background preloader

Photographie Kirlian

Photographie Kirlian
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Photographie Kirlian de deux pièces de monnaie Le procédé dit photographie Kirlian (ou effet Kirlian) a été découvert accidentellement en 1939 par le technicien russe Semyon Kirlian et sa femme Valentina Kirlian. Il a depuis été démontré que le halo lumineux présent autour des objets photographiés est dû à l'effet corona[1]. Descriptions[modifier | modifier le code] La photographie Kirlian, ou photographie à haute fréquence, « redécouverte » en 1939 en Russie par les époux Kirlian, permet de visualiser un halo lumineux ressemblant à une aura de couleurs variées, large d'environ 1 à 3 cm, autour d'objets ou d'êtres vivants. La feuille fantôme[modifier | modifier le code] Les Kirlian, ayant coupé un morceau d'une feuille, eurent la surprise d'obtenir une photographie ressemblant à une feuille entière. Explications[modifier | modifier le code] Des études scientifiques ont démontré que l'effet corona était à l'origine des halos. Avis critiques :

photographie Kirlian sous haute tension et haute fréquence - Effet Kirlian • Il s'agit donc de photographier tout sujet vivant soumis à un champ électrique haute tension et haute fréquence. À l'époque où Kirlian fit sa décou-verte, le procédé n'était pas en fait si nouveau que cela, et Nikola TESLA obtenait déjà depuis une bonne dizaine d'années des photographies sous haute tension comparables aux siennes. Mais Kirlian imposa son nom dans le domaine car il en posa les bases scientifiques. • Avec les moyens modernes, l'étude de l'effet Kirlian ne se limite évidemment plus aux simples clichés photographiques : L'informatique et la vidéo permettent une analyse dynamique du phénomène, en visualisant en temps réel son évolution dans le temps. Kirlian constata très vite trois choses essentielles : 1°) L'intensité et l'amplitude du halo sont proportionnelles à la forme du sujet : Il suit parfaitement ses contours. 2°) Le halo est lié au "corps physique" du sujet : Même si celui-ci est déformé, coupé, l'efflorescence persiste dans sa forme originale.

congrès passé présent futur, pour une nouvelle conscience Ersatz Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un ersatz, aussi appelé succédané, est un « sous-équivalent », souvent considéré de moindre qualité, d'un système considéré, ou bien tout produit de substitution remplissant les mêmes fonctions que l'original. Il s'agit d'une pâle copie, d'un substitut parfois peu, voire pas du tout, efficace ou encore d'un sujet dénaturé peu convaincant. Étymologie[modifier | modifier le code] Le mot « ersatz » vient de la langue allemande, dans laquelle il signifie « produit de remplacement ». Ersatz en chimie[modifier | modifier le code] Pendant la Révolution et l'Empire, de nombreux produits de remplacement ont été demandés aux scientifiques : Le celluloïd aurait été mis au point pendant la guerre de Sécession, le blocus imposé aux Sudistes ayant rendu impossible l'importation de l'ivoire d'éléphant, avec lequel on confectionnait jusqu'alors les boules de billard. Ersatz dans l'alimentation[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code]

Mudita Muditā (Pāli et Sanskrit: मुदिता) signifie la joie dans la philosophie bouddhiste ainsi que dans la philosophie hindoue[1]. C'est plus précisément une joie sympathique, une joie bienveillante et altruiste qui se réjouit du bonheur et des succès des autres. C'est une joie sacrée qui trouve son délice dans le bien-être de son prochain plutôt que de nourrir des pensées envieuses et jalouses à son égard. On donne traditionnellement l'exemple des parents qui se réjouissent des progrès et du bonheur de leur petit enfants pour illustrer ce qu'est Muditā. La Joie Incommensurable dans la Voie du Bouddha[modifier | modifier le code] Le Bouddha appelle à voir en la conscience une source inépuisable de joie infinie et incommensurable en étendant cette joie de regarder en chacun les qualités et les vertus plutôt que les défauts et les parts d'ombre. Je demeurerai en faisant rayonner un esprit de joie, Dans un quartier de l'univers, et de même pour le second quartier, le troisième, le quatrième, [3]

Le système solaire à portée de votre souris Administration Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : Administration, sur le Wiktionnaire Étymologie[modifier | modifier le code] Le terme provient du latin administrare signifiant : aider, fournir, diriger. En droit[modifier | modifier le code] Administration publique[modifier | modifier le code] On appelle administration (ou administration publique) l’ensemble des services chargés d’assurer le fonctionnement d’un État, d’une collectivité territoriale ou d’un service public, et qui sont financés principalement par des prélèvements fiscaux autorisés par le Vote d'un Budget. L'administration publique se divise en : Dans certains pays le terme désigne le pouvoir exécutif (par exemple l'Administration américaine). Administrations publiques françaises[modifier | modifier le code] Administration privée[modifier | modifier le code] En informatique[modifier | modifier le code]

ressource Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire. Français[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] De l’ancien français resource, participe passé féminin substantivé de l’ancien verbe resourdre (« ressusciter, relever, remettre sur pied ») → voir re- et source. Nom commun[modifier | modifier le wikicode] ressource /ʁə.suʁs/ féminin Ce qui peut fournir ce dont on a besoin. Expressions[modifier | modifier le wikicode] homme de ressources, (Figuré) homme fertile en expédients.ville de ressource, ville où l’on trouve facilement tout ce dont on a besoin ou envie. Traductions[modifier | modifier le wikicode] Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode] Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode] ressource /ʁə.suʁs/ Prononciation[modifier | modifier le wikicode] France : écouter « ressource [ʁə.suʁs] » Voir aussi[modifier | modifier le wikicode] ressource sur Wikipédia ressource sur Wikiquote

Rétroingénierie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La rétroingénierie (traduction littérale de l'anglais reverse engineering), également appelée rétroconception, ingénierie inversée ou ingénierie inverse, est l'activité qui consiste à étudier un objet pour en déterminer le fonctionnement interne ou la méthode de fabrication. Plusieurs objectifs peuvent être visés par cette analyse : comprendre le fonctionnement de cet objet, pour être en mesure de l'utiliser correctement, de le modifier, ou encore de s'assurer de son bon fonctionnement[1];fabriquer une copie de cet objet alors qu'on ne peut en obtenir ni les plans ni les méthodes de fabrication (activité généralement illégale sur un plan juridique)[réf. nécessaire] ;créer un nouvel objet ayant des fonctionnalités identiques à l'objet de départ, sans viol de brevet ;analyser un objet produit par un concurrent, soit dans le cadre d'une activité de veille concurrentielle soit pour détecter d'éventuelles violations de brevets.

Intrication quantique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Historique[modifier | modifier le code] Le caractère surprenant des états intriqués a pour la première fois été souligné par Einstein, Podolsky et Rosen dans un article de 1935 qui tentait de montrer que la mécanique quantique était incomplète. Dans cet article, les auteurs décrivent une expérience de pensée qui restera connue comme le paradoxe EPR. Définition[modifier | modifier le code] Il est plus aisé de définir ce qu'est un état non intriqué, ou séparable, que de définir directement ce qu'est un état intriqué. État pur[modifier | modifier le code] Dans le cas où le système global {S1+S2} peut être décrit par un vecteur d'état, son état est un vecteur de l'espace de Hilbert . Ces états sont appelés états séparables ou factorisables. , qui n'est pas altéré par les mesures effectuées sur S2. Un état intriqué est par définition un état non séparable, qui s'écrit en général sous la forme C'est donc une superposition d'états d'un système biparti. .

Imbroglio Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Imbroglio est un album de bande dessinée en noir et blanc de petit format. Scénario et dessins : Lewis Trondheim Synopsis[modifier | modifier le code] Trois personnages, un homme, sa femme et son associé, se disputent et font tour à tour des tentatives d'assassinat manquées ou simulées, suivies à chaque fois d'une « résurrection ». Analyse[modifier | modifier le code] Publication[modifier | modifier le code] Adaptation[modifier | modifier le code] The Bloody Olive, court métrage de Vincent Bal, 1996 (12 min, en flamand) : le film reprend la trame de Trondheim dans une version hommage aux films noirs avec une photographie en noir et blanc.

Collusion au baseball Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le phénomène de collusion se réfère aux phénomènes sociaux et désigne une entente entre plusieurs parties. Définition générale[modifier | modifier le code] En première approche, cette entente illicite (voir « délit d’initié »), implique des relations explicites entre ces parties ; pour autant, cette définition ne recouvre pas l’essentiel du phénomène loin s’en faut. Modélisation du phénomène de collusion[modifier | modifier le code] C’est le peintre Apelle de Cos qui le premier, s’intéresse au phénomène de collusion, qu’il modélise par un tableau dont la culture conserve une description précise, due à Pierre Commelin. Un tableau révélateur[modifier | modifier le code] Ce tableau révélateur est plus connu sous l’appellation réductrice de « la Calomnie d'Apelle », à charge de la collusion, subterfuge par lequel elle se dissimule, notamment dans le milieu des lettres. Un contentieux biculturel explicite[modifier | modifier le code]

Nuyorican Nuyorican is a portmanteau of the terms "New York" and "Puerto Rican" and refers to the members or culture of the Puerto Rican diaspora located in or around New York State especially the New York City metropolitan area, or of their descendants (especially those raised or still living in the New York area). This term could be used for Puerto Ricans living in other areas in the Northeast outside New York State. The term is also used by Boricuas (Puerto Ricans from Puerto Rico) to differentiate those of Puerto Rican descent from the Puerto Rico-born. The term Nuyorican is also sometimes used to refer to the Spanish spoken by New York Puerto Ricans. Supreme Court Justice Sonia Sotomayor considers herself 'Nuyorican' and has said that these roots shaped her.[2] Etymology[edit] Historically, the term has been used as a derogatory term by native Puerto Ricans when describing a person that has Puerto Rican ancestry but is born in the 50 states or a different commonwealth/territory. History[edit]

Synchronicité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « Le voilà, votre scarabée », dit Jung à sa patiente en lui tendant un insecte apparu alors qu'elle racontait son rêve d'un scarabée d'or. La notion de synchronicité se distingue clairement de ces notions cependant. Sur le plan de l'expérience, la rencontre avec un événement synchronistique, à la différence de la rencontre avec un archétype ou une autre manifestation de l'inconscient collectif, a un tel degré de signifiance pour la personne, mais surtout apparaît d'une manière si fortuite et choquante pour le sens commun (malgré le sens qu'il revêt, ou à cause du sens qu'il revêt, pourrait-on tout autant dire), que la personne s'en trouve transformée. Sur le plan théorique, les synchronicités (si du moins on en accepte l'existence) remplissent un tel rôle. Définition, classification, exemple, analyse de la synchronicité[modifier | modifier le code] Jung la définit ainsi : - a) acausalité : l'événement ne s'explique pas par la causalité

Related: