background preloader

La Fantasy : petit guide d'un genre méconnu

Lectorat, vaste comme tu es, je me doute que tu dois être plutôt varié ; tu te composes probablement à la fois de grand-e-s lecteurs-trices de fantasy, de gens curieux mais sans plus, et de gens qui n’y connaissent pas grand-chose et/ou qui s’en fichent un peu parce que ce n’est pas leur truc. Et c’est très bien comme ça, parce que j’ai envie de m’adresser un peu à tout le monde pour parler de ce genre que j’aime très fort et qui fait partie de ma petite vie depuis un bon moment. La fantasy, ce n’est pas récent, mais c’est un genre anglophone, qui a vraiment pris son essor en France grâce au succès récent et fulgurant de romans et sagas tels que Harry Potter, Le Seigneur des Anneaux ou Eragon, au travers notamment d’adaptations cinématographiques. De véritables phénomènes ayant contribué à la « démocratisation » d’un genre qui jusqu’ici était plutôt un truc d’initié-e-s, et qui à l’heure actuelle connaît une expansion sans précédent auprès du grand public. Des racines… Tolkien, ce hobbit.

http://www.madmoizelle.com/fantasy-guide-genre-meconnu-233035

Related:  littérature jeunesseLittératureLa fantasy* docs teams 002

Littérature jeunesse Site de référence sur la littérature jeunesse francophone, mis en ligne en 1998 par le Centre international d’études en littérature de jeunesse (CIELJ). Le CIELJ ayant été dissous en 2012, le site Ricochet est dorénavant géré par l’ISJM, l’Institut suisse Jeunesse et Médias. Base de données d’une grande partie de la production éditoriale francophone pour la jeunesse. Six rubriques en page d’accueil structurent le contenu : Livres, auteurs illustrateurs, maisons d’édition, articles et interviews, prix littéraires et ouvrages de recherche. Chaque rubrique a sa recherche multicritère spécifique : Livres (titre, auteur, illustrateur, éditeur) Auteurs, illustrateurs (nom, nationalité) Maisons d’éditions (nom, pays) Articles et interviews (mots clés, date 1990-2018, actualités) Prix littéraires (nom, pays) Ouvrages de recherche (auteur, titre, thème)Un service Ma bibliographie permet de constituer une bibliographie via la fiche d’un ouvrage sélectionné grâce au bouton dédié.

J'ai testé pour vous... participer au NaNoWriMo Publié initialement le 3 novembre 2011 Jack Parker en a fait un article il y a peu. Je participe en ce moment à mon troisième, et à moi de vous parler un peu de NaNoWriMo, challenge hors norme et odyssée pour passionnés d’écriture qui a un fort goût de reviens-y. Mais commençons par le commencement. Le NaNoWriMo, c’est quoi ce truc au nom barbare ? Le NaNoWriMo (contraction de National Novel Writing Month, parce que c’est vrai que c’est un peu long à écrire), c’est un évènement qui revient tous les ans le 1er novembre : au premier coup de minuit, tout autour du globe, des dizaines de milliers de participants délaissent leur costume d’Halloween et endossent leur panoplie de romancier. Celui a qui on doit le NaNo, c’est Chris Baty, originaire de San Francisco et auteur de No Plot? Malheureusement, si le site possède une traduction française, le forum reste en anglais, à l’exception de la partie consacrée à la France. Petite FAQ NaNoWriMo à l’usage des débutants Write-in ? Quelques liens :

« La fantasy, le tour d'un genre » La journée d’étude du 17 mars 2011, intitulée « La fantasy, le tour d’un genre » et organisée par Lecture Jeunesse, a réuni auteurs, universitaires, critiques et éditeurs pour mieux cerner ce genre qui rencontre un vif succès auprès des adolescents. Naissance et développement d’un genre littéraire C’est en évoquant l’incontournable figure de Tolkien 1 que Jacques Baudou 2 a amorcé son panorama du genre. La fantasy, selon l’analyse de Jacques Baudou, explore des mondes extrêmement diversifiés, bien au-delà du bestiaire fantastique ou de la mythologie scandinave chers à Tolkien : le Moyen Âge barbare (avec la figure de Conan), la matière arthurienne, mais également le roman de cape et d’épée, le western, le monde animal... La fantasy et l’univers de l’enfance Le lien fort qu’entretient le genre avec l’univers de l’enfance a été évoqué par l’ensemble des intervenants. La fiction comme monde Ceci éclaire deux spécificités du genre : son caractère transmédiatique, d’abord. Conclusion

Genres et sous-genres - Littératures de l'imaginaire Science-fiction ou SF Suppositions sur des univers inconnus (planètes, mondes parallèles, extra-terrestres), sur le passé ou le futur (voyages dans le temps) Anticipation : futur proche ou hypothétique, inventions fabuleuses, science et progrès avec leurs conséquences, utopie et dystopie Cyberpunk : cybernétique, dystopie, « futur proche » Hard SF : contexte scientifique connu et réel, parfois très pointu Post-apocalyptique : vie après une catastrophe (naturelle, biologique, nucélaire...) qui a détruit en partie la Terre ou décimé les Humains, ruines de la civilisation, chaos, environnement souvent hostile, survie parfois violente SF prospective : simulation faite sur l'évolution des techniques, des sciences, de la société Space opéra : récit interplanétaire Steampunk : « ère de la vapeur », récit ancré dans le XIXème siècle Technothriller : récit policier avec gadgets futuristes Fantastique Mondes de l'apparence, de l'illusion Métamorphose ou transformation (de l'humain en animal, génétique...)

La Fantasy au quotidien Mission Collège, Sophie Dieuaide, Casterman, 2015 11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 23:47 Antoine Lebic entre au Collège et il est bien décidé à rédiger un rapport qui recense tous les dangers du lieu à destination des futurs collégiens. Une fois résolu la question de savoir comment rester dans la même classe que ses meilleurs amis, il lui faut constituer une équipe pour mener à bien son enquête sur la vie au collège. Afin de ne pas se faire repérer, il invente même un code pour communiquer avec eux à partir des signaux militaires qu'il est cependant souvent bien seul à connaître... Ils vont ainsi explorer toutes les facettes de la vie d'un établissement scolaire : les sigles comme CDI ou CPE, la cantine, les surveillants, le secrétariat, ou encore la salle des professeurs qui est particulièrement bien décrite. Repérages et infiltrations sont à l'honneur dans ce volume des aventures d'Antoine Lebic. Mais très vite notre héros est victime de chantage et il va devoir apprendre à dénoncer avec finesse, son harceleur... Partager cet article

Pourquoi j’aime tant nuiter J’ai un rapport particulier avec la nuit. C’est certainement dû au fait que, pendant des années, elle a été ma plus grande source d’angoisse. Et parfois c’est encore le cas, quand le moindre bruit me fait sursauter et que j’ai peur de fermer les yeux. C’est aussi pour ça que j’aime moins l’hiver que l’été. Depuis mon sud natal, l’été, on voit le plus beau spectacle du monde : le ciel étoilé. Et puis il y a les mots, ces mots qui, dans cet instant de quiétude arraché à la vitesse du temps qui passe, se déposent sur le papier avec autant de délicatesse que la lune éclaire la terre. Ces mots, ce sont les miens. Pour moi, la nuit a toujours été le temps des artistes sacrifiant leur sommeil à l’art et à la postérité. Et puis, les nuits d’étés ont quelque chose de magique. Parfois, un feu d’artifice ou un bal de village vient donner un aspect enfantin et désuet à mes nuitées estivales. En été, les nuits sont plus courtes mais les jours plus longs et toujours bien remplis aussi.

Ertemel: L’heroic fantasy : naissance et mort d’un genre L’heroic fantasy est un genre littéraire devenu très populaire depuis le succès planétaire de la trilogie cinématographique de Peter Jackson adapté des œuvres de J. R. R. Tolkien, « Le seigneur des anneaux ». Ce genre est associé à des histoires ayant lieu dans un univers médiéval imaginaire, hérité des légendes arthuriennes et celtiques. Si les écrivains Edgar Rice Burroughs (« Le cycle de Mars », 1912, adapté l’an dernier au cinéma sous le titre « John Carter ») et Robert E. L’heroic fantasy, elle, n’a pas survécu à Tolkien. A cela deux raisons : la plus évidente est la plume de Tolkien. Or, ceci n’arrivera plus. Tout est donc perdu ? Là où tous ses auteurs se sont trompés, c’est que bâtir des univers littéraires de plusieurs milliers de pages n’a aucun intérêt s’ils ne sont pas décrits avec un style littéraire visant à autre chose que l’efficacité. "Le seigneur des anneaux" de J.R.R Tolkien, Christian Bourgois éditeur (1954-1955).

10 incontournables de la Fantasy Voici dix cycles et romans incontournables de la fantasy. Le Seigneur des Anneaux de J.R.R.Tolkien C’est tout simplement LA référence en fantasy. Il y a eu un avant et un après Seigneur des Anneaux. Écrite dans les années 50, la trilogie de Tolkien a atteint le sommet du genre avec une intrigue ambitieuse, un monde complet depuis son origine (avec sa mythologie, ses langues, ses cartes et les arbres généalogiques de ses héros), le tout sans oublier une intrigue dramatique et épique, mélangeant la fureur des champs de batailles aux tourments psychologiques de ses héros. Le Trône de fer de Georges R.R.Martin En devenant la Main du roi (une sorte de premier ministre), Eddard Stark, fier et rude prince du nord, ne s’attendait pas à ce que la vie à la cour soit si compliquée. L’Assassin Royal de Robin Hobb Fitz, bâtard d’un prince, a une enfance plutôt compliquée. Légende de David Gemmell Ils sont une poignée à défendre une forteresse. Le Cycle des Épées de Fritz Leiber Elric de Michael Moorcock

"La Fantasy est un genre littéraire à part entière, et non à part!" La sortie en salle mercredi 12 décembre de The Hobbit, attendu par des millions de fans à travers le monde est bien partie pour créer la même effervescence que lors du premier volet du Seigneur des Anneaux il y a maintenant 10 ans. Une preuve s'il en fallait que l'univers de la fantasy et ses sous-genres (heroic, dark, science ...) rassemble une large communauté qui s'étend de la littérature au cinéma, en passant par la télévision et les jeux sous diverses formes. Pour ma part, je nage dedans depuis tout petit. Est-ce parce que je vis non loin de la forêt de Brocéliande et des légendes arthuriennes? Peut-être! En tout cas, j'ai toujours eu beaucoup d'imagination. J'avais justement besoin de cet ailleurs, d'évasion, d'aventures (j'ai pris pour parents spirituels Indiana Jones et Lara Croft), une chose que je n'ai trouvé que dans la fantasy. Bien évidemment, ma passion pour cet univers ne se limitait pas aux BD.

7 livres pour sensibiliser les ados aux dangers du net - Livresse des Mots Dans l’ère numérique actuelle, l’accès à Internet est devenu simple, rapide et naturel. De nombreux moyens technologiques sont mis à la disposition des utilisateurs pour se connecter de n’importe où, n’importe quand, pour échanger et partager à distance. Dans tous les foyers, les enfants grandissent désormais avec Internet et ils sont rapidement sensibilisés au maniement d’une souris, d’une tablette ou d’un smartphone. Ce qui était considéré comme un luxe – ou comme de la science-fiction ! L’abus sur internet Un des dangers du web réside dans les mauvaises rencontres qu’un mineur peut y faire et les influences qu’il peut subir à son insu – phénomène de mode, publicités intempestives et autre… Qu’il est facile d’abuser de la crédulité d’une personne encore inapte à discerner les individus habités de mauvaises intentions ! Dans le premier, l’adolescente abusée est une jeune fille mal dans sa peau, incomprise, révoltée et profondément mélancolique. Cruauté et humiliation Le mot de la fin

Le vrai dilemme de celui qui aime (bien) écrire Je viens de finir de lire « Une pimprenelle », la nouvelle qu’a écrite Grégoire Delacourt pour Elle cet été. Il décrit si bien les choses et les sensations que je pouvais les sentir sur ma peau et les voir devant mes yeux. C’est certainement une des choses les plus essentielles quand on veut devenir écrivain, savoir décrire. Quand je dois écrire un des articles qui depuis plus de trois ans font vivre mon blog, j’ai tant à raconter que, parfois, j’ai l’impression de passer outre les petits détails. Or, ce sont les petits détails qui font toute la différence. Mais arriveriez-vous à voir tout ça comme moi je l’ai perçu et ressenti ? À l’intérieur, d’épais murs de pierre recouverts de chaux blanche nous protègent tous du soleil. En continuant dans le couloir, on tombe sur la cage d’escalier et sur une porte. Toute la maison dégage une odeur d’ancien, de poussiéreux, de frais et d’un petit quelque chose en plus que je ne saurais définir. Article rédigé par Mademoiselle A.

"Les héroïnes de fantasy sont trop souvent des cruches ou des tueuses impitoyables" - 28 novembre 2013 Tombée à dix ans dans «le Seigneur des anneaux», Marie Pavlenko dit ne s'en être «jamais remise». Journaliste pendant douze ans, elle est venue à la fiction en 2010. Dans «Le Livre de Saskia», sa première saga fantasy, publiée chez Scrineo jeunesse, elle campe une héroïne ordinaire qui découvre à 18 ans qu’elle n’est pas humaine. Plongeant dans le monde mystérieux des Enkidars, des créatures ailées millénaires, Saskia cherche à réconcilier les Gardiens et les Faucheurs, ennemis de toujours. Vos romans appartiennent plus à la veine «fantasy» qu’à la science-fiction. En général, on distingue trois genres majeurs qui composent la littérature de l’imaginaire: la science-fiction, la fantasy et le fantastique. La fantasy propose un monde imaginaire, régi par des lois acceptées comme telles par le lecteur, et se teinte de magie. La fantasy connaît elle aussi une multitude de sous-genres. Enfin, le fantastique s’ouvre sur un monde réaliste que le surnaturel vient troubler.

Le phénomène des blogs BD, l’avenir de la bande dessinée numérique ? Chaque semaine, ActuaLitté et l’association Effervescence, réunissant les étudiants et anciens élèves du master Édition et Audiovisuel de Paris-Sorbonne, vous donnent rendez-vous. Retrouvez dans les colonnes de notre magazine une chronique réalisée par les étudiants de la formation, mettant en lumière les nouvelles problématiques liées au numérique dans le monde de l’édition. Cette semaine, la BD et le numérique. Par Sanandra Collard Face à l’engouement que suscitent chaque année les bandes dessinées, les auteurs se tournent vers le numérique dans une quête d’innovation. Permettant une plus grande liberté de création face au format standard des BD papier, le blog attire à la fois les amateurs désireux de se faire connaître et les dessinateurs déjà publiés. Directement inspirée des webcomics américains, la régularité des publications mise en place dans les blogs crée une fidélisation du lecteur qui se sent plus proche des auteurs. À mardi prochain !

Related: