background preloader

Dépassement du corps à l’ère numérique

Dépassement du corps à l’ère numérique
LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Hervé Morin L’annonce récente de la première transplantation d’un cœur artificiel par des équipes françaises suscite l’espoir chez les personnes en insuffisance cardiaque. Mais au-delà, le grand public s’est passionné pour la perspective de disposer d’un cœur immortel. Cette curiosité montre l’attrait pour les technologies de réparation, mais aussi d’amélioration du corps : le cyborg, mélange d’humanité et de techniques, semble à portée de main… L’ouvrage collectif Technocorps, dirigé par Brigitte Munier, aborde cette thématique, déjà largement explorée par la fiction, par le prisme des sciences humaines, de l’anthropologie et de la philosophie. Related:  cyborg

Qu'est-ce que ''l'homme +"? Dans sa dernière partie, la Grande Table est comme tous les vendredi en parteneriat avec le supllément "Culture & Idées du journal Le Monde, qui titre aujourd'hui "Les vertiges du transhumanisme" de Corine Lesnes. Le Transhumanisme c'est cette idée d'un "homme +", d'un homme amélioré par le progrès des nouvelles technologies qui suscite de nombreuses réactions. C'est à cette occasion que nous recevons Laurent Alexandre ,chirurgien, expert en nouvelles technologies et intelligence artificielle et président de DNA Vision, société spécialisée dans le séquençage du génome humain. A nos côtés pour dialoguer avec lui, Catherine Vincent, journaliste au monde. On est entrain de passer de la science fiction à la science en matière de transhumanisme. Ce que peut prédire le transhumanisme est ultra probable, la question n'est pas là, la question est de savoir ce que nous sommes prêts à sacrifier de notre humanité pour ne plus mourir. On risque de passer de l'homme réparé à l'homme augmenté.

Johann Roduit: L'homme qui voulait devenir cyborg: conférence transhumaniste Conférence « Global Future 2045 » LINCOLN CENTER, NEW YORK. Le temps d'un week-end, la ville qui ne dort jamais a rêvé de devenir immortelle. A Manhattan du 15 au 16 juin 2013, on pouvait assister à la conférence « Global Future 2045 : vers une nouvelle stratégie pour l'évolution humaine » (voir également le slideshow ci-dessous). Au sein du prestigieux Lincoln Center était réuni tout le gratin du transhumanisme anglophone. Comme orateurs, nous pouvions entendre, entre autres, Ray Kurzweil, Anders Sandberg, Peter Diamandis, Ben Goertzel et Natasha Vita-More. Les deux jours furent donc bien chargés avec l'intervention d'une vingtaine d'orateurs, tous spécialistes dans leur domaine. Dans les couloirs du Lincoln Center, on pouvait également rencontrer le robot du Dr. Les deux jeunes suisses que nous sommes avions parfois l'impression d'évoluer dans un monde parallèle, en même temps que de rencontrer bien des humains tout à fait humains, avec ou sans prothèse. Créer notre futur

Intelligence artificielle, transhumanisme, cybernétique : quel futur les GAFA nous préparent-ils? De Google, on connait le moteur de recherche, de Facebook le réseau social, d’Apple les téléphones, les tablettes et les ordinateurs. Mais ces géants du net sont bien plus que cela. Les GAFA, comme on les appelle, s’attellent chacun de leur côté à façonner le monde de demain : recherche en intelligence artificielle, objets intelligents, jusque dans le domaine de la santé et de l’humanité augmentée…Deuxième partie - 8h15 Voiture autonome, augmentation de l'être humain, algorithmes qui anticipent vos besoins, prolongement de la vie, intelligence artificielle autonome... des centaines de millions de dollars sont investis chaque année dans l'anticipation, voire la fabrication du monde de demain. Alors à quoi ce futur va-t-il ressembler ? Avec : Sophie Coisne , rédactrice en chef de La Recherche Hervé le Crosnier , éditeur et enseignant-chercheur à l'université de Caen

Hors-Série - Des entretiens filmés avec de la vraie critique dedans L'émission Dans le mythe, c'est la zone de rêve de Hors-Série : l'endroit où nos esprits quittent leur rationalité bien quadrillée pour s'aventurer dans des contrées imaginaires. Non pas pour "s'enfuir" ou "se divertir", mais pour saisir notre époque par d'autres outils que ceux de l'argumentation consciente. Après les "Anges de la vengeance", et les Sorcières, on a décidé d'explorer cette fois l'imaginaire du Cyborg. La chose intéressante est que sur son versant imaginaire, le Cyborg est omniprésent, et nous inspire d'affreux cauchemars : c'est essentiellement dans le sens du pire que nous nous figurons sa venue, sa prolifération et son triomphe... D'où vient une telle angoisse ?

François Berger : "Le transhumanisme est un charlatanisme dangereux" Sciences et Avenir : Vous vous apprêtez, avec des confrères, à lancer un appel à un moratoire contre le transhumanisme. Pourquoi ? François Berger : Le transhumanisme est une idéologie apparue aux États-Unis dans les années 1950, qui revendique l’amélioration de l’humain par l’intégration de nouvelles technologies telles que des dispositifs électroniques. Pourtant, ne prônez-vous pas vous-même l’innovation dans votre pratique scientifique ? Bien sûr, mais pas de cette façon ! Les patients ont-ils tant besoin d’innovations technologiques ? En consultation, dans 95 % des cas, je rencontre des patients atteints de glioblastome [tumeur du cerveau] ou de maladies neurodégénératives, dont les chances de survie ou de guérison sont malheureusement faibles, quelle que soit la thérapie proposée. Est-ce pour cette raison que vous décidez de quitter Clinatec ? Quelle est cette utopie technologique dans laquelle vous dites être tombé ? Un médecin n’aurait donc pas sa place dans un labo du CEA ? Si !

La CNIL se prononce sur l'éthique des algorithmes et de l'intelligence artificielle Les algorithmes, des boîtes noires dont les enjeux nous dépassent ? La question se pose aujourd'hui au niveau national. Pas plus tard qu'en mai 2017, ils ont joué un rôle crucial dans l'élection présidentielle française, sous l'angle du big data et des réseaux sociaux. Ils interviennent aussi dans l'orientation de milliers de bacheliers, ainsi que l'a montré l'emblématique exemple d'Admission Post Bac (APB) en octobre 2016. La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), travaille depuis près d'un an à l'animation d'u débat public sur les enjeux éthiques des algorithmes et de l'intelligence artificielle (IA). Elle vient de rendre son rapport de synthèse, librement accessible en ligne, présenté le 15 décembre 2017 à Paris en présence de Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État chargé du numérique, et Cédric Villani, député chargé d'une mission sur l'intelligence artificielle par le gouvernement. Un débat public inédit en Europe USAGES. ENJEUX.

Les scientifiques étudient un village italien où les gens vivent plus... longtemps Qu’est-ce qui confère leur longévité exceptionnelle aux habitants d’Acciaroli, petit village italien coincé entre un parc national et la mer méditerranée ? Sur 700 habitants, au moins 81 sont centenaires, leur espérance de vie avoisinant 87 ans (contre 82 ans en France). Des chercheurs américains et italiens ont mené une étude sur six mois dans ce village de bons vivants, ou plutôt de survivants, pour déterminer les facteurs qui pourraient être à l’origine de leur espérance de vie exceptionnelle. Leur étude, publiée lundi 5 septembre 2016, suggère que si le régime méditerranéen, réputé depuis les années 1950, est indubitablement profitable, un facteur génétique entre également en jeu. Vie saine et activité sportive L’alimentation et le mode de vie n’ont pas été les seuls facteurs étudiés par les chercheurs : des analyses sanguines, des contrôles cardiaques et neurologiques poussés ont également été entrepris.

L’histoire de la superintelligence et la question de l’éthique des machines – Intelligence Artificielle et Transhumanisme Publié in Marianne Celka et Fabio La Rocca (dir.), Transmutations, Esprit Critique, Revue internationale de sociologie et sciences sociales, vol. 24, n° 1, été 2016, p. 43-57. Par Vincent Guérin, Docteur en histoire contemporaine. Résumé : Ce texte a pour objet d’analyser, chez les transhumanistes, le couplage de l’éthique des machines avec les risques inhérents à la superintelligence. La première favorisant l’émergence de la seconde. Par ce biais, nous observons une accentuation du rapprochement de l’homme et de la machine, initié par le paradigme informationnel ; un renversement même avec une machine considérée comme « smarter than us ». Introduction En 2014, l’informaticien et cofondateur de Skype Jaan Tallinn a créé The Future of Life Institute (FLI) avec entre autres les cosmologistes Anthony Aguirre (Université de Californie) et Max Tegmark (MIT). Dernièrement, Bill Gates, fondateur de Microsoft, lui-même, se dit préoccupé par l’IA. pour lire la suite, télécharger le PDF Sommaire :

Related: