background preloader

Un foyer pour Snowden

Un foyer pour Snowden
64 006 ont signé. Allons jusqu'à 1 250 000 Mise à jour: 14 Février 2014 Enorme couverture médiatique! Notre remise de pétition spectaculaire à la ministre brésilienne des Affaires étrangères a fait la une des plus grands journaux (voir ici et ici). Le plus grand lanceur d'alerte au monde est bloqué en plein hiver russe, et risque l'infamie, la prison et l'isolement à vie si les agents américains l'arrêtent. Edward Snowden a révélé au monde entier l'incroyable et illégale surveillance extrême que mène le gouvernement américain sur... eh bien, chacun d'entre nous. Ce combat est bien plus que celui d'un seul homme. Related:  Snowden / AssangeAffaire Snowden

L'affaire Snowden et ses répercussions de Londres à Rio Les renseignements américains demandent à Snowden de rendre les documents Washington (AFP) - Les chefs du renseignement américain ont appelé mercredi l'ex-consultant Edward Snowden à rendre les documents de la NSA qu'il a subtilisés et dont une partie a été rendue publique, assurant que cela posait une "menace grave" à la sécurité nationale. "Snowden affirme qu'il a gagné et que sa mission est accomplie. Si c'est le cas, je lui demande, ainsi qu'à ses complices, de rendre les documents volés qui n'ont pas encore été rendus publics afin d'empêcher tout dommage supplémentaire à la sécurité des Etats-Unis", a déclaré le directeur national du renseignement (DNI) James Clapper lors d'une audition devant les sénateurs de la commission du Renseignement. Les agissements d'Edward Snowden, aujourd'hui réfugié en Russie, posent "une menace grave pour notre sécurité nationale", a abondé le directeur du renseignement militaire (DIA), le général Michael Flynn, également auditionné par les sénateurs. Mieux encadrer les pouvoirs de la NSA

Signez l'appel en faveur d'Edward Snowden "Le Nouvel Observateur" et Reporters sans frontières appellent les Etats européens à défendre l'informaticien Edward Snowden, qui a révélé le système américain de surveillance mondiale Prism, et qui risque 30 ans de prison aux Etats-Unis. Pour la protection d'Edward Snowden, et plus généralement, des "lanceurs d'alerte", signez la pétition ci-dessous : "Nous, femmes et hommes politiques, intellectuels, artistes européens, appelons les Etats européens et tous les Etats démocratiques à défendre Edward Snowden, l’informaticien qui a révélé le dispositif de surveillance mondiale Prism, et qui risque trente ans de prison dans son pays, les Etats-Unis. Au-delà de son cas, nous réclamons que l’Union européenne protège les "lanceurs d’alerte" au même titre que les exilés politiques. Edward Snowden a pris des risques considérables pour permettre à la presse internationale de divulguer des informations essentielles pour la sauvegarde des libertés.

The NSA's mass and indiscriminate spying on Brazilians | Glenn Greenwald I've written an article on NSA surveillance for the front page of the Sunday edition of O Globo, the large Brazilian newspaper based in Rio de Janeiro. The article is headlined (translated) "US spied on millions of emails and calls of Brazilians", and I co-wrote it with Globo reporters Roberto Kaz and Jose Casado. The rough translation of the article into English is here. As the headline suggests, the crux of the main article details how the NSA has, for years, systematically tapped into the Brazilian telecommunication network and indiscriminately intercepted, collected and stored the email and telephone records of millions of Brazilians. As those two articles detail, all of this bulk, indiscriminate surveillance aimed at populations of friendly foreign nations is part of the NSA's "FAIRVIEW" program. But contrary to what some want to suggest, the privacy rights of Americans aren't the only ones that matter. This has been a Guardian story from the start and will continue to be.

How Edward Snowden went from loyal NSA contractor to whistleblower | World news In late December 2001, someone calling themselves TheTrueHOOHA had a question. He was an 18-year-old American male with impressive IT skills and a sharp intelligence. His real identity was unknown. Everyone who posted on Ars Technica, a popular technology website, did so anonymously. TheTrueHOOHA wanted to set up his own web server. It was a Saturday morning, a little after 11am. Soon, regular users were piling in with helpful suggestions. His home was on the east coast of America in the state of Maryland, near Washington DC. At times he could be rather obnoxious. His chat logs cover a colourful array of themes: gaming, girls, sex, Japan, the stock market, his disastrous stint in the US army, his negative impressions of multiracial Britain (he was shocked by the number of "Muslims" in east London and wrote, "I thought I had gotten off of the plane in the wrong country… it was terrifying"), the joys of gun ownership ("I have a Walther P22. Then, in 2009, the entries fizzle away.

Signez l'appel en faveur d'Edward Snowden Reporters sans frontières et Le Nouvel Observateur appellent les États européens à défendre l’informaticien Edward Snowden, qui a révélé le système américain de surveillance mondiale Prism, et qui risque 30 ans de prison aux États-Unis. Pour la protection d’Edward Snowden, et plus généralement, des "lanceurs d’alerte", signez la pétition ci-dessous : "Nous, femmes et hommes politiques, intellectuels, artistes européens, appelons les États européens et tous les États démocratiques à défendre Edward Snowden, l’informaticien qui a révélé le dispositif de surveillance mondiale Prism, et qui risque trente ans de prison dans son pays, les États-Unis. Au-delà de son cas, nous réclamons que l’Union européenne protège les "lanceurs d’alerte" au même titre que les exilés politiques. Edward Snowden a pris des risques considérables pour permettre à la presse internationale de divulguer des informations essentielles pour la sauvegarde des libertés. Signez la pétition :

Affaire Edward Snowden: les principales dates - France-Monde Voici les principales dates de l’affaire Edward Snowden, ancien consultant de l’Agence de sécurité nationale américaine (NSA), auquel le Nicaragua et le Venezuela se disent prêts à accorder l’asile politique. En Juin 2013 Le 5 juin : Le quotidien britannique The Guardian révèle l’existence d’une ordonnance de justice secrète forçant l’opérateur américain Verizon à livrer quotidiennement à la NSA la totalité des «métadonnées» téléphoniques de ses abonnés (numéro appelé, durée d’appel), d’avril à juillet. Le 6 juin : Le Washington Post et le Guardian affirment que la NSA et le FBI ont sollicité neuf géants américains de l’internet, dont Microsoft, Yahoo! Le 7 juin : Le président Barack Obama défend un nécessaire «compromis» entre vie privée et sécurité. Le 9 juin : Edward Snowden, arrivé à Hong Kong le 20 mai en provenance de Hawaï, révèle être la source des fuites. L’Equateur déclare avoir reçu une demande d’asile de la part de Snowden. Le 25 juin : Snowden reste invisible. Juillet 2013

Affaire Snowden: la France aphone | Éva Joly Alors que Edward Snowden vient de demander l'asile à la Russie de Vladimir Poutine, il convient de rappeler que l'aspect feuilletonesque des tribulations du lanceur d'alerte ne doit pas nous faire oublier l'essentiel: nous ne sommes pas dans une fiction, et cette affaire jette une lumière crue sur la réalité des relations internationales et sur le rang qu'y tient la France. Notre vieille nation aime à croire qu'elle est une grande nation; influente sur le cours du monde parce qu'écoutée dans le concert des nations. Plaident pêle-mêle pour cette thèse notre Histoire, le rôle central que nous jouons dans la construction européenne, notre statut de membre du conseil de sécurité à l'Onu, notre rang économique, la place particulière que nous occupons sur le continent africain, la capacité de résistance que l'on prête volontiers à nos dirigeants et la réputation d'être le pays des droits de l'Homme. En premier lieu, elle est signe de faiblesse.

Tous aux côtés d'Edward Snowden ! 558,512 ont signé. Aidez-nous à atteindre 1,500,000 Publié le 13 Juin 2013À seulement 29 ans, ce jeune homme vient de risquer sa vie - sa petite amie, son emploi, sa maison – pour révéler le scandaleux programme PRISM mis en place par le gouvernement américain, qui lit et enregistre nos mails, messages Skype, publications Facebook et appels téléphoniques depuis des années . Auparavant, Bradley Manning avait lui aussi transmis à Wikileaks ce type d’informations. Les États-Unis l’ont alors incarcéré, nu, en cellule de confinement dans des conditions qualifiées par l’ONU de « cruelles, inhumaines et dégradantes ». Les autorités - et la presse - décident en ce moment même de la manière dont elles vont traiter ce scandale.

Related: