background preloader

Comment travaillerons-nous demain

Comment travaillerons-nous demain
A l’heure où les robots et les algorithmes sont perçus de plus en plus souvent comme une dépossession, nous subtilisant notre pouvoir, notre travail, notre connaissance, nous avons certainement besoin d’entendre d’autres manières d’interagir avec eux. « Nous avons besoin de nous engager directement avec les machines », clame l’architecte Fabio Gramazio sur la scène de la conférence Lift, qui se tenait du 5 au 7 février 2014 à Genève. Fabio Gramazio est architecte au cabinet Gramazio & Kohler. Il enseigne l’architecture et la fabrication numérique à l’École polytechnique fédérale de Zurich et au Future Cities Laboratories de Singapour… A priori, on peut avoir tendance à penser que l’architecture n’a rien à voir avec la robotisation ou la fabrication numérique, et pourtant, l’architecte va brillamment nous prouver le contraire… Travailler avec les robots La fabrication numérique a le potentiel de créer une différenciation à coût zéro, estime Gramazio. Travailler pour se réaliser soi-même

http://internetactu.blog.lemonde.fr/2014/02/21/comment-travaillerons-nous-demain/

Related:  travailInclassablesMémoire

Équipe, autonomie, vision : les clés du bien-être en start-up Jamais autant de projections positives n’auront été créées à l’égard des start-up. Qu’en est-il vraiment de la place de l’employé dans ces structures et quels leviers actionnent-elles pour favoriser le bien-être au travail ? L’univers start-up n’a jamais été aussi médiatisé et fantasmé qu’aujourd’hui. L’imaginaire collectif est d’ailleurs empli d’images positives à l’égard des jeunes pousses : succès économique au rendez-vous, conditions de travail exceptionnelles pour les employés. Samedi-sciences (127) : planètes habitables en stock ! En passant au crible les données du télescope spatial Kepler, une équipe d’astronomes de la Nasa vient d’identifier une planète qui présente pas mal de traits communs avec la nôtre : éloignée de 500 années-lumière environ, elle est rocheuse, a presque la même taille que la Terre (son diamètres est à peine 10% plus long) et elle tourne autour de son étoile à une distance convenable pour permettre la présence d’eau liquide, donc potentiellement de formes vivantes. Depuis la découverte de la première exoplanète en 1996, la nouvelle venue, Kepler-186f, est celle qui ressemble le plus à la Terre. Auparavant, on connaissait Kepler-20e, un peu plus petite que la Terre, mais située dans une région beaucoup trop chaude pour être habitable ; et Kepler-22b, beaucoup plus grosse que notre planète. Le télescope Kepler a passé en revue près de 150 000 étoiles de mars 2009 à mai 2013, et a identifié 961 planètes dans cet ensemble.

Comment travaillerons-nous en 2025 ? Dans 12 ans, comment les jeunes de la génération Y, devenus grands travailleront-ils ? Dans un ouvrage prospectif, en vente depuis le 6 février, Sandra Enlart, directrice générale d’Entreprise et Personnel et Olivier Charbonnier, directeur général du cabinet Interface, anticipent les tendances de demain. Interview. Le 22 février 2025, 8h30. Mme Dupont, 43 ans, 3 enfants, 2 garçons et une fille, les yeux embrumés, s’appuie sur le mur de sa cuisine, sa tasse de café bientôt terminée dans la main.

VIDÉO : 13,8 milliards d’années d’évolution cosmique en 2 minutes Une nouvelle simulation numérique permet de reproduire avec une précision inédite l’évolution de la matière et la formation des galaxies durant plus de 13 milliards d’années au sein d’un cube de 350 millions d’années-lumière de côté. © Illustris Collaboration/ Illustris Simulation/Le Monde Ne pouvant réaliser aucune expérience pratique avec des étoiles ou des galaxies, les astrophysiciens tentent d’expliquer leurs observations ou de conforter leurs hypothèses en créant des simulations numériques. Huit scénarios extrêmes pour imaginer comment nous travaillerons demain En 2011, pour son exercice de prospective annuel « Questions numériques », la Fing avait décidé de s'intéresser aux « ruptures ». Collectivement, sur la base de scénarios décrivant les discontinuités, bifurcations ou basculements qui pourraient venir prochainement changer la donne dans un secteur, pour une catégorie d'acteurs, sur un marché, nous avions cherché comment anticiper ces ruptures et leurs conséquences, pour en faire des opportunités. De nombreux scénarios prenaient pour thème le monde du travail, l'activité économique et les changements pour les individus. C'est de là qu'est née l'expédition Digiwork.

Les graphistes toujours en colère contre le travail gratuit - Tout chose, le blog mode et design de Xavier de Jarcy Début novembre, chez les graphistes, on a poussé un soupir de soulagement : le site Wilogo a annoncé qu’il cessait son activité. Rachetée par Adobe en 2014, cette plateforme mettant en compétition des professionnels dans le cadre d’appels d’offres non rémunérés se recentre sur les échanges de photos. Wilogo incarne un fléau qui se répand en dehors de toute réglementation depuis 2003 : le travail gratuit en ligne. Le principe est simple : un commanditaire veut un nouveau logo ? Plutôt que de contacter une agence, de regarder des books, de demander un devis, de cultiver son regard, il s’adresse à un site qui met des graphistes en compétition. Ce site obtient sans le moindre effort des dizaines de propositions qu’il soumet au client.

Joseph Schumpeter Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Il est l'auteur d'une Histoire de l'analyse économique, parue en 1954 et qui fait encore référence. Ni keynésien, ni néoclassique, on le rapproche parfois de l'École autrichienne d'économie, mais Ludwig von Mises considérait qu'il n'en faisait pas partie[1]. Il est considéré comme l'économiste de l'effervescence et on le qualifie d’économiste hétérodoxe pour ses théories sur l’évolution du capitalisme dans la démocratie, qu'il estime voué à disparaître pour des raisons sociales et politiques. Biographie[modifier | modifier le code] En 1908, il publie son premier ouvrage, devenu très vite un classique de la statistique économique, Nature et essence de l'économie théorique, ce qui lui permet d'obtenir en 1909 un poste de professeur associé en économie politique à l'université de Czernowitz.

Antonio Casilli : “L’internaute est un travailleur qui s’ignore” Le travail se redessine au contact du numérique et s’immisce dans un quotidien, aux frontières ténues. Un phénomène qui engendre, selon le sociologue Antonio Casilli, ce qu’il appelle le “digital labor”. Entretien. Internaute, surfeur, flâneur de la Toile, on vous exploite, on spolie. Pour l’OCDE, les 47% d’emplois menacés par le numérique sont très surestimés Dans le grand débat sur l’impact du numérique sur l’emploi, l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) vient d’apporter par la voix du responsable du département Travail Stefano Scarpetta, une contribution qui relativise certaines études préalables. Vous l’avez sûrement lu : près d’un emploi sur deux (47%) serait menacé par la numérisation de l’économie. C’est ce qui ressortait d’une étude réalisée par Frey et Osborne, deux chercheurs de l’Université d’Oxford. Largement repris, ces résultats sont très dépendants des hypothèses des deux chercheurs, fussent-ils d’Oxford. Ainsi, ils ont considéré qu’un emploi était menacé dès lors que 70% des tâches qui le composent pouvaient être automatisées.

Du droit à la déconnexion à la detox digitale Le droit du travail pourrait prochainement offrir la possibilité aux salariés de « débrancher » le soir et le week-end. En attendant, des cures de sevrage aident les cyberaddicts à consommer les nouvelles technologies avec modération. C’est une reconnaissance officielle du techno-stress. Cornerstone et IDC dévoilent les impacts de la digitalisation sur le monde du travail et la gestion des collaborateurs Une enquête menée auprès de professionnels des RH et de responsables métier révèle les tendances européennes en matière de flexibilité du travail, de développement des talents et du rôle des RH dans 16 pays Paris – 28 avril 2016 – À l’ère de la transformation digitale, les services RH se doivent de redéfinir leur rôle ainsi que leur contribution à l’entreprise : tels sont les enseignements d’une étude réalisée par IDC pour l’éditeur de solutions de gestion des talents Cornerstone OnDemand (NASDAQ : CSOD). Cette étude s’intéresse à l’évolution du monde du travail, et examine les points de vue et attentes des responsables RH et métier de 16 pays d’Europe en matière de gestion et de développement des collaborateurs.

Affaire Tefal : l'inspectrice du travail et le lanceur d'alerte condamnés Tefal peut se frotter les mains. L’entreprise d’électroménager (groupe SEB), accusée d’avoir fait pression sur l’inspection du travail de Haute-Savoie, a réussi à faire condamner l’inspectrice Laura Pfeiffer et le lanceur d’alerte, Christophe M., ancien salarié de l’entreprise, licencié depuis pour faute grave. La première pour «violation du secret professionnel et recel de courriels de l’entreprise Tefal», le second pour «détournement de courriels et accès frauduleux à un système informatique». Tous deux ont écopé, dans un jugement rendu ce vendredi matin par le tribunal correctionnel d’Annecy et après une surprenante audience tenue le 16 octobre, de 3 500 euros d’amende avec sursis. Ils devront également régler 2 500 euros au titre des frais de justice et un euro à chaque partie civile. Cette condamnation, bien qu'inscrite au casier judicaire, ne devrait cependant pas avoir de conséquences sur la carrière de l'inspectrice.

État des lieux : les nouveaux environnements de travail à l’heure du digital Collaboratif, évaluation 360, flexibilité des horaires et du lieu de travail, mobilité, plébiscités par les managers français, selon l’enquête Cornerstone-IDC Paris — 31 mai 2016 — Cornerstone OnDemand (NASDAQ : CSOD), leader mondial des solutions cloud de gestion des talents, dévoile aujourd’hui les résultats de son étude réalisée par IDC, auprès de 1352 décisionnaires RH et managers de proximité dans 16 pays européens – dont 300 en France. Cette enquête met en lumière un plébiscite pour les nouvelles pratiques influencées par le digital : travail à domicile, horaires flexibles, évaluation continue et collaborative, parcours de mobilité interne, etc. Ces pratiques rendent les managers plus épanouis et engagés, mais elles peuvent être sources de conflits entre lignes de métiers et DRH. Nouveaux environnements de travail : la France en ordre de marche 7 employés français sur 10 sont autorisés à travailler à domicile (taux égal à la moyenne européenne).

A l’inspection du travail, la casserole Tefal L’inspectrice du travail, son chef, la taupe et le DRH : c’est le quatuor du rocambolesque feuilleton qui, depuis un an et demi, met sens dessus dessous l’administration du travail de Haute-Savoie. L’histoire, dite «affaire Tefal», oppose une jeune inspectrice à son supérieur hiérarchique… lui-même allié à la direction de l’entreprise d’électroménager. Elle rebondit aujourd’hui avec un nouvel élément dont Libération a eu connaissance, et qui illustre de façon inquiétante les relations parfois obscures entre entreprises et administration du travail.

Related: