background preloader

Education sexuelle : je suis payée pour pervertir la jeunesse française

On entend beaucoup d’experts théoriser à rallonge sur les études de genre, ce qui devrait être fait, ce que ça entraînerait ou pas sur le psychisme et la construction sociale des enfants, invoquer Freud, Dolto, Jésus ou même John Gray, mais de professionnels de terrain, rien. Figurez-vous que l’éducation à la sexualité en milieu scolaire n’a pas attendu l’arrivée au pouvoir du socialisme et son lot de perversions, puisque la loi du 4 juillet 2001 précise qu’« une information et une éducation à la sexualité sont dispensées dans les écoles, les collèges et les lycées à raison d’au moins trois séances annuelles et par groupes d’âges homogènes ». Making of Au terme de cette semaine au cours de laquelle des dirigeants de l’UMP ont fait semblant de croire que des livres pour enfants risquaient de pervertir notre société, notre riveraine G Stevens a eu envie de nous raconter son travail : conseillère conjugale et familiale, elle assure des séances d’éducation sexuelle dans des collèges. Voilà.

http://rue89.nouvelobs.com/rue69/2014/02/16/education-sexuelle-suis-payee-pervertir-jeunesse-francaise-249947

Related:  Porno: Déni de réalitéPublications Education à la vie sexuelle et affectiveEgalité Filles-GarçonsFéminisme/Sexisme/Discriminationsthéorie du genre

« Je rêve de rencontrer quelqu’un qui ne soit pas biberonné au porno… » Avertissement : nous sommes dans le prolongement de mon dernier livre, même si Estelle ne signe pas ce texte. « Je rêve de rencontrer quelqu’un qui ne soit pas biberonné au porno… » En publiant sur Internet cette phrase un soir, tard, je ne pensais pas réveiller autant de réactions. J’avais donc encore touché à quelque chose de sensible. Il y en a qui fantasment sur des vierges et des puceaux, moi pas.

«Les élèves qui réussissent le mieux sont les moins marqués par les stéréotypes» Alors que la loi sur l’égalité hommes-femmes portée par Najat Vallaud-Belkacem vient d’être adoptée au Sénat, la sociologue Marie Duru-Bellat explique pourquoi les questions de genre divisent la société. Pour cette spécialiste de l’éducation, les stéréotypes rattachés aux filles et aux garçons influencent significativement la vie des classes et nuisent à la réussite. Au nom de l’égalité, la mission de l’école est d’en réduire le poids. On l’a vu avec les défilés de la Manif pour tous : l’égalité hommes-femmes ne fait pas l’unanimité.

« Tous à poil ! » supprimé des activités pédagogiques des ABCD de l’égalité Depuis hier, la biblio­gra­phie jeu­nesse men­tion­nant le livre Tous à poil ! n'apparaît plus en tant qu'"Activité péda­go­gique" à uti­li­ser en classe sur le site des ABCD de l'égalité. Une "res­source complémentaire" Le Lab d'Europe 1 sou­ligne en effet que les minis­tères de l'Education et des Droits des femmes, pilotes des ABCD de l'égalité, ont modi­fié l'organisation des res­sources pré­sen­tées sur le site. Je ne veux pas d'enfants, et alors ? — Publié initialement le 29 mai 2014 Je ne veux pas d’enfants. Voilà, c’est dit. J’ai lâché le dossier, me voilà devenue aux yeux du monde une vieille aigrie qui refuse de profiter du miracle de la vie, qui n’est pas capable de donner de l’amour ou de supporter quelqu’un plus de trois heures de suite. « Je n’aime pas les enfants. Je n’aimais même pas les enfants quand j’étais enfant. »

Tous à poil: des professionnels du livre posent nus en réponse à Copé «Tous à poil contre la censure!», ont proclamé quatorze éditeurs et libraires du Nord-Pas-de-Calais pour montrer leur soutien «aux auteurs et aux livres injustement attaqués». Tous posent nus devant une bibliothèque vide. Et cachent leurs parties intimes derrière des livres jeunesse dont le fameux Tous à poil! récemment raillé par Jean-François Copé. Ces quatorze professionnels du livre ont joué la carte de l'audace pour défendre les auteurs et les livres «injustement attaqués».

Porno-dépendant, je regardais des vidéos X tous les jours : ça a détruit ma sexualité Illustration sur le porno à la télévision (KROD/WPA/SIPA) Ancien gros fumeur, je me suis toujours méfié de moi-même. Me sachant un bon "terrain" pour les addictions, je fais attention à ma consommation d’alcool : un peu de vin rouge ou rosé, aucune boisson forte ou très, très rarement et surtout quelques "pauses" de plusieurs semaines. Je n’ai jamais été attiré par les jeux d’argents ou en ligne et encore moins par les drogues dites douces.

Pénurie de distributeurs de capotes dans les lycées Il y a les textes et il y a la réalité. Alors que depuis 2006 chaque lycée a l’obligation de mettre sur pied «un plan global d’actions de prévention» des infections sexuellement transmissibles, qui passe par l’installation de distributeurs de préservatifs, près d’un lycée sur deux (46 %) n’en a toujours pas. Ou alors, l’établissement s’est équipé d’un distributeur mais il ne fonctionne pas. Sur France Inter, «Tous à poil !» recommandé et Copé ridiculisé «Bonjour petit garçon, comment t’appelles-tu ?- Jean-François.- Ah, c’est bien, c’est un beau prénom, est-ce que tu veux que je lise un livre ?- Oh oui, monsieur- D’accord, alors j’ouvre Barbe bleue, tu sais, il zigouille plein de femmes, même que dans les règlements de compte à Marseille, c’est de la petite bière à côté. Et la domination masculine dans Barbe bleue, je te raconte pas…-Ah ben non, pas ça, heu, c’est cruel pour les enfants !» Ainsi commence l’As-tu lu mon p’tit loup?, l’émission du dimanche soir de Denis Cheissoux, sur France Inter, consacrée à l’actualité littéraire pour la jeunesse.

Pourquoi les hommes ont tant de mal à repérer la misogynie Si des hommes ont été surpris par la réaction autour de #YesAllWomen après les meurtres d'Elliot Rodger, c'est parce que les hommes ne voient pas ce que vivent les femmes. Le mois dernier, quand la police de Santa Barbara s'est présentée au domicile d'Elliot Rodger – suite à un signalement de sa mère qui venait de découvrir ses vidéos YouTube dans lesquelles il détaillait son hostilité à l'égard des femmes qui avaient refusé d'avoir des relations sexuelles avec lui, étalait sa jalousie envers les hommes qu'elles avaient pu lui préférer, tout en faisant part de ses intentions de remédier à cette «injustice» en exhibant toute sa «puissance» et sa «magnificence» –, les officiers allaient repartir avec l'impression que Rodger était un «être humain merveilleux, gentil et tout à fait courtois». Ce week-end, les informations sur la tuerie ont rapidement fait le tour du monde, et le réveil a une nouvelle fois été très dur sur les médias sociaux. Amanda Hess Traduit par Peggy Sastre

Related:  Féminisme