background preloader

La Maçonnerie : Le vrai visage de la France

La Maçonnerie : Le vrai visage de la France
Related:  berglacemaycfa

Site Mason, ou sous son influence Qu'est ce que le mind mapping et comment démarrer immédiatement ? Inscrivez le site à votre lecteur RSS pour ne manquer aucun article ! Flux RSS. Pour savoir ce qu’est un flux RSS, Cliquez ici. Merci de lire cet article, je suis honoré. Le mind-mapping (ou carte heuristique) est un moyen graphique et ludique de représenter les idées, les concepts, les problèmes, les livres, les films, les cours … et à peu près tout ce qui existe sur cette planète. Et même ce qui n’existe pas encore, car le mind mapping est un prodigieux outil pour trouver de nouvelles idées et innover. Créer une mind map est simple, amusant et très efficace pour booster l’apprentissage et la mémorisation. A quoi ca ressemble une mind map ? Il existe énormément de façons de créer une mind map. Cela va du plus simple : …. au plus complexe Certaines mind maps sont tout à fait étonnantes : A quoi ca sert une mind map ? Une mind map, c’est comme si vous dessiniez une cartographie de votre propre cerveau et de comment il fonctionne. Voici mes applications préférées pour utiliser les mind maps :

11 septembre 2001 : les faux détournements terroristes Voilà maintenant treize longues années que les attentats du 11 septembre 2001, les plus violents de tous les temps, ont eu lieu. Treize années de mensonges, de questions sans réponses véritables, de suspicion, d’escroqueries intellectuelles et scientifiques en tout genre, et de théories du complot. Le monde a été divisé en deux, entre ceux qui dénoncent l’imposture et ceux qui soutiennent la version officielle comme des moutons. Parce que la preuve qui permet de démystifier une bonne fois pour tout le 11 septembre 2001, voire de prouver le coup monté, il suffisait de la trouver uniquement dans les faits du rapport de la commission officielle et de ne pas divaguer dans certaines théories farfelues qui discréditent ceux qui analysent les faits et les exactitudes qui nous sont apportées. Et sur quel point ? Tout simplement les temps officiels des décollages, des détournements et des crashs des avions. Mettons fin aux rumeurs, aux mensonges et aux doutes : voici les faits !

Ordres martinistes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le martinisme, courant de pensée se référant principalement à Louis-Claude de Saint-Martin ainsi qu'à Martines de Pasqually et Jean-Baptiste Willermoz a donné naissance à plusieurs ordres martinistes, dont le plus ancien fut fondé par Papus en 1891. Histoire[modifier | modifier le code] Origines[modifier | modifier le code] Deux de ses disciples continuèrent à diffuser son enseignement, avec des sensibilités différentes : Louis-Claude de Saint-Martin et Jean-Baptiste Willermoz. Création de l'Ordre martiniste en 1891[modifier | modifier le code] Papus et Chaboseau se transmettent ce qu'ils ont reçu et décident en 1891 de créer un ordre initiatique qu'ils appellent « Ordre Martiniste ». Avec la guerre de 1914-1918, l'ordre tombe en sommeil. L'OMS, l'OMT, OCM et l'AMORC[modifier | modifier le code] Comme son père Harvey Spencer Lewis, Ralph Maxwell Lewis est consacré SI IV pour l'OMS (Ordre Martiniste et Synarchique) en 1936 par Victor Blanchard.

La facilitation graphique au service de l'apprentissage Carte mentale des règles de politesse par Pierre Mongin La facilitation graphique, c’est la contextualisation du propos, pour en conserver toute l’essence, toute la dynamique, même lorsque les parties prenantes ne sont plus en présence. Devenu outil de mémoire, cette mémorisation prend une forme plus ludique, différente qui s’appuie sur une autre manière de modélisation l’information. Qu’est-ce que la facilité graphique ? Si elle prend différentes formes, la facilitation graphique répond toujours à la même définition de base. Sur le site web facilitationgraphique.com, les auteurs donnent la définition suivante: « art d’aider un groupe de personnes avec des outils graphiques, à partager et à construire une vision collective, à faire émerger des idées, à transformer des actions par le choix d’outils et techniques de visualisation adaptés ». L’idée est de condenser les informations pour en fournir une version synthétique et dynamique. Une autre manière de communiquer Références

Le conspirationnisme contre la lutte des classes Les attentats de Charlie Hebdo, le virus Ebola, Mohammed Merah, le mariage homosexuel, le 11-Septembre, le Sida, la mort d’Elvis, les chambres à gaz, la Révolution française, etc. : plus rien ne semble aujourd’hui pouvoir échapper au complotisme. Si le sens critique n’est jamais condamnable en soi – bien au contraire –, la systématique remise en cause de tout est bien plus problématique. D’après Friedrich Nietzsche dans Ecce homo (1908), « ce n’est pas le doute qui rend fou, c’est la certitude ». Or, le problème du conspirationniste, c’est qu’il ne doute plus. « Ce n’est pas le doute qui rend fou, c’est la certitude. » Friedrich Nietzsche À propos de la « théorie du complot » La montée du conspirationnisme a plusieurs causes. « Depuis que les hommes ne croient plus en Dieu, ce n’est pas qu’ils ne croient plus en rien, c’est qu’ils sont prêts à croire en tout. » G.K. Le premier problème politique que pose le complotisme est évident. Le complot et la stratégie du bouc émissaire Notes :

Rose-Croix Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Temple de la Rose-Croix, gravure du Speculum Sophicum Rhodostauroticum (Miroir de la sagesse des Rose-Croix) de Teophilus Schweighardt Constantiens (pseudonyme de Daniel Mögling), 1618. La Rose-Croix est un ordre hermétiste chrétien légendaire dont les premières mentions remontent au début du XVIIe siècle en Allemagne. L'existence de l'ordre, et celle de son fondateur Christian Rosenkreutz, sont sujettes à controverse. Quoi qu'il en soit, à partir du XVIIIe siècle et jusqu'à aujourd'hui, de nombreux mouvements se sont réclamés de l'ordre de la Rose-Croix, ou se sont référés à la « tradition rosicrucienne » ou à l'« héritage de Christian Rose-Croix ». Leurs membres sont appelés « les rosicruciens ». Comme archétype de société secrète, immémoriale et toute-puissante, les rose-croix apparaissent dans la littérature ésotérisante[1], souvent comme successeurs des chevaliers du Graal et des Templiers. Introduction[modifier | modifier le code]

felt kandinsky Google Maps Utilisateurs d'un lecteur d'écran : cliquez ici pour accéder à la version HTML brut Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK PlusAutres résultats Google Connexion Satellite Trafic Photos Relief À vélo Quitter Signaler un problème Données cartographiques ©2015 GeoBasis-DE/BKG (©2009), Google, basado en BCN IGN España - 200 km 100 miles France Ce n'est pas votre position actuelle ?

Les nanomatériaux : ennemis invisibles et omniprésents Nanomatériaux, danger ! C'est l'alerte que lance l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), dans un avis rendu public jeudi 15 mai. Certains de ces matériaux microscopiques, présents dans de multiples produits de la vie courante, sont « toxiques pour l'homme » et peuvent avoir des effets délétères sur les milieux naturels. L'agence appelle donc à « mettre en place sans attendre un encadrement réglementaire européen renforcé ». Et à « peser l'utilité » de leur mise sur le marché. Lire : La toxicité des nanomatériaux confirmée par une étude américaine Quels sont ces ennemis invisibles ? Elles donnent aux matériaux auxquels elles sont incorporées des propriétés physiques, chimiques ou biologiques hors du commun (robustesse, élasticité, adhérence, conductivité, réactivité…), qui intéressent toute une palette de secteurs industriels. Lire : Les nanomatériaux, un nouveau défi pour la santé des salariés

Franc-maçonnerie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le mot franc-maçonnerie désigne un ensemble de phénomènes historiques et sociaux très divers formant un espace de sociabilité[1] qui recrute ses membres par cooptation[2] et pratique des rites initiatiques faisant référence à un secret maçonnique et à l'art de bâtir. Difficilement traçable historiquement, elle semble apparaître en 1598 en Écosse[3] (Statuts Schaw), puis en Angleterre au XVIIe siècle. Elle se décrit, suivant les époques, les pays et les formes, comme une « association essentiellement philosophique et philanthropique », comme un « système de morale illustré par des symboles » ou comme un « ordre initiatique ». Organisée en obédiences depuis 1717 à Londres, la franc-maçonnerie dite spéculative – c'est-à-dire philosophique – fait référence aux rites des Anciens Devoirs de la maçonnerie dite opérative formée par les corporations de bâtisseurs qui édifièrent, entre autres, les cathédrales[4]. Histoire[modifier | modifier le code]

Related: