background preloader

Les meilleurs moments pour publier sur les médias sociaux

Les meilleurs moments pour publier sur les médias sociaux
Si vous nous suivez depuis un moment, vous avez sûrement déjà lu notre article sur l'indice d'engagement des utilisateurs sur les médias sociaux. Un bon timing est crucial pour répandre votre message auprès du maximum de gens. Cette infographie indique quel est le meilleur moment pour publier sur Facebook, Twitter, Linkedln, Google+ et Pinterest. Quelques mots sur le timing des publications sur les médias sociaux Remarque préalable importante : ce genre d’analyse est généralement basée sur un vaste ensemble de données. Ainsi, lorsque vous lisez l’infographie présente, sachez que vous avez peut-être une audience différente. De même, cette infographie ne fait pas référence à un fuseau horaire en particulier, mais je considèrerais qu’il s’agit de l’heure normale de l’Est. Apprenez à connaitre votre audience. Ceci étant dit, voici ce que cette étude a trouvé sur Les meilleurs et les pires moments pour publier sur les médias sociaux : Facebook : Meilleur timing 13h – 16hPire timing 20h – 08h

Ecrire pour le Web : Méthodologie sous la forme d’une carte heuristique Qu’est-ce qu’écrire pour le Web ? Clotilde Vaissaire-Agard, consultante en gestion de l’information et auteure du blog Klog propose une carte heuristique (mindmap) librement téléchargeable (en pdf) : Produire et diffuser du contenu : écrire pour le Web. Ce schéma heuristique a été établi en février 2013 de façon collaborative avec une vingtaine de bibliothécaires dans le cadre de l’élaboration de leur nouveau portail. Très complet, ce mindmap permet de réfléchir à ce qu’est l’écrit Web et à formaliser un projet autour de cette notion, concrètement en se posant 7 grandes questions… en y apportant des réponses pratiques : Quoi ? Il s’agit donc d’une version augmentée et contextualisée des 5 W, dite aussi QQOQCCP (pour « Qui fait quoi ? Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : France Mots-clés : carte heuristique, cartographie, écriture web, gestion de projet, méthodologie, site internet

Les 10 erreurs des community managers débutants Vous avez créé, animez et gérez une page Facebook, un compte twitter ou toute autre présence sociale d’une entreprise ou organisation ? Alors vous faites du Community Management. Si chacun peut le faire.. il est des erreurs de débutants qui sont propres à ceux qui ne sont pas accoutumés aux pratiques de la profession… parce que cela en est une. Voici une liste d’erreurs courantes afin que vous évitiez de les commettre : 1-. Egocentrisme Les premiers pas sur le web social se font, à tort, avec l’idée unique de pouvoir en tirer un profit personnel. Il est courant de voir des entreprises qui ne partagent diffusent que des informations les concernant. Dans les modèles de la hiérarchie des effets ou AIDA (excellent article de F. 2-. Quand vous gérez des comptes corporates, vous vous devez de prendre du recul dans vos pratiques. Chacun aime avoir raison à l’issue d’une discussion, dans le cas de la gestion d’une page Facebook avoir raison, cela peut au final revenir à avoir tort. 3-. 4-. 5-. 6-.

Comment réagir aux plaintes des clients sur les réseaux sociaux? Etre présent sur les réseaux implique également de gérer les plaintes de ses clients et de répondre à leurs attentes. Certaines entreprises évitent le terrain des médias sociaux par peur de devoir affronter les retours de leurs clients. Or, les nier reviendrait à ne pas pouvoir résoudre leurs problèmes. Et on sait tous qu’un client mécontent ira voir chez la concurrence et qu’il ira répéter ailleurs la mauvaise expérience qu’il a vécu avec votre entreprise. À partir de ce moment, pourquoi ne pas aller à la source et de tenter de satisfaire le client? Plusieurs types de clients existent et il conviendra de pouvoir s’adapter à chacun des profils auxquels vous serez confrontés. Et c’est justement l’objet de cette infographie réalisée par ExactTarget qui répertorie 5 types de clients mécontents que vous pourriez rencontrer sur vos pages. 1. Le client doux est un client qui ne se plaint que très rarement. Solution face à ce type de plainte : 2. 3. 4. Restez indéfectiblement objectif. 5.

Community Manager, seul contre tous ! | Samuel Ballonad Il y a quelques jours, je lisais un article expliquant la vie d’un Community Manager. Celui-ci doit constamment s’expliquer, voire se justifier auprès de sa Direction. Outre cette malheureuse mission, il doit aussi faire face aux remarques désobligeantes et insultes postées par des clients mécontents sur la page Facebook ou compte Twitter de l’entreprise. Pour être efficace le Community Manager doit également avoir une dimension « Profiler », analysant le type d’interlocuteur qu’il a en face de lui. Répondre à son employeur sur l’utilité des réseaux sociaux, de leur impact sur les comportements d’achat, l’influence qu’ils peuvent avoir sur les clients, … les études et articles ne manquent pas sur ces sujets. Mais lorsqu’il s’agit d’un commentaire portant atteinte à l’image de votre société comment faire ? Zen, restons zen. Voilà quelques conseils pour gardez le contrôle : Ne pas supprimer le commentaire. Chiffres Sources Digimind.

Comment animer une communauté d’utilisateurs par Pierre-Etienne « Les membres satisfaits sont les premiers évangélistes d’un produit » Dans l’ère du Web social, une marque ne peut se satisfaire d’un site d’information : elle doit aller vers les clients et faire avec les clients. Mais la multiplication des plates formes et l’état « zapping » ou « béta » des internautes complexifient les tâches du Community Management. Cette difficulté s’accentue lorsque votre produit est un service totalement innovant (rupture totale avec des habitudes). Comprendre l’environnement du Community Manager Un petit descriptif de Peartrees s’impose pour comprendre la mission de Pierre-Etienne Daviet, le Community Manager ! Pearltrees est une Start-up française fondée par Patrice Lamothe qui vous propose une toute autre manière de naviguer sur le Web à partir de vos liens favoris (articles, photos, vidéos, etc.). Quatre effets marquants: Testez cette perle Double clic puis « suivant » Bonjour Pierre-Etienne Daviet Pierre-Etienne Daviet FB: Tu es le Community Manager de Pearltrees.

[Infographie] Mais qui se cache derrière le métier de community manager ? Réalisée par Marketing Etudiant dans le cadre de la semaine du digital, dont FrenchWeb est partenaire, l’infographie suivante présente, en chiffres, la place du community manager en France. On peut observer que les community managers travaillent principalement dans de petites structures de type PME (38%) ou agences (28%), dans le domaine des NTIC (33% dans la communication et les médias, 19% dans le secteur informatique). Le poste de community manager reste cependant rare dans les grandes entreprises (8%). Si des secteurs comme les BTP ou l’industrie sont logiquement peu représentés (respectivement 1 et 3%), il est intéressant de constater que le tourisme (4%) et le secteur bancaire (5%) suivent une tendance similaire. Enfin, Marketing Etudiant nous apprend que la notoriété, la prospection et la fidélisation sont les trois principaux objectifs à réaliser pour respectivement 78, 70 et 69% des community managers.

Unités de mesure en HTML et CSS Les spécifications HTML ont toujours été discrètes sur les unités de mesure susceptibles d'être employées pour définir des grandeurs HTML (largeur d'une image ou d'une règle, hauteur d'une cellule dans un tableau, dimensions d'une police, etc..). L'introduction des styles s'accompagne d'une profusion d'unités de mesures, comme en témoigne la table ci-dessous, permettant de définir des grandeurs à l'aide de différentes unités (en particulier typographiques) en valeur absolue ou relative. Mais ces facilités restent cantonnées aux déclarations de style. Unités de mesure en usage et en projet Les spécifications 3.0 avaient prévu un attribut générique UNIT, permettant de définir pour la plupart des éléments du langage une unité de mesure adaptée. Actuellement, l'auteur d'une page HTML peut définir une grandeur de la manière suivante : en pixels (Eléments : IMG, [TABLE, TR, TH, TD], FRAME, HR; attributs : (WIDTH, HEIGHT).

Réseaux sociaux : comment les marques nous parlent ENQUÊTE | France Info est partenaire d'un webdocumentaire sur Nestlé, Un empire dans mon assiette, mis en ligne ce jeudi, qui décrypte la stratégie de la marque dans de nombreux domaines. A cette occasion, plongée dans la stratégie numérique des marques. Comment utilisent-elles les réseaux sociaux, dans quel but, et comment gèrent-elles ou anticipent-elles d'éventuelles crises de réputation en ligne ? Les internautes suivent de plus en plus de marques sur les réseaux sociaux © Maxppp Les Français sont des clients potentiels. "Ce n'est pas un passage obligé c'est juste qu'aujourd'hui les réseaux sociaux sont au cœur de nos vies, dans notre quotidien", explique Stanislas de Parcevaux, directeur marketing d'Orangina Schweppes France. Et pour cela les marques utilisent chacun des réseaux sociaux de manière spécifique. Trop cher de "ne pas y être" Mais l'enjeu pour les marques, c'est aussi la réputation en ligne, se faire connaître ou améliorer son image. Have a break ? Les "bad buzz"

La Marque Employeur Société Générale Je vous propose aujourd'hui d'ouvrir sur Job 2.0 un nouveau dossier consacrée à la Marque Employeur et de l'illustrer par les Sociétés qui ont déjà pris toute la mesure de ce nouvel enjeu stratégique pour les Ressources Humaines à l'externe comme en interne ! Longtemps, l’Entreprise a pu se contenter d’une Marque Employeur « institutionnelle » monocanal, passant exclusivement par son site corporate ou la partie carrière de ce dernier. Mais avec l’explosion des médias sociaux et le développement de la prise de parole sur le web des internautes (clients, potentiels candidats, collaborateurs actuels ou passés), des conversations concernant la Marque Employeur se tiennent en ligne sur les blogs, forums, réseaux sociaux, …. L’Entreprise soucieuse de son e-Réputation et désireuse de reprendre la main sur l’image qu’elle souhaite véhiculer est obligée de s’intéresser de près aux médias sociaux et d’investir les plateformes où se trouvent ses potentiels candidats. Le site Carrière : Careers

Je Like - Les marques et les réseaux sociaux : recherche mode d'emploi désespérément... Publié le 16 février 2014 Etre sur la Toile est le parangon de l’efficacité pour les marques. Du moins en théorie... Pourtant, après une décennie de réseaux sociaux, aucun modèle n'a réussi à s'imposer. Et si ces canaux n'étaient pas forcément le bon moyen de communication? Ce n’est pas le tout d’avoir sa page Facebook, son compte Twitter, ses visuels sur Instagram, de publier des vidéos online sur YouTube ou Dailymotion, de développer des tutoriels sur Google... Une présence sur les réseaux sociaux trop mercantile, décevante et pas vraiment signe de modernité Face au digital, les internautes ne sont pas dupes. Revoir sa présence dans la logique collaborative des plates-formes et transformer le « Like » Les deux études montrent bien que " Liker " nʼest pas acheter, et que les marques doivent revoir leur interface avec les socionautes. Pour les clients un seul mot d’ordre : le donnant/donnant Le besoin d’autonomie, la planche de salut des réseaux sociaux face au téléphone Florence Berthier

Related: