background preloader

AquaCell : La pile écologique chargeable à l’eau en 5 minutes

AquaCell : La pile écologique chargeable à l’eau en 5 minutes
Écologique et économique, les piles AquaCell représentent une véritable révolution dans ce secteur. Toujours en galère de piles pour la manette de votre console ou pour la radio de la salle de bain ? Voici une innovation qui ne va certainement pas vous laisser indifférent. Voici l’avènement de la pile chinoise Aquacell, l’invention de Niels Bakker, un Hollandais vivant à Hong Kong. Une pile nouvelle génération qui se charge à l’eau grâce à une réaction chimique qu’on nomme « électrolyse ». Il suffit de prendre vos piles Aquacell, de dévisser l’embout en plastique fait de maïs recyclé, de les tremper 5 minutes dans de l’eau, de laisser l’eau stimuler les ions négatifs et positifs qui sont à l’intérieur des piles sous forme de poudres organiques non toxiques, pour créer la tension et donc le courant. Ces piles contiennent beaucoup moins de produits toxiques et de métaux lourds, juste une feuille de zinc de 1,6 grammes essentielle pour que se fasse l’électrolyse. Related:  Énergie alternativeÉnergie alternative

Oui, ça se recycle une pancarte électorale! | Blogue Cascades Une deuxième vie pour les pancartes électorales Saviez-vous que les pancartes qui tapissent nos poteaux depuis le début de la campagne électorale ne sont pas destinées à finir au dépotoir? Cascades ne demande pas mieux que de recevoir ces affiches pour les recycler et les introduire dans le procédé de fabrication de nouveaux produits à son usine Plastiques Cascades – Re-Plast de Notre-Dame-du-Bon-Conseil, à quelques minutes de Drummondville. Les pancartes des candidats sont imprimées sur du plastique corrugé, mieux connu sous sa marque de commerce : Coroplast®. Comment se fait cette transformation? Recyc-Québec suggère aux partis politiques de disposer de leurs affiches électorales de façon écologique. Cascades invite tous les utilisateurs d’affiches électorales à faire parvenir leurs affiches à cette adresse : Plastiques Cascades – Re-Plast, une division de Cascades Canada ULC 1350, chemin Quatre Saisons Notre-Dame-du-Bon-Conseil (Québec) J0C 1A0 Tél.: 819 336-2440

Alerte générale : la solution globale nous crève les yeux, c'est pourquoi nous ne la voyons pas ! - Module de news Mise en garde de TS : avant de se lancer dans la lecture de cet article, il est vivement recommandé de se munir de lunettes de Soleil haut de gamme;o) Le saviez-vous ? En six heures, les déserts reçoivent plus d'énergie solaire que ce que consomme l'ensemble du genre humain en une année. (1) Chaque km2 de désert reçoit annuellement l'équivalent d'un million et demi de barils de pétrole. Ainsi, la surface totale des déserts est capable de fournir plusieurs centaines de fois l'énergie utilisée actuellement dans le monde. Couvrir seulement 0,3 % des 40 millions de km2 de déserts de la planète en centrales solaires thermiques permettrait d'assouvir les besoins électriques de la planète entière. (2) Ces chiffres hallucinants laissent songeurs On se dit mais alors : pourquoi donc mettre la planète à feu et à sang, s'il est possible d'obtenir, sur une si petite surface, toute l'énergie dont notre civilisation a besoin, et ce sans le moindre impact sur la biosphère ? On a du mal à y croire. En 1928 !!!

Arbre à vent avec micro-éoliennes en ville Intégrer l’énergie provenant du vent via de micro-éoliennes dans les villes: voilà l’objectif de l’Arbre à vent ! Vous en aviez rêvé ? Jérôme Michaud-Larivière et Claudio Colucci l’ont fait : un arbre métallique, stylisé, équipé d’une centaine de feuilles de plastique, attise pour l’instant la curiosité des habitants de Pleumeur-Bodou en Bretagne… Et bientôt celle des Parisiens ! Comment ça fonctionne ? Chaque feuille est une micro éolienne silencieuse dont les générateurs, logés dans les branches seraient capables de profiter des moindres flux d’air multi directionnels. Cet arbre pourrait (dans sa production optimale) fournir la puissance électrique nécessaire à une maison de 4 personnes soit +/- 4 kW. Cet arbre à vent (8 m d’envergure et 11 m de haut) est un prototype mais il pourrait déjà être commercialisé cette année. Pour info L’Arbre à Vent sera planté Place de la Concorde, avec le soutien de la ville de Paris du 12 mars au 12 mai 2015. Vidéos

Cancer : le remède oublié Nous sommes en 1890 à New York. Il fait nuit. Le Dr William Coley se tourne et se retourne dans son lit. La veille, ce jeune chirurgien de 28 ans a, pour la première fois, vu mourir une de ses patientes. Au petit matin, il sort de chez lui. C’est dans ce gisement prodigieux que le Dr Coley va rechercher des cas de « sarcome » semblables à celui qui a tué sa patiente. Plus de deux semaines durant, ses recherches sont vaines. Guérison mystérieuse Le Dr Coley a mis la main, sans le savoir, sur un cas qui va révolutionner le traitement du cancer. Aussitôt après avoir attrapé l’érysipèle, le sarcome de ce patient a donc brutalement disparu. Il découvrit que d’autres pionniers de la médecine comme Robert Koch (qui découvrit le fameux bacille de Koch, responsable de la tuberculose), Louis Pasteur et le médecin allemand Emil von Behring, qui reçut le premier prix Nobel de médecine en 1901, avaient eux aussi observé des cas d’érysipèle coïncidant avec la régression spontanée de cancers.

Des scientifiques transforment des algues en carburant utilisable en moins d'une heure Les algues ont déjà été présentées comme une merveille pour la guérison naturelle. Non seulement elles sont riches en chlorophylle et aussi en composés végétaux spéciaux qui pourraient aider à vaincre le cancer et les maladies cardiaques. C’est aussi un remplaçant prometteur pour le beurre et les œufs et les produits de boulangerie avec du gluten . Même les géants comme Unilever, qui font des articles ménagers insalubres, ont cherché à utiliser les algues en remplacement de l’huile de palme dans plusieurs de leurs produits pour stopper la production d’huile de palme qui détruisent nos forêts tropicales et leur biodiversité. Mais voilà peut-être la dernière et la plus prometteuse nouvelles sur les algues est qu’elles pourraient remplacer les combustibles pétroliers. Du pétrole d’algues : un processus qui ne prend que quelques minutes Avec un raffinage classique additionnel, l’huile d’algues brutes sera transformée en carburants (biofuel, essence, biodiesel).

Pays-Bas: la route photovoltaïque, une réussite totale après six mois - Environnement C'est l'attraction de la ville de Krommenie, dans la périphérie d'Amsterdam. Cette piste cyclable recouverte de panneaux photovoltaïques a connu des résultats largement supérieurs aux attentes des ingénieurs qui en sont à l'origine. Près de 150 000 cyclistes ont circulé sur la piste sur les six derniers mois pour une production d'électricité avoisinant les 3 000 kWh. Un total suffisant pour alimenter durant un an le logement d'une personne. Les ingénieurs en charge du projet voient encore plus loin: "Si nous extrapolons ces données sur une période de 1 an, alors cette route solaire pourrait produire 70 kWh par mètre carré et par année. Une telle quantité d'énergie produite signifie que la performance de cette route a dépassé toutes nos attentes" a déclaré Sten de Wit, porte-parole du projet. L'organisation de ces routes est assez simple, mais très minutieuse: des panneaux solaires d'entrée de gamme sont empilés dans des couches de verre, de caoutchouc, de silicone et de béton.

Afrique: Un Jeune Nigérian transforme une coccinelle en voiture alimentée à l'énergie solaire et éolienne - AregiaLedis.com C’est une idée géniale et tout à fait raisonnable aussi. Pourquoi ne pas avoir des panneaux solaires sur les toit de nos voitures? Alors que Segun Oyeyiola était étudiant à l’Université Obagemi Awolowo, il a transforme sa Volkswagen à combustibles fossiles en une voiture bio et sans frais de carburant à prévoir en installant un panneau solaire géant au dessus et une éolienne sous le capot. L’idée est qu’elle devienne la « future voiture du Nigeria. » A l’origine, la batterie prenait 4 à 5 heures pour charger, ce qui n’était pas idéal. Les plus grands défis, selon Oyeyiola, était de trouver les meilleurs matériaux à utiliser, et le gens lui disant qu’il perdait son temps. Voici une animation d’une voiture solaire/éolienne, montrant comment les batteries sont chargées via les multiples turbines. Le toit de la voiture est constitué d’un panneau avec des membranes solaire en forme de nid d’abeilles qui transforment les rayons solaire en énergie à l’arrêt et lors du déplacement.

Pédalez une heure sur ce vélo afin d’alimenter votre maison en énergie pour une journée complète Manoj Bhargava, un milliardaire spécialisé dans les boissons énergisantes, veut maintenant apporter l’électricité aux trois milliards de personnes sur Terre qui n’en ont pas régulièrement, voire jamais. Son idée, utiliser une sorte de vélo qui, avec une heure de pédalage, fournit 24 heures d’électricité. L’électricité est ce qui fait fonctionner toute la planète. Sauf que, si dans nos frontières l’électricité est comme une évidence, c’est oublier que près de la moitié des individus n’ont pas accès à cette énergie. Pour cela, ses équipes de recherche ont créé un vélo, le Free Electric, bien particulier. En 2016, Manoj Bhargava doit pouvoir distribuer 10 000 vélos magiques en Inde pour les plus démunis, et il espère à terme arriver à les produire pour moins de 100 dollars. Voilà une riche idée, et si ces vélos sont vraiment distribués à grande échelle, ça pourrait apporter quelques solutions, temporaires, au manque d’infrastructures dans certains pays.

Q.Rad transforme les datacenters en radiateurs intelligents et gratuits ! Avec l’avènement du Big Data, les Data Centers fleurissent un peu partout dans le monde pour répondre à la demande grandissante en capacités de calcul informatique. De l’autre coté, l’énergie est un enjeu important et la dépendance énergétique devient une inquiétude majeure pour certains états. De son coté, Paul Benoit est un ingénieur ingénieux. Présentation de Q.rad : Silencieux, 350 radiateurs intelligents Q.rad sont déjà installés en région parisienne : des Q.rad équipent déjà près de 100 logements sociaux à Paris, mais aussi l’incubateur de startups de Télécom Paristech et les locaux de la société qui l’a inventé : Qarnot computing. Le Q.rad a été conçus comme une alternative aux data centers pour décentraliser la puissance de calcul informatique nécessaire à la population. Résultat : le Q.rad dispose d’une empreinte carbone 4 fois inférieure à son équivalent (en terme de puissance) au sein d’un centre de données. Fonctionnement de Q.rad : sources : terraeco.net / ludovia.com

Related: