background preloader

Revue_DM72.pdf

Related:  NRC

Des 4P aux 6S... les mutations du marketing mix - Les origines du marketing Mercredi 24 avril 2015 à PARIS Big Data, Social CRM, programmes relationnels : Les nouveaux leviers pour une fidélisation performante En présence de : Accor, Air France, Call Expert, Carglass, Dimelo, Iadvize, PSA Peugeot Citroën, Salomon, Services CRM / Voyages SNCF ... Inscrivez-vous vite !

Marketing culturel du spectacle vivant A priori, la démarche commerciale d’un fabricant de lessive n’est pas semblable à celle d’un spectacle vivant. Pourtant, afin de s’assurer d’une diffusion large et efficace auprès d’une cible, la culture ne peut se passer de la dimension marketing. Selon Dominique BOURGEON-RENAULT [1], la démarche et les outils du marketing sont indispensables afin de lancer des projets, nouer des partenariats, attirer et fidéliser un public, … Le marketing culturel peut être défini comme l’art d’atteindre les segments de marché susceptibles de s’intéresser au produit, en ajustant les variables comme le prix, la communication et la distribution afin de mettre le produit en contact avec un nombre suffisant de consommateurs et d’atteindre les objectifs définis en amont. Cela consiste à appliquer les techniques du marketing à la culture, plus spécifiquement aux produits culturels. Dans cet article, nous allons étudier les spécificités du marketing culturel notamment celles du spectacle vivant. I. A. B. C.

La valeur perçue par le client devient stratégique Pour se développer durablement, les entreprises doivent optimiser en priorité leurs processus les plus efficients pour assurer le maximum de "valeur pour le client" et donc de "valeur pour l'entreprise". Le terme de valeur est à la mode. C'est presque devenu un mot valise que chacun utilise pour emporter avec lui toutes sortes de sens à l'abri d'un contenant élégant et prestigieux… Pour ma part, la définition la plus générale de ce concept me semble être la suivante : "Propriété qui caractérise ce qui est important pour quelqu'un, ce pour quoi il a de l'estime, ce qui a du sens pour lui". Que ce soit la théorie de la valeur ajoutée, celle de l'analyse de la valeur ou bien celle de la valorisation d'une entreprise, toutes ont finalement retenu une unité de mesure unique : un montant financier. Ainsi est née la confusion souvent observée entre valeur, coût et prix.

Dia-Mart décrypte le commerce de demain " N'avez vous rien de mieux à faire que d'aller en magasin, clame une pub Leclerc Drive ? Provocateur, le distributeur n'en distille pas moins une vérité : aujourd'hui, c'est plus commode d'acheter sur le web qu'en point de vente ". Voici l'introduction musclée de Cédric Ducrocq, Pdg de Dia-Mart, qui s'exprime devant un parterre d'enseignes dites " traditionnelles ". Et d'enfoncer le clou : " Sur internet, pas de contact ! C'est superflu ! D'ailleurs Amazon a bien fermé il y a dix ans ses centres d'appels ! La tactique fonctionne : " Amazon reste l'une des enseignes préférées du consommateur et c'est le meilleur retailer au monde ", souligne-t-il. Créer l'envie Alors comment les acteurs de la distribution peuvent-ils lui résister ? Illustration avec un maître en la matière, l'américain Costco, qui devrait ouvrir son premier établissement en France à horizon 2016, à Villebon-sur-Yvette (91). " Chez nous, tout est basé sur la démonstration des qualités des produits.

Tribune | Le Big Bang du m-commerce Le m-commerce connaît un développement fulgurant. En même temps, il révolutionne la manière de concevoir et d'organiser le business ainsi que les conditions de marché (le Réglementaire, Social, Economique, Technologique des stratèges). Et derrière le m-commerce, il y a le Big Data. S’il est une économie qui ne connaît pas la crise, c’est bien le commerce sur mobile et/ou tablette (le m-commerce).Selon une étude publiée le 24 septembre dernier par la fédération e-commerce et vente à distance (FEVAD), le chiffre d’affaire du m-commerce a augmenté de 120% au premier trimestre 2013 et avoisine les 3 milliards d’euros. Tout d’abord, le m-commerce, pris dans un sens large de mobile business, et sous-tendu par la nécessité pour les entreprises d’être globales et locales, ici et là, aptes à saisir les opportunités du moment et à s’adapter en permanence, change en profondeur les modèles organisationnels et les modes de travail.

Intro Auteur : Yvan Valsecchi A - Les variables contrôlables du marketing Gérer les produits et, les marques. Gérer les services. La fixation des prix. Choisir et animer le circuit de distribution. Concevoir la stratégie de communication. Organiser et mettre en place le marketing. B - Les produits Gérer les produits. On appelle produit tout ce qui peut être offert sur un marché de façon à y être remarqué, acquis ou consommé en vue de satisfaire un besoin. Le noyau : Avantage que le consommateur cherche. 1) Gérer les produits La tâche du responsable de marketing n'est pas de vendre des "caractéristiques", mais bien des "avantages". Le type de besoin concerné : Il s'agit du besoin fondamental sur lequel vient se greffer le produit. La famille de produits : regroupe toutes les catégories de produits qui satisfont au même besoin. La catégorie de produits : Tous les produits qui au sein d'une même famille présentent une certaine cohérence fonctionnelle. Il existe diverses variétés de mots.

Vidéos marketing et viral - Page 1 "France Loisirs redynamise sa relation client avec les médias sociaux" "L'amélioration des process de réservation et de paiement est notre enjeu majeur" Deuxième lauréat de la Palme du Directeur de la Relation Client, Ludovic Philippo, directeur des opérations et des centres d'appels d'Odigeo (Opodo, eDreams, GO Voyages et Travellink) travaille actuellement sur un projet majeur pour les centres de contact du groupe : l'intégration de 150 applications permettant, par la suite, d'accélérer le traitement de la demande client. Associer excellence opérationnelle et ambition sociale "En termes d'expérience et de service, rien de tel que le point de vente" Le point de vente évolue et apporte une expérience riche au client. "Le conseiller client du futur va être capable de maîtriser plusieurs canaux" Le président d'Acticall prévoit une montée en compétences et une polyvalence encore plus fortes des conseillers clients à l'avenir. "La satisfaction client drive notre stratégie" Olivier Tarneaud

La fin des files d’attente… ou presque Chez Apple, « le temps des longues files d’attente est révolu » Le 24 avril dernier, l’arrivée des Apple Watch dans les magasins de la marque s’est faite sans les interminables files d’attente, qui étaient devenues emblématiques des lancements de produits Apple. Cette montre est pourtant un succès : les ventes ont dépassé, et de loin, toutes les prévisions. Dans un mémo interne, Angela Ahrendts, la nouvelle responsable du retail chez Apple (ci-dessus en photo), avait donné le ton : « Le temps des longues files d’attente devant l’Apple Store, en croisant les doigts pour que le produit soit toujours disponible, est révolu pour nos clients. « C’est là un changement de mentalité significatif », ajoute Angela Ahrendts. Plus d’infos : Business Insider Apple bis : un algorithme priorise les problèmes pour gérer la queue au SAV Avant le lancement de l’Apple Watch, la nouvelle responsable du retail de la marque avait déjà pris des mesures pour maîtriser les files d’attente. 9 to 5 Mac Plus d’infos :

Dossier Big data et Marketing Big Data et Marketing : dossier comprenant des millions de données informationnelles A lire avant de vous immerger dans le Big Data ! Le Big Data : un « problème » dont le marketing sortira gagnant ? Par Louis-Marie de Langlois, Consultant Converteo Big Data : le filon à exploiterBig Data : comment les entreprises peuvent-elles tirer le meilleur partie de cette avalanche de données ? La qualité des Big Data, c’est le problème de la DSI, pas le mien. Abolir les limites de l’exploitation des données Avec les montagnes de données, comment trouver de nouvelles exploitations des données relevant des tendances, des relations inattendues, des modèles dans le modèle… ? Big Data et marketing : larguez les amarres ! L’intelligence de la donnée, c’est le Google de la data Comment faire pour extraire de ces masses incroyables d’informations celles qui vont réellement nous être utiles et être exploitables à des fins marketing et commerciales ? Comment appliquer le big data au CRM ? Big Data marketing

Les 3 parties du dossier C’est une vague de fond : la moitié des Français se tournent désormais vers l’économie collaborative. Des géants en émergent : la valorisation d’Airbnb dépasse maintenant la capitalisation boursière d’Accor. Comment les marques traditionnelles s’adaptent-elles pour rester dans la course ? > Retour au sommaire navigation contenu 12 marques qui expérimentent de nouveaux business models Apple, Seb, Castorama… Dans tous les secteurs, les marques testent de nouvelles formes de commercialisation et de relation à travers leurs produits. L’économie circulaire made in H&M H&M s’est fixé un objectif ambitieux : 100 % de coton provenant de sources écoresponsables dans ses vêtements d’ici 2020. « Les start-ups de l’économie collaborative sont des championnes de la relation client » Comment une marque peut-elle se transformer pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs ?

Related: