background preloader

Top employers : comment les lauréats chouchoutent leurs salariés

Top employers : comment les lauréats chouchoutent leurs salariés
Des grands groupes aux PME, 52 entreprises ou filiales françaises viennent de recevoir le label Top employers 2014, qui distinguent les bonnes pratiques en matière de RH. Conditions de travail, formation, process d’intégration ou réseautage… Zoom sur les pratiques originales ou tendances qui leur ont valu leur place au classement. 1 - Accompagner son enfant au sport Signataire de la charte de la parentalité, le groupe Bouygues Télécom offre la possibilité aux parents salariés d'accompagner leurs enfants à une compétition ou à un entraînement à leur club sportif lorsqu'ils se déroulent un jour de travail. 2 - Moins de réunions après 17 h La filiale française de l'entreprise pharmaceutique italienne Chiesi s'engage à limiter les réunions après 17 h pour permettre un meilleur équilibre en vie pro et vie perso. 3 - Une journée pour faire une activité perso 4 - Encourager les salariés à faire du sport avec leur boss 5 - Manager par l'exemple Nathalie Alonso © Cadremploi.fr

Fidélisez vos clients grâce aux questionnaires en ligne Face à la hausse des coûts d'acquisition de trafic sur internet, il est essentiel de s'assurer que vos clients reviendront par eux-mêmes. En clair, qu'ils ont été satisfaits par l'expérience vécue sur votre site. Pour ce faire, la mise en place d'un questionnaire est incontournable, notamment pour que vous puissiez progresser sur vos points faibles. Par exemple, Spreadshirt, une plate-forme spécialisée dans l'impression à la demande sur textile et accessoires, a recours à des outils de feedback. Il faut dire que le ressenti de ses clients sur ses produits est essentiel. Autre notation mise en place par Spreadshirt, celle fournie par Ekomi, qui envoie des questionnaires de satisfaction de manière automatisée aux clients. Chez Direct-Optic, un site marchand de lunettes, le questionnaire joue aussi un rôle important, notamment en terme de fidélisation. Ce qui explique que les visiteurs prennent leur temps : "35 jours s'écoulent en moyenne entre la première visite et la commande. 1 . 2.

TABLEAU DE BORD: RESSOURCES HUMAINES par Sophie Marchand En général, lorsque je fais référence à des tableaux de bord sur ce blogue, je parle de tableaux de bord de gestion, qui évaluent la performance globale de l’entreprise. Cela dit, il est également intéressant de mettre sur pied des tableaux de bord pour certaines activités ou dimensions particulières d’une entreprise. Un tableau de bord pour vos ressources humaines Votre tableau de bord au niveau de vos ressources humaines devrait comporter plusieurs dimensions, i.e. qu’il devrait vous permettre d’afficher différents indicateurs de performance: par employépar annéepar départementpar expertisepar région (si plusieurs régions)par filiale (si plusieurs filiales)par sexeetc. Indicateurs de performance au niveau des ressources humaines Note: FTE = Full time employee ou employé à temps plein. Note: Cette image est tirée des modèles MS Excel. Voir un exemple de Tableaux de bord Excel performants. À quoi vont vous servir ces indicateurs de performance? Vous aimez cet article?

« Valeur ajoutée » qu’est-ce que c’est ? La valeur ajoutée (VA) représente la richesse nouvelle produite qui pourra être répartie sous forme de revenus. C’est une notion différente du chiffre d’affaires (CA) qui représente la somme de l’ensemble des ventes des entreprises. La valeur ajoutée est obtenue si on soustrait du chiffre d’affaires les coûts intermédiaires, c'est-à-dire les matières premières et les services que les entreprises ont du acheter pour produire. On a donc VA = CA – coûts intermédiaires. Prenons l’exemple du pain : la valeur ajoutée dans la production du pain représente la différence entre le prix du pain vendu (CA) et la somme du prix de la farine, du levain, de l’électricité, etc consommés pour produire ce pain. Attention cependant, pour produire, une entreprise ne se contente pas de consommer des matières premières ou des services, elle utilise aussi des équipements et achète des brevets.

Définition Bilan social Findus, Petit Bateau, La Redoute, Orange... cas d'école de la réputation d'entreprise Crédits photo : Findus Findus est touché de plein fouet par le scandale. En lieu et place de viande de bœuf, de la viande cheval a été retrouvée dans ses plats préparés de lasagnes. La tromperie a été découverte au Royaume-Uni. L'enquête est en cours pour déterminer la responsabilité de Findus et de ses sous-traitants dans cette affaire. Mais ce que les médias britannique ont déjà baptisé le "Horsegate" va de toutes façons avoir des répercutions sur l'image de l'entreprise de produits surgelés. Petit Bateau soupçonné de sexisme Juin 2011. La Redoute et le bad buzz de l'homme nu Janvier 2012. Orange touché par une mégapanne de réseau [[9695]]Juillet 2012. Le naufrage de Costa Croisières 14 janvier 2012, le navire de croisière Costa Concordia s'échoue sur l'île de Giglio en Italie. Les cuisines de Quick mises en cause sur Twitter Quand Barbie assassine les tigres de Sumatra Parfois céder au lobby est la meilleure façon de préserver sa réputation. Qui a la meilleure réputation… et la pire ?

Le bilan social de l'entreprise - Fiche pratique Que contient le bilan social de l'entreprise ?De nombreuses données sont analysées pour l'établissement du bilan social comme notamment l'emploi, les rémunérations, les conditions d'hygiène et de sécurité, les conditions de travail, la formation, les relations professionnelles et les autres conditions de vie relevant de l'entreprise. A partir de données concrètes et chiffrées, le bilan social constitue un véritable instrument pour analyser les conditions sociales des salariés au sein de leur entreprise et d'avoir une vue d'ensemble sur les modifications qui se sont produites lors des trois années écoulées. Il permet également de dégager des pistes d'amélioration et de définir les actions à mener dans l'avenir. Ce document contributif est largement utilisé par les partenaires sociaux. Qui a accès au bilan social d'une entreprise ?

La notoriété et l’image de la marque Ces deux notions sont différentes mais complémentaires : une marque doit être connue mais cela peut être en bien ou en mal. La notoriété Aaker (1994) définit la notoriété d'une marque comme la capacité d'un client potentiel à reconnaître ou à se souvenir qu'une marque existe et appartient à une certaine catégorie de produits. La notoriété suppose donc l'existence d'un lien entre la marque et la catégorie de produit. La pyramide de la notoriété L’image de marque " L’image est la seule création et propriété du consommateur " ( Paul Sherlock ) Une image est un ensemble de représentations : Mentales qui résultent de sources multiples. Personnelles et subjectives : une image est différente d’une personne a l’autre et ceci d’autant plus que les produits sont impliquants. Stables : l’image d’une marque résulte des connaissances et des attitudes des clients a un moment donne. Sélectives et simplificatrices.

Performance sociale - comprendre, évaluer, agir Les études sur les entreprise montrent bien souvent que les entreprises gèrent bien leurs relations avec leurs principales parties prenantes et n’intègrent pas dans leur démarche les questions sociales plus globales. Partie intégrante d’un projet RSE, la question de la performance sociale et de son évaluation ne doit pas être minorée. Très (trop ?) Définition de la performance sociale On peut définir la performance sociale comme les résultats d’une entreprise dans les domaines qui ne relèvent pas directement de l’activité économique. La performance est-elle héritée ou intrinsèque ? Développer des valeurs sociales pour une meilleure performance Mesurer sa performance sociale ou socio-économique Pour bien mesurer la performance sociale d’une organisation, il faut avoir à l’esprit les notions d’efficacité et d’efficience. Efficacité commerciale Mesure de la performance Globale de l'entreprise Contrôle de la performance Efficacité sociale et critères d’évaluation

Pourquoi les entreprises françaises vont mal Les entreprises françaises se portent mal. Des difficultés liées notamment au fait qu'elles ont privilégié les dividendes au détriment de l'investissement. Les entreprises françaises vont mal, ce sont elles qui le disent. Et les données disponibles le confirment : notre outil de production a connu des jours meilleurs. Accès réservé Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :> Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant : > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

Related: