background preloader

Le plaisir/bonheur au travail, c’est bien autre chose que multiplier les récrés!

Le plaisir/bonheur au travail, c’est bien autre chose que multiplier les récrés!
Maintenant que le burnout menace une quantité non négligeable de travailleurs, être heureux au travail est au centre des préoccupations et la réflexion sur le sujet donne lieu à tout un tas de tentatives et expérimentations pas toujours très efficaces. Le “fun” au travail, sous la forme d’activités ludiques, est potentiellement l’une de ces fausses bonnes idées. L’occasion de proposer à défaut d’une définition complète, quelques éléments réellement constitutifs du plaisir au travail. Des tombereaux d’études ont montrés trois points qu’il est grand temps de ranger dans le tiroirs à “acquis”: Dont acte. La gestion du stress, puis la prévention des risques psychosociaux sont devenus “bonheur au travail”. Malheureusement, tout le monde n’est pas Laurence Vanhée. Ainsi, il semblerait que pour être heureux au travail, il faut avoir un environnement “fun” avec des jeux, des couleurs et se voir proposer des activités extra-professionnelles “fun”. Des espaces ludiques juste pour lâcher du lest

Le bonheur au travail, c’est possible Arte présente ce soir un zoom sur les entreprises dites « libérées », en France et dans le monde, dans lesquelles les salariés se disent heureux. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Alain Constant Arte présente ce soir un zoom sur les entreprises dites « libérées », en France et dans le monde, dans lesquelles les salariés se disent heureux (Mardi 24 février sur Arte, à 20 h 50) Le titre de cette Thema, « Le Bonheur au travail », paraîtra sans doute provocateur à beaucoup de salariés. Etouffés par une pyramide hiérarchique obsolète, coincés dans des structures basées sur un modèle quasi militaire, beaucoup de travailleurs sont malheureux au travail. « Il y a encore des usines en Europe où des opérateurs d’une quarantaine d’années doivent demander l’autorisation pour aller pisser ! Sur le même sujet Dans l’entreprise, la liberté n’est pas l’autonomie Isaac Getz, professeur à l’Ecole supérieure de commerce de Paris, a étudié plus de deux cents entreprises dans le monde.

Entreprise libérée… entreprise du bonheur ? - StimulusStimulus L’entreprise libérée, concept à la mode, génère une performance opérationnelle durable ainsi que du bonheur au travail pour ses salariés. Quels sont les ingrédients de cette double promesse ? Peut-on les mesurer pour les diffuser ? Pourquoi parle-t-on autant de l’entreprise libérée ? Ce concept sonne comme une promesse. C’est très certainement pour ces deux raisons que l’ouvrage « Freedom, Inc. » et le documentaire « le bonheur au travail » ont connu un franc succès. Mathieu Bourdon, Consultant Manager [1] Martin Messonnier, Arte France [2] Le Stress au travail, un enjeu de santé, Patrick Légeron, Odile Jacob, 2015 [3] « Les chiffres sont accablants. [4] Du «harcèlement» à la «souffrance au travail» : la recatégorisation des risques psychosociaux dans une situation de négociation syndicale, Sophie Bernard, la Nouvelle revue de psychosociologie, n°10/2010 [5] « Souffrance au travail » CFDT France-Télécom-Orange, Christophe Dejours (2012)

Le bonheur au travail, utopie ou réalité ? Les employés d'aujourd'hui sont en quête du parfait équilibre au travail, et veulent à tout prix chasser le stress. Un idéal impossible à atteindre ? Le bonheur au travail*. Le bonheur nécessite d'avoir rempli une multitude de critères, qui diffèrent selon les personnalités. Il faut aussi ajouter que le bonheur - et la recherche de celui-ci, donc - est une notion qui est uniquement occidentale. «Le bonheur est une récompense qui vient à ceux qui ne l'ont pas cherché», disait le philosophe et l'essayiste français Alain. » Retrouvez les dernières offres d'emploi avec Cadremploi

Plaisir au travail, bonheur au travail: comment c'est possible - Plaisir au travail… bonheur au travail… Que voilà des mots qui, pour plusieurs, ne vont pas ensemble. Et pourtant, c’est possible quand certains besoins importants sont satisfaits. Qu’est-ce qui vous procure de la satisfaction au travail? Pour plusieurs, le bonheur au travail, c’est se retrouver avec des collègues, échanger avec eux, rencontrer des personnes intéressantes. Chacune de ces réponses souligne un des sept besoins dont la satisfaction assure notre motivation au travail, et même notre plaisir au travail. Le confort Nous avons tous besoin d’une zone de confort, c’est la base. Quand des changements importants surviennent dans l’organisation du travail, c’est cette zone de confort qui est menacée. La question à vous poser ici: Jusqu’à quel point suis-je confortable dans mon travail? La variété Qu’arrive-t-il lorsqu’un travail est trop routinier? Trois questions à vous poser pour vous aider à établir votre niveau de satisfaction du besoin de variété: Être reconnu, valorisé Contribuer

Comment être heureux au travail Recevez les titres du mag Gratuitement dans votre boite mail. Comment se fait-il que la plupart des gens décrivent leur lieu de travail comme hostile ? Le chef avec lequel on ne s’entend pas. Changer de perspective Ce qui est en jeu, c’est l’interprétation que l’on fait de situations. Voilà ce que nous faisons quotidiennement au travail, nous interprétons des incidents et les prenons à notre compte au point de ne plus y voir clair. Le facteur Peur Il faut comprendre que vous n’êtes pas seul (e) à interpréter les situations de travail à l’aune de vos propres repères subjectifs. Les «jeux» au travail catalysent une peur contagieuse et incontrôlée. Commencer à penser consciemment La clé est de commencer à penser consciemment. Nous générons notre propre souffrance en laissant notre voix intérieure s’exprimer. * Voir l’article original en cliquant ici. Gratuit : recevez le Digest Hebdo tous les Samedis

La bienveillance managériale: oui! mais… | Blog Management de la Santé au travail et des Ressources Humaines La bienveillance managériale devient à la mode. Elle est désormais l’objet de nombreux livres et un module de formation universitaire vient même d’être créé. De la même façon, certains DRH de grands groupes internationaux n’hésitent plus à en faire le socle de leur nouvelle approche managériale. Par exemple chez Casino c’est un programme interne de sensibilisation au management bienveillant qui est déployé depuis deux ans auprès de 1 000 managers issus des différentes enseignes du groupe. Son objectif ? Développer la motivation pour lutter contre le stress des collaborateurs, dans un contexte économique exigeant, en privilégiant un exercice bienveillant de la responsabilité managériale. Ces démarches font plaisir à constater dans la mesure où je partage depuis quelques années cette conviction que la bienveillance managériale est nécessaire dans ces périodes troublées où la souffrance au travail est devenue légion. Pour aller plus loin, cf. J'aime : J'aime chargement… Sur le même thème

Travail : du bonheur à l'enfer + d'articles En libre accès La domination scolaire La Domination scolaire. Sociologie de l’enseignement professionnel et de son public . Ugo Palheta, Puf, 2012, 372 p., 27 €. L'année de l'école L’Année de l’école. Passer au management collaboratif : pièges et astuces Le management collaboratif n’est en rien la panacée ultime aux déboires organisationnels des entreprises. C’est une technique qui fonctionne dans un cadre précis et si des objectifs ont été définis en amont. Il s’agit d’optimiser la collaboration du personnel pour améliorer la performance de l’entreprise. Management collaboratif : mode d’emploi Donner la parole à l’ensemble des salariés ou les impliquer dans les décisions n’est pas un geste démocratique gratuit. Il n’est pas toujours facile de convaincre tout le monde des avantages de ce type de management. Reconnaître les conditions favorables au management collaboratif Le management collaboratif ne s’improvise pas : le style de management de départ ou une certaine culture d’entreprise favoriseront une collaboration efficace entre dirigeants et collaborateurs. Mais encore faut-il savoir intégrer les collaborateurs dans les objectifs, les tâches et les projets de l’entreprise. Mais attention ! En chiffres Ils l’ont dit Hannah Arendt :

Peut-on être heureux au travail ? Le travail c'est la santé, chantait Henri Salvador, mais ne rien faire c'est la conserver... Difficile d'évoquer le travail sans penser pénibilité. Dieu aurait condamné tous les hommes au labeur, mais si on en croit le baromètre Ipsos publié récemment, tous les hommes ne le vivent pas de la même façon. Pourtant les études se multiplient pour dire qu'un salarié heureux c'est aussi un salarié performant. Technique de management ou altruisme ? Peut-on être heureux au travail ?

Les 7 tendances qui redessinent la vie des (en) entreprises Les signaux ne sont plus faibles : nous observons des tendances fortes. Tout porte à croire que nous vivons un changement de paradigme. Évolutions sociétales, révolution digitale, postmodernité, évolution des métiers et restructuration de l’emploi, organisation systémique, qualité de vie… c’est un nouveau contrat social qui est en train d’émerger. Le monde, la société, l’entreprise, le management en seront affectés. Il est à mon avis possible de discerner 7 grandes tendances qui impactent aujourd'hui, à un degré ou à un autre, toute activité relationnelle entre les êtres humains au travail : 1) Un ensemble d’évolutions sociétales, affectant fortement les mentalités. 2) La “révolution digitale” n’est pas d’abord une question de technologie, mais de nouveaux modes de collaboration et de coopération. 3) Les tâches d’exécution sont tôt ou tard destinées à être automatisées. Ces 7 tendances se potentialisent pour créer un effet de mutation profonde Nous souhaitons recueillir vos avis !

Related: