphía (« écriture ») est l'étude des écritures manuscrites anciennes, indépendamment de la langue utilisée (grec ancien, latin classique, latin médiéval, ancien français, moyen français, français classique, anciens caractères chinois, notation musicale, etc.) Épistémologie[modifier | modifier le code] La paléographie entretient des liens étroits avec des disciplines telles que la philologie, la codicologie ou la diplomatique et est considérée comme l'une des sciences auxiliaires de l'histoire. La paléographie a trois objets : Histoire de la discipline[modifier | modifier le code]

Métiers anciens Prologue Nous trouvons dans notre généalogie, des ancêtres pratiquant des métiers inconnus blattineur, mégissier, tensier de police, garde magasin ... En fonction des époques, en fonction des régions les termes étaient différents. La modernité de la vie, a fait disparaître beaucoup de métier, qui nous sont complètement inconnu, certains ayant même disparu de nos dictionnaires. Histoire des Français. Origine des corporations de métiers. Population industrielle jusqu'au XIIIe siècle. Organisation, associations ouvrières, industries - Histoire, magazine et patrimoine Lorsque les Francs s’établirent en Gaule et s’approprièrent les domaines du fisc impérial et ceux qui avaient été abandonnés par leurs propriétaires — les Francs avec lesquels Clovis conquit la Gaule jusqu’à la Seine étaient peu nombreux ; les terres du domaine public et les terres sans maître leur suffirent et ils ne dépouillèrent pas les Gallo-Romains d’une partie de leurs propriétés, comme le firent les Burgondes et les Visigoths —, les artisans fixés sur ces domaines durent travailler pour leurs nouveaux maîtres. Les uns restèrent isolés et conservèrent leur fonds colonaire à la charge de fournir des produits de leur industrie. La plupart furent distribués, suivant leurs métiers, dans des ateliers dont chacun était dirigé par une sorte de contremaître (ministerialis). La nombreuse domesticité du conquérant germain comprenait donc tous les artisans dont l’industrie lui était nécessaire. Dans ces statuts une seule chose lui appartient : le plan.

Eric Camille Voirin - Cours de paléographie - Paleography course Cours de paléographie - Archive du cours d'ArisitumBonjour, la navigation sur l'ensemble de ce site se fait par le menu latéral de gauche. Ce cours en ligne a été réalisé du 1er novembre 1996 au 28 juin 1997 sur le site Arisitum par : Jean-Claude TOUREILLE, en 1997, Président de L'A.D.I.H.A.F et webmaster du serveur ARISITUM. (Association pour la Diffusion de l'Information Historique et Archéologique en France)Stéphane POUYLLAU, en 1997, étudiant en licence à l'institut d'histoire de l'université Michel de Montaigne - Bordeaux 3Eric VOIRIN, ma modeste contribution a été de mettre en page la version à télécharger et à imprimer du cours.Je ne suis pas un spécialiste en paléographie.

Une nouvelle base indexée sur GeneaNet : "Eclats de bois" Nous avions évoqué il y a quelques mois la richesse du site "Eclats de bois", consacré aux artisans du faubourg Saint Antoine et de l'Est parisien. L'index de leur base est désormais disponible sur GeneaNet : présentation. Créé par Georges Claude Lebrun, passionné par la généalogie et par le monde des artisans, le site Eclats de Bois a vu le jour il y a trois ans. A partir de toutes les sources exploitables, une équipe de bénévoles traque les noms des personnes répertoriées autour d'un périmètre défini, en l'occurrence le populaire faubourg Saint-Antoine et l'Est parisien, où vivaient, notamment au XVIIIème et XIXème siècle, les artisans de tout poil, ébénistes et menuisiers en tête (une centaine de métiers son répertoriés).

Related: