background preloader

Habiter une métropole d'Asie : Mumbai

Habiter une métropole d'Asie : Mumbai

http://www.youtube.com/watch?v=OExJj7ucN2k

Related:  Asie du Sud et de l'EstMUMBAIMumbaiLes métropoles et leurs habitantsLes métropoles et leurs habitants

Au cœur de Bombay : le bidonville de Dharavi Le bidonville de Dharavi situé en plein cœur du Grand Bombay, et le gigantesque projet de re-développement visant à le métamorphoser en quartier huppé de classes moyennes aisées, sont une illustration parfaite de l’orientation néolibérale de la classe politique indienne dans son ensemble, qui reste obstinément sourde et aveugle aux besoins des pauvres, représentant pourtant plus de 60% de la population urbaine de la mégapole indienne. Démonstration. I - Dharavi, un bidonville hors du commun Les bidonvilles (1) s’étalant au ras du sol font partie de l’image d’Epinal de Bombay (rebaptisée Mumbai), au même titre que les gratte-ciels de la capitale financière et commerciale de l’Inde. Vue du ciel, l’intrication de ces deux univers est impressionnante : les tâches grises que forme l’enchevêtrement des toits en tôle ondulée des bidonvilles à très forte densité contrastent avec les tours claires et les espaces plus aérés des quartiers résidentiels et d’affaire. « 90 Feet Road »

Le bidonville qui vaut de l’or - Le monde bouge Dharavi : plus d'un demi-million d'habitants sur 2,5 kilomètres carrés ! Et pourtant, grâce à la créativité de sa population, ce quartier de Mumbai (ex-Bombay) a su développer une économie florissante. Et, aujourd'hui, le prix du terrain flambe... Pour aller chez Jaya depuis la gare de Sion, en plein coeur de Mumbai (1), sur l'océan Indien, le mieux est d'emprunter le souterrain jusqu'à la route Mahatma-Gandhi, dans Dharavi, et de filer tout droit jusqu'au quartier des potiers. On se glisse dans les venelles serpentines, enfumées et silencieuses, avant de traverser la route au milieu des rickshaws et de s'engouffrer dans un nouveau dédale - sans fil d'Ariane, puisque les ruelles n'ont pas de nom.

Site Histoire-Géographie Académie de la Guyane Une proposition d’étude de cas en géographie en terminale ES/L relative au thème 3 : "les dynamiques des grandes aires continentales", Question 3 : "L’Asie du Sud et de l’Est : les enjeux de la croissance". Le programme invite à aborder la question à partir d’une étude de cas « Mumbai : modernité, inégalités ». En quoi le cas de Mumbai est-il révélateur à la fois du dynamisme économique de l’Asie du Sud et de l’Est et des profondes inégalités qui affectent cet espace ? Mumbai y est envisagée comme un cas emblématique du dynamisme économique de l’Asie du Sud et de l’Est et des inégalités qui persistent pourtant sur ce continent, voire même sont amplifiées par cet essor. Dans cette optique, l’étude peut être articulée autour de trois volets principaux :

19- Istanbul : Le classement des villes les plus peuplées du monde L'agglomération d'Istanbul, en Turquie, possède 10 millions d'habitants. Ce qui en fait la 19e plus grande métropole du monde. La ville, située sur le détroit du Bosphore, a connu plusieurs régimes et possédé plusieurs noms, d'abord Byzance puis Constantinople. A partir des années 1950, Istanbul connaît un afflux de population en raison de l'exode des villageois vers l'ancienne capitale de Turquie. Aux bâtiments issus des périodes grecque, romaine et byzantine, s'ajoutent aujourd'hui des nouveaux bâtiments modernes qui remplacent les banlieues défavorisées et qui se construisent dans des quartiers réhabilités du centre.

Ecoquartier Camille-Claudel : perspectives Le projet d'écoquartier a débuté en 2008 dans le cadre d'un atelier d'urbanisme. Ses membres ont dressé les perspectives du quartier. Voici en détails les préconisations de l'atelier et ce qu'il en résulte. Garantir la mixité et la vie dans le quartier Portraits d'un Nouveau Monde Mumbai, la plus grande ville du monde En 2031, Mumbai, autrefois appelée Bombay, deviendra la ville la plus peuplée du monde, avec 34 millions d'habitants - l'équivalent de la moitié de la France regroupée dans une seule ville. Les défis que cela pose à ses dirigeants et ses habitants sont probablement sans aucune mesure dans l'histoire humaine.

Bombay, metropolis infernale REPORTAGE - Capitale économique de l'Inde, Bombay comptera 33 millions d'habitants en 2030. Une surpopulation qui s'accompagne d'une réalité inquiétante. Pénurie d'eau potable, pollution, maladies : derrière les industries florissantes et les étincelants studios de Bollywood se cache un immense bidonville. Source Le Figaro Magazine Ils sont une petite vingtaine, ce matin-là, à franchir les voies ferrées de la périphérie de Bombay. Bombay, misère et démesure Bombay, envoyé spécial. Dès l'atterrissage, la réalité sociale de la capitale financière indienne saute aux yeux. Agglutinés au mur d'enceinte de l'aéroport, les bidonvilles ont envahi le moindre espace. Une misère criante que l'on retrouve partout, du centre ville aux banlieues les plus éloignées. Le long des grands axes et des voies ferrées, entre les immeubles, pas un centimètre carré qui ne soit occupé par des campements de fortune ou des cabanes branlantes. Caricature des inégalités sociales, la plus riche des villes indiennes héberge plus de la moitié de ses douze millions d'habitants dans des bidonvilles insalubres, sans eau courante, ni électricité.

L'urbanisation croissante du monde, défi planétaire Pour la troisième fois de leur histoire, les Nations unies organisent une conférence internationale sur la croissance des villes, Habitat III, du 17 au 20 octobre. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Simon Roger (Quito (Équateur), envoyé spécial) Déploiement policier imposant, avenues fermées à la circulation et barrières de sécurité délimitant, dimanche 16 octobre, l’entrée du parc du centre-ville de Quito (Equateur). Le quartier de Mariscal n’a sans doute jamais connu un tel dispositif sécuritaire, mais l’événement qu’il s’apprête à accueillir est exceptionnel lui aussi.

Related:  Unité 3- Le peuplement