background preloader

L'imprimante 3D pour tous [FutureMag #5]

L'imprimante 3D pour tous [FutureMag #5]

http://www.youtube.com/watch?v=AWzjTxuhImQ

Related:  chris_richardFABLAB - Imprimante 3DImprimante 3DImpression 3DImpression 3D

Entretien d'embauche: les attitudes à éviter Cinq minutes: c'est le temps qu'il faut à 37% des employeurs pour juger un candidat en entretien d'embauche. Et en quinze minutes, 71% d'entre eux savent si vous correspondez au poste à pourvoir, d'après un sondage mené par le cabinet CareerBuilder France auprès de 500 recruteurs. Assez expéditifs, ils fonderaient leur premier jugement sur les attitudes du postulant, plus ou moins à l'aise dans la relation. Pour la moitié des recruteurs interrogés, le manque de contact visuel est le premier critère de défiance. Suivi de près par la mauvaise position sur son siège, l'absence de sourire ou le fait de montrer un embarras (bouger sur sa chaise, jouer avec quelque chose sur la table...) .

L'Agence nationale des Usages des TICE - L'impression 3D en technologie La classe de 3e de Michel Bigos travaille sur un projet d’habitat étudiant respectant les principes du développement durable. Après les nécessaires étapes de recherche d’information, de conception et de modélisation, une imprimante 3D est utilisée pour réaliser la maquette de ce logement optimisé. L’origine du projet Michel Bigos, professeur de technologie au collège Camille-Guérin de Vouneuil-sur-Vienne (86), travaille avec ses élèves de 3e sur un projet lié au développement durable. L’objectif de ce projet est de réaliser la maquette d’un logement étudiant énergétiquement performant à l’aide d’une imprimante 3D.

⇒ Imprimante 3D fonctionnement - Comment ça marche ? L’impression 3D n’est pas une technologie fonctionnant d’une seule et même manière. Il existe en effet une multitude de procédés permettant d’imprimer un objet en 3D. Si les techniques d’impression sont différentes sur la forme, le principe reste toujours le même. Il consiste à superposer des couches de matières avec une imprimante 3D selon les cordonnées transmises par un fichier 3D. Le guide suivant révèle le fonctionnement de cette machine étape par étape, ainsi que les logiciels et les matériaux qu’elle utilise selon le procédé employé.

Imprimante 3D silicone Si les fabricants de filaments flexibles (NinjaFlex, FilaFlex et consorts) se targuent de caractéristiques proches du silicone, il n’était jusqu’à aujourd’hui pas possible d’utiliser du silicone à proprement parler avec les procédés actuels de fabrication additive. En effet, le spécialiste de la fabrication de produits chimiques WACKER a annoncé dans son dernier rapport avoir développé une imprimante 3D silicone ! Le géant de l’industrie chimique a donc réussi à dompter les propriétés du silicone qui ne lui permettent pas d’être extrudé en le chauffant simplement comme les thermoplastiques et même les métaux. Les chercheurs ont mis au point un processus à mi-chemin entre la stéréolithographie et l’impression jet d’encre. La machine dépose du silicone avec un taux élevé de viscosité goutte par goutte sur un lit en verre.

Le processus de recrutement et la grille de sélection - Exemple d'évaluation des candidats Le but final d'un processus de sélection est de présenter un nombre restreint de candidats satisfaisant aux exigences du poste vacant aux responsables de la ligne directement concernés par le recrutement, afin de faciliter leur prise de décision. Il s'agira donc de réduire, à chaque étape, le nombre de candidats retenus pour l'étape suivante, en recoupant les observations des différents évaluateurs et en resserrant peu à peu les écarts avec le profil du poste. Le processus de sélection s'appuie principalement sur la grille d’évaluation, qui permet au recruteur d’effectuer un tri entre les candidats lors des différentes étapes d’une sélection. De plus, celle-ci fournit une information synthétique qui facilite le classement et la hiérarchisation des candidatures.

Questions fréquemment posées à propos des imprimantes 3D (suite du dossier) 1. Combien coûte l’impression d’une pièce? Comment se servir de Cura 15.06.X ? - Makershop.fr En ce début de mois de Juillet 2015, Ultimaker a fait peau neuve de son « Slicer » (ou trancheur) tant apprécié, Cura. En effet, celui-ci est passé en version 15.06.X et a su apporter plus qu’une simple refonte graphique, il est notamment question d’ajout de nouvelles fonctionnalités que nous allons pouvoir vous détailler à travers cet article. Le nouveau Cura : une refonte graphique au premier coup d’œil La première chose qui saute aux yeux lorsque nous ouvrons pour la première fois ce nouveau Cura est bien sûr sa nouvelle interface graphique, plus sobre. Au revoir donc à notre cube bleu si caractéristique d’Ultimaker et bonjour à un nouvel espace de travail gris/blanc. Comparaison de l’interface Cura

Impression 3D : les différents procédés L'impression 3D est en passe de s'imposer comme le nouveau moyen de création d'objets. Aujourd'hui, pour produire ces objets de façon industrielle, on utilise des procédés de soustraction, c'est-à-dire que l'on enlève de la matière, par fraisage ou découpe, par exemple. L'impression 3D propose l'inverse, à savoir l'ajout de couches de matière successives. Pour ce faire, de nombreuses solutions existent, voici les principales... Le dépôt de filament fondu Plus connue sous l'acronyme FDM (Fused Deposition Modeling), cette méthode a vu le jour il y a une trentaine d'années grâce à S.

Related:  fulgurance