background preloader

Nerf pneumo gastrique

Nerf pneumo gastrique
Une équipe de chercheurs a trouvé le moyen de réduire les gênes dues à l'acouphène, qui provoque des nuisances sonores chez ceux qui en sont atteints. L'acouphène est le cauchemar quotidien des millions de personnes qui en sont atteintes. Ce mal est caractérisé par des nuisances sonores internes à l'organisme comme des bourdonnements ou des sifflements persistants dans l'oreille. Mais une équipe de chercheurs américains a peut-être trouvé la solution pour faire cesser tout cela et enfin permettre à ces personnes de profiter du silence... Le traitement, qui consiste en une stimulation du nerf pneumogastrique, ou nerf vague, associée à une exposition à une gamme de sons de différentes fréquences durant des périodes prolongées, serait d'une redoutable efficacité pour lutter contre ce mal. Une sur-activation des neurones En quoi la stimulation de ce gros nerf joue-t-elle sur la diminution des acouphènes ? Plus efficace que les médicaments ? Vous êtes déjà abonné ? Related:  essais cliniques - acouphènes, hyperacousie, vertigesAcouphenesacouphènes et recherche en France

micro transponder - résultats 1ers essais Er lijkt eindelijk een oplossing in de maak voor chronische tinnitus. Een Amerikaans bedrijf heeft een apparaat ontwikkeld dat het oorsuizen moet verhelpen. De eerste tests zijn alvast beloftevol: meer dan de helft van de proefpersonen werd van ‘de piep’ afgeholpen. Tinnitus, ook wel oorsuizen genoemd, is een aandoening waarbij je sis-, fluit- of pieptonen te horen krijgt in één of beide oren. Tot voor kort werd chronische tinnitus als ongeneeslijk beschouwd, maar daar lijkt nu verandering in te komen. De zendertjes zijn nog niet op de markt verkrijgbaar, maar eerste tests zijn veelbelovend.

Un espoir pour guérir les acouphènes | Jean-Louis Santini | Médecine Des essais cliniques devraient débuter en Europe dans les prochains mois pour ce traitement consistant à stimuler le nerf pneumogastrique tout en produisant simultanément une gamme de sons de différentes fréquences durant des périodes prolongées. La stimulation de ce gros nerf qui innerve le pharynx, le voile du palais, le larynx et l'abdomen est déjà utilisée pour soigner l'épilepsie et la dépression. Des expériences concluantes ont été menées sur des rats chez qui les chercheurs ont induit des acouphènes par un bruit aigu. Cette technique semble aider les parties du cerveau qui interprètent les sons à se reprogrammer pour retrouver leur état initial, ce qui fait disparaître la source du bourdonnement ou du sifflement, expliquent les auteurs de l'étude parue mercredi dans la revue britannique Nature. Ils ont pu mesurer chimiquement les résultats de cette technique chez les rats. Ainsi 10% des personnes âgées et jusqu'à 40% des anciens combattants en souffriraient aux États-Unis.

La politique en faveur des maladies rares en France : le Plan National Maladies Rares 2005-2008 et son évaluation L’évaluation du plan a été confiée par la ministre de la santé, au Haut Conseil de Santé Publique. Dans le cadre de cette évaluation, une conférence d’évaluation a été organisée les 8 et 9 janvier 2009 ( et un rapport lui a été remis le 7 mai 2009. Parallèlement à cette évaluation, une évaluation « interne », coordonnée par la Direction de l’Hospitalisation et de l’Organisation des Soins (DHOS) et la Direction Générale de la Santé (DGS), a été menée avec l’ensemble des directions, institutions et agences concernées afin de dresser un bilan des actions engagées dans les 10 axes du plan et de faire des propositions pour un programme d’actions à engager à partir de 2010. Un travail de synthèse de ces différentes contributions (Haut Conseil de Santé Publique, rapport interne de l’administration, partenaires), a permis de proposer des axes et des actions pour l’élaboration du futur plan annoncé par le président de la république en octobre 2009.

Acouphènes - des essais anti récepteurs ndma arrivent bientôt en rance ? neurostimulation : Acouphènes De Hearing Review: Researchers Find Significant Improvement for Tinnitus Sufferers with VNS Published on Tuesday, 03 December 2013 21:39 University of Texas Dallas researchers have demonstrated that treating tinnitus or ringing in the ears, using vagus nerve stimulation (VNS)-tone therapy is safe and brought significant improvement to some of the participants in a small clinical trial. Sven Vanneste, PhD, and Michael Kilgard, PhD, of the School of Behavioral and Brain Sciences used a new method pairing VNS with auditory tones to alleviate the symptoms of chronic tinnitus. Sven Vanneste, PhD Michael Kilgard, PhD "The primary goal of the study was to evaluate safety of VNS-tone therapy in tinnitus patients,” Vanneste says. The study, which took place in Antwerp, Belgium, involved implanting ten tinnitus sufferers with a stimulation electrode directly on the vagus nerve. For the study, a stimulation electrode was implanted directly on the vagus nerve of ten tinnitus sufferers.

la recherche en france Détails Catégorie : À la une Publié le mardi 10 décembre 2013 15:03 Point de vue Audio infos Audiology infos Les fonds publics alloués à la recherche en audiologie sont-ils suffisants ? Selon leur étude, publiée récemment dans Nature Biotechnologies, entre 2009 et 2011, la moyenne de l’aide annuelle octroyée à la recherche en audiologie s’élevait à 12 millions euros pour l'Agence nationale de la recherche (ANR), et à 11 millions pour l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Quant aux crédits alloués à la recherche sur les acouphènes, ils sont encore plus limités (66 000 euros annuels pour l’ANR). Source : Cederroth CR et al. Retigabine Retigabine (INN) or ezogabine (USAN), codenamed D-23129, is an anticonvulsant used as an adjunctive treatment for partial epilepsies in treatment-experienced adult patients.[2] The drug was developed by Valeant Pharmaceuticals and GlaxoSmithKline. It was approved by the European Medicines Agency under the trade name Trobalt on March 28, 2011, and by the United States Food and Drug Administration (FDA), under the trade name Potiga, on June 10, 2010. Retigabine works primarily as a potassium channel opener—that is, by activating a certain family of voltage-gated potassium channels in the brain.[3][4][5] This mechanism of action is unique among antiepileptic drugs, and may hold promise for the treatment of other neurologic conditions, including migraine, tinnitus[6] and neuropathic pain. History[edit] Among the newer anticonvulsants, retigabine was one of the most widely studied in the preclinical setting: it was the subject of over 100 published studies before clinical trials began.

Oreille qui claque? Essayez la manoeuvre de Valsalva – Philippe Barraqué | Acouphènes Solutions Philippe Barraqué Oreille bouchée ou qui claque, avez-vous pensé à la manœuvre de Valsalva ? C’est une technique ancienne qui doit se pratiquer avec douceur et en évitant de la renouveler trop souvent. Supprimez vos clics dans les oreilles avec un petit « clac »! Bien entendu, et c’est une question de bon sens, les conseils qui vous sont donnés ne remplacent pas votre traitement médical et il est toujours judicieux de demander l’avis de votre médecin si vous avez un doute ou des problèmes de santé, notamment au niveau des régions ORL, pulmonaire ou cardiaque. C’est en effet une pratique médicale qui ne date pas d’aujourd’hui puisque son initiateur, Antonio Maria Valsalva, décrit cette manœuvre, qui visait à évacuer du pus de l’oreille des patients après avoir percé le tympan, dans l’ouvrage De aure humana, publié au début du dix-huitième siècle. Pour pratiquer la manœuvre de Valsalva, suivez attentivement ces instructions : Inspirez profondément. J'aime : J'aime chargement…

recherche us avril 2014 - surdité (deaf people get gene tweak to restore natural hearing) People who have lost their hearing will be injected with a harmless virus carrying a gene that should trigger the regrowth of their ears’ sensory receptors IN TWO months' time, a group of profoundly deaf people could be able to hear again, thanks to the world's first gene therapy trial for deafness. The volunteers, who lost their hearing through damage or disease, will get an injection of a harmless virus containing a gene that should trigger the regrowth of the sensory receptors in the ear. The idea is that the method will return a more natural sense of hearing than other technologies can provide. Hearing aids merely amplify sounds, while cochlear implants transform sound waves into electrical waves that the brain interprets, but they don't pick up all of the natural frequencies. "The holy grail is to give people natural hearing back," says Hinrich Staecker at the University of Kansas Medical Center, who is leading the trial. Sticking plasters New Scientist Not just a website! Traveling?

autifony : les canaux ioniques Autifony, along with Innovate UK (previously known as the UK Technology Strategy Board), is sponsoring a Phase IIa clinical study. Professor Jaydip Ray, ENT Surgeon at Sheffield Teaching Hospitals & Sheffield Children's Hospital, has agreed to act as the national Coordinating Investigator. Our lead academic collaborator is the University of Nottingham (Professor Deborah Hall). This "proof-of-concept" study will explore the potential of Autifony's lead Kv3 modulator, AUT00063, to reduce the symptoms of tinnitus in people who have subjective tinnitus. The study will be conducted at around 12 key Hospital sites across the UK and is anticipated to start in October this year. Further information is also available at Clinicaltrials.gov If you need more information about tinnitus, or advice on managing tinnitus, then please contact the British Tinnitus Association (www.tinnitus.org.uk), or call their helpline on the numbers below:

Acouphènes : 3 réflexes pour trouver l'apaisement N'attendez-pas pour traiter vos acouphènes. C’est le conseil de Philippe Barraqué, musicothérapeute spécialisé dans la prise en charge de ce phénomène. Consultez votre généraliste, qui vérifiera si les acouphènes ne sont pas le signe d’une hypertension ou liés à un problème vasculaire. Il pourra aussi vous orienter vers un médecin ORL afin de rechercher une éventuelle lésion de l’appareil auditif. Toucher pour rééquilibrer l'oreille interne Par exaspération, il peut vous arriver de vous boucher les oreilles, de les tapoter, de les masser pour en finir avec ces bruits qui rendent fou. Comment faire ? Essayez cet exercice de médecine chinoise nommé « le tambour céleste ». Pourquoi ça marche ? Cette vibration stimule les oreilles, débouche la trompe d’Eustache au niveau de l’oreille interne et rétablit une bonne transmission des vibrations sonores entre le tympan, les osselets et la cochlée. Ecouter pour dérogrammer les acouphènes A long terme méditer pour soulager

Related: