background preloader

Plus de maîtres que de classes

Plus de maîtres que de classes
eNq9V9ty2jAQfc9XePxum0sLTseQaWnSMpNMaRKmfWOEvQZRYTm6cOnXVzZOwB2bBhH10V7N2Yt2zx4FV5slsVbAOKZJz266DduCJKQRTmY9e/x44/j2Vf8iWKAVOjzWdRuT7qVthQRx3rMzszsFlHD3593tZ1AAwOz+hRXQ6QJCUTonBSbuV8TndyjNzljBiuLIWoKY06hnp1Lkf62AC6bC6KeUCUQGSMCMsm3gFb9LR5qTdrfbaTcOrYGX4b7CAeY/KPvFUxTCiNEVjiCq9BIjwkHLQ7yORkjMh0lMK5G9tDXpvu90fN9LieROBM4SYcGAO08Sss+8gMC1vK+fsztWu5avWbsxB3aLkpm50g1oImAjsgrWVC/rEEw0Exjl/WUofJlVh4aIVBc/ZpPxgxYwg6cHYCsCR+oSYZ4StHUXPNX18V0C2z7kn5U+cNR76V0tH1PEYcxIJfhciJR/8Lz1eu2i0EkRw9yN2fN9e7pJGW0oNbRUMkUldeiLcMnNDrwiNJxEdM3fuJnVrCCGlBmY4m5DExNKxiARRvl+VFophhLBfJjcMNVq3+IY15CvYFIPPD24iDLyazZuLfzhYJdglQExhrYlXKJo392Rg20RSGZirsTBM1LhQ3UibHp24+X3Pocq4sgPvFQh/8gdF2HvLYG3y/TUdcVMUv2AykTUNK0m0WM+EJuiVTFwQ8GjBdrcw9OwGvejsqoohNNwmu/8jt/qXLb9Zqt7jmTIl6Kx0bs/YGFjTj7tdpdJ6YBq9m7M9GgjJ75jnOq39Vj7sEcr8XWXdXaDj0w9LYjC/6vGiSTEO60Aclqd/VkiRmoKGPNSQBVQjbUELsb3w6Ni52y1qJR6rVo8/aIU2msD/y9VrH6/nZ6XEh9ySnCIhHpKm5JQJvXtzlCJ++X6UXfF7SM2xtaDsrA05KeYouJt9raiT83EP9982TCcsZYLAWOoOL9pUq2DdzOhK7OvTwxzLx0DLxOy/Ys/dqA3lw== Related:  Former et faire collaborer les profsPlus de maîtres

Evaluation de formation - FORMATEUR La question de l’évaluation des formations d’enseignants est complexe. Elle n’est pas réellement pensée au sein de l’éducation nationale. On ne mesure pas l’impact des formations et ce qui existe est parfois superficiel. Les formations dispensées aspirent à développer de nouvelles compétences que l’on a jugées nécessaires pour résoudre des problèmes rencontrés dans la classe. A ce jour, il existe plusieurs types de formation dans l’enseignement : * les animations ou conférences pédagogiques : temps de formation généralement courts, de 1h30 à 6h, dispensées par un ou plusieurs « experts» : inspecteur (IEN ou IA IPR), conseiller pédagogique, formateur second degré, professeur ressource, etc. * les groupes de travail : temps de formation à durée variable pendant lesquels des enseignants, avec un animateur, doivent accomplir une tâche de production ou répondre à une commande. (non exhaustif...) Ces différentes modalités donnent lieu à des évaluations variables : - aucune évaluation

Maitres surnuméraires : à quelles conditions ? La publication de la circulaire sur les "maîtres surnuméraires" dans les écoles donne chair à une question importante pour la refondation de l'Education prioritaire : comment faire de cette proposition un levier pour le travail collectif, au service de la réussite de tous ? On en parle beaucoup, mais ce n’est pas si nouveau : il y a presque dix ans, un intéressant rapport de la DEPP tentait d’évaluer l’impact des maîtres surnuméraires (MS) dans les écoles, mis en place dans le cadre de la déclinaison des politiques d’éducation prioritaires sur les territoires. L’étude concluait notamment qu’on attendait beaucoup de lui, par son effet d’entrainement, « rassembleur, expérimenté, volontaire, voire formateur », référent, sécurisant. Au passage, notons que ces qualités sont souvent celles qu’on cite pour les directeurs efficaces, nous y reviendrons. L’expérience du Centre Alain-Savary - Comment ne pas « saupoudrer », noyer le MS sous une foule de priorités ? Articuler les métiers

Le prétexte est un jardin Dans son école rurale, au cœur d’un village de Normandie, Catherine Muller cultive avec ses élèves un jardin. L’image semble bucolique, photo sépia d’un temps paisible. Et pourtant, cette initiative est pleine de modernité. Rencontre avec une enseignante qui fait jaillir de la terre moults apprentissages. « Quand on est enseignant, on partage nos passions avec les enfants ». Cette façon d’aborder la classe a surpris lorsqu’elle est arrivée dans son premier poste en primaire, et même déstabilisé certains collègues. Certains jours, le maire rend visite aux enfants dans le jardin et discute avec eux. Le jardin est alors un terrain d’apprentissages précieux, juste devant la classe, derrière les baies vitrées qui lui offrent une belle lumière. La pédagogie de projet s’invite aussi dans l’enceinte de la classe. Monique Royer

Plus de maîtres que de classes Lors des Journées de l’innovation les 27 et 28 mars 2013, ont eu lieu conférences, tables rondes et ateliers autour des principaux axes de changements de la refondation de l’école : maternelle, "plus de maitres que de classes", numérique, décrochage, etc. Le déploiement de l’opération "Plus de maitres que de classes" dans le premier degré a donné l’occasion aux Cahiers pédagogiques pendant les semaines à venir d’interroger les futurs participants à la table ronde. Une manière de préparer dès maintenant la mise en place du dispositif, pour qu’il permette un meilleur apprentissage de tous les élèves. Aujourd’hui, les vidéos lors de la manifestation. Vous les aviez découverts dans cet article. Quels éléments permettent à votre collectif, aux collectifs en général, de fonctionner le mieux possible, sur le plan de l’organisation, mais aussi de la didactique et de la pédagogie ? l’importance d’un support initial (méthode de lecture, livre du maître) que « chacun pourra mettre à sa main » ;

L'observation centrée sur l'élève Comment travailler en équipe dans un établissement scolaire ? Par François Jarraud "Travailler ensemble peut être source de plaisir". Entretien avec C Letor L'équipe pédagogique est une référence permanente des instructions officielles qui la chargent toujours davantage. Le guide proposé par Caroline Letor a l'avantage de s'appuyer sur de nombreux cas et de proposer un ensemble d'outils pour découvrir les règles du travail collectif et faciliter sa mise en route dans un établissement scolaire. Caroline Letor, Comment travailler en équipe au sein des établissements scolaires ; de Boeck, Bruxelles, 2010, 200 p. Commander : "Travailler ensemble peut être source de plaisir". Il y a en France, mais aussi semble t-il en Belgique, une injonction à travailler en équipe qui est reconnue par des heures de concertation au primaire, mais qui ne va pas plus loin que l'invitation dans le secondaire. Il y a dans la plupart des pays européens une injonction faite aux enseignants à travailler ensemble. Caroline Letor L'ouvrage

M. Develay : Plus de maîtres que de classes On dit que le diable, celui qui divise et qui détruit les harmonies, est dans les détails. Cela conduirait-il symétriquement à penser que la lumière qui apporte la vie et facilite la connaissance, cause d’harmonie, est dans l’essentiel ? Dans ce cas, que peut-on trouver comme puissance mythique dans le « plus de maîtres que de classes » ? 1. La circulaire du 15 janvier 2013 précise entre autres : « Les écoles prioritairement concernées par l'attribution de ce moyen supplémentaire sont celles de l'éducation prioritaire, mais aussi des écoles repérées localement comme relevant de besoins similaires… Diverses formes d'interventions pédagogiques peuvent être choisies dont la co-intervention dans la classe avec le maître titulaire ou la prise en charge de groupes d'élèves en fonction de leurs besoins. La mission du maître supplémentaire vient en appui de ses collègues dans la classe. Ce maître supplémentaire, volontaire et formé devra ainsi tout à la fois : 2. 3. Un détail, ou l’essentiel ?

Des méthodes alternatives pour motiver les élèves La proportion préoccupante d'élèves qui sortent du système éducatif formel sans diplôme ou, même s'ils arrivent à décrocher le précieux sésame, ne travaillent que pour l'obtenir sans aucun intérêt pour les contenus d'apprentissage, incite à adopter de nouvelles approches pédagogiques, alternatives à l'apprentissage livresque orienté vers les savoirs plutôt que vers les savoir-faire. S'agit-il d'ailleurs de "nouvelles" approches ? Il existe déjà bon nombre d'approches alternatives qui ne sont pas nécessairement complexes à mettre en place. Dans un grand dossier sur la motivation publié par le CEP (Center on Education Policy) aux Etats-Unis, le dernier article de la série porte justement sur l'utilisation de méthodes pédagogiques différentes pour accroître la motivation des élèves. Il fournit quelques exemples de classes ou d'écoles ayant voulu essayer autre chose. Apprendre par l'enquête ou dans la communauté Deux modèles sont mis en valeur dans l'article. Et la technologie dans tout ça?

Respire - RESPIRE, le réseau social de l'innovation RESPIRE : qu'est-ce que c'est exactement ? Comme de nombreux autres réseaux sociaux, RESPIRE (réseau d'échange de savoirs professionnels en innovation, en recherche et en expérimentation) permet à tout membre : d'initier ou de participer à des discussions (tchat et forum) ;de créer des groupes de travail et d'en définir les outils et les règles d'intégration ;d'accéder, de produire et de diffuser des informations, notamment sous forme de documents (vidéos, écrits etc.) ;d'inviter qui il souhaite à rejoindre le réseau. Cet outil donne la possibilité de fusionner en un lieu unique les pratiques de veille personnelle et veille partagée, d'engager un travail collaboratif et de créer des communautés de pratiques. Un réseau social de l'innovation... pour quoi faire ? Le concept de RESPIRE et sa mise en oeuvre répondent à plusieurs objectifs : Comment s'inscrire ? L'inscription doit se faire via une adresse académique (@ac-nomdelacadémie.fr) ou nationale (@education.gouv.fr).

Questions réponses eNq1V9ty2jAQfc9XePyOLwkNoWPItDRpmUkmaRKmfWOEvQZRxXJWMpd+fWVjAnRsEkT0xODVnL1o9+xRcLl4ZtYMUFCedGzf8WwLkpBHNBl37MHTdePCvuyeBFMyI9vHWo43bLVtK2REiI6dm50RkEQ4v29vvoECALS7J1bAR1MI5c65TFLm/CBickvS/IwVzDiNrGeQEx517DSTxVcrEBJVGN2UoySsRySMOS4Dt/y8c8QfnrVa52fetjVwc9x3OKDiF8c/IiUh3COf0QiiSi8xYQK0PMTz6J7IST+JeSWymyL4w+Zp+7Tpuy8ZCKnqLBoIqfoBoeVzvs5pX8VOLzQrNhCANyQZmytYjycSFjKvW03N8r6gTDOB+6KrDIWf5dXhIWHVxY9xOHjUAkZ4eQScMdhTl4iKlJGlMxWpro+fGeDysfhb6YNGna2O1fIyIgIGyCrhJ1Km4rPrzudzh4SNlCAVTozrG3d10zLaUgiCZ6gopA59Gj4LE4Ou6IsmEZ+LD25iNSMEiTIDKqY2NClhhgiJfJPd223f944a9bULQ4lQ0U+uUTXYXRzTGtKVmOmBp1sXsYv8nv1aC7890DuwykAQyXIHlym6d1akYFsMkrGcKCmwRip9qE6ERcf2Xj9vcqgmjOLIax2KP4XrMvCNJXBXuR66qNAkyfd4lsiattWkeCp6clE2KwVhKHgyJYsHeOlX435RVhWFbHgNv9lqNz3v01nL98+PEQvFOjQ2fA9b7GvMydfVzjIpGkjNxo1RjzgK6tunAC/0WDXc7tFKfN0lnd/gE6qnBFP4/9U4yRhzDytANqrO/kj5kmlKF1MiQBVOjXOONXjo7xU3R+tDpc1r9eHhF6TQ3hu4wdpVv84Oz0aJjWzEaEjysExJJpMqdmWoxP1+9aS70DYRG+Pm3q6QNOSnnJ3yDfaxIk9Nwptvu3wEjljCpVwxVJy/PKnWvauZ0JXVVweGuRGKgZsL1+7JP1YNLWQ=

Related: