background preloader

Approche par compétences - Éducation nationale / Enfance / Jeunesse / Luxembourg

Approche par compétences - Éducation nationale / Enfance / Jeunesse / Luxembourg
L’approche par compétences consiste en un apprentissage plus concret, plus actif et plus durable. Elle est un des éléments clés des réformes actuelles pour adapter l’école luxembourgeoise aux besoins de notre temps. Il s’agit là d’une démarche dans laquelle sont engagés tous les systèmes éducatifs européens. Elle consiste à définir les compétences dont chaque élève a besoin pour passer à l'étape suivante de son parcours scolaire, pour accéder à une qualification et pour être préparé à l'apprentissage tout au long de la vie. Une compétence, c’est un ensemble de connaissances, de savoir-faire et de savoir-être que l’élève doit pouvoir utiliser pour répondre à un problème précis. Un mécanicien d'automobile doit avoir appris des éléments de mécanique, de pneumatique et d'électronique, mais il n’est considéré comme compétent que s’il est capable d'utiliser toutes ces connaissances pour détecter et réparer la panne de votre voiture. Les compétences ne remplacent pas les connaissances.

L'évaluation des compétences et l'importance du jugement Auteur : Gérard Scallon, Professeur associé, Faculté des sciences de l'éducation, Université de Montréal Pendant plusieurs années et jusqu’à ce jour, les pratiques d’évaluation des apprentissages se sont accommodées sans trop de peine aux concepts de mesure et d’évaluation et elles se sont même développées malgré une certaine confusion entre les termes. L’évaluation est devenue une réalité qui englobe une foule d’opérations, et ce, sans que celles-ci ne fassent nécessairement appel au jugement des personnes qui évaluent. La pratique des examens objectifs, caractérisés par des tâches précises comme répondre aux questions à choix multiple, jouit d’une tradition solidement établie. Les résultats chiffrés obtenus à plusieurs examens sont traités arithmétiquement pour se fondre dans un résultat total qu’il reste à interpréter et à utiliser dans une mécanique de certification. Dans la vie courante, toute information se limite à une donnée stérile si elle ne repose pas sur le jugement.

Dangers, incertitudes et incomplétude de la logique de la compétence en éducation 1 La déferlante des compétences touche également d’autres pays, mais nous sommes dans l’incapacité d’ (...) 1L’école ressemble à une mer tumultueuse : au déferlement d’une vague fait suite le déferlement d’une autre. Dans le champ pédagogique, ces vagues ont pour nom : pédagogie active, pédagogie par centres d’intérêt, pédagogie fonctionnelle, pédagogie par projets, pédagogie par objectifs et, dernière écume, pédagogie par compétences. Ces courants successifs ne sont pas des modes : chacun a sa logique propre et, généralement, a pour ambition de combler une défaillance du courant précédent et/ou du système éducatif. 2Pour Delvaux (2003), le concept de compétences constitue un concept étendard dans la mesure où il réalise, autour de lui, le consensus de groupes de pression traditionnellement en opposition. 3La notion de compétences renvoie, en effet, à un réseau intégré de connaissances, susceptibles d’être mobilisées pour accomplir des tâches. 6• elle est orientée vers une finalité 2.

Un passage obligé dans la planification de l'évaluation des compétences (1ère partie) Auteur : Jacques Tardif, Professeur, faculté d'éducation, Université de Sherbrooke Déterminer des indicateurs progressifs et terminaux de développement Cet article est une adaptation de la première partie d’un texte qui a été soumis pour les Actes du colloque de l’AQPC, 2004, par M. Tardif. Il détermine quelques exigences de l’évaluation des compétences et il fournit un exemple d’évaluation à partir d’une échelle descriptive développée par le ministère de l’éducation du Québec pour la compétence « Écrire des textes variés », étalée sur l’ensemble de l’ordre d’enseignement primaire. La seconde partie de l’article précisera, à la suite de la présentation de deux échelles descriptives élaborées à l’ordre collégial, la nature et les caractéristiques des indicateurs progressifs et terminaux de développement dans le contexte de l’évaluation des compétences et un exemple illustrera ces indicateurs en considérant une compétence en soins infirmiers.

L'approche par compétence by serge mercier on Prezi Chroniques en innovation et en formation » Blog Archive » Evaluer pour les apprentissages, ça marche: mode d’emploi (vidéo) texte de la vidéo L’évaluation reste un problème à l’Ecole en France. Dans un collège de 600 élèves, un principal a dénombré les actes d’évaluation délivrés dans une année scolaire : 90 000 notes. « Ils essayaient de «donner de la valeur» à ce qu’ils mesuraient au lieu de mesurer ce à quoi ils donnaient de la valeur. » Hargreaves et Shirley, 2009 Certains en réaction s’engagent dans des « classes sans notes », mais quelle est la question ? L’évaluation scolaire est l’activité la plus routinière, terriblement quotidienne, et celle dont on ne parle jamais (assez), sauf pour s’en plaindre. On passe plus de temps à évaluer qu’à apprendre. La pression notatoire en mettant l’accent sur la comparaison entre élèves, influe directement sur le climat de classe ; elle peut altérer l’estime de soi et la confiance des jeunes dans une école supposée quand même bienveillante. L’évaluation est au cœur du « réacteur scolaire » : elle énergise comme elle brûle. Professionaliser l’évaluation, oui mais comment ?

De l’approche par les objectifs à l’approche par les compétences Bouallag Mohamed Université Mouloud Mammeri- Tizi-ouzou/Algérie L’approche par les compétences ne constitue pas dans le domaine de l’enseignement, une évolution indépendante de la pédagogie par objectif, n’est qu’un design parmi des nombreux design. Cette approche s’intègre dans ce qu’on appelle de manière générale, la pédagogie par objectifs. Les objectifs de la 1ère générationLes objectifs comportementaux Il est difficile – du moins dans le domaine de l’enseignement - de donner une définition au concept de la compétence sans définir ce qu’est un objectif pédagogique, ceci pour la raison qui ne permet de considérer, une compétence, en fin de compte, comme un objectif que les programmes d’enseignement visent à réaliser, soit au niveau cognitif de l’élève soit à son niveau socio- affectif, ou à son niveau psycho- moteur.Nous n’allons pas nous attarder sur les différentes définitions que les spécialistes ont donnés à un objectif pédagogique. Dans le domaine de l’éducation : C- Chez G.

ETUDES DU TEXTE ARGUMENTATIF Il est rare qu'à l'examen une question invite à analyser la valeur de tous les pronoms. Mais prenez l'habitude de vous y intéresser, tant il est vrai que les questions "qui parle ? à qui ?" sont essentielles devant un texte argumentatif. Aucune des questions de compréhension ne doit être traitée comme un pur et simple relevé. Prenez l'habitude de faire un petit bilan de votre étude de la situation de communication. la fonction référentielle : le langage transporte des informations documentaires (faits, lieux, dates) avec une relative objectivité. Retrouvez ces fonctions à l'œuvre dans le texte de Fontenelle. III : identifier les thèses en présence : Le relevé des indices d'énonciation doit guider votre réponse à ces deux questions classiques au baccalauréat : - quelle est la thèse soutenue ?

Onomasiologie et sémasiologie - IniTerm.net Deux points de vue possibles pour l'étude des termes: le point de vue onomasiologique et le point de vue sémasiologique. La démarche onomasiologique : On part du concept c’est-à-dire de la notion technique, l’objet scientifique, un comportement ou une pratique dans un domaine spécialisé, pour aller vers les différentes réalisations du terme dans les différentes langues. On parle dans ce cas d’approche notionnelle. La démarche sémasiologique : Celle qui, inversement, va du signe vers le concept. Un jeu littéraire utilisant la démarche onomasiologique: L'écrivain argentin Borges s'est amusé à proposer, dans une de ses nouvelles une classification conceptuelle étrange, qui n'a aucun ancrage dans le réel (conceptualisation impossible), et donc aucun terme pour la désigner. Borges imagine une encyclopédie chinoise apocryphe "Le comptoir céleste des connaissances bénévoles" dans laquelle les animaux se divisent en : Vous apprécierez la catégorie du "etc."...

Un cadre conceptuel pour l'élaboration des curriculums selon l'approche par les compétences La refonte de la pédagogie en Algérie – Défis et enjeux d'une société en mutation, Alger : UNESCO-ONPS, pp. 125-136 / MILED, M. / 2005 Télécharger la publication L'objectifde ce travail est de présenter quelques éléments d'un cadre conceptuelet méthodologique susceptible d'aider à la conception d'un curriculumselon l'approche par les compétences (APC), dite aussi approche parintégration des acquis. C'est la deuxième perspective qui faitl'objet de notre réflexion. Pour le faire, nous nous proposons dans unpremier temps de partir d'une définition d'un curriculum; de citerquelques motivations à sa réécriture ou sa refonte, puis de cernerl'une des entrées actuelles d'élaboration des programmes, celle qui estfondée sur l'approche par les compétences en montrant les principes surlesquels elle prend appui et les orientations méthodologiques destinéesà sa mise en place au niveau des curriculums. Une définition du curriculum Des raisons de changement d'un curriculum

Élaborer une unité didactique à partir d'un document authentique Chaque époque, du fait de sa conjoncture socio-économique, de son évolution technologique, de l’état de ses recherches en didactique, des particularités de son public…, a fait naître des "manières d’enseigner" que, par commodité, nous appellerons "méthodologies" (1). Chaque méthodologie naissante se démarquant évidemment de celles qui l’avaient précédée. Chacune d’entre elles a cependant eu le mérite de contribuer à l’avènement de la suivante et à l’évolution du processus d’enseignement / apprentissage sans pour autant offrir de solution miracle. Il faut donc les resituer dans leur contexte pour admettre leur pleine adéquation aux exigences de leur époque. Il apparaît également que l’évolution soit impulsée à la fois par les méthodologies qui font évoluer les pratiques de classe et par les acteurs de terrain qui font évoluer les théories pédagogiques. En fonction de la tâche (4) à réaliser, l’enseignant détermine les besoins langagiers nécessaires à sa réalisation. Exposition Traitement

Définition de l'approche par les compétences; son but et indication des compétences clés dont un élève a besoin. by alimapulcherie Apr 11

Related: