background preloader

Homosexualité, transsexualité: nous sommes partout

Homosexualité, transsexualité: nous sommes partout
L’homosexualité est un sniper silencieux qui colle une balle dans le cœur des enfants des cours de récréation, il vise sans chercher à savoir s’ils sont gosses de bobos, d’agnostiques ou de catholiques intégristes. Sa main ne tremble pas, ni dans les collèges du VIe arrondissement, ni dans les zones d’éducation prioritaires. Il tire avec la même précision dans les rues de Chicago, les villages d’Italie ou les banlieues de Johannesburg. La transsexualité est un sniper silencieux qui colle une balle dans la poitrine d’enfants plantés devant un miroir ou qui comptent leurs pas sur le chemin de l’école. Pour ceux qui ont le courage de regarder la blessure en face, la balle devient la clé d’un monde dont ils n’avaient jamais rien vu auparavant. D’autres compensent le poids de la balle en faisant de grands gestes de Don Juan ou de princesse. J’avais 3 ans quand pour la première fois j’ai senti le poids de la balle. Related:  Homosexualité - HomophobieTFEWhen the technology meet the human mind

Roland Gori : « la psychanalyse n'est pas un guide des mœurs » : Il faut cesser d’instrumentaliser la psychanalyse. La psychanalyse est d’abord et avant tout une méthode spécifique mise en acte dans une pratique clinique et dont les connaissances proviennent de cette expérience. Et comme le dit Freud, ce dont on n’a pas l’expérience il faut le taire. Alors les psychanalystes qui s’expriment pour ou contre la loi Taubira sur le mariage gay ou l’adoption par des couples homosexuels, je ne suis pas sûr qu’ils aient beaucoup d’expérience clinique à apporter en la matière. La psychanalyse n’est pas un guide des mœurs et un ensemble de prescriptions morales. Dans le langage courant, il s’agit d’un « comportement » concernant le choix d’un partenaire sexuel de même sexe ; en psychanalyse il s’agit non de ce que fait un sujet mais de ce qu’il est dans ce qu’il fait, c’est à dire d’une position psychique. Au début de la vie, l’être humain est bisexuel et ce n’est qu’au cours de son histoire qu’il s’identifie à un genre masculin ou féminin.

Faire son coming out après avoir pris sa retraite sportive peut changer des vies; le faire avant peut en changer bien davantage - Thomas Hitzlsperger en 2006. REUTERS/Alex Grimm - Le footballer allemand Thomas Hitzlsperger a fait son coming out au cours d’une interview accordée à Die Zeit, el 8 janvier. S’il n’est pas une star, il n’en est pas moins un professionnel à la très belle carrière qui a joué pour trois excellentes équipes anglaises ainsi que pour la Lazio de Rome. Il a également disputé 52 matchs dans l’équipe nationale allemande; il évolue donc dans les plus hautes sphères de ce sport. Si le Suédois Anton Hysén a fait son coming out en mars 2011 et Robbie Rogers en février 2013, Hitzlsperger est le premier joueur de haut niveau bénéficiant d’une visibilité internationale à sortir du placard. publicité Les coming out sont très rares dans le milieu de la compétition sportive, en tout cas chez les hommes. Bien qu’ils aient pris leur retraite, leur impact vient de leur volonté de partager leur expérience de sportifs ayant dissimulé leur homosexualité et de leur volonté de faciliter les coming out.

Géographie de l'homosexualité Le questionnement du lien entre l’homosexualité et la ville nous paraît d’autant plus pertinent et fécond en géographie urbaine que celui-ci est très ancien. Les relations homosexuelles sont courantes et acceptées dans les cités de la Grèce antique (Halperin, 1990) comme elles sont répandues (mais déjà moins tolérées) dans les villes italiennes de la Renaissanc (Rocke, 1996) ou la plupart des grandes agglomérations européennes à partir du XVIIe siècle (Higgs, 1999). Aujourd’hui encore, même s’il est difficile de quantifier l’importance de cette population dans les villes, notamment les plus grandes, le nombre et la densité des établissements spécialisés, des associations, etc. ou le succès des manifestations de rues par exemple, tendent à indiquer que gays et lesbiennes sont majoritairement des citadins, en tout cas dans les pays anciennement urbanisés. Ces migrations peuvent être pendulaires.

Un homme enceint pour la deuxième fois Un transexuel américain "enceint" récidive et attend un deuxième bébé. Il s’appelle Thomas Beatie. Il ressemble à un homme. Mais son utérus, parfaitement fonctionnel, lui permet d’avoir des enfants. Le FtoM (Female to male) Thomas Beatie avait déjà donné naissance cet été à une petite fille. Ce transexuel de 34 ans avait donné naissance le 29 juin 2008 à une petite fille, Susan, dans un hôpital de Bend (Oregon, USA). Engagé dans une relation homosexuelle avec Nancy, Thomas Beatie, née Tracy, a changé légalement de sexe en 1998 pour devenir un homme après un traitement hormonal et le retrait de ses seins, avant d'épouser Nancy, 46 ans. Traité de "monstre" et menacé de mort suite à sa première apparition médiatique, Thomas Beatie récidive donc avec un certain courage, mâtiné de naïveté : il se dit “choqué” de voir que la nouvelle de sa grossesse fasse le tour du monde. La question qui se pose est donc la suivante : mais où allons-nous ? Or que se passe-t-il ? Réagissez à l'article

L'interprétation du thème astral P r o g r a m m e d ' i n i t i a t i o n à l ' a s t r o l o g i e Cours 7- L'interprétation: généralités L’interprétation d’un thème natal est une chose complexe et il est très important de procéder par ordre, en partant du plus général pour passer ensuite aux différents éléments. Sinon, on n'arrivera pas à dégager la synthèse du thème, qui seule peut nous "parler" de la personne. La carte du ciel est composée de plusieurs éléments qui se combinent les uns avec les autres: les 10 planètes, les 12 signes et les 12 maisons, ainsi que des aspects reliant les planètes entre elles et avec l'Ascendant (AS) et le Milieu du ciel (MC) et enfin d'autres symboles que nous verrons un peu plus tard. Voyez-les sur le graphique suivant: 1) Regarder s'il existe un modèle planétaire Les modèles planétaires ont été mis en valeur par l'astrologue Marc Jones. 2) Regarder s'il y a un hémisphère dominant. Le cercle des maisons peut en effet se subdiviser. 3) Regarder s'il y a un ou des quadrants dominants.

A travers l’art, faire changer le regard sur l’homosexualité | Art/ctualité Le Raw Material Company, un centre d’art situé à Dakar, présentera une exposition sur le thème de l’homosexualité dans le cadre de Dak’Art 2014, la 11e biennale d’art contemporain africain. « Precarious Imaging: Visibility and Media Surrounding African Queerness » (« Imagerie précaire : visibilité et média autour de l’homosexualité en Afrique ») sera présentée du 7 mai au 18 juillet 2014 et risque de soulever la controverse. Ato Malinda, la commissaire de l’exposition, s’est confiée au journal The Art Newspaper, révélant que l’objectif de l’événement était d’attirer l’attention sur une minorité africaine persécutée et dont les médias renvoient sans cesse une image négative. L’artiste sud-africaine Zanele Muholi présentera « Faces and Phases », une série de photographies de lesbiennes et transgenres noires sur laquelle elle travaille depuis 2007. Légende: © Andrew Esiebo, Untitled, « Who we are »

Municipales 2014 : débat droite/gauche sur la question gay à Rouen — GAYVIKING (article publié le 14 mars 2014) Il est rare de voir autant d’hommes et de femmes politiques de droite comme de gauche débattre des questions gays et lesbiennes avec le public. C’est le pari réussi qu’à fait l’association LGBT Droit de Cité organisatrice de cette réunion publique à quinze jours du premier tour de scrutin des municipales. Bien que les candidat(e)s présent(e)s soient sur une liste ville de Rouen, les conclusions pourraient se transposer sur de nombreuses villes de Normandie et a fortiori les autres provinces. GAYVIKING était présent. Reportage… Toute tendances ou presque… Ce jeudi 13 mars, l’association LGBT Droit de Cité avait invité 7 listes de candidats à la mairie de Rouen. Réunie dans la grande salle de la Halle aux Toiles à Rouen devant une cinquantaine de personnes, un jeu de questions/réponses s’engage avec les candidats. Le Mariage : oui mais… La candidate Verte ajoute : « Si on ne veut pas célébrer un mariage, on ne choisit pas d’être élu ». Pour aller plus loin :

Des mondes privés de choix Photo: © Maurane Di Mateo. Edouard Louis est sans conteste l'une des sensations littéraires de cette année. Lui qui en a fini avec Eddy Bellegueule, est un rescapé de l'homophobie. De cette homophobie nourrie par des individus en quête de virilité. Discriminer pour mieux exister, vous connaissez sans doute. A 21 ans, Edouard Louis livre avec son ouvrage, qui s’est déjà vendu à plus de 100’000 exemplaires, un récit radical mais qui fait du bien. – Edouard Louis, replaçons le cadre de Pour en finir avec Eddy Bellegueule, car l’on a tout entendu, de quel genre littéraire s’agit-il? «Tout ce que j’écris dans le livre, je l’ai vécu.» Disant «de toute façon c’est un roman. – Ce roman, c’est l’histoire de pas mal de jeunes homosexuels… – Oui, absolument. – Votre livre esquisse le visage d’une France pas très reluisante… – Non, je dirais plutôt que c’est le portrait d’une France dominée et exclue. – Quel est l’intérêt d’une analyse bourdieusienne dans les événements que vous avez vécus?

De la greffe du visage au test de l'image «En fait, je veux reprendre une vie normale», dira-t-elle. Mais rien n'était tout à fait normal hier midi à la tribune dressée dans l'enceinte de l'hôpital d'Amiens. Il y avait là des professionnels de la profession médicale. Il y avait des carafes d'eau, des verres, et même des bouquets de fleurs. Alors les regards, les caméras, les flashs sont avides, forcément avides, lorsqu'elle s'assoit et fait face à la salle. Sourire esquissé. Derrière un bouquet de fleurs, le Dr Philippe Domy du CHU d'Amiens fait les présentations. Ces derniers aiment les références. Le verre aux lèvres. THIBAUDAT Jean-Pierre

Les doubles consonnes Les doubles consonnes posent beaucoup de problèmes aux élèves qui étudient le français. Voilà un petit aide qui peut vous être utile, puis un test N'oubliez pas que le groupe -NM- n'existe pas en français, il faut écrire -MM-. ............. immeuble ........... immobile................. immortel Homosexualité et homophobie en Afrique Avec les récents évènements qui ont vu le Nigeria, et bientôt l’Ouganda, renforcer leurs lois contre l’homosexualité ou encore de nombreux rapports faisant état des persécutions des minorités homosexuelles à la fois par les institutions étatiques et les instances sociales sur le continent, les subjectivités homosexuelles et autour de l’homosexualité en Afrique ne peuvent plus être ignorées. Celles-ci constituent désormais des espaces non négligeables participant à la construction des savoirs sur le continent. Cette journée d’étude se propose de revenir sur la production des savoirs sur l’homosexualité et l’homophobie en Afrique, mais aussi de remplir des vides autour du corpus grandissant de la connaissance des sexualités africaines. Notre objectif sera de comprendre ce que cela signifie d'être gay, lesbienne, bisexuel, transsexuel, en Afrique, avec toutes les influences et les biais que cela implique. Coordination scientifique Programme 9h15- Ouverture de la journée d’étude Discutants

Fumer pendant la grossesse augmenterait la probabilité que l'enfant soit homosexuel SANTÉ - Fumer pendant la grossesse augmenterait la probabilité que l'enfant... devienne homosexuel à l'âge adulte. Derrière cette affirmation digne du site d'information parodique le Gorafi se dissimule en réalité l'un des plus éminents chercheurs néerlandais, le neurobiologiste Dick Swaab. Selon lui, le mode de vie d'une femme enceinte influencerait le QI mais aussi la sexualité de la progéniture. Lire aussi: » Pollution et grossesse, les nouveau-nés paient en vitamine D » La durée de la grossesse pourrait varier jusqu'à 5 semaines Parmi ces facteurs, la cigarette, le stress, l'usage de drogues ou encore vivre dans un environnement pollué continuerait d'influencer l'enfant plus tard dans sa vie, rapporte le Daily Telegraph. À causes différentes, différents effets. Exposition aux hormones De la même manière, avoir un ou plusieurs grands frères augmenterait également la probabilité que l'enfant devienne homosexuel. Pourquoi? Une influence sur le développement du cerveau

Le coût économique de l’homophobie - Adebisi ALIMI En tant que gay vivant au Nigeria, j'ai dû choisir entre ma sexualité et mon travail. En 2004, je venais de terminer l'université et j'étais au début de ma carrière d'acteur. Je jouais un rôle – celui de Richard, le fils unique d'une famille riche qui avait une liaison avec la bonne – dans Roses and Thorns, un feuilleton populaire diffusé à une heure de grande écoute par Galaxy Television, l'une des chaînes les plus populaires du pays. Comme des rumeurs circulaient sur ma vie privée, j'ai décidé de révéler ma sexualité au cours de l'émission-débat la plus connue du Nigeria. Presque aussitôt, mon personnage, Richard, a disparu du feuilleton. J'ai donc perdu mon emploi et ma sécurité financière. (Pour mémoire : Homophobie et tyrannie, le commentaire de Nomi Wolf) Cette année, le Nigeria et l'Ouganda mettent en place des lois antigay draconiennes qui suscitent un débat sur les droits humains à l'échelle de la planète. (Lire aussi : Des prisons réservées aux homosexuels bientôt en Turquie?)

Impression 3D : un plâtre équipé d'un dispositif à ultrasons OSTEOID. Réparer les fractures osseuses près de 40% plus rapidement qu’avec un plâtre classique ? C’est la prétention de l’Osteoid, un plâtre réalisé par impression 3D et imaginé par le designer turc Deniz Karasahin, qui a reçu pour cette invention le premier prix du A’ Design Award dans la catégorie "3D Printed Forms and Products Design". Léger, aéré et résistant à l'eau, l'Osteoid n'empêche pas son porteur de prendre une douche et peut être facilement glissé dans une chemise ou une veste. Il est également peu encombrant, car conçu selon la morphologie du malade. Un système de consolidation des fractures par ultrasons Surtout, ce plâtre d’un nouveau genre utilise un système à ultrasons qui doit permettre aux os de se ressouder 38% plus rapidement qu'avec un plâtre classique. Ce dispositif LIPUS (Low Intensity Pulsed Ultra Sound) qui équipe l'Osteoid est un système de consolidation des fractures par ultrasons de basse intensité à destination des fractures récentes non consolidées.

Related: