background preloader

Facebook : les dangers et les risques

Facebook : les dangers et les risques
Décembre 2016 Il suffit de quelques minutes pour créer un compte Facebook et de quelques secondes pour y poster un message, une photo ou une vidéo. Mais les facilités d'usage de ce célèbre réseau social ne sont pas sans risque pour les internautes. Confidentialité et sanctions Lors de l'ouverture d'un compte Facebook, procédez avec attention aux réglages de vos paramètres de confidentialité. Poursuites pénales Soyez vigilant sur la nature des propos que vous pouvez tenir sur le réseau social. Des internautes négligents ont déjà été sanctionnés pénalement du fait de données publiées sur Facebook. Licenciement Autre élément à prendre en compte : les risques liés aux propos tenus sur Facebook par un salarié. de veiller à ne fournir l'accès à vos données personnelles qu'à des personnes de confiance (en faisant notamment preuve de vigilance lors de l'ajout d'ami) ; de ne pas publier des données confidentielles, sensibles ou à risques sur votre compte. Piratage et vol de données Justice et procès Related:  FacebookUE17, Culture Numériquemarinebdn

Fiches pratiques Même s’il n’existe pas de recette miracle pour animer une page sur Facebook, voici quelques astuces et bonnes pratiques à adopter pour susciter l’intérêt des membres de votre communauté. Définir votre fil conducteur Avant de commencer à poster, mieux vaut se poser les bonnes questions : à qui s’adresse cette page ? Quel est l’objectif des posts : créer du trafic sur votre site Web, faire grandir l’association, fédérer les bénévoles, faire connaitre vos actions ? Les réponses à ces questions devraient vous orienter dans vos choix, et dans le ton à adopter auprès de votre communauté. Poster le bon contenu… Certaines publications suscitent plus d’engagement (plus de « J’aime », plus de commentaires, plus de partages) que d’autres. …à la bonne heure ! L’heure de publication importe autant que la forme. Privilégier les interactions Sur Facebook, il est possible d’interpeller une autre page lorsque vous postez un statut : un excellent moyen de se rendre visible ! Quelques exemples concrets

pedagotice: Facebook à l'école Sur la page Facebook de Michèle Drechsler, un lien vers ce billet de Chris Dawson qui vante les potentialités des médias sociaux pour les écoles. "Après tout, dit-il, fbk est très utilisé pour les affaires " ( ce n'est pas vraiment l'argument que je donnerais mais bon. J'imagine que cela signifie que fbk n'est pas qu'un jouet). Monique Royer et Michel Lévêque me font déjà une très bonne remarque. 1- Autoriser (ou pas) Facebook dans les écoles ? Cette question m'agace déjà. Il faut faire avec ce que l'on a et en ce moment, notre institution protège en filtrant. Bloquer ? (je rajouterai des arguments contre quand j'en recevrai d'autres) Autoriser ? "Autoriser, car je ne vois pas pourquoi interdire: à chaque responsable de salle de gérer l'utilisation que font les élèves de l'informatique.Utiliser, je suis moins convaincu, sinon dans une éducation aux médias: faire notamment travailler sur les paramètres de facebook, les tensions entre vie privée et vie communautaire." Utilisons !!!

Usurpation d'identité Facebook - Webdroits.fr Les moyens et les conséquences de l’usurpation d’identité sur Internet L’usurpation d’identité sur Internet consiste à se servir de l’identité virtuelle d’une personne et à se faire passer pour elle pour utiliser son compte à différentes fins, souvent frauduleuses. L’usurpation d’identité sur Internet peut se faire de diverses manières, les principales étant : la simple récupération de mots de passe en regardant une personne le taper ou en installant des logiciels qui enregistrent toutes les frappes de la journée sur un ordinateur. Elle peut avoir des conséquences très graves, notamment financières ou en terme de réputation (publication de photos ou commentaires gênants, voire illicites…). Que dit la loi ? L’article 2 de la loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (LOPPSI 2) introduit l’article 226-4-1 du Code pénal qui dispose que : Que faire en cas d’usurpation d’identité sur Facebook ? Nos conseils

Facebook et licenciement : les statuts qui les ont fait virer 1 - « Bienvenue au club des néfastes » Un samedi soir, en 2008, trois cadres d’une société de conseil en informatique médisent sur le compte de leur entreprise. Sur Facebook. Ils prétendent entre autres, en plaisantant, appartenir au « club de néfastes » et se vantent de se « foutre de la gueule » d’une supérieure hiérarchique « toute la journée sans qu’elle s'en rende compte ». Sauf que cette discussion informelle sur le « mur » du réseau social est rapportée à la direction par un autre « ami Facebook » qui a vu ces commentaires sur le réseau. 2 - « Qu’on leur mette le feu à cette boîte de merde ! Cette salariée d’une grande enseigne d’ameublement dira qu’elle souhaitait juste réconforter un ancien directeur récemment remercié. « Cette boîte me dégoûte, écrit-elle sur son « mur ». 3 - Marre de « certaines grosses connes » et de ces « horaires à la con » 4 - « De belles balletringues anti-professionnelles » 5 - Une caricature qui ne fait pas rire Céline Chaudeau © Cadremploi.fr

Impact des réseaux sociaux sur nos comportements : quelles finalités A l'époque de l'avènement d’internet et où les gens disposent de plus en plus de moyens de communication, nous sommes en droit de nous questionner sur l’influence de ces nouveaux médias dans nos vies et sur leur rôle concret dans la société. Jamais communiquer n’a été aussi facile qu’aujourd’hui, à tel point qu’à l’heure actuelle les réseaux sociaux ont su s’imposer comme étant une nouvelle norme sociale, approuvée par et pour la population. Quel impact ces nouveaux canaux de communication ont-ils sur les relations humaines ? Quel est le but de la conception de tels outils pour la société, à qui profitent-ils ? I – La communication « massive » au détriment de la communication interpersonnelle De nombreuses études ont été faites à ce sujet. Nous serions tentés de répondre que c’est la communication interpersonnelle qui l’est et qui plus est que c’est une évidence. II – Nouveaux canaux : bénéfiques ou dommageables pour la société ?

Les dangers de Facebook ? A la lecture de plusieurs articles sur les dangers de Facebook pour la vie privée des internautes, je souhaiterai revenir sur le sujet. Déjà en juin 2006, j'écrivais sur ce blog un billet intitulé "Dangers des réseaux sociaux ?". En me relisant, je constate que les choses n'ont pas changées avec le développement de Facebook ... Alors, Facebook est il dangereux ? Comme un outil mis dans les mains de ceux qui ne savent pas s'en servir, il peut se retourner contre eux ! Les nombreux articles actuels sur les dangers de Facebook, citent des candidats à un recrutement qui se sont vu refuser un poste par ce que leur profil affichait des choses peu avouables (un gestionnaire de patrimoine transsexuel, ou un autre qui s'exhibe un peu trop ... ici). L'utilisation de ces outils de networking nécessite quelques règles d'usage (voir mes précédents billets ici et là) dont la première est de faire preuve de bon sens. François JEANNE-BEYLOT

Quand poster sur les réseaux sociaux ? La réponse a cette question est simple : « ça dépend ». Le mieux reste évidemment de faire des tests, régulièrement, et d’analyser ses résultats. C’est l’avantage des réseaux sociaux, et plus globalement du web : réaliser ce type de test est peu coûteux, les données accessibles sont nombreuses et permettent d’optimiser nos pratiques dans le temps. Néanmoins, il est toujours utile de connaître les statistiques génériques de performance sur les réseaux sociaux, en fonction des jours et des heures choisies pour publier du contenu. QuickSprout a réalisé une infographie qui rassemble ces chiffres, et nous avons choisi de la partager pour 2 raisons : les sources sont fiables (statistiques officielles ou organismes spécialisés et reconnus) et des outils sont proposés pour réaliser ses propres tests. L’infographie ci-dessous propose des clés pour poster au bon moment sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Instagram, et Google+.

Les Réseaux Sociaux ont-ils des effets négatifs sur notre société ? | isegsociomarketing L’origine du terme « réseaux sociaux » provient du domaine des sciences sociales dont on peut citer certains pionniers comme Jacob Moreno, de Stanley Milgram ou des sociologues de Harvard tels que Harrison White et Mark Granovetter. Ces protagonistes ont permis le succès grandissant dans les années 60 de cette « sociologie des réseaux sociaux » qui consiste à étudier les relations entre les individus, pour les décrire et les analyser. Aujourd’hui, l’émergence du web 2.0 et son évolution a révolutionné le monde digital. Il a permis, entre autre, l’apparition des réseaux sociaux sur internet qui connaît encore en 2012 un fort succès. Cependant au fil des années, même si la popularité des réseaux sociaux ne cesse de croître, on constate qu’ils présentent certains effets négatifs sur notre société. Facebook rend malheureux : Réseaux sociaux peuvent rendre paranoïaque et antisocial Les Réseaux sociaux diminuent notre concentration au travail Les Réseaux sociaux rendent moins sociables WordPress:

L'usurpation d'identite sur facebook constitue une atteinte a la vie privee et au droit a l'image Par une ordonnance de référé du 24 novembre 2010, le Président du tribunal de grande instance de Paris a sanctionné l'internaute qui avait créé sur Facebook un faux profil de Omar S. dit Omar, auteur, artiste interprète et comique connu grâce notamment au duo humoristique “Omar et Fred” sur Canal +, du fameux duo Omar et Fred. Un internaute a utilisé l'identité du comédien pour créer un faux profil Facebook qui diffusait des clichés le représentant seul ou avec son partenaire de scène, des commentaires que l'artiste était censé avoir écrit ainsi les réponses de ses « amis » qui y avaient accédé pensant s'adresser à lui. De nombreuses personnes, croyant être sur la vraie page personnelle d'Omar sur Facebook s’y étaient présentées comme étant ses amis, diffusaient des informations personnelles, des photographies. Omar S. a alors fait valoir que la mise en ligne d’un faux profil Facebook constitutif d'un "avatar fictif qui parasite sa vie privée" et viole son droit à l'image.

Antonio Casilli : «Poster sur Facebook, c’est travailler. Comment nous rémunérer ?» Et si chacun de nos tweets, posts, commentaires ou contributions en ligne était en fait assimilable à un travail qui ne dit pas son nom ? Et si chaque internaute était une petite main au service des Google, Amazon et autres Facebook ? C’est le postulat du sociologue Antonio Casilli, qui vient de publier Qu’est-ce que le Digital Labor ? (INA Editions) avec Dominique Cardon. Pour ce spécialiste italien des impacts sociaux d’Internet, notre présence en ligne produit de la donnée et, par conséquent, de la valeur : une valeur intégralement captée par les géants du numérique. Sur le Net, sommes-nous tous des travailleurs numériques qui nous ignorons… Nous avons tendance à concevoir les internautes comme les consommateurs des plateformes numériques. Vous parlez à ce propos de «digital labor», comment définiriez-vous précisément cette notion ? Si le digital labor ne dit pas son nom, comment parler de travail ? Il y a trois critères qui permettent de parler de travail. Qu’entendez-vous par là ?

L'impact des réseaux sociaux sur notre vie Qu'ils soient sur invitation, réservés aux professionnels ou ouverts à tous, les réseaux sociaux et les blogues prennent de plus en plus de place dans notre vie. Avec des millions d'adeptes - Facebook en compterait plus de 800 millions -, ils s'imposent comme outils de communication et de changement. Bien sûr, les réseaux sociaux offrent des avantages à ceux qui s'y inscrivent, mais aussi quelques inconvénients. Nous en énumérons quelques-uns ici. Les avantages Des outils de communication Les réseaux sociaux sont rapidement devenus un outil de promotion pour les entreprises commerciales et les fournisseurs de service. Des outils d'information C'est également via les réseaux sociaux que les entreprises de presse et les organes de communication informent leurs membres (followers) des derniers développements dans l'actualité. Des outils de rapprochement Des outils de partage Des outils valorisants Ces mêmes réseaux sociaux contribuent également, pour plusieurs, à renforcer leur ego. La vengeance

Sans titre Droits d'auteur et photos... ce qu'il faut savoir ! - Etourisme.info Etourisme.info Durant ce mois d’août, la rédaction vous propose une rediffusion des articles les plus lus sur notre blog. L’article de ce jour, signé Sébastien Gonzalez, a été publié en janvier 2015. Qui sait vraiment en matière de droits d’auteur à quelle sauce vos visuels produits ou partagés sur vos sites Internet et vos réseaux sociaux sont mangés ? A qui appartiennent-ils ? Peut-on tout faire avec les contenus trouvés sur le web ? A qui appartiennent les photos publiées sur Instagram et sur Facebook… ? Pour faire simple, la propriété intellectuelle d’une œuvre, dont une photo, est régie par deux droits : [source : Wikipédia] Le droit patrimonial, qui encadre l’exploitation de l’œuvre.Le droit moral, qui est perpétuel, inaliénable et imprescriptible. Après plusieurs cas peuvent se poser. Photos prises dans le cadre du travail A qui appartiennent les visuels pris par un salarié d’entreprise avec le matériel de l’entreprise et sur le temps de travail… alors ? Quid du crédit photo ? Attention, méfiance !

Comprendre Facebook (1/3) : Le rôle social du bavardage On le sait depuis longtemps. Accéder à un service, ne signifie par pour autant savoir l’utiliser, le comprendre, ni même le maîtriser suffisamment pour être capable d’innover, de créer avec. Les outils numériques sont familiers de ces cloisonnements. Pas seulement, les dangers de son utilisation comme aiment à nous le répéter les grands médias de manière souvent simpliste ou certains experts avec plus de finesse (je vous renvoie au livre de notre collègue Jean-Marc Manach La vie privée un problème de vieux cons pour mieux comprendre la problématique de la vie privée à l’heure des réseaux sociaux, qui ne sera pas le sujet de cette série), mais plus encore le potentiel créatif que l’outil libère, son fonctionnement intrinsèque. Comprendre les médias sociaux et leur fonctionnement social et psychologique comme technique, tel est l’enjeu de ce dossier. Apparemment, Facebook est un babillage chronophage et décérébrant Soit. La fonction phatique de l’internet De l’importance sociale du bavardage

Related: