background preloader

Français 1ère : le personnage de roman

Français 1ère : le personnage de roman

http://www.lesbonsprofs.com/notions-et-exercices/premiere/francais

Related:  Français LycéePour le lycéeLettres/françaisecrire

Personnage et héros de roman Mise en forme des caractères Le personnage principal d'un roman est la personne sur laquelle est fondée toute l'action, et toute la cohérence de l'histoire contée. Dans notre langage quotidien, nous appelons toujours le personnage principal le héros de l'histoire ; or le véritable héros est l'individu qui parvient à vaincre les difficultés et à régler les problèmes par l'intermédiaire de sa force, son pouvoir ou son intelligence. Les vrais héros de romans vivent de multiples aventures racontées dans de nombreux ouvrages, ils ont déjà des capacités ou des facultés particulières qui autorisent ces aventures. Cependant, faut-il attendre de tout personnage principal qu'il soit un héros ?

des cartes mentales en français (tous niveaux) carte mentale: comparaison et métaphore. français carte mentale: composition des mots. français carte mentale : expansion du nom. français 10 fautes d'orthographe courantes que vous ne ferez plus 1. L'accord du participe passé précédant un infinitif Faut-il accorder un participe passé suivi d'un infinitif ou non? Cela dépend. Il faut d'abord identifier le sujet du verbe à l'infinitif. Par exemple, dans la phrase "les arbres que j'ai vu planter", les arbres ne font pas l'action de planter. LE PERSONNAGE DE ROMAN e terme de personnage désigne chacune des personnes fictives d'une œuvre littéraire. Le roman, en devenant au XIXème siècle le genre dominant, a redéfini ce concept apparu à la Renaissance et qu'on réservait au théâtre : c'est à travers l'écriture romanesque en effet que peut le mieux se dissiper une confusion encore entretenue dans le public entre la réalité et la fiction, et que le cinéma a contribué à fortifier. Car le personnage est un création concertée par le romancier, dans la logique de l'univers qu'il fait naître et du regard qu'il est décidé à porter sur le monde. Avec lui se vérifie l'avertissement d'Albert Thibaudet : « Le romancier authentique crée ses personnages avec les directions infinies de sa vie possible, le romancier factice les crée avec la ligne unique de sa vie réelle. Le vrai roman est comme une autobiographie du possible, [...] le génie du roman nous fait vivre le possible, il ne fait pas revivre le réel."

LES PERSONNAGES Il convient de prendre conscience qu'un personnage n'est pas une personne, même si la conception du personnage renvoie à la conception historique de la personne. C'est un signe littéraire composé à l'aide de procédés plus ou moins conventionnels qui se traduisent dans des indices textuels. Au départ, ce signe est souvent vide ; il se charge de sens, de valeur progressivement au fil du texte ; c'est souvent seulement à la fin du roman qu'il est fixé, déterminé à la fois par des séries d'informations et de transformations ou évolutions. Le fonctionnement du signe personnage est ainsi quelque peu cumulatif : des informations sur le personnage sont ainsi progressivement accumulées ; dans l'incipit de l'Assommoir de Zola, Gervaise et Lantier ne sont qu'un prénom féminin et un patronyme : « Gervaise avait attendu Lantier jusqu'à deux heures du matin.»

LES GENRES LITTÉRAIRES Si la notion de type de texte est assez claire (le texte se définit en fonction de son intention et de son type d'organisation ; voyez notre tableau), la notion de genre littéraire est plus floue : chaque époque définit sa notion de genre selon les attentes des lecteurs et les idéologies dominantes. Néanmoins, dans chaque grand genre (roman, poésie, théâtre, argumentation), certains textes obéissent à un système d'énonciation comparable, sont traversés d'un même registre (l'impression particulière ressentie par le lecteur) ou traitent des thèmes convergents. On se tiendra à cette définition sommaire pour recenser les genres littéraires les plus fréquents, sans oublier que le propre de l'écrivain est de faire voler en éclat les prétendues barrières entre les genres. Approche du genre : les trois radicaux grecs qui constituent le mot définissent l'autobiographie comme "l'écriture de sa propre vie". Formes dominantes : Types de discours : narratif, descriptif.

Savoir écrire : Expression écrite : Elaboration de planches de Bandes Dessinées - Ecole numerique Description succincte de l'activité Exercice de réalisation en ligne de planches de BD à 3 cases en noir et blanc avec des personnages, des objets, des gadgets et des bulles à compléter et à placer sur une planche vierge (version papier) Exercice de réalisation en ligne de planches de BD à 3 cases en noir et blanc avec des personnages, des objets, des gadgets et des bulles à compléter et à placer sur une planche vierge .(version en ligne) Détail du contexte, des objectifs, du déroulement Travail réalisé à partir d' un site de création de Bandes Dessinées C' est un service Web qui vous permet de créer un blogue de bandes dessiné sans être un dessinateur.

Le personnage de roman au XXème siècle Par Alain Cresciucci, Université de Rouen « Passé huit heures du soir, les héros de roman ne courent pas les rues dans le quartier des Invalides. Muguet n’était encore qu’un adolescent médiocre lorsqu’il tourna à l’angle de l’avenue de Ségur. » Antoine Blondin « la grande forme de la prose où l’auteur, à travers des ego expérimentaux (personnages), examine jusqu’au bout quelques thèmes de l’existence »1 Milan Kundera Introduction Analyser un roman Genres littéraires : Le roman : Liste de leçons disponibles Un roman est une œuvre narrative en prose. C’est un récit d’imagination. Lire un roman de façon approfondie implique d’être attentif à ses éléments constitutifs afin d’en dégager le sens.

Clé des procédés littéraires Tout ce qui peut se faire dans le domaine des lettres: effet de style, "fleur de rhétorique", forme poétique, type d'argument, artifice romanesque, jeu de mot... se trouve ici; y compris le geste et le dessin accompagnant du texte. Sur les 100 000 façons de communiquer, combien y en eut-il d'identifiées, de nommées, de Cicéron à Joyce, des védas au post-modernisme? En voici quelque 8 000, françaises pour la plupart. Elles ont été classées, comparées, dotées d'exemples. Même inconnues, elles vous sont accessibles: par les exemples, par l'index des termes de leurs définitions, par leurs circonstances d'utilisation, par leurs catégories de classement. En moins de trois choix, vous répondez à une question et elles sont à vous!

ressources histoiredesarts Marcel Proust et André Gide impriment au roman une mutation décisive : introduction du point de vue de l’auteur/narrateur, transformation de la structure narrative… A l’étranger : Virginia Woolf, James Joyce, Franz Kafka En poésie, tandis que Paul Valéry poursuit le travail formel mallarméen, qu’émergent les « poètes de Dieu » Charles Péguy et Paul Claudel, certains comme Blaise Cendrars et surtout Guillaume Apollinaire explorent des formes et contenus nouveaux

Mauriac, Le romancier et ses personnages. DOCUMENT : Le personnage de Roman MAURIAC, Le Romancier et ses personnages, Le livre de poche, 1972 (édition R-A. Corrêa, 1933), p. 81 sq. L’HUMILITÉ n'est pas la Vertu dominante des romanciers. Ils ne craignent pas de prétendre au titre de créateurs. Des créateurs !

Related: