background preloader

Les performances financières d’Apple déçoivent

Les performances financières d’Apple déçoivent
Benjamin Jébrak - 29/01/2014 Avec 51 millions d’unités du iPhone vendues, les résultats du dernier trimestre financier de Apple, présentés lundi dernier, n’ont pas impressionné les investisseurs. Alors que les investisseurs d’Apple s’attendaient à la vente de 56 millions d’unités du iPhone lors du dernier trimestre financier de l’entreprise, Apple rapportait des revenus de 57,6 milliards de dollars américains et un bénéfice net de 13,1 milliards de dollars américains. Bien qu’il s’agisse tout de même d’un record de ventes pour l’entreprise, les investisseurs s’attendaient à de meilleurs résultats financiers. La valeur en bourse des actions d’Apple en a immédiatement été affectée alors qu’elle enregistrait une baisse d’environ 8 % quelques heures après la présentation des résultats financiers de l’entreprise, selon Information Week. Lire aussi : Prévisions de ventes mondiales et de croissance en Chine pour l’iPhone La situation financière d’Apple est toutefois loin d’être précaire. Related:  APPLE

Retour sur les derniers résultats financiers d’Apple Lundi soir, Apple a présenté ses résultats financiers pour le dernier trimestre, d’octobre à décembre 2013. Des résultats record à perdre tout sens de la mesure, qui ont déjà été présenté sur le Journal du Geek. Seul ombre au tableau, un bénéfice net en très légère baisse, sur la tendance de l’année fiscale terminée en septembre dernier qui était marquée par le premier recul depuis 2001. Bien entendu, on parle toujours d’une des sociétés les plus riches du monde, capable de ridiculiser les profits pourtant là aussi astronomiques de la concurrence, et d’une marge nette à la limite de l’indécence : elle s’élève à 22,7 % sur le dernier trimestre. Mais les bilans financiers d’Apple, c’est surtout l’occasion de faire le point sur les ventes des produits de la marque. Avec plus de 150 millions d’iPhone écoulés en 2013, Apple réalise donc une nouvelle performance historique, y compris sur le seul dernier trimestre. Pour finir, il ne faut pas oublier l’importance des revenus annexes d’Apple.

Apple est plus riche que les États-Unis Selon un dernier rapport, Apple est désormais plus riche que le gouvernement américain. Le gouvernement américain aurait-il vraiment de quoi s’inquiéter lorsque l’on apprend qu’Apple est plus riche que lui ? En effet, le Trésor américain a déclaré, ce jeudi, que le gouvernement disposait d’une réserve de cash de 73,8 milliards de dollars contre … 76,2 milliards de dollars pour la firme de Cupertino selon ses derniers résultats financiers annoncés à la fin du mois de juin. Même si ces chiffres ne sont bien-sûr pas comparables, cela s’explique surtout par le fait qu’Apple gagne beaucoup plus d’argent qu’elle n’en dépense, contrairement au gouvernement américain qui est au au bord du défaut de paiement. Rappelons qu’en terme de capitalisation boursière (secteur de la technologie), Apple est la firme la plus puissante au monde et se retrouve désormais plus riche que le pays “le plus puissant” du monde ! Réagissez sur le forum. [ Via Financial Post ]

Pourquoi Apple est vraiment phénoménal 623,52 milliards de dollars. C'est la valeur de l'entreprise Apple, sur la base du cours de son action, qui a clôturé lundi soir à 665,15 dollars. La firme de tous les records - qui était, on le rappelle, au bord de la faillite en 1996 - a encore frappé. Cette fois, elle a dépassé (sans tenir compte de l'inflation) la capitalisation atteinte par Microsoft en 1999, le tenant du titre de la plus grosse capitalisation de tous les temps aux Etats-Unis. En redressant les chiffres pour tenir compte de l'inflation, Microsoft -et IBM-, battent Apple. Le précédent record de Microsoft datait de la bulle Il avait été établi le 27 décembre 1999, juste avant l'éclatement de la bulle internet début 2000. La croissance de la capitalisation est impressionnante Ces deux dernières années, la valorisation d'Apple a quasiment triplé et gagné 400 milliards de dollars. Apple dépasse de loin la valeur de ses pairs L'entreprise vaut plus que Microsoft, Google et Intel réunis. Jusqu'au billion de dollars?

[Etude] Apple, roi de la fidélisation dans les mobiles Selon la dernière étude du cabinet GfK, relayée par Reuters, les clients mobile d’Apple seraient les plus fidèles de tous les utilisateurs de smartphones. En effet, 84% des utilisateurs d’iPhone déclarent qu’ils opteront encore pour un iPhone lorsqu’ils devront changer de portable. Un chiffre qui tombe à 60% pour les détenteurs de smartphones équipés d’Android, et à seulement 48% pour les adeptes du BlackBerry. Pour plus de 70% des sondés le choix de rester fidèle s’explique « par la cohérence de l’intégration des fonctionnalités et de l’accès aux contenus en ligne sur leur portable ». Si Apple fait figure de leader en matière de fidélisation, la croissance des ventes d’iPhone tend quelque peu à ralentir. Le cabinet GfK souligne, pour sa part, que cette course dominée par Apple est cruciale. Rappelons tout de même qu’Android est devenu la première plateforme mondiale sur le secteur des smartphones.

Economie : Apple et Google sont les marques les plus chères au monde 09 Oct. 2014, 12h18 | MAJ : 09 Oct. 2014, 12h54 Sa valeur a progressé de 21% en un an pour atteindre 118,86 milliards de dollars (+21% en un an), soit 93,01 milliards d'euros. Elle est toujours talonnée par Google qui conserve également sa 2e place. Le géant américain de la Toile dépasse également le cap des 100 milliards de dollars, du jamais vu auparavant(107,44 milliards de dollars, soit 84,09 milliards d'euros, +15% sur un an). C'est la première fois depuis la création de ce classement en 1974 que deux marques atteignent une valeur dépassant 100 milliards de dollars, souligne Interbrand dans un communiqué. Coca-Cola, qui occupait la première place de ce palmarès jusqu'en 2012, se contente de la troisième marche du podium avec une valorisation de sa marque à 81,5 milliards de dollars (soit 63,8 milliards d'euros). > Restez informés !

9.2-Apple n’est plus le leader du marché-2014-08-13 | L'informatique personnelle actuelle Dès le départ, certaines personnes vont être choquées par le titre. Malheureusement, depuis le décès de Steve Jobs, en 2011, Apple a perdu son leadership. Le secteur de la technologie est une course sans merci. Vous pouvez être le leader du marché un jour et presque disparaître l’autre. Pour illustrer cela, regardons le marché des grands smartphones. Jusqu’à présent, Apple avait snobé le marché des grands portables. Fierté et affaires ne font pas bon ménage! Il est facile de reconnaître le leader d’un marché. Apple avait, à la fois, le leadership du marché des smartphones et des tablettes. Perdre la bataille du système d’exploitation pour mobiles Plus critique que de perdre le leadership des grand smartphones, le système d’exploitation pour mobiles iOS d’Apple a été supplanté par les dernières versions d’Android. Apple n’a pas appris Apple n’a pas appris de ses erreurs des années 1980. Alliances La domination d’Apple dans le marché de la mobilité dans les entreprises glisse actuellement

Apple a vendu moins d’iPhones que prévu - Les Echos App Store : 10 milliards de dollars en 2013 Alors que le CES bat son plein, Apple essaie de tirer la couverture à elle. Dans un communiqué de presse, la marque à la pomme affirme que l’App Store a généré plus de 10 milliards de chiffre d’affaires en 2013. Décembre a bien entendu été le mois de tous les records avec des ventes dépassant le milliard de dollars ! Apple indique que sa plate-forme de téléchargement est désormais disponible dans 155 pays et propose plus de 500 000 applications natives pour iPad. D’autre part, elle fait les bilans évoquant les succès de l’année passée citant pelle-mêle Heads Up (Ellen DeGeneres), Moves (ProtoGeo), Afterlight (Simon Filip) et Impossible Road (Kevin Ng).

Apple pèse plus que Microsoft en Bourse Steve Jobs, CEO d'Apple, avec la tablette iPad. © Bloomberg Apple est désormais la deuxième entreprise américaine la plus capitalisée, derrière Exxon Mobil. L'action est actuellement à son plus haut historique, portée par des performances financières exceptionnelles. La capitalisation boursière d'Apple, qui atteint désormais plus de 240 milliards de dollars, a dépassé celle de Microsoft. Apple est maintenant la deuxième valorisation de l'indice Standard & Poor's 500 (S&P 500), derrière Exxon Mobil. Le mois dernier, l'entreprise se plaçait au quatrième rang. En comptabilisant l'intégralité des actions et pas seulement le flottant (qui est de 99,2% pour Apple et 87,7% pour Microsoft), Apple reste cependant toujours derrière Microsoft. Le titre d'Apple a connu une forte hausse cette semaine après la publication de résultats excellents de la part de l'entreprise.

Apple annonce des résultats record

Related: