background preloader

Marcel Dicke: Pourquoi ne pas manger des insectes?

Marcel Dicke: Pourquoi ne pas manger des insectes?

Micronutris industrialise l'élevage d'insectes - Agroalimentaire Convaincre les consommateurs français et européens de passer à l’entomophagie est le défi que compte relever un jeune entrepreneur toulousain. "L’insecte est l’aliment du futur", assène Cédric Auriol. Les arguments nutritionnels ne lui manquent pas : les insectes sont à la fois riches en protéines, en vitamines et en minéraux, et pauvres en graisses. L’opportunité Pour nourrir neuf milliards d’humains à l’horizon 2050, les insectes, très riches en protéines, en vitamines et en minéraux, constituent une alternative. De plus, les études démontrent que l’élevage d’insectes comestibles, comme les criquets, les grillons et les vers de farine, produit beaucoup moins de gaz polluants tels le méthane et l’oxyde de nitrate que les élevages porcins et bovins. L’innovation Une filière complète avec des approvisionnements certifiés 100% agriculture biologique pour l’alimentation des grillons et des vers de farine durant l’élevage et la reproduction. Ce sera la producton d’insectes alimentaires.

Insects as Food Idées Recettes | - InsectesComestibles.fr Apéritif champêtre... Les invités arrivent, et vous n’avez rien prévu pour l’apéro? Nous avons la solution! 2 minutes et c’est prêt! Allez, on s’y met, l’apéro n’attend pas. 1) Mettez des criquets (ou des scorpions, des vers, des grill Choco ‘ croquines... Voilà un dessert original: des insectes et du chocolat , pour un délicieux dessert ! Bouchées croquantes aux ... Vous en avez marre des apéritifs qui se ressemblent ? Edible insects, important source of protein in central Africa 8 November 2004, Rome -- Edible insects, like caterpillars and grubs, are important sources of protein and should be considered an alternative in efforts to increase food security in central African countries, FAO said today. Caterpillars are already an important food intake for many in central Africa, according to an FAO study published today: About 85 percent of participants in a survey in the Central African Republic consume caterpillars; 70 percent in the Democratic Republic of Congo and 91 percent in Botswana. "Edible insects from forests are an important source of protein, and unlike those from agricultural land, they are free of pesticides," said Paul Vantomme, an FAO forestry expert. High nutritional value For every 100 grams of dried caterpillars, there are about 53 grams of protein, about 15 percent of fat and about 17 percent of carbohydrates. Source of income Harvesting insects and forest resources Many caterpillar species nourish on fresh leaves.

Les Gaumais mangeront-ils du criquet? MUSSY-LA-VILLE - Après diverses activités et une culture d’ortie, Jean-Pol Mostade se diversifie en proposant l’élevage de criquets comestibles. Pour lui, les criquets bouillis ou frits sont peut-être les futurs steaks. Et certainement la nourriture d’avenir. Jean-Paul Mostade, le criquet c’est l’aliment de l’avenir ? On peut dire que « tout est bon » dans l’insecte. Vous êtes novateur ici en Europe alors ? Au Pays-Bas, il y a déjà de nombreux producteurs d’insectes, mais l’essentiel de leur production part à l’exportation, en Chine. Retrouvez l’article complet dans L’Avenir Luxembourg de ce 12 mars, sur iPad ou en format PDF

Edible insects are important source of protein, UN study shows 8 November 2004 – A new study released by the United Nations Food and Agriculture Organization (FAO) today stresses that edible insects such as caterpillars and grubs should be considered an alternative source of nutrition in efforts to overcome food insecurity in central African countries. “Edible insects from forests are an important source of protein, and unlike those from agricultural land, they are free of pesticides,” said Paul Vantomme, an FAO forestry expert, noting that caterpillars are already an important food intake for many people in central Africa. More than 90 per cent of participants in a survey in Botswana said they consumed caterpillars, with 85 percent in the Central African Republic and 70 percent in the Democratic Republic of the Congo (DRC) doing the same. For every 100 grams of dried caterpillars, there are about 53 grams of proteins, about 15 per cent of fat and about 17 per cent of carbohydrates, according to the study.

Mangeons Des Insectes | Site spécialisé des insectes comestibles A concise summary on the general nutritional value of insects processed insects are commercially available in Japan (Mitsuhashi, 1984; Kantha, 1988). The most widely eaten is inago (the grasshopper, Oxya velox F.), which is preserved by boiling in soy sauce. This product appears as a luxury item in supermarkets through- out the country, including Tokyo. Mitsuhashi (1984) states (translation): 'Catching inago is an activity that adds poetic charm to rice paddies in autumn'. He further describes an inago hunt at an elementary school in Tsukuba Science City in Ibaraki Prefecture, in which the fathers and mothers who participated collected 68 kg of inago in 2 h. Mitsuhashi suggests that with rice in overproduction, why not let inago feed on the excess, thus increasing the population of the grasshopper. magazines, and the subject is usually treated more seriously than in the past. References Ashiru, M. 0. (1988) The food value of the larvae of Anaphe venata Butler (Lepidoptera: Notodontidae). Blum, M. Bodenheimer, F. Chavunduka, D. Conconi, J o R.

Vous reprendrez bien du criquet Namur-Luxembourg Mussy Je me suis souvenu qu’il y a plusieurs années, à l’occasion de la participation à de nombreuses missions économiques, il y en avait une dont j’ai toujours gardé un souvenir particulier", explique Jean-Pol Mostade, administrateur-délégué du Petit Paradis de Mussy, PPDM pour les intimes et parc récréatif et éducatif de plein air ouvert en août dernier. Et d’ajouter : "Lors de l’une d’entre elles j’ai eu l’occasion de déguster des insectes en amuse-gueule, donc sous forme de chips. Cela ne m’avait pas déplu du tout !" Un souvenir qui vaut maintenant un passage à l’acte quelque peu étonnant dans nos régions, le lancement d’un élevage de criquets pèlerins destinés à l’alimentation. Jean-Pol Mostade ne s’est pas lancé dans l’aventure sur un coup de tête. M. "On annonce partout que, dans 20 années, les ressources de la planète seront devenues insuffisantes pour nourrir ses plus de 9 milliards d’habitants. Tout est bon Bon appétit

Bientôt des criquets pèlerins gaumais dans nos assiettes Il y a cinq ans, Jean-Pol Mostade s'est lancé dans la culture des orties. Aujourd'hui, il est en train de mettre en place un élevage de criquets pèlerins. C'est un élevage qui demande peu d'investissement, le criquet mangeant essentiellement de l'herbe. Pour Jean-Pol Mostade, les insectes sont la nourriture de demain. Une nourriture pétrie de nombreux avantages, comme ses qualités nutritionnelles. Le criquet se cuisine de différentes manières. "On élève des criquets comme on élève des lapins. Il est riche en vitamines, en fer, en zinc, en protéines, et ses graisses sont plus facilement assimilables par l'organisme." Pour goûter les premiers criquets de Jean-Pol Mostade, rendez-vous le 19 mai prochain à Mussy-la-Ville pour une fête de la nature appelée le Grand Tatanka. Anne Lemaire, Christine Pinchart

Vous préférez la quiche aux larves, le pain aux grillons ou la nougatine aux criquets? «Tous les goûts sont dans la nature et les dégoûts dans la culture». Cette citation de Gabriel Martinez – un spécialiste de l’entomophagie, la consommation d’insectes par les humains – introduit Insectes comestibles, un drôle de livre de S. Much édité par Plume de Carotte. Un ouvrage où l’auteur s’attache à montrer que, malgré leur mauvaise réputation, les insectes peuvent nous être grandement bénéfiques, sur le plan nutritionnel mais aussi culinaire. Il montre, à grand renfort d’exemples historiques, que les insectes ont toujours accompagné les humains, de la préhistoire à la Renaissance en France, et jusqu’à aujourd’hui dans de nombreux pays, comme en Bolivie par exemple. Un argument de poids La biomasse des insectes est estimée à 10 milliards de tonnes, soit 4 fois celle des vertébrés, ou 20 à 30 fois le poids de l’humanité toute entière! Une question de culture Nos mœurs françaises nous font grimacer à l’idée de croquer une larve gigotante. Lucie de la Héronnière Photo: Insects.

Bugfood > Entomophagie Les études estimant la valeur nutritive des insectes donnent des résultats probants. Dans la grande majorité des cas, les résultats placent les insectes en très bonne position sur la liste des aliments les plus nutritifs. Les insectes se classent avantageusement en ce qui a trait à leur contenu en protéines.Sous forme séchée, ils présentent alors une teneur élevée en protéines.Cette proportion est supérieur à 60/100 chez plusieurs espèces,et peux même atteindre 82/100. A titre de comparaison, toujours en poids sec, la teneur en protéines du poulet n'excède pas 23/100, celle du boeuf, 19/100 et celle du porc 17/100. Les insectes sont riche en Lysine et en Thréonine, substances qui font souvent défaut dans l'alimentaion à base de blé,de riz et de mais. La Chitine, qui constitue environ 10/100 du poids sec d'un insecte, est concidérée comme une source de fibre alimentaire et peut contribuer au bon fonctionnement des intestins.

Bien manger en Amazonie: des insectes et des plantes, ça vous tente? Rien de tel qu’une petite pincée de termites vivants pour faire le plein de protéines… C’est ce qu’assure Milton Yumani, indien Tacana et spécialiste de la forêt amazonienne bolivienne. C’est à plus de 240 kilomètres au nord-est de la Paz, sur les berges du fleuve Beni, dans la forêt amazonienne bolivienne, que Milton Yumani partage quelques uns de ses secrets. Des connaissances transmises de génération en génération par son grand-père botaniste, puis par son père. Quand la forêt me soigne, ou m’anesthésie La balade gustative débute par une introduction aux plantes qui nous entourent: arbres géants, lianes meurtrières, arbres qui marchent… Milton tend la main et me donne un petit bourgeon vert. Le bourgeon anesthésiant Un peu plus loin, c’est une drôle d’excroissance que Milton ôte d’un tronc d’arbre avec sa machette. L'arbre de l'homme Quand la forêt me donne des forces… ou l’entomophagie Puis vient le moment de goûter à la nourriture de la forêt. Milton et une colonie de termites

Related: