background preloader

AquaCell : La pile écologique chargeable à l’eau en 5 minutes – LE JOURNAL DU SIECLE

AquaCell : La pile écologique chargeable à l’eau en 5 minutes – LE JOURNAL DU SIECLE
Écologique et économique, les piles AquaCell représentent une véritable révolution dans ce secteur. Toujours en galère de piles pour la manette de votre console ou pour la radio de la salle de bain ? Voici une innovation qui ne va certainement pas vous laisser indifférent. Voici l’avènement de la pile chinoise Aquacell, l’invention de Niels Bakker, un Hollandais vivant à Hong Kong. Une pile nouvelle génération qui se charge à l’eau grâce à une réaction chimique qu’on nomme « électrolyse ». Il suffit de prendre vos piles Aquacell, de dévisser l’embout en plastique fait de maïs recyclé, de les tremper 5 minutes dans de l’eau, de laisser l’eau stimuler les ions négatifs et positifs qui sont à l’intérieur des piles sous forme de poudres organiques non toxiques, pour créer la tension et donc le courant. Ces piles contiennent beaucoup moins de produits toxiques et de métaux lourds, juste une feuille de zinc de 1,6 grammes essentielle pour que se fasse l’électrolyse.

http://lejournaldusiecle.com/2014/02/18/aquacell-la-pile-ecologique-qui-se-recharge-a-leau-en-5-minutes/

Related:  Rêvesolutions et GénialeriesENVIRONNEMT ECOLOGIEInnovations

Une capuche avec un oreiller gonflable pour vous aider à bien vous reposer pendant une courte pause. Génial ! On n'est pas toujours disposé à dormir sur un lit, parfois, nous sommes hors de notre agréable chambre à cause d'un voyage et il peut nous arriver d'avoir sommeil. Comment dormir confortablement hors de sa chambre ? La marque Hypnos a trouvé une solution pour aider à dormir confortablement peu importe l'endroit où on se trouve. Un sweat-shirt tout à fait comme les autres avec une particularité au niveau de sa capuche qui peut se transformer en oreiller gonflable. Au revoir les douleurs au cou ! Ce sweat-shirt existe en différentes couleurs et modèles.

Trafic de bois : à vous d’agir ! Selon Interpol, l’exploitation forestière illégale représente actuellement entre 15 et 30 % des volumes de bois commercialisés dans le monde. La valeur du commerce du bois récolté illégalement est estimée à environ 11 milliards de dollars, comparable à celle du marché de la drogue! Depuis de nombreux mois, Greenpeace multiplie les actions et les interpellations pour faire réagir les dirigeants français car, d’après l’ONG Global Witness, la France se classe au 3e rang des importateurs européens de bois « à haut risque d’illégalité ». Le 3 mars 2013 est entré en vigueur le règlement (UE) n° 995/2010 dit règlement sur le bois de l’Union européenne (RBUE), qui vise à lutter contre le commerce de bois illégal. Il a fallu à la France plus de 19 mois pour le transposer dans le droit national avec le vote, le 14 octobre 2014, de la loi d’avenir pour l’agriculture et la forêt. Ségolène Royal doit agir au plus vite et prendre les mesures nécessaires pour remédier à cette situation !

Oui, ça se recycle une pancarte électorale! Une deuxième vie pour les pancartes électorales Saviez-vous que les pancartes qui tapissent nos poteaux depuis le début de la campagne électorale ne sont pas destinées à finir au dépotoir? Cascades ne demande pas mieux que de recevoir ces affiches pour les recycler et les introduire dans le procédé de fabrication de nouveaux produits à son usine Plastiques Cascades – Re-Plast de Notre-Dame-du-Bon-Conseil, à quelques minutes de Drummondville. Les pancartes des candidats sont imprimées sur du plastique corrugé, mieux connu sous sa marque de commerce : Coroplast®. Ils s’agit d’un plastique hautement recyclable entrant dans la catégorie des polypropylènes (PP) (code no. 5). Cascades récupère ce « plastique blanc » pour en faire des bancs de parc, des tables à pique-nique, des poubelles, des planches de patio et bien plus.

Trois jeunes créent une plateforme de troc, leur « remède anti-crise » Le contexte préoccupant – économique, écologique, politique – dans lequel nous vivons actuellement nous invite à repenser notre façon de consommer et d’entrer en relation avec les autres. Moins d’achats inutiles, de gaspillage, de déchets, de pollution, plus d’entraide, de solidarité, d’alternatives…les solutions abondent aujourd’hui. Le troc a toujours existé mais, dans le contexte actuel, il revient sur le devant de la scène comme un acte militant qui véhicule des valeurs fortes. Des belges lancent un nouveau pesticide biologique Des belges lancent un nouveau pesticide biologique Stimuler les défenses naturelles des plantes pour qu’elles apprennent à lutter contre leurs agresseurs au lieu de les asperger de produits chimiques ? c’est l’idée innovante, fruit de 10 ans de recherches, lancée par une spin off belge ! Actuellement, l’agriculture mondiale s’appuie fortement sur les produits chimiques pour stimuler la croissance des cultures et les protéger. Près de 1.000 substances actives ont été mises sur le marché depuis les années 50.

Cancer : le remède oublié Nous sommes en 1890 à New York. Il fait nuit. Le Dr William Coley se tourne et se retourne dans son lit. La permaculture : la complexité décomplexée Définition Datant des années 1920, le concept de la permaculture a été développé dans les années 70 par deux australiens, Bill Mollison et David Holmgren inspirés par les savoirs traditionnels aborigènes, l'agriculture naturelle du non-agir du japonais Masanobu Fukuoka et les connaissances en biologie et en environnement. « Nous n’avons pas voulu établir un schéma fixe et dogmatique mais un modèle qui intègre plusieurs principes appartenant à de nombreuses disciplines–l’écologie, la conservation de l’énergie, l’aménagement du paysage, la rénovation urbaine, l’architecture, l’agriculture (sous tous ses aspects) et les théories de localisation en géographie. » « Ce n’est pas une synthèse parfaite, ni même suffisante, mais un commencement. La permaculture s'inscrivant dans la logique écosystémique de liens, d'échanges, de cycles, de flux et de réajustements constants, elle intègre facilement de nouveaux éléments, de nouvelles approches. Une éthique

Route des baleines de l’UNESCO : la route en mer à La Réunion plombe le dossier - Environnement La Commission permanente du Conseil régional réunie ce jour, a examiné un dossier visant à l’inscription d’une route des baleines au patrimoine mondial de l’UNESCO. La Réunion est directement concernée par la zone géographique identifiée dans la région du sud-ouest de l’océan indien. Le Conseil régional de La Réunion s’est positionné comme porteur de ce projet ambitieux. Afrique: Un Jeune Nigérian transforme une coccinelle en voiture alimentée à l'énergie solaire et éolienne - AregiaLedis.com C’est une idée géniale et tout à fait raisonnable aussi. Pourquoi ne pas avoir des panneaux solaires sur les toit de nos voitures? Alors que Segun Oyeyiola était étudiant à l’Université Obagemi Awolowo, il a transforme sa Volkswagen à combustibles fossiles en une voiture bio et sans frais de carburant à prévoir en installant un panneau solaire géant au dessus et une éolienne sous le capot. L’idée est qu’elle devienne la « future voiture du Nigeria. » A l’origine, la batterie prenait 4 à 5 heures pour charger, ce qui n’était pas idéal.

Related: