background preloader

Maîtrise énergie et énergies renouvelables : solutions pour l'avenir

Maîtrise énergie et énergies renouvelables : solutions pour l'avenir
D’ici 10 à 15 ans, le pétrole va devenir plus rare, donc plus cher. Mais aucune autre énergie, aussi riche, transportable et convertible facilement, n’est disponible. A l’avenir, une seule source d’énergie ne pourra pas remplacer le pétrole. Il faudra s’appuyer sur un bouquet d’énergies, chacune répondant à un besoin spécifique. Cela signifie aussi qu’il va falloir repenser les transports, nos logements, notre manière de consommer pour avoir besoin de moins d’énergie, et quand elle sera nécessaire, utiliser une énergie « propre » (qui ne rejette pas de gaz à effet de serre). Par exemple, les bâtiments très bien isolés auront moins besoin d’énergie pour le chauffage, voire plus du tout. Nos modes de transports seront peut-être moins individuels et s’organiseront autrement. Pour limiter nos besoins en énergie, il ne faudra pas compter uniquement sur la réglementation et les nouvelles technologies.

http://www.mtaterre.fr/dossier-mois/archives/chap/637/Quelles-energies-pour-demain

Related:  Les énergies de demain

"Les algues, l'énergie du futur" Cet article (qui n’en est pas un) est plus qu’approximatif, merci à l’auteur quand même. Lorsque que l’article parle d’algues, il faut comprendre micro algues. Pour faire court, les diatomées. Il en existe plus de 200 000 dans la nature, le principe est que lorsque l’on « stresse » des diatomées elles produisent de l’huile, comme tous les exosquelettes (1) le rendement communément admis est de 0,8 g par litre de soupe et par 24 heures. 25 grammes par 24 heures est envisageable. Un coréen il y a un an environ à sollicité son aquarium d’algocarburant avec un rayonnement de micro ondes. Sa production est passé de 0,8 g à 6 grammes par litre et par jour !

Les sept clés de l’énergie mondiale de demain Une révolution est en train de se produire avec les pétroles non conventionnels. Les États-Unis et le Brésil font basculer le rapport de force au sein des pays producteurs. La demande pétrolière mondiale continuera à grimper d’ici à 2035. Les nouvelles ressources fossiles permettront d’y répondre en compensant l’important déclin des champs pétroliers existants, a estimé mardi 12 novembre l’Agence internationale de l’énergie (AIE). 1 - Une consommation de 101 millions de barils par jour Les énergies de demain Energie : les fantastiques innovations qui nous attendent Panneaux solaires ultraperformants, nouvelles techniques d’extraction du gaz de schiste, microalgues pétrolifères… Les prochaines trouvailles des chercheurs vont révolutionner le marché de l’énergie. Et, pour une fois, la France est bien placée. En 2008, les Etats-Unis projetaient d’acheter 100 milliards d’euros par an de gaz naturel liquéfié au Qatar, à l’Australie et à la Russie. Les industriels du secteur avaient même commencé à investir dans des terminaux capables de recueillir la précieuse énergie des navires-citernes.

Energies du futur : nos cinq idées folles Quand on parle d’énergies renouvelables, on pense d’abord aux éoliennes, au solaire, à la biomasse ou à l’hydraulique. Mais les scientifiques du monde entier ont d’autres idées dans leurs cartons. Pas que du vent ! « L’énergie durable - Pas que du vent ! » est un ouvrage étonnant : David MacKay tente d’y dépassionner le débat autour de l’énergie, en se basant uniquement sur les chiffres – « mon but, c’est de bâtir un plan où le compte soit bon » – et non sur des adjectifs. Avec beaucoup de clarté et d’humour, il dresse un état des lieux lucide et donne un certain nombre de perspectives pour l’avenir énergétique de la planète.

Le charbon, énergie de demain Le 23/08/2010 La demande énergétique mondiale augmente constamment, tandis que montent les prix du pétrole et du gaz. Dans ce contexte, le bon vieux charbon conserve tout son attrait : ses réserves sont importantes et son coût d’exploitation pour la production d’électricité reste avantageux. Il a pourtant d'importants défis environnementaux à relever. Des réserves encore abondantes Photovoltaique, hydroélectrique, éolien, biomasse : les gisements énergétique de l'avenir Le saviez-vous ? Certains pays de l'UE ont déjà dépassé l'objectif de 20 % de production d'énergie à partir de sources renouvelable prévu pour 2020.Exemple : la Suède est déjà à 51 %. Photovoltaïque : l'Europe en tête Au milieu des années 1970, la production mondiale d'énergie solaire ne dépassait pas 500 KW. Aujourd’hui, l’énergie solaire est un élément important du bouquet énergétique, surtout en Europe.

énergies futures Certaines ressources offrent de nouvelles pistes énergétiques à exploiter dans un avenir proche. Dans les prochaines décennies, afin de compléter les énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon), les énergies renouvelables, telles que l’éolien, l’hydraulique, le solaire ou la géothermie, se développent tout en diminuant leurs coûts de production. Biocarburants et gaz de schiste Sans pour autant remplacer le pétrole, les biocarburants peuvent offrir une alternative non négligeable, grâce notamment à une plus grande diversification des ressources dont ils sont issus, et la possibilité de les utiliser avec la quasi-totalité des véhicules. Par ailleurs, le gaz de schiste, identique au gaz naturel d’un point de vue chimique, pourrait bien aussi constituer un atout. Cette ressource, disponible en quantité colossale, pourraient contribuer à la réduction des émissions de CO2.

L'hydrogène natif, une nouvelle source d'énergie ? Vues des trous de sorcières, photos Eric Deville Lorsqu’ils sont partis, fin octobre 2010, vérifier les dires de leurs collègues russes, Alain Prinz­hofer et Eric Deville n’y croyaient pas. L’équipe de Nikolay Larin avait contacté la direction de l’Institut français du pétrole-énergies nouvelles (IFP-EN) – où les deux chercheurs travaillaient sur un ­sujet controversé : la Terre serait-elle une source d’hydrogène, ce gaz qui, combiné avec l’oxygène, fait tourner des moteurs de fusée en produisant de l’eau. Nikolay Larin les appâte avec une annonce ébouriffante. Des flux d’hydrogène sortant de terre, dans la plaine russe, à 500 kilomètres au sud-est de Moscou.

Related:  Les énergies de demainLes énergies de demain