background preloader

Médiations numériques en médiathèque

Médiations numériques en médiathèque
Les technologies mobiles modifient notre façon de communiquer, de travailler, d’apprendre, de se divertir… Sur ce point, ces dernières années ont été pour le moins fécondes , les développeurs redoublant d’imagination pour exploiter ces petites machines. Uniquement dans le domaine musical, chaque semaine apporte son lot d’applications innovantes (et pas seulement pour les musiques électroniques). Certaines applications, parfois conçues par de petits studios, réinventent la manière de s’initier à une discipline, par exemple musicale, en adoptant délibérément une approche vulgarisatrice (Toc and Roll ou TocaBand pour les plus jeunes). Des difficultés Il ne s’agit pas d’être un relais au consumérisme pur, ni de tout miser sur le digital, mais plutôt de prendre le meilleur de la technologie, en lien avec nos missions, et d’être ainsi en phase, à défaut d’être en avance (et pas seulement pour les publics éloignés des TIC), avec ce qui fait la culture numérique aujourd’hui. Rosie se la raconte

NetPublic - Accompagner l'accès de tous à l'Internet RéseauCarel déplore la brutale augmentation tarifaire des livres numériques Hachette distribués par Numilog aux bibliothèques | Réseau Carel Au mois de mai, au hasard d'un courriel présentant les nouveautés du catalogue Numilog, les bibliothèques clientes du distributeur ont découvert avec stupéfaction d'importants changements affectant sans préavis les conditions de vente des titres du groupe Hachette : d'une part, la suppression de la formule abonnement, choisie par un grand nombre de bibliothèques, car elle avait l'avantage de permettre l'accès simultané par 3 utilisateurs ; d'autre part une hausse tarifaire radicale, allant jusqu'à 300%. Numilog est le distributeur numérique exclusif des titres du groupe Hachette pour les bibliothèques, c'est-à-dire non seulement les départements Hachette mais également des maisons telles que Fayard, Dunod, Stock ou Grasset.

Plus fort que le livre numérique, "Sensory Fiction", le livre sensoriel TECHNO - Vous aimez lire mais vous avez du mal à entrer vraiment dans l'histoire? "Sensory Fiction" (fiction sensorielle) est la solution qu'il vous faut. Les chercheurs du MIT ont mis au point un nouveau type de livre technologiquement enrichi. L'idée, c'est que que les lecteurs puissent éprouver physiquement les sensations que ressentent les personnages d’un roman (vidéo ci-dessus). Une expérience physique de la lecture Après les Google Glass, la lecture devient elle aussi "augmentée". Les concepteurs du projet ont même ajouté un système de coussin d’air et de chauffage, de manière à propager les sensations plus intensément. LIRE AUSSI :»Et le livre le plus vendu en 2013 est...»CES 2014: Moins d'audace pour l'année de la maturité dans la high-tech »Onewheel, le skate (intelligent) à une roue»Dans la peau d'un joueur de basket grâce aux Google Glass

Présentation de « Lirtuel », plateforme de prêt numérique du réseau de lecture publique belge à la Foire du Livre de Bruxelles | Lettres Numériques Nous vous l’annoncions dans un précédent article : « Lirtuel », la plateforme de prêt numérique des bibliothèques publiques de Wallonie et de Bruxelles sera bientôt disponible pour les bibliothèques concernées et leurs usagers ! Envie d’en savoir plus ? Rendez-vous à la Foire du Livre de Bruxelles pour la présentation de cette initiative de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de ses partenaires, les Provinces wallonnes et la Ville de Bruxelles. L’inauguration de « Lirtuel » se déroulera au Pôle numérique le 2 mars 2015 à 11h, à l’occasion de la Foire du Livre de Bruxelles. Les échanges seront modérés par Jean-François Fueg, responsable du Service de Lecture publique de la FWB. Dès le 2 mars, les usagers des bibliothèques publiques seront donc en mesure d’emprunter des livres numériques et d’accéder gratuitement à une offre de plusieurs milliers de titres. À relire sur Lettres Numériques :

Les bibliothèques publiques face à la croissance du contenu numérique Article publié le 23 mai 2014 Petit à petit, les grandes bibliothèques proposent une gamme de services numériques assez complète : autoformation (apprentissage des langues, soutien scolaire, code de la route, etc.), presse en ligne, vidéo à la demande, musique (plutôt classique, jazz), e-books, et documents patrimoniaux… Mais l’acquisition de ces ressources est pour l’heure l’apanage des grandes villes, qui ont des moyens. « 80 % des bibliothèques des villes de 20 000 à 40 0000 habitants n’ont aucune ressource numérique et cela monte à 90 % pour les villes de moins de 10 000 habitants » indique Lionel Dujol, responsable du développement du numérique pour tout le réseau des bibliothèques de Valence Romans Sud Rhône-Alpes. 80 % des bibliothèques des villes entre 20 000 et 40 0000 habitants n’ont aucune ressource numérique. L’accès des ressources numériques pour les petites bibliothèques va dépendre des négociations en cours. Le coût du numérique n’est pas indolore. Le modèle idéal ?

Addr, l’application de lecture qui fait parler d’elle Addr, une autre de ces applications qui cherche à doter l’ebook du meilleur du livre papier. Les nouveaux venus à la lecture numérique se plaignent parfois de ne pas pouvoir, du tranchant du pouce, estimer ce qu’il leur reste à lire. Et, alors que tout le monde parle de « lecture sociale » et de « partage des idées », il reste difficile de lire d’un même coup d’œil texte numérique et annotations d’autres lecteurs… comme on le faisait dans un bon vieux syllabus passé de potache en potache. Simon Guigue et son frère ressentaient également ces deux besoins et « si nous en avons besoin, c’est que d’autres en ont forcément besoin aussi ». Le programmeur qui se cache derrière Addr a également une formation de designer et de typographe. Les deux frères avancent pour le moment sur fonds propres mais cherchent à faire entrer des investisseurs afin d’accélérer leur développement. Ailleurs sur Lettres numériques : Big reader is watching you — Sibylle Greindl

Quel avenir pour la musique en bibliothèque? - J'ai écrit ce blog entre 2005 et 2018, de nombreux billets peuvent vous intéresser. Désormais je m'occupe de Design des politiques publiques. Retrouvez-moi sur mon nouveau blog ! Symbioses Citoyennes J’ai déjà eu l’occasion de l’écrire pour le livre numérique mais je vais l’écrire à nouveau ici : en dehors des quelques bibliothèques patrimoniales, le rôle de la plupart des bibliothèques publiques a glissé de la collection vers la médiation. Au fond la question est très simple : à quoi sert-il de constituer des collections musicales quand presque toute la musique du monde est sur Internet? Le paysage de la musique numérique a considérablement évolué en quelques années. A en croire ces chiffres, Deezer (entreprise française) c’est 1,3 million d’abonnés en France, Spotify 130 000. Il y a pourtant un acteur qui est trop souvent oublié quand on parle de la musique sous l’angle des « ressources numériques » et qui représente une part écrasante des contenus musicaux en ligne, c’est YouTube.

Services numériques, usages collaboratifs : vers une bibliothèque participative Le numérique a largement contribué à un mouvement plus général qui incite tout un chacun à prendre une part active dans des processus collectifs de partage des savoir-faire et de co-construction. Les bibliothèques, de plus en plus, s’inscrivent dans cette dynamique et construisent de nouvelles formes de solidarité comme de sociabilité, avec une gamme d’objectifs qui va de l’inclusion sociale au développement économique d’un territoire en passant par divers projets élaborés via des living lab, fablab, makerspace etc. Pourquoi et comment la bibliothèque peut-elle se positionner, avec quels partenaires, autours de quels projets, dans quels dispositifs, avec quelles compétences ? Cette journée mettra en valeur l’émergence de pratiques collaboratives à l’échelle des territoires, posant la question des missions et des modes d’intervention des bibliothèques et de leur rôle dans l’appropriation d’une culture numérique. 9h - 9h30 : Accueil des participants/visite de la médiathèque 13h45 - 14h30

Netvibes un nouvel outil by BONAN Anne-Cécile on Prezi « Un frère en bocal », la lecture adaptée à tous les publics Le 12 novembre 2014, était présenté aux Assises du livre numérique organisées par le SNE, l’ePub 3 « Un frère en bocal » réalisé par Les Editions Benjamins Media, un ebook tous publics adapté aux enfants voyants, aveugles, entendants et sourds. Hippolyte est un enfant unique : pas de frère, pas de sœur. Sa maman l’appelle son « prince », son « chef d’œuvre », son « petit homme parfait »… Mais il faut quand même sortir les poubelles, dresser la table, essuyer et ranger la vaisselle… Un jour, parti chercher des biscottes chez monsieur Baratini, l’épicier du coin, Hippolyte revient à la maison avec un frère… en bocal ! Aristide, le nouveau fils préféré, est né… (Un frère en bocal, Editions Benjamins Media) « Un frère en bocal » est un livre universel, à la portée de tous. « Un frère en bocal » est le premier livre numérique adapté de la sorte et enrichi pour une lecture « gourmandise » et plaisir. Le numérique apporte donc une nouvelle fois sa pierre à l’édifice.

PNB ou le livre numérique inabordable pour les bibliothèques SavoirsCom1 s’est associé à Actualitté pour vous proposer une infographie sur les coûts du programme Prêt Numérique en Bibliothèque qui est présenté comme la principale offre de livres numériques aux bibliothèques des collectivités territoriales. Notre collectif a déjà dénoncé ce projet qui impose des DRM aux lecteurs sous forme de fichier chronodégradables. Avec Actualitté, nous avons souhaité nous pencher sur la viabilité du modèle économique proposé, à l’heure où les collectivités voient leur budgets se réduire. La signature par le Ministère de la Culture et de la Communication et des représentants des bibliothèques et des collectivités territoriales d’une série de recommandations autour du livre numérique en bibliothèques nous semble être le moment de mettre en avant une faille majeure du styème proposé : son coût prohibitif. Nous nous associons à Lionel Maurel, membre fondateur de notre collectif :

Cherche et Trouve : Des livres numériques animés pour les tous petits Les Editions Fleurus viennent de publier une collection intitulée « Cherche et Trouve pour les bébés », des livres numériques interactifs pour les enfants de moins de trois ans. Ces ebooks animés au format ePub, proposent aux parents et à leurs bambins de passer un bon moment tout en apprenant. L’objectif est de les familiariser avec les mots courants de l’univers qui les entoure. Chaque livre numérique est animé, le petit doit toucher les dessins en fonction consignes données par la voix qui les guide et les encourage. Découvrez et téléchargez plusieurs titres de la collection sur iPad : Dans la maison Au Parc Dans la Forêt A la garderie Dans la jungle Découvrez notre rubrique de livres numériques et applications pour enfants Voir un extrait des livres Cherche et Trouve en vidéo.

Archimag - Le magazine des professionnels de l'information Éclairage sur le rapport entre propriété intellectuelle et lieux de médiation | Parcours Numériques Idées reçues et préjugés : La propriété intellectuelle et les lieux de médiation. Qu’ont-ils de commun ? A priori pas grand chose et pourtant, tels deux compagnons de chambrée, ils partagent bien plus que quatre murs et un toit. La propriété intellectuelle est partout, enfin, il paraît. Les animateurs multimédia et les médiateurs numériques, parfois sans le savoir, sont confrontés au droit de la propriété intellectuelle. Or, ce qu’il faut garder à l’esprit c’est que la propriété intellectuelle c’est le droit d’interdire l’usage de l’œuvre mais aussi le droit de l’autoriser. Des licences de plus en plus compliquées : Il existe depuis plus de trente ans des initiatives qui cherchent à exploiter ce « droit d’autoriser » garanti par la propriété intellectuelle pour développer le partage des contenus culturels. Par la suite, le mouvement des licences libres prend de l’ampleur et ne cesse de se perfectionner. Que retenir pour les lieux de médiations ? Il y a deux volets aux licences libres.

Related: