background preloader

Le management coopératif: pour prévenir les risques psycho sociaux?

Le management coopératif: pour prévenir les risques psycho sociaux?

http://www.cress-rhone-alpes.org/cress/IMG/pdf/Laine_pap.pdf

Related:  LE TRAVAIL COOPERATIFmanagement coopPratiques collaborativesEntreprise libéréeCOLLABORATION, COOPERATION ET MANAGEMENT

Les outils collaboratifs Récemment, de nombreux EPN de la région wallonne se sont rejoint dans Google document pour un partage des différents supports qu’ils utilisent dans le cadre des formations données. Belle initiative que voilà qui nous rend tous, animateurs, plus riches de connaissances et nous permettent des approches différentes en matière pédagogique. Après une remarque de l’un de mes collègues animateur sur ce bel outil qu’est Google document et se demandant s’il en existait d’autres, je me suis dit qu’il serait intéressant de tenter de répertorier ce qui existe en matière de travail collaboratif d’autant plus que j’avais déjà travaillé sur le sujet afin de trouver une solution Intranet pour éviter les doublons en réseau qui font surcharge mais aussi pour gagner du temps. Le travail collaboratif est un outil de plus en plus croissant. Accéder à ses données n’importe où et pouvoir travailler à plusieurs sur un même document devient de plus en plus courant. Taskii a une version payante et une gratuite.

Pourquoi et comment cultiver la coopération et la collaboration ? Collaboration-coopération : qu’est-ce ? Collaborer ne signifie pas seulement répartir des rôles ou faire travailler ensemble des gens d’horizons différents. Les méthodes utilisées dans les exemples qui vont suivre possèdent des caractéristiques que l’on rencontre rarement dans les conduites de projet traditionnelles : elles cultivent un « environnement d’abondance » [3], elles cherchent à minimiser les besoins et les contraintes liés au projet, Les DRH ne perçoivent pas toujours l’intérêt des outils collaboratifs par Samantha Vachez - Chronique Management A l'heure de l'information multidirectionnelle, l'essor des technologies dites "collaboratives" au sein des organisations n'est pas sans affecter en profondeur la fonction RH. Pour s’inscrire dans le monde de demain, les projets de transformation d’entreprise supposent d’intégrer une démarche d’outillage 2.0. Générer de la valeur demeure un élément fondamental pour assurer la pérennité des organisations mais les réticences à l’implémentation de ces outils en interne sont encore nombreuses.

La pratique du leadership partagé Grandes entreprises internationales ou petites structures à vocation culturelle, les organisations qui réussissent à atteindre leurs objectifs sont de plus en plus celles qui savent mettre en pratique une approche collaborative et plurielle du leadership. Ce livre en fait une belle démonstration dans huit histoires de cas, qui vont de l’école alternative La Tourterelle au groupe agroalimentaire Danone. Chacune à sa manière, ces organisations appliquent les principes novateurs du leadership partagé, que Édith Luc a déjà exposés dans des ouvrages plus théoriques. En collaboration avec Meryem Le Saget, elle en décrit ici les mécanismes concrets. Édith Luc est professeure associée à la Chaire de leadership Pierre-Péladeau de HEC Montréal. Conférencière reconnue en Amérique du Nord et en Europe, elle agit comme consultante en développement du leadership et dans la mise en place de processus collaboratifs de changement stratégique.

Coopération ou compétition au coeur de la 18 ème Université Hommes-Entreprises Pour la 18ème Université Hommes-Entreprises quise déroulera fin août, vous avez choisi les thèmes de la coopération et de la compétition. Pourquoi ? De nombreux décideurs croient que la compétition est le mode de relation naturelle de la société. " L'homme est un loup pour l'homme ", disait le philosophe Hobbes.

Les réseaux sociaux raniment les intranets DOCUMENT De pyramidal, le réseau de communication interne des entreprises glisse vers une architecture horizontale et adopte les outils du web 2.0. De nouvelles plateformes se mettent en place pour favoriser les échanges, le travail collaboratif et resserrer les liens entre salariés et direction. Une révolution de la culture d'entreprise est en marche. Travail collaboratif Logiciels libres ▶ Gestion et organisation ▶ 15 logiciels libres Agora-Project Logiciel de groupware libre, efficace et facile à mettre en oeuvre Chandler Chandler est un gestionnaire de tâches et d’agenda collaboratif. Chronopolys Logiciel de travail collaboratif doté d’un wiki eGroupWare Community Edition Outil de niveau professionniel pour le travail collaboratif en ligne. Lucane Une plateforme collaborative simple et complète MRBS - Meeting Room Booking System Outil décentralisé de gestion-réservation de ressources (salles, matériels, etc.)

Intelligence collective : les limites de l’océan des savoirs L’intelligence collective est un concept qui a vu le jour à la Renaissance, autour de « L’océan des savoirs », cette quantité incommensurable de connaissances qui fonde notre société. Il a fallu d’abord identifier les limites de cet océan des savoirs, pour tenter d’organiser les compétences. Ce qu’ont tenté d’accomplir les Lumières, via l’Encyclopédie. La représentation d’intelligence collective a évolué ensuite, aux 19e et 20e siècles, autour des révolutions technologiques successives.

L'entreprise de demain sera collaborative,celle d'aujourd'hui non Le futur de l’entreprise passe par la collaboration et, de manière plus générale, de nouvelles formes d’organisation où le pouvoir est plus distribué, les compétences et savoirs plus partagés et la structure plus facilement auto-reconfigurable. Force est toutefois de reconnaitre qu’à de rares exceptions et malgré les efforts déployés depuis des années voire des décennies les entreprises peinent à atteindre le statut d' »entreprise pleinement collaborative », peu importe la sophistication des technologies utilisées. Une des raisons en est très simple : l’entreprise collaborative est le résultat d’un très subtil équilibre de l’organisation, des technologies et des rapports humains. Un équilibre tellement subtil qu’il en est hautement instable. Le moindre détail qui va de travers suffit à casser une dynamique collaborative. Chacun peut le constater au quotidien au niveau d’une équipe et c’est encore plus vrai au niveau d’une entreprise.

Coopérations entre entreprises, 4 temps essentiels Les difficultés liées à la crise ont eues pour conséquences de pousser les dirigeants à réfléchir aux possibilités de bâtir des partenariats, des collaborations ou même des regroupements d'entreprises dans le but d'être plus fort et plus pérenne ensemble. Ces processus de collaborations visent souvent à augmenter la part de valeur ajoutée en proposant des prestations plus larges et en phase avec les attentes de leurs clients. La réalisation de ces opérations implique une prise en compte rapide des facteurs d'assimilation des différentes cultures d'entreprise et l'acceptation des changements que cela représente pour les différents collaborateurs des entreprises concernées. L'INTENTION: SYNERGIES EN REPONSE AUX ATTENTES MARCHE-PRODUIT Souvent au cœur de la démarche, il s'agit de proposer une offre reposant sur un ensemble de prestations plus complètes le tout basé sur les synergies techniques, commerciales et financières rendues possibles par l'association. Ce point scelle l'intention.

Management collaboratif ou coopératif ?Le blog-notes du manager et de ses équipes Thibaud Brière est consultant en management. Diplômé d’HEC et titulaire d’un DEA en philosophie, il a crée son cabinet de conseil, Philos, après des expériences opérationnelles chez Deloitte puis à la FNAC. Il a également co-écrit le livre « Le pouvoir au-delà du pouvoir » avec Michel Hervé, P-DG du Groupe Hervé. Thibaud Brière et Michel Hervé interviendront tous les deux à la 2e conférence annuelle « Vers la fin du management de reporting » les 26 et 27 mars 2013.Ne confondons-nous pas collaboration et coopération ?

Dans l'entreprise, fini l'autoritarisme, bonjour l'intelligence collective ! Pied de nez à la traditionnelle SARL (société à responsabilité limitée), Probionov, implantée à Aurillac, dans le Cantal, depuis soixante ans, se définit désormais comme une Sara, une société à responsabilité augmentée. Comprenez : une entreprise dont les quelque 100 salariés sont pleinement impliqués dans leurs tâches. Il y a dix-huit mois, Stanislas Desjonquères, qui dirige cette PME spécialisée dans la recherche et la fabrication de probiotiques pour l'industrie pharmaceutique (15 millions d'euros de chiffre d'affaires), a entrepris de révolutionner le mode de management. Misant sur l'intelligence collective, ce patron a gommé un à un tous les signes d'injustice ou de défiance (comme les fournitures de bureau sous clé) et a proscrit les tâches absurdes et improductives, identifiées en interne sous la dénomination 5C : «C'est con mais c'est comme ça.» Probionov commence à récolter les fruits de cette démarche, avec notamment un regain d'initiatives à tous les niveaux.

Related:  Le travail coopératif