background preloader

Community manager : l'e-réputation maîtrisée [Métiers du web 1]

Community manager : l'e-réputation maîtrisée [Métiers du web 1]
Pour le premier numéro de cette nouvelle série d’articles sur les métiers du web, je me suis intéressé au métier de Community manager, un métier dont on parle beaucoup ces derniers temps. Je vous propose des infos utiles sur ce métier et une interview de Cathy Magnien, Community Manager chez ModeDemploi. Pour ce premier numéro, n’hésitez pas à me faire vos retours afin de faire évoluer la série vers ce qui vous intéresse réellement, bonne lecture… Avec l’émergence des réseaux sociaux et des services 2.0 donnant la part belle à l’User-Generated Content, les marques ont de plus en plus besoin de maîtriser leur image sur ces supports et d’avoir une communication efficace avec leur communauté. Présentation du poste… Les habitudes de surf évoluent : les médias sociaux et les échanges entre internautes deviennent de plus en plus importants sur le web. Ce poste se retrouve assez souvent en agence de communication mais il est de plus en plus présent également chez l’annonceur. On parle aussi de… Related:  community manager : un métier ou pas ?

La gadgétisation du community management CM par-ci, CM par-là : le community management est partout. Problème : comme la mode, le community management peut lasser. À tort. Mais à force d’engouements irréfléchis et à défaut de résultats probants (les deux sont liés), le CM pourrait rapidement être déconsidéré. En cause : l’absence de considération sérieuse pour les médias sociaux et en conséquence une gadgétisation du CM ; une pratique évidemment pas systématique mais courante. La place du community manager dans l’entreprise s’en ressent et le cercle vicieux de la démonétisation du community management est engagé. 1/ Le CM au sous-sol Que les CM témoignent : combien sont intégrés en bout de hiérarchie ? Un rôle d’exécutant qui ne laisse que peu de place à la conception de stratégies de communication/marketing en concertation avec le CM. 2/ Le processus de création échappe au CM Le placement du CM dans le bas-fond de la hiérarchie provoque une absence de concertation dans le processus de création. 6/ Une autonomie proche de zéro

RÉSEAUX SOCIAUX : QUI MANAGE LE COMMUNITY MANAGER ? Mouton à 5 pattes croisé de couteau suisse, le Community Manager trouve peu à peu sa place dans les différentes organisations et entreprises. En mode « intégration », est-il la meilleure réponse et quelles précautions prendre pour s’assurer d’une mission optimale ? Le CM : mission relations. Dédié spontanément aux relations avec les internautes, individuellement ou au sein de communautés, le chantier peut déjà s’avérer colossal : publication de contenus, échanges et fidélisation au sein des espaces de prise de parole, premier niveau de réponse à des mécontentements, modération, création de liens avec ambassadeurs et influenceurs (en sortant des écrans aussi)… Selon la sensibilité des sujets, des dispositifs « filets » peuvent d’ailleurs sécuriser ces problématiques d’e-réputation, devant la volumétrie quotidienne, et de plus en plus lors des plages horaires critiques (soirs et week-ends, où l’absence de CM crée de nouvelles failles!). Talents en mode protéiforme Une place à trouver

Regards croisés de community managers de musées Les réseaux sociaux deviennent de plus en plus présents dans la vie des Français. En effet, 8 habitants sur 10 seraient inscrits sur un réseau social et près des 2/3 les fréquenteraient quotidiennement. Après les entreprises et la société civile, les musées se lancent sur ces nouvelles plateformes d’échanges et de collaboration. Nombreux sont ceux à s’y essayer, même si peu d’entre eux peuvent se targuer d’avoir une équipe qui leur est dédiée. Tel est le cas par exemple du Centre Pompidou et du musée du quai branly, dont l’équipe se compose de 2 permanents (pour le multimédia). Le musée de Cluny, quant à lui, doit compter sur la multidisciplinarité de sa responsable communication adjointe, Claire Séguret. Ces trois musées sont tous des musées nationaux. Les réseaux sociaux : entre diffusion des contenus et communication Cet exemple illustre assez bien la dualité des institutions culturelles dans la perception des réseaux sociaux. Les sollicitations en interne sont nombreuses.

Etre CM c’pas facile tous les jours Une réflexion m’est venue en discutant avec @Velvetshadow suite à un faux bad buzz sur la page Facebook de Monoprix que certains se sont empressés de commenter. Pour rien, soyons honnête. Un CM ne fabrique pas lui même les sandwichs de la marque qu’il représente et qui plus est, CE N’EST QU’UN SANDICHE ^^ En parlant de Velvetshadow, il faut que j’avoue : D’ailleurs il a écrit ça : {*style:<i> Ca, c’est fait. Aujourd’hui le métier de community manager commence à être connu (si si même Groland en parle)… et pas encore reconnu d’ailleurs. Le CM c’est un peu celui qu’on jalouse d’être payé pour être sur les réseaux sociaux. Mais je crois que quelques ampoules sont à allumer pour que tu y vois plus clair, toi l’internaute/client/fan. Le CM est la personne qui répond patiemment à toutes les demandes même les plus farfelues. Le CM fait des reporting sur tableau Excel. Et bien si. WordPress: Soyez le premier à aimer ceci.

10 conseils pour réussir comme community manager freelance ... en province ! Se lancer comme community manager freelance n'est pas sans risque. Le métier est très concurrencé car nombre de personnes croient, parce qu'elles ont une grosse commmunauté et quelques compétences techniques, que cela suffit pour se proclamer community manager. Même si je suis loin de considérer avoir réussi dans ce métier à ce jour, je suis passé par un long processus de mise en place dont je voudrais vous partager quelques astuces. 1/ Soigner sa e-reputation Si un client tombe sur votre profil, son premier réflexe sera de vous googler. Donc votre premier travail, avant de vous lancer, sera de nettoyer toutes traces de vos actes héroïques divulgués sur le net. Ensuite, je vous invite à (re)lire mon article comment soigner son identité numérique sur lequel je vous conseille notamment : Je vous conseille également ce nouveau site qui vous permettra d'améliorer votre référencement tout en regroupant vos différentes présences sur le net : Tiki'Mee Et là j'insite sur le verbe. En conclusion :

Le dernier Dimanche avant la fin du Monde : les signes de l’apocalypse du Community Management. Depuis que j’ai débuté, je me questionne sur le métier de CM. Un métier sans formation reconnue, un métier qui s’apprend sur le tas, sur lequel on se forme en lisant, en participant à des forums ou à des conférences, en échangeant avec d’autres professionnels. Le community mangement n’est pas une science exacte. Ce soir donc (j’écris Dimanche), je suis restée perplexe devant deux images. La premiere est la cover facebook de la page LeMonde.fr Je ne cache pas que je trouve cette cover d’extrême mauvais gout. Personnellement je n’aurai jamais mis en tête d’une page institutionnelle, une photo aussi racoleuse et aussi limite en terme juridique. La seconde vient de Twitter. Premièrement : si c’est validé, qui fait les corrections ? Mes réflexions sur le community management ne sont pas prêtes de s’arrêter, tant sur la pratique que sur la théorie (rôles et fonction du CM) : Doit-on tutoyer ou vouvoyer ? Une seule chose me parait primordiale néanmoins. Like this: J'aime chargement…

Le Community Manager Freelance est un Caméléon Vous connaissez maintenant ce « nouveau métier » de community manager, je ne vais pas me lancer dans un article sur le sujet . Vous savez aussi que certains community managers travaillent comme salariés pour des entreprises et des marques, d’autres exercent en freelance. Ce qui est mon cas:-) Je ne vous parlerai donc que des community managers freelance, je n’ai pas d’expérience en tant que CM salariée. Le CM freelance : pourquoi je le compare à un caméléon ? Pourquoi comparer le CM freelance à un caméléon ? Hormis le fait que cet animal change de couleur pour s’adapter à son environnement et se fondre dans le paysage, ce changement de couleur est pour lui un moyen de communication ! »Ce sont des animaux qui se caractérisent par la mobilité indépendante de leurs yeux, leur langue protractile qui leur permet d’attraper leurs proies à distance, les doigts groupés en deux blocs opposables assurant une bonne prise sur les branches, et leur capacité à changer de couleur. » Abonnez-vous L'auteur

« Je ne veux pas juste un Community Manager » | Elodie Brogard | Chef de projet Web-Mobile-Social Media 27 mai 2012 Community Management Certaines entreprises ne veulent pas juste un Community Manager… Elles se trompent à mon sens. Elles mettent un peu de Facebook par ci, un peu de Twitter par là, du Google +, du Pinterest, de l’Instagram et j’en passe. Tout ça, au feeling, sans stratégie et sans même une tête pour gérer cette présence web. Il faut d’abord comprendre ce qu’il s’y passe ! Ceux qui comprennent que les réseaux sociaux, finalement, c’est un peu la thérapie de tous, ont fait un grand pas ! L’intérêt d’un Community Manager, c’est qu’il va agir en fil rouge sur les réseaux sociaux, en accord avec la stratégie globale d’entreprise : - Il initie donc des discussions, - Rebondit sur l’actualité, - Propose du contenu, anime votre page Facebook, - Présent pour répondre aux utilisateurs, les guider, - Il surveille votre réputation, corrige/améliore son image Mais surtout, il est présent à des moments clés : vous vous demandez ce que vos utilisateurs pensent de votre service ?

Pourquoi payer quelqu'un pour mon CM ? by Inseec Bordeaux Master Web CM on Prezi Le community manager, ses fonctions globales, et les évolutions du métier. - Articles - Communication , on en parle beaucoup depuis quelques temps et ce métier est de plus en plus en vogue, Tour d’horizon des 5 missions que peut se voir confier un Community Manager : 1- Tout d’abord un CM (acronyme pour qualifié le community manager) est chargé de l’ sur des espaces communautaires, les réseaux et médias sociaux ; il s’agit d’un . 2- Il va , de bloggeurs . 3- Un CM et contrôle régulièrement ce qui se dit sur la marque, en d’autres termes la fameuse e-réputation ! 4- veille également et et autres lieux de discussions. 5- Ce professionnel dispatche aussi l’information au personnel qualifié de sa société en cas de questions venant de consommateurs. Mais comment pourrait évoluer le métier ? On peut tout à fait imaginer qu’un Community Manager ne pourra plus (et nous en sommes sur le chemin) se limiter à des travaux de diffusion d’informations ou encore de modérations. > Consulter tous les articles de Anthony Rochand

Community Managers, saurez vous vous adapter à la fin de votre bulle ? Quand on se risque à prédire la fin d’une époque, on génère habituellement deux types de réactions : ceux qui étaient déjà d’accord et sont heureux de trouver d’autres sources pour amener de l’eau à leur moulin, et ceux qui ont un demi sourire de dédain face à tant de surréalisme. Lorsqu’ici et là j’ai prédit la fin du métier de Community Manager, j’ai recueilli les deux types de réactions, ni l’une ni l’autres propres à ouvrir le débat dont aurait pourtant cruellement besoin la profession : comment transforme-t-on l’essai du Community Management au sein de hiérarchies déjà implantées, comment intègre-t-on le collaboratif à la gouvernance de l’entreprise, et comment cette boite à tout faire de CM évolue-t-il ? Que l’on s’entende : le Community Manager est aux années 2010 ce que le webmaster était en 2000 : tout le monde en a un, et personne ne lui fait faire les même choses. Si l’on poursuit le parallèle avec le monde du web, que s’est-il passé en 10 ans ?

Community manager et rédacteur web : convergence ou concurrence ? Dans le cadre de ma licence MIDEN (Médiation de l’Information et du Document dans les Environnements Numériques) j’ai réalisé un mémoire que je souhaite partager avec vous aujourd’hui. La problématique du mémoire est la suivante : « Community manager et rédacteur web : convergence ou concurrence ?« . L’idée est d’analyser ces deux métiers du web et de les comparer. Ce mémoire a été développé en 3 axes : L’analyse littéraire avec une synthèse des informations sous forme d’infographie comparative (ci-dessous)Une étude de terrain basée sur un questionnaire en ligne et des entretiensL’analyse des résultats qui m’a permis de mettre en lumière les 4 points clés suivants : La convergence de deux métiers : l’étude a permis de montrer que 91% des répondants au questionnaire affirment que les deux métiers sont convergents.

Related: