background preloader

Les meilleurs moments pour publier sur les médias sociaux

Les meilleurs moments pour publier sur les médias sociaux
Si vous nous suivez depuis un moment, vous avez sûrement déjà lu notre article sur l'indice d'engagement des utilisateurs sur les médias sociaux. Un bon timing est crucial pour répandre votre message auprès du maximum de gens. Cette infographie indique quel est le meilleur moment pour publier sur Facebook, Twitter, Linkedln, Google+ et Pinterest. Quelques mots sur le timing des publications sur les médias sociaux Remarque préalable importante : ce genre d’analyse est généralement basée sur un vaste ensemble de données. Ainsi, lorsque vous lisez l’infographie présente, sachez que vous avez peut-être une audience différente. De même, cette infographie ne fait pas référence à un fuseau horaire en particulier, mais je considèrerais qu’il s’agit de l’heure normale de l’Est. Apprenez à connaitre votre audience. Ceci étant dit, voici ce que cette étude a trouvé sur Les meilleurs et les pires moments pour publier sur les médias sociaux : Facebook : Meilleur timing 13h – 16hPire timing 20h – 08h

Le management 2.0 ne fonctionne pas … sans confiance | Manantra Concept : Le Blog Il y a quelques temps de cela, j’ai appris un terme : le “greenwashing”, ou comment apporter une couche écologique ou verte à tout concept, produit ou service. Le terme anglais est évocateur. On passe un concept à la machine à laver ‘verte’ et on obtient un nouveau concept beaucoup plus noble : voiture, usine, production … tout devient vert. Fort de cet apprentissage, je réalisais quelques temps plus tard qu’il existait d’autres types de “Adjectif-A-La-Mode”-Washing. Par exemple : le Durable-Washing. Tout était devenu durable : Le Développement, la Ville, le Management, les Entreprises et enfin, les Collectivités. Ces derniers temps, nouveau constat de ma part : il existe désormais le 2.0-washing. Tout est devenu 2.0. Quel type de management dois-je donc choisir ? Ont-ils des composantes communes ou sont-ils imbriqués ? OK. Vous allez comprendre. Je crois fondamentalement en tout ce qui est management durable et management 2.0. Je crois en l’engagement, au partage et en la communauté.

Comment réagir aux plaintes des clients sur les réseaux sociaux? Etre présent sur les réseaux implique également de gérer les plaintes de ses clients et de répondre à leurs attentes. Certaines entreprises évitent le terrain des médias sociaux par peur de devoir affronter les retours de leurs clients. Or, les nier reviendrait à ne pas pouvoir résoudre leurs problèmes. Et on sait tous qu’un client mécontent ira voir chez la concurrence et qu’il ira répéter ailleurs la mauvaise expérience qu’il a vécu avec votre entreprise. À partir de ce moment, pourquoi ne pas aller à la source et de tenter de satisfaire le client? Plusieurs types de clients existent et il conviendra de pouvoir s’adapter à chacun des profils auxquels vous serez confrontés. Et c’est justement l’objet de cette infographie réalisée par ExactTarget qui répertorie 5 types de clients mécontents que vous pourriez rencontrer sur vos pages. 1. Le client doux est un client qui ne se plaint que très rarement. Solution face à ce type de plainte : 2. 3. 4. Restez indéfectiblement objectif. 5.

le business digital vu par 58 experts. [Infographie] Mais qui se cache derrière le métier de community manager ? Réalisée par Marketing Etudiant dans le cadre de la semaine du digital, dont FrenchWeb est partenaire, l’infographie suivante présente, en chiffres, la place du community manager en France. On peut observer que les community managers travaillent principalement dans de petites structures de type PME (38%) ou agences (28%), dans le domaine des NTIC (33% dans la communication et les médias, 19% dans le secteur informatique). Le poste de community manager reste cependant rare dans les grandes entreprises (8%). Si des secteurs comme les BTP ou l’industrie sont logiquement peu représentés (respectivement 1 et 3%), il est intéressant de constater que le tourisme (4%) et le secteur bancaire (5%) suivent une tendance similaire. Enfin, Marketing Etudiant nous apprend que la notoriété, la prospection et la fidélisation sont les trois principaux objectifs à réaliser pour respectivement 78, 70 et 69% des community managers.

Les entreprises se sont numérisées sans vraiment se transformer Après presque un demi-siècle de progrès dans les technologies numériques, encouragés par des années de gains exponentiels constants dérivés de puissants facteurs de croissance numérique tels que la loi de Moore et la loi de Gilder, les entreprises se trouvent encore à la croisée des chemins s'agissant d'appliquer ces technologies à leurs activités. Malgré les décennies passées à automatiser en grande partie les processus existants au lieu de repenser fondamentalement leurs activités en des termes numériques, nos entreprises sont aujourd'hui confrontées à une horde de natifs du numérique, en plus d'un déferlement grandissant de startups de l'économie collaborative, qui menacent non seulement de les perturber, mais aussi de les éliminer carrément. Obligation d'acquérir un niveau de pertinence numérique ou disparaître ? Pour explorer ce sujet, et l'intersection de l'entreprise et de l'informatique en général, je me suis rendu début mars au CeBIT 2014 de Hanovre, en Allemagne.

Meta-media | La révolution de l'information Culture Digital January 6th, 2011 by Laurent Francois Citoyens ! Ca y est : la curation, notion poussée en France par Pearltrees; est désormais entrée dans les moeurs comme application-type de nouveaux usages du web social. Première question : y a-t-il des consommateurs finaux de curation ? La réponse est normande : à la fois oui et non. Dès-lors, quels sont les différents types de “curation” ? l’archivage “classique” : un peu comme les 1ers blogs lancés au début des années 90, il s’agit de trouver sur un même article les liens pertinents avec un sujet ou avec une semaine. Plus intéressant : quels seront les types futurs de curation ? une anticipation des chemins de pensée ? L’enjeu étant désormais complexe : continuer à devenir “mainstream” afin de faire partager l’accès au savoir. J’aime bien faire l’analogie avec le conservateur de musée, avec cet extrait d’un entretien avec Daniel Roger : “Le conservateur de musée est l’intermédiaire entre le public et les œuvres.

Des exemples concrets pour mesurer le ROI des médias sociaux Cette semaine, je vais m’intéresser de plus près aux différentes méthodes dont dispose le Community Manager / Responsable marketing pour mesurer le retour sur investissement de ses actions effectuées sur les médias sociaux. Ce retour peut s’évaluer sous une forme monétaire, mais pas seulement. Certaines actions mises en place vous permettront d’intensifier le lien entre votre marque et vos clients/prospects de manière plus intense que par l’utilisation d’autres supports de communication. Je vais donc revenir tout le long de cet article sur les trois méthodes principales permettant de constater de la présence d’un quelconque retour sur investissement des actions menées par le Community Manager (ou plus globalement par l’équipe marketing). 1) Par l’analyse des conversations Il est possible de mesurer un quelconque ROI de la présence social-média d’une entreprise par l’analyse de ses conversations : statuts Facebook, tweets, statuts Google Plus, etc… Exemple Berceau Magique : Exemple Monoprix :

EdgeRank Checker | Check your Facebook Page's EdgeRank Social Media ROI - Retour Sur Investissement des media sociaux : 15...

Related: