background preloader

Laisse pas traîner tes fils

Laisse pas traîner tes fils
Charlie Glickman est de retour avec un article consacré à un sujet merveilleux : comment apprendre aux (jeunes) hommes à ne pas devenir des violeurs. Pour ceux et celles d’entre vous qui ont des enfants, des ados, avez-vous eu cette discussion avec eux ? On dit toujours aux filles de faire attention, mais rarement aux garçons. Pourtant, c’est une des conversations essentielles et incontournables. “Tu mets une capote et tu ne violes personne.” Je vous donne les cinq points en résumé et si vous lisez en anglais, ça vaut le coup de tout dévorer : - Informer les garçons de ce qu’est, légalement, le consentement. - Sensibiliser les jeunes hommes au fait que les femmes ne sont pas des objets sexuels disposés dans le coin pour leur seul plaisir (sans blagues). - Expliquer aux garçons qu’être un homme n’est pas juste une question de pouvoir et de contrôle : qu’il y a d’autres moyens d’exister. Si le viol finit par disparaître, ce sera par l’éducation.

http://www.gqmagazine.fr/sexactu/articles/laisse-pas-traner-tes-fils/12074

Related:  Culture du violCulture du violParenting

le harcèlement J’ai un truc qui me démange, sur la langue un goût étrange, comme une crampe à la phalange. Hey ! Oui je me plains tout le temps. Collège Montaigne : faut-il interdire les portables ou (enfin) éduquer les garçons ? « Faut-il interdire les portables dans les collèges ? » C’est sur cette question que des chaînes d’infos comme iTélé relaient l’affaire du collège Montaigne, à Paris, à propos de cinq garçons de sixième, ayant été sanctionnés par l’établissement pour avoir pratiqué des attouchements sur leurs camarades de classe. Ce sont les parents des filles qui ont alerté la direction du collège, rapporte 20 minutes, décrivant une « situation d’insécurité physique et psychologique dans laquelle se trouvent les filles de la classe en raison d’attouchements (seins, fesses et vulve) et de propos obscènes de certains garçons » Visiblement, « certains garçons » regardaient des vidéos pornographiques sur leurs smartphones durant les récréations.

ENJEUX - RADIO-CANADA.CA Partie 1 - 2 - 3 - 4 - 5 Que font nos jeunes exactement sur Internet? Très difficile d'aborder la question avec eux. Comprendre la culture du viol A Steubenville, une jeune fille a été violée. Plus exactement, après qu'elle soit en plein coma éthylique, elle a été transportée de lieu en lieu par deux adolescents rigolards, violée et filmée, sous le regard d'autres personnes. Des photos et videos ont été publiées sur les réseaux sociaux dont certaines plaisantant sur ce viol. Certains ont même twitté la scène en direct avec le hashtag #rape. Viol, films et rigolade. Le 18 mars l'un a été condamné à un an de prison, l'autre à deux ans.

Consentement et sexualité ! Garçes, le collectif féministe et LGBTQI, a organisé un atelier mixte pour évoquer un sujet paradoxalement absent de nos discussions et de nos représentations sur la sexualité: le consentement. Le sujet a donné lieu à beaucoup de remarques et de réflexions de la part des participant.e.s. Nous avons choisi de garder une structure lâche et informelle qui colle mieux avec l’esprit de la réunion. Qu’est ce que le consentement ? Le consentement, c’est le fait d’être d’accord pour que son/sa partenaire fasse quelque chose, et lui faire savoir. C’est ce qui fait toute la différence entre une relation sexuelle et un viol.

Mythes sur les viols. Partie 1: Quels sont ces mythes ? Qui y adhère ? Partie 2 : les conséquences pour la victime Partie 3 : Les mythes sur le viol restreignent la liberté des femmesPartie 4 : Conséquences sur la propension au violPartie 5 : Les mythes sur le viol dans les médias Contrairement à la légende, la plupart des viols ne sont pas commis par un étranger dans une petite ruelle sombre « Evitez de vous habiller comme des salopes si vous ne voulez pas vous faire agresser » Michael Sanguinetti, policier canadien « Un viol, c’est avec un couteau ou un pistolet » Ivan Levaï, grand journaliste «Tant qu’un homme n’est pas muni d’une arme, d’un couteau ou d’un revolver, une femme peut toujours se défendre » Catherine Millet, intellectuelle française

Causette, Jack Parker et le consentement Chez madmoiZelle, ça fait quelque temps que nous avons abandonné l’idée de comprendre la ligne éditoriale de Causette. On ne commente pas, on ne réagit pas. Quand le magazine « plus féminin du cerveau que du capiton » a été sévèrement critiqué pour son traitement pour le moins surprenant de la prostitution, nous n’avons rien dit. Ses propres rédactrices s’étaient en partie désolidarisées du « dossier pastèque ». Nous n’avons rien dit. Mais qu’est ce que c’est que ce blog ? Quand j’étais petite, il y avait deux choses que je ne comprenais pas. J’entendais beaucoup d’adultes autour de moi parler d’éducation. Certains fumaient, d’autres buvaient joyeusement, d’autres encore couraient pour oublier qu’ils s’étaient promis de ne pas fumer et de ne pas boire. Certains étaient de gauche, d’autre de droite, et accordaient au camp d’en face le droit de pourrir de façon légitime la face du monde. Personne ne faisait pareil.

Pourquoi nous ne nous tairons plus Cet atelier a été organisé à l’initiative de trois membres du Collectif Garçes. Notre objectif était d’aménager un espace de rencontre et d’expression bienveillant et anonyme, autour des thématiques du viol, des agressions sexuelles et des tentatives de viol (les « VAST »). En effet, les lieux pour échanger librement sur les violences sexuelles sont rares et, lorsqu’ils existent, sont trop souvent monopolisés par des « experts » qui confisquent notre parole. Or, nous sommes convaincu.e.s que c’est en brisant le silence et la honte que nous pourront réellement (re-)prendre le pouvoir sur nos vécus et rappeler à toutes les personnes concernées – de près ou de loin – qu’elles ne sont pas seules.

Poire le violeur : quand « séduire » devient « faire céder » Céder n’est pas consentir.Nicole Claude-Mathieu Apprendre à séduire, quelle brillante idée. Vous vous souvenez? J’avais parlé de Poire, le nice guy, le pauvre mec qui n’avait pas confiance en lui, qui voulait séduire mais qui ne savait pas faire, qui se plantait lamentablement, et qui accumulait la frustration et la rancœur jusqu’à haïr l’objet de son désir.

Consentement sexuel: "Le 'non' doit pouvoir intervenir à tout moment" - L'Express Styles C'est une histoire presque banale. Après une rencontre dans une soirée, Sophie et Christophe* se revoient quelques jours plus tard. Un repas au restaurant, un dernier verre chez elle, un baiser échangé et les choses s'accélèrent.

« La Reine des neiges » de Disney est le film le plus sexuel de l’année On pourrait penser que le nouveau-né des films Disney est une mièvrerie congelée, un énième film animé qui dissimule mal sa vraie nature : être un catalogue de jouets. Comme on se tromperait. Car, sous cette glace digitale se cache une fable à la modernité sidérante où l’on apprend que la libido féminine est un diamant givreux. Une main de glace dans un gant de velours – voilà comment Elsa, la Reine des neiges, régente son royaume. Mais celui-ci est différent de toutes les principautés disneyennes. Il n’y a qu’à examiner le château pour comprendre que Frozen est une fresque moins féerique que foncièrement féminine.

Ai-je tort de me taire quand on m'appelle «salope» ? A Paris, il semble si dangereux de sortir dans une tenue sexy que les filles et les travestis, escamotant leurs talons-aiguilles, se muent en ombres discrètes. Le métro, le soir, est fréquenté en moyenne par deux femmes pour huit hommes (1). Il vaut mieux raser les murs.

Related: