background preloader

Aménagements raisonnables

Aménagements raisonnables
La loi 2005-102 du 11 février 2005 impose aux employeurs de prendre des mesures appropriées afin de garantir le respect du principe d’égalité de traitement à l’égard des personnes handicapées. Ces mesures doivent leur permettre d’accéder ou de conserver l’emploi correspondant à leurs qualifications professionnelles, de l’exercer, d’y progresser ou de bénéficier d’une formation adaptée à leurs besoins. Elles doivent être envisagées à toutes les étapes du parcours professionnel : embauche, déroulement de carrière, accès à la formation… Les aménagements raisonnables n’ont pas pour but de favoriser un individu par rapport à un autre mais de compenser l’inégalité induite par le handicap. Ainsi, ces mesures ne visent pas une catégorie de personnes de façon abstraite, mais s’apprécient au cas par cas en fonction des besoins spécifiques du travailleur handicapé. Leur mise en œuvre ne doit pas constituer une charge disproportionnée pour l’entreprise. Voir aussi : Références juridiques :

Etude ergonomique pour personne en situation de handicap | Vivre Emergence L’ergonomie vise à : faciliter l’insertion et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap rendre l’entreprise plus performante par l’amélioration des conditions de travail et la prévention des risques professionnels L’ergonomie est considérée comme une science du travail fédérant un ensemble de disciplines afin d’adapter le travail et son environnement à l’être humain. EMERGENCE propose une prestation globale en ergonomie pour appréhender les dimensions humaines du travail et vous accompagner dans vos démarches d’amélioration des conditions de travail et de performance de votre entreprise. Conscient de l’importance d’une approche pluridisciplinaire dans ces champs d’intervention, Emergence met à votre service une équipe comprenant des psychologues du travail, ergonomes, tous experts des organisations du travail. Diagnostic, études et audit du site Formation/Sensibilisation, Formation/Action, Transfert de méthodologie :

Travailleurs handicapés En tant que travailleur handicapé, vous pouvez vous adresser aux Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH), bénéficier d'aides à l'embauche ou de contrats spécifiques. Vous pouvez bénéficier aussi des autres dispositifs en fonction de votre situation. Vous envisagez une reconversion professionnelle Les formations en centres de réadaptation professionnelle : Toutes les formations sont théoriquement possibles dans la mesure où le métier choisi est compatible avec votre handicap. Vous avez la possibilité d'étudier votre projet de formation avec les professionnels de la MDPH. Il existe de nombreux établissements permettant d'entreprendre une formation. Les aides spécifiques de l'AGEFIPH Ces aides sont envisageables en complémentarité des dispositifs de formation de droit commun et n'ont pas vocation à s'y substituer. Selon les actions, l'Agefiph finance la totalité du coût ou le cofinance avec la Région, l'État, les collectivités territoriales ou Pôle Emploi.

Aides pour l'embauche de travailleurs handicapés Les employeurs du secteur privé soumis à l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés peuvent bénéficier d'aides financières en cas de recrutement d'un salarié handicapé et sous certaines conditions. Les aides ne sont plus automatiques mais doivent être prescrites par les organismes de placement spécialisés. Aide à l'insertion professionnelle (AIP) L'employeur qui souhaite embaucher une personne handicapée en CDI ou en CDD d'au moins 12 mois, peut percevoir une aide à l'insertion professionnelle, si le salarié : est âgé à partir de 45 ans,est embauché par le même employeur en CDI ou CDD (minimum 12 mois) suite à un ou plusieurs contrats totalisant au moins 6 mois dans les 12 derniers mois,est au chômage et a travaillé moins de 6 mois consécutifs dans les 12 mois précédant son recrutement,ou sort d'un établissement protégé ou adapté. L'aide doit être prescrite par le conseiller de Cap emploi, de Pôle emploi ou de la Mission locale qui accompagne la personne handicapée. Aide au tutorat

Formation management des travailleurs handicapés : Obea, conseil en management Programme 1- Les éléments clés de la loi du 11 février 2005 • Les obligations et contributions de l'employeur• Les conditions d'accès à la formation et à la promotion des TH• Les spécificités du statut de TH dans le cadre de la carrière 2- Intégrer et manager le travailleur handicapé • La responsabilité managériale dans l'intégration du TH :- Dédramatiser le handicap- Ne pas assimiler un handicap particulier à des incapacités globales.- Rompre avec les stéréotypes • La valorisation de la valeur ajoutée de chacun • Faire une place au TH au sein de l'équipe et la faire respecter• Adapter le processus d'intégration aux attentes du TH 3- L'aménagement des situations de travail • L'adaptation au poste: rechercher une compatibilité homme / poste :- Comment aménager les postes et situations de travail - Les principaux outils de l'intervention sur les postes - Les opérations d'aménagement envisageables et les moyens de les faire financer

Recruter une personne handicapée : quels avantages ? L’intégration des personnes handicapées dans la sphère professionnelle soulève parfois quelques réticences. Pourtant, tout handicap n’est pas forcément pénalisant pour l’entreprise désireuse de recruter un salarié. La loi n°87-517 du 10 Juillet 1987 rend obligatoire pour les entreprises de 20 salariés ou plus, le recrutement de travailleurs handicapés à hauteur de 6 % de leur effectif global. Les entreprises ne respectant pas ces obligations devront s’acquitter d’une contribution à l’AGEFIPH, l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Publication le 17 mai 2011 Le montant de cette contribution dépend du nombre de personnes handicapées manquantes et de la taille de l’entreprise. Depuis 2011, les entreprises n’ayant réalisé aucune action au titre de l’obligation d’emploi de travailleurs handicapées au cours des 3 dernières années, devront verser une contribution majorée. Quelles sont les aides pour l’employeur et pour le salarié handicapé ?

Préparer l'intégration d'un salarié handicapé La visite médicale d’embauche Pour les personnes handicapées, la visite médicale d’embauche doit être effectuée avant la prise de poste. Elle est l’occasion de valider l’aptitude de la personne et d’identifier ses besoins spécifiques éventuels de compensation. Rappel : les collaborateurs handicapés en poste bénéficient d’une surveillance médicale renforcée, qui se traduit par une visite médicale annuelle. Expliquer les enjeux pour le manager et l’équipe Valeurs personnelles du manager (image de soi) et développement des qualités managériales (si possible, choisir au départ les managers les plus ouverts). Rassurer sur les risques Ces risques s’envisagent aussi en termes d’impacts sur une équipe qui ne serait pas sensibilisée. Les contraintes liées au handicap sont identifiées et expliquées. Préparer son arrivée Élaborer, conjointement avec la personne, la communication qui sera faite autour de son arrivée, notamment dans le cas où des aménagements sont nécessaires.

Les incitations à l'embauche des travailleurs handicapés Connaissez-vous l’AGEFIPH (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées ? L'Agefiph est le fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées. Sa mission est de vous conseiller, de contribuer au financement de vos projets et de vous orienter vers ses partenaires spécialistes de l'insertion professionnelle et du maintien dans l'emploi. Quel employeur ? Toute entreprise privée et établissement public soumis au droit privé, quelle que soit sa taille, qui embauche des travailleurs handicapés. Pour en savoir plus consulter le site de l’Agefiph. Qui embaucher ? Le statut de personne handicapée est défini par l’article L5212-13 du code du travail. Aides et services proposés Retrouvez sur le site de l’Agefiph l’ensemble des aides (aide à l’apprentissage, prime à l’insertion, aides à la formation, aides à l’aménagement des lieux de travail …) et services permettant d’embaucher ou de maintenir dans l’emploi une personne handicapée.

Le curriculum vitae anonyme Disponible au format Acrobat (44 Koctets) Le curriculum vitae (CV)anonyme est considéré comme un instrument de lutte contre les discriminations à l'embauche, que celles-ci portent sur l'origine ethnique ou sociale, l'âge ou le sexe. En France, la loi n° 2006-396 du 31 mars 2006 pour l'égalité des chances a introduit dans le code du travail l'article L. 121-6-1, depuis lors devenu article L. 1221-7, qui énonce : « Dans les entreprises de cinquante salariés et plus, les informations mentionnées à l'article L. 1221-6 et communiquées par écrit par le candidat à un emploi ne peuvent être examinées que dans des conditions préservant son anonymat. » Cet article, qui oblige les entreprises les plus importantes à recourir au CV anonyme, complète le précédent, selon lequel : « Les informations demandées, sous quelque forme que ce soit, au candidat à un emploi ne peuvent avoir comme finalité que d'apprécier sa capacité à occuper l'emploi proposé ou ses aptitudes professionnelles. »

Les aides de l'AGEFIPH Dernière mise à jour le 19 février 2014 Synthèse Association chargée de gérer le fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (FIPH), l’Agefiph collecte les contributions financières des entreprises d’au moins 20 salariés qui s’acquittent par ce moyen, en tout ou partie, de leur obligation d’employer des travailleurs handicapés. Les sommes ainsi collectées sont utilisées pour favoriser toutes les formes d’insertion professionnelle des travailleurs handicapés en milieu ordinaire de travail. A savoir Sur le site de l’Agefiph, un espace spécifique est consacré à la question de l’accessibilité des locaux de l’entreprise aux personnes handicapées, présentant, notamment, les spécifications techniques, dimensionnelles et organisationnelles à respecter. Sommaire Fiche détaillée Qui peut bénéficier d’une aide de l’Agefiph ? Verser une contribution à l’Agefiph n’est pas une condition nécessaire pour bénéficier d’une aide de cette association. Quelles sont les conditions à remplir ?

Les conditions d'accès à la fonction publique Dernière mise à jour le 19 janvier 2012 Synthèse L ’Etat, les collectivités locales et les établissements publics hospitaliers sont tenus d’employer 6 % de travailleurs handicapés bénéficiaires de l’obligation d’emploi, dès lors qu’ils occupent plus de vingt agents. A savoir Au sein de chaque ministère, un « correspondant handicap » est chargé de faciliter l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Sommaire Fiche détaillée Quelles conditions une personne handicapée doit-elle remplir pour accéder à la Fonction publique ? Le candidat doit satisfaire aux conditions générales d’accès à la Fonction publique c’est-à-dire : Les emplois qui présentent des prérogatives de puissance publique sont réservés aux seuls ressortissants français. Comment entrer dans la Fonction publique ? Il existe deux modes d’accès à la Fonction publique (pour le cas particulier de l’accès à la fonction publique dans le cadre du dispositif « PACTE »). Le recrutement par concours

Comment instaurer un programme d'ergonomie avec succès ? | Centre patronal SST (Révisé en septembre 2011) Une entreprise peut choisir d'utiliser l'ergonomie pour résoudre des problèmes précis. La démarche est alors ponctuelle, de façon à répondre à des problèmes bien identifiés. L'autre approche : structurer une démarche cohérente et axée sur les objectifs à l'intérieur d'un programme d'ergonomie. Un tel programme se compose habituellement de cinq phases : Identifier les problèmes actuels ou potentiels et établir un ordre de priorité; Identifier et évaluer les facteurs de risque à l'origine du problème choisi; Réfléchir à l'activité future selon les modifications permettant la réduction des facteurs de risque; Implanter les solutions retenues (idéalement précédées d'une étape de simulation); Mesurer et évaluer l'efficacité de la solution. Les phases 2 et 3 correspondent à l'activité de l'accident du travail. Finalement, on passe à la conception et à l'implantation d'une solution (phase 4). Les corrections administratives comprennent : Les coûts

Related: