background preloader

5 tendances sur le mobile en 2014

5 tendances sur le mobile en 2014
48% des répondants au niveau mondial attestent que leur décision d'achat peut être influencée par leur mobile en raison de leur dépendance à leur smartphone, selon l'étude "Global Mobile Media Consumption Report" d'InMobi dans 14 pays (1). 1 - Le mobile, premier canal en termes de consommation média Depuis 2013, les consommateurs passent davantage de temps sur leur mobile qu'à regarder la télévision - 97 minutes par jour contre 81. 61% des mobinautes utilisent leur mobile tout en regardant la télévision. 83% des répondants se servent de leurs smartphones dans les moments d'attente, et 81% lorsqu'ils sont couchés dans leur lit. 60% des mobinautes mondiaux se servent désormais du portable, soit comme leur principal moyen de surfer sur Internet, soit comme leur moyen exclusif. 2 - Le mobile, média de divertissement 3 - Le mobile, média propice à la diffusion de publicités 4 - Le mobile, média au coeur du parcours d'achat du consommateur 5 - Le mobile, nouveau canal d'achat

Les stratégies des sponsors des JO de Sotchi sur le web social Les Jeux Olympiques de Sotchi se terminent le 23 février. L'occasion pour l'agence We Are Social de mener une étude qualitative et quantitative des conversations sur les réseaux sociaux autour des sponsors de l'événement sportif, et ainsi mettre en lumière les succès et échecs de leurs stratégies. We Are Social a analysé les conversations en langue anglaise entre les 7 et 18 février 2014 sur Twitter, les blogs et les forums. Voici les hashtags les plus utilisés pour les JO d'hiver 2014 : #sochi2014 : 2,17 millions de mentions #sochi : 552 500 mentions #olympics : 524 900 mentions #teamusa : 172 500 mentions #winterolympics : 161 700 mentions #sochiproblems : 138 100 mentions Visa n°1 des mentions Parmi les sponsors dont on a le plus parlé, Visa se place en première position avec 49 700 mentions, loin devant McDonald's (18 800 mentions) et Procter & Gamble (12 000 mentions). Quant à Procter & Gamble, elle sait tirer profit de sa campagne TV sur le web social. Des stratégies différentes

Poult, entreprise libérée, nous raconte son histoire | Le Chemin de la Confiance Eléments sur la démarche de libération réalisée par l’entreprise POULT dans le cadre des rencontres du CLL avec Isaac GETZ par Christophe Collignon L’objectif de ces rencontres bimestrielles avec différents leaders d’entreprises sur le même chemin de libération est de faire avancer nos démarches, en écoutant les trajectoires suivies par chacun, en se nourrissant de leurs expériences, en construisant ensemble. Poult est une biscuiterie qui réalise 230 M€ de CA avec 15% d’EBITDA (résultat avant investissement et impôts). Elle se compose de 1700 salariés dont 800 en France et de 3 unités de production. Poult fabrique des biscuits pour les marques distributeurs et pour des acteurs plus spécifiques dont « Michel et Augustin ». Didier Hirtzig, directeur de production, raconte qu’il est arrivé en Juillet 2000 chez Poult, un groupe familial, dans une culture hiérarchique et directive. "L’image de POULT était mauvaise en ville, avec un management difficile, dur, et peu de liberté. Like this:

2014 sera l'année du service client multicanal Quoi de neuf en 2014 dans le secteur de la distribution ? Il va y avoir de moins en moins de différence concernant les attentes des acheteurs sur internet ou en magasin. Les clients en ligne qui se seraient autrefois satisfaits d’une photo miniature d'un produit et d'une brève description, sont plus exigeants aujourd’hui. Quoi de neuf en 2014 dans le secteur de la distribution ? De notre point de vue, il va y avoir de moins en moins de différence concernant les attentes des acheteurs sur internet ou en magasin.Les clients en ligne qui se seraient autrefois satisfaits d’une photo miniature d'un produit et d'une brève description, sont plus exigeants aujourd’hui.

Guerre des prix: faut-il arrêter la grande distribution ? Des étiquettes qui ne cessent de baisser, mais à quel prix ? A dix jours de la fin des négociations annuelles de la grande distribution, le bras de fer entre centrales d'achat et fournisseurs a relancé la question de la soutenabilité économique de le guerre des prix. Mercredi, c'est la filière laitière qui est montée au créneau. Par la voix de la Fnil (Fédération nationale des industries laitières) elle a réclamé une "prise de conscience" des enseignes se livrant une bataille acharnée sur les prix du lait, dans un contexte de hausse des cours mondiaux. Alors certes, on pourrait se dire que tous les ans, à cette époque, c'est le même cinéma, le même jeu de "poker menteur", chacun s'accusant des maux de son voisin, et réciproquement. Appel à la responsabilité Et pourtant, depuis quelques temps une petite voix discordante s'est élevée chez les distributeurs pour mettre un terme au massacre. Sortir de cette spirale infernale suppose que tous les distributeurs y aient intérêt.

Les 10 meilleures affiches pub de la semaine C’est à la première heure de ce vendredi matin que l’on vous livre ce rendez-vous des 10 meilleures affiches pub de la semaine. Et le hasard de la sélection hebdomadaire met le Portugal à l’honneur puisque pas moins de trois campagnes ont été réalisées par des agences du pays. On note également la présence des Français de Ponk pour Cuisine + (cocorico). Annonceur : JornalAgence : Y&R, Portugal Annonceur : McDonald’sAgence : DDB, Finlande Annonceur : Japi jane Sex Toy BoutiqueAgence : TBWA, Chili Annonceur : Bertrand BookstoresAgence : Nossa, Portugal Annonceur : Oxigénio Radio StationAgence : McCann, Portugal Annonceur : The South FaceAgence : DDB, Espagne Annonceur : Cuisine +Agence : PONK, France Annonceur : Okaz Organisation for pressAgence : Impact BBDO

Alimentation et innovation : 8 choses que le futur nous réserve Quand l’innovation se mêle de ce que nous consommons et ce que nous mangeons, voilà le résultat ! La semaine dernière, nous vous parlions du phénomène qui consiste à vendre des légumes imparfaits (Wunderlinge, Culinary Misfits,…). Vous moitié ne vous a pas offert une patate en forme de cœur ? Vous n’avez pas réussi à avoir votre pass VIP pour le salon de l’agriculture ? Les aliments produits via une imprimante 3D L’imprimante 3D n’a pas fini de nous épater. La pizza qui ne se périme pas Les militaires américains en rêvaient la science l’a fait. Les distributeurs de snack intelligents Les distributeurs de snacks traditionnels vont être peu à peu remplacés par smart vending machines. Les sushis livrés par drone Il vous faudra aller à Londres pour tester les sushis proposés par le restaurant YO! Le robinet à cocktail Cette déclinaison du robinet aurait-il été inspiré par Boris Vian et son pianocktail ? Le beacon Les emballages comestibles L’edible packaging n’est pas un concept nouveau.

Le cadeau d'affaires : qu'offrez-vous à vos clients ? La fidélisation des clients passe par 3 piliers : la Reconnaissance, la Récompense, la Romance. Aujourd’hui attardons nous quelques instants sur les aspects Reconnaissance et Récompense matérialisés par le cadeau d’affaires. Un cadeau d’affaires, ça sert à quoi ? Si on commence par le départ, un cadeau d’affaires sous entend que vous êtes en affaires avec l’interlocuteur à qui vous souhaitez offrir un présent. Logique ? Pas tant que ça… Le cadeau d’affaires peut en effet également vous permettre de signer un contrat avec un prospect. Aujourd’hui nous n’aborderons que l’aspect lié à la fidélisation et partirons donc du principe que vous travaillez déjà avec la personne à qui vous souhaitez faire un cadeau. L’idée de cette attention particulière n’est pas « d’acheter » la fidélité de votre client mais plutôt de vous rappeler à son bon souvenir. Le cadeau vient donc marquer les esprits à un moment clé et permet de renforcer votre notoriété. Un cadeau d’affaires, à quelle occasion ?

Comment gagner 19 milliards de dollars S’il y a un truc dont je suis sûr, c’est que vous ne trouverez pas ce post en tapant « Whatsapp » dans Google. Depuis 3 jours, des dizaines de milliers d’articles sur le sujet sont sortis, la planète Internet étant abasourdie par la taille de ce deal et le parcours de cette startup. Du coup, en essayant de faire la synthèse de ce que j’avais lu, vu ou entendu pour mieux comprendre ce qu’il se passait, j’ai décidé de jeter sur le papier ces quelques lignes et de les partager avec vous. Whatsapp a été co-fondé par Brian Acton et surtout Jan Koum. Ce dernier est un Ukrainien immigré aux Etats-Unis quand il avait 16 ans. Ce qui me choque le plus, c’est la détermination des entrepreneurs qui croient suffisamment en leur vision pour tracer leur route même à contre-courant du marché. Whatsapp ne cherche pas à savoir qui vous êtes. Manifestement, j’aurais eu tort. Des Food Stamps de son enfance, Jan semble avoir également ramené un certain sens de la valeur des choses. Et surtout…

Related: