background preloader

Faut-il rendre l'enseignement du code informatique obligatoire dès le primaire?

Faut-il rendre l'enseignement du code informatique obligatoire dès le primaire?
A l'heure où des initiatives pédagogiques contestables comme le Permis Internet, délivré par la Gendarmerie et qui insiste sur les dangers d'internet, sont mises en oeuvre, de plus en plus de voix plaident pour une approche beaucoup plus englobante et positive du numérique à l'école. Au-delà des usages, qui sont déjà censés être enseignés, un mouvement de fond encourage l'enseignement d'une culture générale numérique, incluant l'apprentissage de notions de code informatique dès l'école primaire. Une question qui sera débattue dans le cadre de la refonte des programmes scolaires. Le Conseil supérieur des programmes (CSP), organe consultatif indépendant installé en octobre 2013, présentera les projets de nouveaux programmes au printemps 2014. Un discours qui commence à porter Tout révolutionnaire que cela puisse sembler pour l'Education nationale en France, l'idée est déjà appliquée dans certains pays. Le code, partie prenante d'une culture générale du numérique Quels enseignements?

http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/faut-il-rendre-l-enseignement-du-code-informatique-obligatoire-des-le-primaire_1332590.html

Related:  Apprendre à programmer pour les enfantsg_mathsveille tice

Code à l'école : 3 questions sur ce nouvel enseignement par Héloïse Leussier Nos enfants vont-ils tous être des pros du html ? Benoît Hamon souhaite en tout cas favoriser l'enseignement du langage informatique à l'école primaire dès la rentrée, a-t-il indiqué dans le JDD dimanche 13 juillet. 5 conseils pour éviter les frustrations dans l’intégration pédagogique de la technologie Même si nous ne l’utilisons pas tous de façon identique, la technologie peut tous nous apporter quelque chose de positif, autant au niveau personnel que professionnel, surtout si son intégration est bien planifiée. Cependant, avouons-le, le changement est presque toujours une étape difficile… Le World Wide Web a été créé en 1991 et Google en 1998. Vers un enseignement de l'algorithmique à l'école Courant du mois de décembre 2013, plusieurs voix se sont élevées en faveur d’un enseignement de culture générale du numérique. Il s’agirait d’inclure l’apprentissage de plusieurs notions de code informatique dès l’école primaire. Un schéma calqué sur les Anglophones ? L’idée d’enseigner le code informatique aux enfants existe déjà en Grande-Bretagne. Le gouvernement de David Cameron a décidé en 2013 d’élargir l’enseignement du code au système scolaire. Cette idée a pour objectif de permettre aux élèves de réaliser des projets numériques dès le primaire.

20 ressources pour apprendre aux enfants à programmer et coder N’est-il pas étonnant de voir un bébé prendre une tablette et s’en servir? Ils savent comment faire marcher des outils technologiques de plus en plus tôt et les enfants absorbent les informations super vite. Ainsi, ils peuvent apprendre des langages (parlés ou codés) en l’espace de quelques mois. Et vous avez peut-être envie (ou bien l’idée vient même d’eux-mêmes) qu’ils apprennent à coder et programmer pour faire des petits jeux rigolos et exercer leur logique. La technologie fait désormais partie intégrante de notre vie et il y a peu de chances pour qu’on revienne en arrière. Apprendre le code, même à l’école En France, en Europe, dans le monde entier, les initiatives se multiplient pour développer la culture numérique des jeunes et proposer des apprentissages au code. La maîtrise et la compréhension des fondamentaux de l’informatique semblent de plus en plus nécessaires pour éduquer de véritables citoyens numériques éclairés, dans un monde toujours plus connecté. « Les jeunes d’aujourd’hui ont une grande expérience et une grande facilité pour interagir avec les nouvelles technologies, mais beaucoup moins pour créer et s’exprimer avec. C’est un peu comme s’ils savaient lire, mais pas écrire avec les nouvelles technologies » déclarait Mitch Resnick, directeur du groupe Lifelong Kindergarten au MIT Media Lab, dans une vidéo TEDx en 2012. Le code semble souvent inaccessible, comme le soulignait Mitch Resnick dans cette même intervention : « Pour beaucoup de gens, quand ils pensent au code, ils se disent que c’est réservé à une communauté très étroite de personnes ayant cette connaissance ».

dessus:theorie_activite [forse] Théorie de l'activité & constructivisme Mots-clés: constructivisme,théorie de l'activité, modèle d'ingénierie éducative, encyclopeTIC, travail contributif, collaboratif. I- Définitions Synonyme de positif, le terme constructif signifie “capable de construire, d'élaborer, de créer”, Le Petit Robert (éd.1981, p.375). En ce sens ,un apprentissage qui aide à construire est à même d'édifier l'apprenant de manière positive.

Logo et sa Tortue Voici une machine bien bizarre, une tortue logo, mais version robotique. Cette machine a été utilisée par l’éducation nationale dans le cadre du Plan IPT (Informatique Pour Tous), afin de démontrer les sources de la programmation aux enfants des écoles primaires. Ces tortues physiques étaient donc là afin que les choses soient plus palpables pour des enfants qui n’étaient pas encore tout à fait tombés dans l’air de la micro-informatique. Voici une machine bien bizarre, une tortue logo, mais version robotique. Les TIC peuvent améliorer les résultats scolaires des élèves Les Technologies de l'Information et de la Communication peuvent contribuer à améliorer Robert Bibeau 1. Survivre avec des ordinateurs dans sa classe « Que jamais un micro-processeur ne devienne un micro-professeur. » Francis Meynard Quelles sont les conditions d'intégration réussie des technologies de l'information et de la communication (TIC) en éducation ou si vous préférez comment survivre quotidiennement avec un éléphant dans sa classe ?

Blog de M@rcel : des technologies et des pédagogies qui travaillent ensemble Dans ce Blog, j’ai plusieurs fois documenté la « méthode » des Classes inversées. On y trouvera aussi un essai sur le rapport entre le Tsunami des MOOCs et les « renversements » proposés par les Classes inversées . Dans ce nouvel essai, j’essaierai de répondre à celles et ceux qui nous disent régulièrement « Mais, les classes inversées, ça existe depuis longtemps … ». Ma réponse est : Oui, sans aucun doute. Comme je le raconte, j’ai eu en 1972 lors de ma première année à l’université, un enseignant qui nous faisait lire un chapitre de son livre avant le cours pour disposer de ce temps de présence pour répondre à des questions, donner des exemples, proposer des applications … Bref, nous en avons eu des enseignants qui nous demandaient de lire un texte, un chapitre, actuellement de regarder une vidéo … avant le cours. Est-ce bien cela une innovation ?

Programme d'informatique dès l'école primaire ? La France a fait le choix depuis de nombreuses années de considérer l’informatique à l’école et jusqu’au collège, uniquement à travers ses usages via le B2I. L’Éducation nationale perçoit le numérique comme un outil utile aux autres apprentissages. Cette vision n’est pas forcément mauvaise mais elle semble trop restrictive.

Enseigner le code aux enfants : oui, mais comment? « Si on veut passer du statut d'usager de l'Internet à celui d'acteur du numérique, il faut des gens formés » C'est ce qu'affirmaient le 14 mai dernier devant l'Assemblée Nationale les députées Laure de la Raudière (UMP) et Corinne Erhel (SRC), auteures d'un rapport sur le développement de l'économie numérique. Et pour ce faire, il faut « éveiller les élèves au code, et ce dès l'école primaire » affirment-elles, inspirées peut-être par l’Estonie et la Grande Bretagne, où l’apprentissage du code est obligatoire dès le plus jeune âge. Se posent pourtant encore des questions quant à l’avenir de l’éducation au numérique : comment enseigner le code à des élèves qui viennent seulement d’apprendre à lire et qu’apportent vraiment les logiques de la programmation informatique à de si jeunes esprits ?

Related: