background preloader

"Le modèle P2P et le capitalisme sont encore interdépendants"

"Le modèle P2P et le capitalisme sont encore interdépendants"
Michel Bauwens, chercheur et fondateur de la P2P Foundation revient sur la montée de l’économie en peer to peer et de son impact et de sa relation avec le système capitaliste. Selon lui, les deux modèles sont en conflit mais demeurent encore interdépendants. Interview par Émile Hooge initialement publiée sur le magazine du Centre ressources prospective du Grand Lyon. Bonjour Michel. Les échanges P2P et modèles open source sont en train de se répandre dans d’autres domaines que celui des médias numériques et du logiciel. Il y deux tendances lourdes qui font du modèle p2p une réalité tangible et durable. La seconde tendance c’est la transposition de cette organisation horizontale du champ de la connaissance vers l’ensemble du système économique. Les capacités de production de biens physiques vont être de plus en plus distribuées Dans cette même logique, le réseau des Fablabs promeut les démarches d’open design et veut rendre accessible la fabrication personnelle au plus grand nombre. Related:  Economie Solidaire et Alternative (ESA)

Fabrique Citoyenne FabriqueCitoyenne/La fabrique citoyenne Arduino du 17 au 21 novembre 2014 Le succès des technologies d'émancipation personnelle que sont l'ordinateur et l'internet a changé l'accès aux outils et aux possibles. Il s'agit donc d'intégrer ces forces créatives et profiter de l'expérience et des compétences de tous les acteurs du projet, internes ou externes à l'entreprise. Comment ouvrir les fenêtres de l'organisation et s'ouvrir l'esprit pour être plus agile et construire de la valeur autrement ? Comment produire ensemble une approche et une méthode de projet à mettre en place dans vos entreprises et organisations ? La valeur est aujourd'hui dans la transformation et au cœur d'un assemblage « créatif » centré sur des désirs et des envies. Ce workshop propose d'imaginer, d'esquisser, prototyper un système d'objet et de programmer son comportement, mais aussi de construire une méthode de projet transdisciplinaire grâce à la technologie Arduino. Les objectifs Public concerné Technologie utilisée

Vidéos Adresse de cette page : -videos-52- Accueil > S’informer > Vidéos Extrait de "Visions citoyennes, repenser la consommation" Reportage de 3 minutes réalisé par Le Monde Reportage de 2 minutes, sur une transmission agricole, France 3 À Sainte-Marguerite-en-Ouche dans l’Eure, page de la ferme Les clos mignons Reportage de 4 minutes en Lorraine, Ministère de l’agriculture Spot d’1 minute pour comprendre à quoi sert Terre de Liens Reproduit avec l’aimable autorisation de la Macif. Ferme de Fougeras, Aquitaine Extrait du journal télévisé de France 3 Projet Jonquiers, PACA Projet Champ Libre, Limousin Ferme des Charmilles, Rhone-Alpes Projet Le Jardin des vertueux, Picardie Projet Valderoure, PACA Projet Saint Dizier, Rhône-Alpes Projet de Veauche, Rhône-Alpes Voici une sélection de films ou documentaires proposée par Terre de Liens Bourgogne-Franche Comté pour se mettre dans le bain... Bien commun, accaparement des terres Méthodes agricoles, consommation et mondialisation Agriculture bio, santé, pesticides

Ce sont les valeurs de l’innovation ouverte qui changent le monde ! Le designer Massimo Menichinelli (@openp2pdesign) s’est intéressé aux Fab Labs parce qu’il s’intéressait aux processus de collaboration et à la conception ouverte (voir sa présentation). Il s’est notamment intéressé à comprendre en quoi les modèles open source avaient une influence sur la conception. Il a aussi commis un intéressant travail d’analyse de la communauté des makers italiens pour saisir sa structure et son fonctionnement. Image : Massimo Menichinelli sur la scène de Lift, photographié par la Fing. Les Fab Labs, ces laboratoires de fabrication, proposent un accès démocratique aux outils de fabrication, estime celui qui a participé à la conception du Fab Lab du Musée des sciences de la ville de Trente (galerie photo). Le succès de l’innovation sociale, du design de services, au Royaume-Uni ou au Danemark qui s’élargit encore modestement au reste de l’Europe est-il un signe avant-coureur de la transformation à venir des services publics ?

L'économie sociale et solidaire cherche sa voix La crise que traverse aujourd'hui le capitalisme a redonné de l'actualité à la recherche d'alternatives à l'entreprise privée classique. Parmi les candidats, les organisations de l'économie sociale et solidaire (ESS). L'économie sociale rassemble les associations, les coopératives et les mutuelles. Ces deux familles se recouvrent largement - un grand nombre d'entreprises solidaires ont un statut associatif ou coopératif -, mais pas totalement: il ne suffit pas à une banque d'être coopérative pour être solidaire… et bon nombre d'entreprises de statut privé lucratif poursuivent des objectifs qui les qualifient pour être considérées comme solidaires. En dépit de son développement et de sa puissance - l'ESS rassemblerait aujourd'hui plus de 200 000 organisations employant 2,1 millions de salariés -, ce secteur peine à s'affirmer comme une réelle alternative à l'économie dominante. Trouver des solutions aux problèmes de la société L'ESS n'est pas une exception française. Notes Commentaires

Changer de modèle collaboratif ! L’intérêt des neurosciences pour la transformation collaborative Changer de modèle est un travail ambitieux. L’explosion des gains attendus grâce au numérique constitue une condition favorable au changement. Ce changement de paradigme nécessite pour les « cerveaux » des mutations cognitives et émotionnelles conséquentes. Il va falloir valoriser de nouvelles représentations, abandonner les pratiques qui ont permis de réussir par le passé et en inventer d’autres. L’entreprise numérique conduit vers plus de transversalité et une transformation des modes collaboratifs. Elaboration d’un plan de transformation pour la montée en compétence collective d’une équipe Voici un schéma structurant la démarche. Les six axes servent de structure au cheminement du projet de transformation des acteurs et à l’élaboration des plans d’action. La vision : Co-élaborer la vision et les stratégies La mémoire est constituée par les expériences passées. L’humain dispose de différents types de mémoire. Bibliographie

Réseau REPAS - Compagnonnage Alternatif et solidaire Compagnonnage Alternatif et solidaire Ouvert à des personnes qui souhaitent mûrir un projet ou simplement s'évaluer au contact de la réalité et de l'expérience d'autres qui ont fait le chemin avant eux, le compagnonnage est une sorte de "tour de France" dans les entreprises du réseau REPAS, destiné non à apprendre un métier mais à transmettre des valeurs au cour du projet coopératif. Organisé une fois par an de février à juin, les temps alternent entre immersions individuelles, groupes action et regroupements. Trois mois, c'est peu de temps pour ouvrir d'autres possibles, transmettre curiosité et courage, goût de l'initiative et sens des réalités. Néanmoins, à partir de cette sensibilisation, des idées et des projets "utopiques" peuvent trouver une réalité. Ce compagnonnage alternatif et solidaire consiste en l'apprentissage dans l'itinérance : c'est partir à l'aventure, à la rencontre et s'enrichir d'expériences et de travail dans un réseau. Et Si... ? Paroles de compagnons La sélection

Connecting the Collaborative Economy Une reconnaissance par le CESE… | CRESSCA Le Premier Ministre a saisi l’avis du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) concernant le projet de loi sur l’Economie Sociale et Solidaire prévu au 2e semestre 2013. Cet avis, intitulé «entreprendre autrement : l’économie sociale et solidaire» a été voté le 22 janvier en séance plénière. Il formule notamment des propositions sur la nécessaire modernisation du modèle coopératif, afin de faciliter la reprise d’entreprises – saines ou en difficultés – par leurs salariés, et sur le développement local de l’ESS. Des milliions de Français sont concernés par l’économie sociale et solidaire (ESS). 38 millions de personnes sont protégées par une mutuelle adhérente à la Fédération nationale de la mutualité française;21 000 entreprises coopératives emploient près d’un million de salariés;45% de Français adhérent à une association et plus d’1.8 million de salariés œuvrent aux côtés de 16 millions de bénévoles. Téléchargez l’avis du cese

Enquête : les Français et les pratiques collaboratives Loin d’être un phénomène de mode, la consommation collaborative est amenée à se développer : la crise qui perdure et le développement des nouvelles technologies de l’information favorisent la recherche d’économies et d’échanges entre les personnes. Ces nouvelles formes de consommation sont souvent vertueuses sur le plan environnemental quand elles permettent de réduire les consommations d’énergies et de matières premières (liées aux processus de fabrication de nouveaux objets par exemple), mais aussi les déchets (puisque les biens qui ne sont plus utiles ne sont pas jetés mais réemployés). Pour mieux comprendre ce phénomène, l’ADEME a fait réaliser – à partir des données de l’observatoire des modes de vie et consommation d’IPSOS : « Les 4500 » – une étude sur « Les Français et les pratiques collaboratives : qui fait quoi et pourquoi ?

Related: