background preloader

Www.db.dk/files/dbf.dk/DB06-2013.pdf

Www.db.dk/files/dbf.dk/DB06-2013.pdf
Related:  Horaires d'ouverture

Why also non Digital Brands will eventually become Platforms It’s been quite a hectic period during Xmas break, and the year started big with a superb workshop session in Barcelona. Indeed I had the chance to run the third workshop about the Platform Design Toolkit, this time again with more than 50 participants. It was a great experience that spurred new ideas and feedbacks I’m going to incorporate soon in the Toolkit. [A picture from our Foxize School Workshop, credits to Albert Canigueral - CC-BY-SA] While the analysis on Platforms still goes on also thanks to the collaboration with other OuiShare team mates, also merging with some spectacular quantitative analysis coming from Javier Creus, I’ve been caught in thoughts about how this overall thinking framework can be beneficial in analysing the tangibles, goods economy. The Componentization and Softwarization of the Economy First of all, let’s just reflect a bit on how the trends we are can already spot in the digital market, will unfold in manufacturing. The Red Queen Effect Like this:

Editorial: A new ‘open library’ concept In striving for new public library concepts we see many fancy ideas presented. One of the most successful results in Denmark is the ‘open library’ concept. As all libraries are ‘open’, ‘open library’ is hardly a very apt term for a concept that allows users to access the library space in principle 24/7 and serve them- selves with loans and return materials. And use the computers, read or maybe even set up a meeting or an event, if the space allows it. In a few years this concept has spread to 80 libraries in Denmark and more are planned. A second cause for the success of this concept is immediate user accept. A third good reason for the success, or even a prerequisite, is that for many years Danish libraries have worked with self-service in loan and return transactions, which means that a majority of users are familiar with selfservice procedures, which by the way are extremely simple. share

Open libraries in Denmark Self-service libraries, known as open libraries, are popular. 180 of Denmark’s 450 libraries are now open libraries – and more are on their way. It started at Silkeborg public library in Jutland in 2004. The municipality were to take over the library service in Gjern, a rural municipality with very small local libraries. It would require heavy staff expenses and the municipality had to economize – also in terms of the libraries. But the library’s wish to provide a better offer within the economic framework led to the idea of trying to let the users unlock the libraries themselves. The model The definition of an open library, engendered by the Silkeborg model, is a library department, which apart from the staffed hours, has been extended with more opening hours, where the citizen herself can “unlock the door”. Over a period of several years, the development of library infrastructure in Denmark has moved towards centralization. Dissemination of the model Experiences Continued development

Library Initiates Twenty-Four Hour Service During Tenth Week and Finals « UCLA University Librarian For the first time, two UCLA libraries will be open twenty-four hours a day during tenth week or finals of the winter quarter: · Powell Library Building: Open around the clock from Monday, March 11, at 7:30 a.m. to Friday, March 15, at midnight and from Monday, March 18, at 7:30 a.m. to Friday, March 22, at 5 p.m.· Charles E. Young Research Library: Open around the clock from Sunday, March 17, at 10 a.m. to Thursday, March 21, at midnight The circulation desks will be open in both buildings during the extended hours, and book stacks will remain accessible. Reference assistance will be available online. There will also be a variety of stress-busting activities in a number of libraries, including chair massage, therapy dogs, guided meditation, origami, and yoga.

Ouvrons + les bibliothèques ! 6 biblioteche per studiare a Firenze di notte - Toc toc Firenze Sembra quasi inutile dirlo, ma molti studenti in questo periodo dell’anno rinunciano a seratine alcoliche varie per dedicare ogni minuto alla temibile sessione alle porte. Per aiutare gli studenti a superare al meglio questo periodo, abbiamo preparato una piccola guida delle biblioteche e dei luoghi in cui è possibile studiare a Firenze dopo le 19:00, quando le facoltà e le biblioteche fiorentine chiudono le loro porte impedendoci di leggere proprio quel libro che ci serviva tanto per l’esame. Buona lettura. Biblioteca delle Oblate Un classicone dello studio by night. Il lato negativo? Biblioteca del Palagio di Parte Guelfa Pur essendo più piccola delle Oblate la Biblioteca del Palagio non è meno suggestiva né meno centrale. Il suo punto debole? Aula studio del Polo di Novoli Quest’aula studio, che di giorno è rumorosa più o meno come il mercato delle Cascine, dopo le 19:00 resta un luogo in cui è possibile studiare solo per chi, semplicemente, del rumore se ne frega. BiblioteCaNova

Sous les horaires d’ouverture, le social (1/2) « DLog (supplt à www.lahary.fr/pro) La question des horaires d’ouverture des bibliothèques a été réactivée dans le débat public après les événements tragiques de janvier dernier. L’idée selon laquelle ces horaires sont insuffisants, inadaptés, se répand. Elle apparaît aujourd’hui comme une pensée dominante, voire un dogme. Je n’énonce pas cela parce que je lui serais hostile : au contraire, je n’ai jamais écrit sur ce sujet que pour partager le constat de l’insuffisance et la nécessité de la dépasser. Cela n’empêche pas de s’interroger sur son contexte social, au sein des équipes de bibliothèque. L’injonction d’adapter ou d’élargir les horaires leur apparaît souvent comme venant d’en haut, la hiérarchie, l’administration, les élus, ce que la plupart d’entre eux appellent « la tutelle » ; pire aux yeux de certain, elle s’impose « de l’extérieur », dans le débat public, par des élus politiques nationaux ou des ONG (comme Bibliothèques sans frontières). A cet égard, chaque situation locale est un cas particulier. J'aime :

Ouvrir les bibliothèques le dimanche ? Dans l'Audomarois, ce n'est pas pour demain - Région - Nord Eclair Par la rédaction pour Nord Eclair, Publié le 03/05/2015 - Mis à jour le 03/05/2015 à 13:40 Et si les bibliothèques ouvraient le dimanche, comme le musée Sandelin, à Saint-Omer, par exemple ? Des équipes ont commencé à discuter du sujet, pour permettre l’accès de la culture à tous. Mais, pour l’instant, aucune structure n’est prête à franchir le pas. À Saint-Omer, où le musée municipal est ouvert gratuitement le dimanche, la question de l’ouverture dominicale ne s’est pas encore posée à la bibliothèque. « Cette réflexion, il faut l’avoir, met en avant l’adjoint à la culture, Bruno Humetz. Arques s’interroge L’équipe d’Arques s’interroge. « C’est dans l’air du temps. L’élue qui a porté le projet de médiathèque à Audruicq, Isabelle Mach, a recueilli des demandes. « Les gens avaient l’habitude de la Bibliothèque pour tous qui ouvrait le dimanche matin. À Lumbres, pas vraiment de demande À Lumbres, Véronique Faille enregistre le plus d’affluence le mercredi et le samedi.

Les horaires des bibliothèques, quelle histoire ! « DLog (supplt à www.lahary.fr/pro) Voilà que les bibliothèques sont dans le débat public. Cela n’arrive pas tous les jours, comment ne pas s’en réjouir. C’est à propos des heures d’ouverture. C’est à dire d’une demande de plus de bibliothèques, de lieux bibliothèques. On n’en est plus à entendre « avec Internet il n’y a plus besoin de bibliothèque ». Certes, il faut se défier des moyennes qui surévaluent la place des équipements en petites communes, très nombreux en France. J’ai déjà publié deux billets de blog sur cette question : le 11 novembre 2008 sous le titre Une bibliothèque doit être ouverte ou fermée et le 25 février 2014 sous le titre Communiquer sur les bibliothèques…ouvertes, Ayant eu récemment l’occasion pour une intervention de refaire le tour de la question, je ne développerai ici que deux idées présentées dans mon diaporama. Le temps, c’est un service. L’ouverture de doit pas être la variable d´ajustement. A lire : Ouvrir grand la médiathèque, ABF, coll. J'aime : J'aime chargement…

Le temps de travail - La modification des horaires d’ouverture des services est-elle soumise à l’avis du comité technique paritaire ? La modification des horaires d’ouverture des services est-elle soumise à l’avis du comité technique paritaire ? Oui, la modification des horaires des services, dans la mesure où elle constitue une modification importante dans les conditions générales de fonctionnement de l’administration concernée et à une incidence sur la situation du personnel, impose la consultation pour avis du comité technique paritaire. La consultation pour avis du CTP Les comités techniques paritaires sont notamment consultés pour avis sur les questions relatives : à l’organisation des administrations intéressées ;aux conditions générales de fonctionnement de ces administrations ;aux programmes de modernisation des méthodes et techniques de travail et à leur incidence sur la situation du personnel ;à l’examen des grandes orientations à définir pour l’accomplissement des tâches de l’administration concernée. La consultation pour avis du comité technique paritaire doit donc être effectuée. Références

Lecture ABF du rapport de Sylvie Robert sur les horaires d’ouverture Dans un communiqué, l’Association des bibliothécaires de France (ABF) revient sur le rapport de Sylvie Robert « L’adaptation et l’extension des horaires d’ouverture des bibliothèques publiques », diffusé le 2 novembre dernier. L’ABF se « réjouit » de la publication de ce document et « salue le travail de la sénatrice Sylvie Robert, qui a mené une réflexion en profondeur, basée sur ses échanges avec les professionnels concernés ». Pour l'association, ce rapport propose un utile état des lieux des bibliothèques publiques en France et présente « un contenu politique contemporain aux bibliothèques publiques ». Concernant les préconisations proposées par Sylvie Robert, l’Association des bibliothécaires de France s’intéresse notamment à la gestion de la Dotation générale de décentralisation (DGD), dont « la restauration d’une part fonctionnement » peut, selon elle, « aider les collectivités à procéder à des extensions et adaptations d’horaires ».

Related: