background preloader

Qui dirige Internet ? Les explications de l'ICANN

Qui dirige Internet ? Les explications de l'ICANN
Surnommé le "réseau des réseaux", Internet est né de la rencontre entre le réseau ARPANET (voulu par la DARPA) et plusieurs autres concepts identiques (réseau CYCLADES, projet RAND, NPL...). Aujourd'hui, la connexion à ce vaste système se fait pour le grand public via les fournisseurs d'accès. Il existe toutefois une multitude d'intervenants qui participent à la gestion du réseau des réseaux. "Internet est en soi un réseau d'ordinateurs répartis à l'échelle mondiale comprenant de nombreux réseaux autonomes volontairement interconnectés", explique la société pour l'attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet (ICANN, en anglais), elle-même partie prenante de l'évolution du réseau. "Ils travaillent en coopération selon leurs fonctions respectives pour créer des politiques et des normes partagées entretenant l'interopérabilité mondiale d'Internet pour le bien public".

Serge Tisseron Posté par Serge TISSERON le 7 juin 2012. La première révolution engagée par la culture numérique est culturelle La culture du livre est une culture de l’un, dominée par une conception verticale du savoir : celui qui sait écrit un livre pour ceux qui ignorent. La seconde révolution engagée par la culture numérique est cognitive. Si la culture du livre était capable de relayer toutes nos possibilités psychiques, la culture numérique n’aurait jamais été inventée ! La troisième révolution engagée par la culture numérique est psychique. Les technologies numériques modifient enfin le fonctionnement psychique de plusieurs façons. 1. Ces trois révolutions ne font pas de la culture des écrans une « sous culture » inférieure celle du livre, mais une culture différente, chacune avec ses points forts et ses faiblesses, ses excès et ses impasses.

Comment les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn) devinent votre vie Alors qu’aux Etats-Unis, les internautes s’inquiètent de la collecte de leurs données privées par les autorités du pays, plusieurs travaux de chercheurs montrent que les données communiquées par les internautes permettent d’en connaître bien plus que ce qui est imaginable. Ainsi, une équipe du centre de recherche d’IBM à San José, en Californie, a réussi à mettre en place un algorithme qui permet de déterminer la personnalité d’un twittos à partir de l’analyse de ces messages. Selon ces chercheurs, il suffit de 50 messages pour connaître les principaux traits de caractère d’un utilisateur de Twitter. Pour leur étude, les chercheurs se sont intéressés aux 5 traits de personnalités reconnus comme tels par la psychologie moderne (l’ouverture d’esprit, le caractère consciencieux, l’extraversion, l’agréabilité et la tendance à être névrosé). Intérêt commercial L’équipe de chercheurs envisage de commercialiser son algorithme. Laure-Emmanuelle HUSSON

ProfDocOsphère Fracture numérique ? Quelles fractures ? entretien avec Dominique Cardon et ses invités Sylvie KAUFFMANN, directrice éditoriale au MondeJean-Louis BOURLANGES, professeur à l’Institut d’Etudes Politiques de ParisMarc-Olivier PADIS, directeur de la rédaction de la revue Esprit Dans cette excellente émission, les intervenants abordent LES fractures numérique sous différents angles instructifs, dont voici un aperçu(avec quelques notes et commentaires personnels) Les exclusions sont désormais plus dans les usages du numérique que dans les techniques informatiques. L’agilité des usages des outils du numérique est une forte valeur ajoutée. Mais ce n’est pas une condition suffisante pour avoir un avantage concurrentiel déterminant (NDLR efficaciTIC). Les jeunes générations sont très agiles avec le numérique. Il est utopique de croire que nous sommes tous à égalité avec le numérique. Il faut avoir un rapport critique vis à vis d’Internet, car on peut facilement donner du crédit à des fausses informations.

Chiffres réseaux sociaux - 2014 Retrouvez les derniers chiffres des réseaux sociaux, mis à jour régulièrement. Toutes les statistiques des réseaux sociaux en 2021. Crédits photo : William Iven / Pixabay. Il est toujours intéressant de disposer de chiffres en rapport avec les réseaux sociaux. Fréquentation, nombre de membres, utilisateurs actifs, activité… Sur le web, de nombreuses statistiques circulent mais certaines sont obsolètes. Afin d’être sûr de disposer des derniers chiffres disponibles, nous mettons régulièrement à jour cette page, rassemblant les principaux chiffres des réseaux sociaux en 2020, en France et dans le monde. Les chiffres clés des réseaux sociaux Source : We Are Social et Hootsuite Le top 10 des réseaux sociaux dans le monde Facebook – 2,895 milliardsYouTube – 2,291 milliardsWhatsApp – plus de 2 milliardsInstagram – 1,386 milliardFacebook Messenger – plus d’1,3 milliardWeChat / Weixin – 1,242 milliardTikTok – 732 millionsQQ – 606 millionsDouyin – 600 millionsTelegram – 550 millions Facebook Twitter

Le Bouillon des bibliobsédés - Le Bouillon est destiné à ceux qui souhaitent mieux comprendre les mutations du numérique sur la connaissance. Il est proposé par des professionnels de l’information et de la documentation (documentalistes, archivistes, bibliothécaires, journalistes, informaticiens, éducateurs, consultants, etc) Les cuisiniers sont attentifs à diffuser des articles de qualité, pour vous. Pour tout savoir sur le Bouillon, connaître les thèmes de veille et proposer de nous rejoindre consultez cette carte ! Le bouillon des bibliobsédés est basé sur WordPress et utilise la version gratuite du plugin MyCurator Le Bouillon est hébergé gracieusement par Symac, alias Sylvain Machefert, merci à lui ! Comment cuisiner le Bouillon ?

Le Web 4.0 sera celui du génome, et y’a de quoi flipper Une scientifique recueille de l’ADN, dans un laboratoire marseillais, le 3 février 2015 (Anne-Christine Poujoulat/AFP) 1998-2006. Documents. Web 1.0 Il aura fallu huit ans à Google pour parvenir à indexer tous les documents disponibles. Alors disons qu’il lui aura fallu huit ans pour parvenir à indexer suffisamment de documents pour s’assurer d’éliminer la concurrence, de stabiliser des parts de marché le plaçant en situation de quasi-monopole, et, dans les usages autant que dans notre inconscient collectif, pour fonctionner comme une métonymie du web : la partie prise pour le tout. 2004-2014. Il aura fallu dix ans à Facebook pour indexer tous les profils disponibles. Oui, je sais. 2014-2030. Making of Encore une fois, le blog d’Olivier Ertzscheid, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication, est une mine de réflexion. Le Web 3.0 ne fut finalement pas celui annoncé du Web sémantique (quoique). Que sera alors vraiment le Web 3.0 ? 2030-20 ? DoProThings.

Facebook a manipulé les émotions de ses utilisateurs en secret pour une recherche Facebook a manipulé en secret les émotions de 700 000 utilisateurs pour étudier "la contagion émotionnelle" dans le cadre d'une étude qui a provoqué la colère des internautes et soulevé des interrogations d'ordre éthique. Pendant une semaine, du 11 au 18 janvier 2012, Facebook et des scientifiques des universités Cornell et de Californie à San Francisco ont utilisé le système d'algorithmes du réseau pour modifier le contenu des informations reçues par un groupe d'utilisateurs anglophones afin d'étudier l'impact sur leurs émotions. La recherche a été publiée dans la revue scientifique américaine Comptes rendus de l'Académie nationale des sciences (PNAS), datée du 17 juin. Les auteurs cherchaient à savoir si le nombre de messages positifs ou négatifs lus par les utilisateurs influençait la teneur de ce qu'ils postaient eux-mêmes sur le site. Corde sensible

Si vous voulez vous rappeler pourquoi Internet est une bonne chose Pour le journaliste américain Clive Thompson, Internet a profondément changé notre façon de parler et de nous faire entendre. C’est cet impact social qui constitue le plus grand atout du réseau. Ceci est une réponse. Une réponse aussi à nos riverains, dont certains manifestent régulièrement leur mécontentement de nous voir nous focaliser sur un objet – la technologie et ses effets sur nos vies – qu’ils trouvent peu important, peu intéressant. Cette réponse, elle a surgi dans les réseaux. D’infinies raisons Ce qui l’intéresse, ce sont les effets de la technologie sur la vie quotidienne, ça tombe bien. Le petit texte qui suit est très simple. « Quand il n’y a pas d’argent à se faire... » Nous reproduisons donc ci-dessous ledit entretien, traduit en français, avec l’aimable autorisation des deux parties : « Quand je parle de technologie, je pense aux moyens de communication de ces 10-15 dernières années.

Quelques dangers d'Internet Les jeunes forment la population la plus exposée et la plus ciblée par les prédateurs de toutes sortes sur le Net. C'est en effet un media de référence : en 2003 plus de 87% des 12/17 ans se sont connectés à Internet et le phénomène s'amplifie avec le développement de l'Internet mobile. La toile est un espace de tentation, un espace ludique mais aussi un espace à risques dans lequel ils pénètrent d'un simple clic ! Voyons les dangers qui les guettent : Des dangers variés (*) Invasion de la vie privée. La capacité d'interagir et de communiquer avec les autres est un des grands attraits qu'Internet exerce sur les jeunes. Ils aiment discuter dans les messageries instantanées, jouer en ligne et remplir des formulaires pour participer à des concours et sondages. Pornographie L'accès facile qu'Internet donne à la pornographie figure parmi les principales inquiétudes des parents de jeunes internautes. Cyberintimidation Prédateurs sur Internet Spam ou pourriels Désinformation Jeux de hasard

Que reste-t-il de notre vie privée sur Internet ? Photos, données personnelles, géolocalisation… Au fil des ans, notre vie intime est devenue de moins en moins privée. Et on y est un peu pour quelque chose. Aurions-nous renoncé ? Quand Edward Snowden révèle, en juin 2013, que les citoyens du monde entier sont surveillés par les services de renseignement américains, l'opinion publique fronce à peine les sourcils. « On le savait déjà », lit-on dans les médias ; « Je m'en fiche, je n'ai rien à ­cacher », entend-on dans les couloirs. Fatalisme ? Inconscience ? Au fil du temps, nous avons accep­té d'être regardés d'un peu plus près, par un nombre d'acteurs toujours plus grand, nous avons semé davantage de traces informatiques, comme autant de petits cailloux. “Un enfant né aujourd’hui grandira sans aucune conception de la vie privée.” En 1974, le projet Safari – un numéro unique permettant d'interconnecter les différents fichiers administratifs – avait choqué les Français. Le numérique nous installe dans un petit bonheur confortable.

Related: