background preloader

Quatre scénarios pour l'énergie de demain

Quatre scénarios pour l'énergie de demain
CONFRONTATION. Quoi de commun entre ceux qui plaident pour la sortie du nucléaire et la sobriété énergétique et ceux qui voudraient exploiter le gaz de schiste et garder un nucléaire « qui maintient la compétitivité de la France » ? Rien, sinon qu’ils débattent tous de la transition énergétique dans la même enceinte. Réunis le 23 mai à Paris, les membres du groupe de travail chargé d’étudier « les trajectoires pour atteindre le mix énergétique en 2025 » ont acté désaccords, divergences et points de consensus : « on peut se réjouir que ce travail se soit opéré en écartant les opinions non étayées, les affirmations non fondées et les analyses trop peu approfondies » s’est félicité Laurence Tubiana, facilitatrice du débat. PISTES. Le scénario «décarbonatation » Soutenu par l’UFE et les distributeurs d’électricité, il décrit une France dont les grandes tendances sociétales ne bougent pas. La rénovation de l’habitat est modérée et tempère seulement les besoins de chauffage. LOI. Related:  brahimbrahim2

Dossier - Les énergies renouvelables de demain Moins connues et répandues que les panneaux photovoltaïques ou les grandes éoliennes, les techniques de demain utiliseront la houle, la géothermie, le solaire à concentration ou l’éolien de poche pour produire de l’énergie renouvelable. Les vagues font aussi rêver les chercheurs - Depuis plus de vingt ans, les chercheurs veulent utiliser cette source considérable d’énergie pour produire de l’électricité. La France commence tout juste à se lancer dans le bain. Le retour en force du solaire à concentration - Oubliée pendant près de quinze ans, la technologie du solaire à concentration reprend du service à coup de grands projets et de gros investissements. Le marché des petites éoliennes veut devenir grand - Une éolienne dans le jardin, ça vous tente ? La géothermie, à Pékin aussi - Si le chauffage au charbon et au gaz naturel domine l’habitat pékinois, l’énergie géothermique se fraye une place dans l’agglomération, sur près de 10 millions de m2 de surface habitée.

Ceci n'est pas un objet-frontière ! Réflexions sur l’origine d’un concept [1] [1] Cet article a été rédigé par Susan L. Star... suite Auteur Susan Leigh Star du même auteur Susan Leigh STAR (1954-2010) ; sociologue des sciences et des techniques disciples d’Anselm Strauss. Au moment de son décès, le 24 mars 2010, elle était Professeur à la School of Information Science de l’Université de Pittsburgh, après avoir enseigné à l’Université de Californie au Center for Science, Technology and Society de Santa Clara, à Irvine, à San Diego, à l’University de Caligari (Italie) et à l’University of Illinois (Champaign-Urban). T rois dimensions et un ensemble de dynamiques cruciales forment le modèle des objets-frontière que j’ai proposé en 1988 et avec Jim Griesemer en 1989 (Star, 1988 ; Star et Griesemer, 1989). 2 Voyons d’abord l’architecture de l’objet-frontière. 5 Dans le langage courant, un objet est une chose, une entité matérielle composée d’une matière plus ou moins bien structurée.

Energie de Demain – géothermie chauffage solaire aérothermie photovoltaique à Concarneau Finistère smart cities Catégorie : Matériel Enghien-les-Bains mesure la pollution de l’air en temps réel Frédéric Bordage le 19 mai 2014 Smart city. La municipalité d’Enghien-les-Bains s’appuie sur un réseau de capteurs pour surveiller en temps réel le niveau de pollution de l’air et du bruit dans sa ville. Objectif : réduire ces nuisances en adaptant les plans de circulation et d’urbanisme. Catégorie : Matériel m2ocity lance 3 solutions pour la maîtrise de la qualité de l’air et du bruit en ville Frédéric Bordage le 20 septembre 2013 Smart Cities. Catégorie : Acteurs Bordeaux rejoint le Green Digital Charter Frédéric Bordage le 18 avril 2013 Smart Cities. Catégorie : Energie Ville intelligente : 30 % d’électricité en moins grâce aux TIC Frédéric Bordage le 30 janvier 2013 Selon les porteurs du projet européen ENERsip, les TIC peuvent contribuer à réduire la consommation électrique des villes d’environ 30 %. Catégorie : Acteurs La ville intelligente : un atout majeur pour les collectivités

Un projet de stockage d'énergie solaire testé grandeur nature Au cœur du maquis corse, Areva et ses partenaires ont mis en place une plateforme de recherche qui devrait à terme lisser les fluctuations de la production d'énergies renouvelables et contribuer à sécuriser le réseau électrique insulaire. Lundi 9 janvier 2012, l'Université de Corse, Helion, filiale d'Areva, et le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) ont inauguré sur le site de Vignola, près d'Ajaccio, une plateforme de recherche et développement qui a pour objectif de stocker l'énergie solaire sous forme d'hydrogène. Baptisée Myrte pour Mission hydrogène renouvelable pour l'intégration au réseau électrique, cette plateforme, unique en Europe par sa taille, permettra de développer un système et une stratégie de pilotage visant à améliorer la gestion et la stabilisation du réseau électrique corse. Un procédé adapté aux réseaux électriques insulaires Hydrogène comme vecteur énergétique Un test réel et des améliorations avant une commercialisation

Smartgrids-cre.fr : site d'information sur les Smart Grids Sciences : Stockage de l'énergie solaire : la Corse innove L'électricité est conservée sous forme d'hydrogène afin de resservir à la demande quand le soleil ne brille plus. À quelques kilomètres d'Ajaccio, dans le maquis, au pied de collines sauvages et face à la Méditerranée, se ­cache une installation de stockage de l'énergie solaire unique en Europe. Après un peu plus de deux années et demie de travail, un large champ de panneaux photovoltaïques a été couplé à un système innovant de production et de stockage d'hydrogène qui permet de compenser l'intermittence inévitable liée à la production d'électricité à partir du ­soleil à une échelle préindustrielle. Intermittence de la production Cette plate-forme appelée Myrte a été inaugurée lundi par l'Université de Corse et ses partenaires, l'industriel Helion, filiale d'Areva spécialisée dans les technologies de l'hydrogène, et le Commissariat à l'énergie atomique (CEA). «Absolument propre» Des l'hydrogène le jour, de l'électricité la nuit » Stocker l'énergie du Soleil pour l'habitat

Réinventer l’urbanisme Recensé : Alain Bourdin, L’urbanisme d’après crise, Editions de l’Aube, 2010, 140p., 16€. Avec L’urbanisme d’après crise, Alain Bourdin signe ce qu’il serait convenu d’appeler, au sens fort, un livre de circonstance. Pour ce sociologue de l’urbain, la crise économique et la banqueroute de Dubaï marquent en effet la « fin d’un cycle » (p. 5) dans le développement des villes et l’urbanisme – un cycle de trente ans, commencé au début des années 1980, et que l’auteur désigne sous le vocable d’« urbanisme libéral » (p. 7). Plus encore, la crise « offre une chance qu’il faut saisir : celle de combler le fossé entre un urbanisme dont l’efficacité repose sur l’artifice et le monde urbain réel » (p. 6). Telle est, d’entrée de jeu, la double ambition de ce petit essai au style clair et concis : dresser le bilan des manières dominantes de « faire la ville » depuis trente ans, et esquisser les voies de l’urbanisme de demain. Déconstruire les croyances de « l’urbanisme libéral »

Batteries included: New wind turbines and solar panels come with built-in storage If you want to use solar power at night or wind power on calm days, you need batteries that can store energy after it’s produced. But why bother with two pieces of equipment when you could have one? Engineers are now beginning to build batteries directly into wind and solar systems. Combined renewable generation-storage systems are just starting to be deployed in the wind sector. [W]hat if every wind turbine became a node in an energy internet, communicating with the grid and each other to adjust electricity production while storing and releasing electricity as needed? And the solar industry is trying to catch up. In a quest for a smaller, more self-sustaining solar power source, a UW-Madison electrical engineer has proposed a design for solar panels that can simultaneously generate power from sunlight and store power reserves for later, all within a single device.

Certificats d'économies d'énergie Le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), créé en 2005 par la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique, constitue l'un des principaux instruments de la politique de maîtrise de la demande énergétique. Il repose sur une obligation de réalisation d’économies d’énergie imposée par les pouvoirs publics aux vendeurs d’énergie appelés les « obligés » (électricité, gaz, GPL, chaleur et froid, fioul domestique et carburants pour automobiles). Ceux-ci sont ainsi incités à promouvoir activement l’efficacité énergétique auprès des consommateurs d’énergie : ménages, collectivités territoriales ou professionnels. Un objectif pluriannuel est défini et réparti entre les opérateurs en fonction de leurs volumes de ventes. Enfin, la LTECV prévoit d'ores et déjà une 4ème période d'obligations de 2018 à 2020.

Le stockage de l'énergie solaire pour les particuliers > Solaire Sharp, le premier constructeur mondial de cellules photovoltaïque va développer les premières batteries au lithium-ion destinées aux particuliers alimentés à l'énergie solaire. Japan Sharp Corp. , en partenariat avec le constructeur de maison Daiwa House Industry Co Ltd et la société d'électronique Dai Nippon Printing Co Ltd, devrait mettre en route en 2009-2010 la première usine destinée à commercialiser des batteries de grande capacité à destination des particuliers. Les batteries en question seront développées par une coentreprise, Eliiy Power Co. Elles devraient pouvoir stocker 18 kWh, alors que la consommation moyenne d'une maison tourne autour de 12kWh/jour. Pour les particuliers, cela signifierait la possibilité de pouvoir dépendre entièrement de la production de leurs panneaux solaires photovoltaïques, sans avoir recours à d'autres sources d'énergie en cas de mauvais temps, ou une fois la nuit tombée. Un projet solaire ? Un projet de chauffage ?

Related: