background preloader

Goulag

Goulag
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ne doit pas être confondu avec Koulak. Le Goulag est l’organisme central gérant les camps de travail forcé en Union soviétique. Les principaux camps du Goulag entre 1923 et 1961, selon les travaux de la fondation russe Memorial Le terme Goulag est un acronyme formé d'après le russe Главное управление лагерей, Glavnoïé oupravlénié laguéreï, qui signifie « Administration principale des camps ». Définition[modifier | modifier le code] La "Grande Purge" de 1936. Au total, probablement 10 à 18 millions de personnes séjournèrent dans les camps du Goulag[4],[5] et plusieurs millions furent exilées ou déportées dans diverses régions de l'Union soviétique[6],[7]. Sources et historiographie[modifier | modifier le code] Accès à la documentation[modifier | modifier le code] La recherche historique ne put commencer qu'après la chute de l'URSS et l'ouverture partielle des archives. L’intérêt du sujet[modifier | modifier le code] Related:  2. L'URSS de Lénine à Staline

Histoire de l'URSS sous Staline Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vous lisez un « bon article ». L’URSS sous Staline est un État souvent présenté comme l'un des principaux exemples de totalitarisme[note 1], modelé par un dirigeant qui disposait de la totalité des pouvoirs et se fit entourer d'un intense culte de la personnalité. L’avènement de Joseph Staline, le secrétaire général (ou Guensek) du Parti communiste pan-soviétique des bolcheviks, entre 1927 et 1929, marque le lancement d’une transformation brutale et radicale de la société soviétique. En quelques années, le visage de l’URSS est profondément changé par la collectivisation intégrale des terres agricoles et par l’industrialisation « à toute vapeur » agencée par les très ambitieux plans quinquennaux. La modernisation économique du pays fut cependant payée par d'énormes exigences de travail imposées ou consenties. Histoire générale de la période stalinienne[modifier | modifier le code] La succession de Lénine[modifier | modifier le code]

Les années trente en URSS La période de la fin des années trente en URSS est appelée Grande Terreur. Ces années de violence et de purges se déroulent dans un contexte où Staline cherche à définitivement contrôler le parti dans une situation internationale grosse de périls. La grande purge va toucher en profondeur l'encadrement du parti, les cadres de l'industrie, le corps des officiers, les élites culturelles... Kirov Premier incident lors du congrès du parti en 1934. Purifier le parti Le renouvellement du parti a pour conséquence la difficulté de ses dirigeants à le contrôler. Accélération de la répression En août 1936, Staline fait juger Kamenev et Zinoviev et 14 autres personnes, accusés d'avoir constitué un "centre terroriste trotsko-zinoviéviste", déjà responsable de l'assassinat de Kirov, et qui complotait d'assassiner Staline et la plupart des membres du Politburo, pour restaurer le capitalisme avec l'aide de fascistes allemands et japonais. D'après Martin Malia, La Tragédie soviétique, Seuil

Se préparer à un contrôle sur l'URSS de Staline. I. Ce qu’il faut retenir de ce chapitre. II. III. Le chapitre consacré à l’URSS au temps de Staline est le second du programme de 3ème. A l’issue de ce chapitre, il faut donc retenir tous les éléments qui font de l’état stalinien une dictature totalitaire. En tous les cas, Staline est l’un des premiers, plusieurs années avant Hitler, à installer dans son pays tous les moyens qui vont lui permettre de contrôler la population soviétique : Une intense propagande que Staline utilise pour construire ce culte de la personnalité qui le présente comme un père pour le peuple soviétique. Staline n’est pas seulement l’organisateur d’un régime totalitaire. La situation n’est pas différente pour les industries soviétiques. 1. Communisme, collectivisation des terres, planification industrielle, Kolkhozes, goulag, culte de la personnalité, propagande. 2. Staline arrive au pouvoir en URSS. 3. Compagnon de Lénine, il partcipe à la Révolution d’Octobre 1917 et à la guerre civile russe. 4.

Joseph STALINE né le 18 décembre 1878 à Gori (Géorgie) mort le 5 mars 1953 à Moscou (URSS) Secrétaire Général du Parti Communiste d’URSS (1922-1953) De son vrai nom : Iossif Vissarionovitch Djougachvili. D’origine géorgienne modeste, Staline adhère au Parti bolchevique (communiste) dès 1904. Elu secrétaire général du Parti Communiste en 1922, il devient le principal dirigeant de l’URSS, surtout après la mort de Lénine en 1924. Il pactise avec l’Allemagne en 1939 et profite du début de la Seconde Guerre Mondiale pour étendre l’URSS avant que l’invasion allemande ne le surprenne en 1941. Vidéos : Un documentaire en 5 parties, » le tyran rouge » Partie 1 Partie 2 Partie 3 Partie 4 Partie 5 Sa mort en 1953 annoncée par les actualités françaises qui montrent, par le commentaire élogieux, à quel point sa propagande avait donné de lui l’image de « petit père des peules » et caché la réalité de l’un des plus grands criminels de l’Histoire Vidéo de l’INA (1953)

Les crimes de masse sous Staline (1930-1953) - Encyclopédie des violences de masse Les déportations massives de paysans dans le cadre de la « liquidation des koulaks en tant que classe » (1930-1932)**** Le lancement de la collectivisation forcée des campagnes, décidé au Plenum du Comité central du Parti communiste de novembre 1929, s’accompagne de la « liquidation des koulaks en tant que classe » ou « dékoulakisation ». Cette campagne a un double objectif : « extraire » (tel est le terme employé dans les instructions confidentielles) les éléments susceptibles d’opposer une résistance active à la collectivisation forcée des campagnes et « coloniser » les vastes espaces inhospitaliers de la Sibérie, du Grand Nord, de l’Oural et du Kazakhstan. Le premier objectif répond à la vision, clairement exprimée par les bolcheviks dès leur arrivée au pouvoir, selon laquelle la société paysanne, traversée d’antagonismes de classe, recèle des « éléments capitalistes » (koulaks ) irrémédiablement hostiles au régime. Ces contingents sont envoyés dans les camps de travail du Goulag.

Staline / Trotski : le tsar et le prophète - 26/03/2015 - News et vidéos en replay - Duels Staline face à Trotski, c’est un duel absolu, ultime, à mort. Un duel idéologique entre deux visions du communisme, un duel politique pour la prise du pouvoir mais surtout et avant tout, un duel entre deux hommes que tout oppose, du physique à l’intellect, des origines aux motivations, du parcours à l’ascension. Le fils de savetier géorgien face au juif cosmopolite, le rustre taciturne contre l’intellectuel bavard, le calculateur méthodique et l’enthousiaste brillant, l’organisateur patient contre le flamboyant pressé, le nationaliste rationnel face au théoricien mondialiste… Le duel entre Staline et Trotski se déroule sur trente ans à travers plusieurs continents. Mensonges, machinations, falsifications historiques, reconstructions idéologiques, bannissement, chasse à l’homme, meurtre. DocumentaireDurée 52 minutesAuteur Alain FrerejeanRéalisation Marie-Laurence RincéProduction Label ImageAvec la participation de France TélévisionsAnnée 2014

Les voix du goulag De 1939 à 1950, un million d’Européens sont déplacés de force dans les camps de travail soviétiques ou relégués dans des villages isolés de Sibérie ou d’Asie centrale. Les Archives sonores du goulag donnent la parole aux derniers témoins. Une série documentaire, réalisée à partir de ces archives avec la collaboration du Cercec (CNRS/EHESS), démarre ce week-end sur RFI et France Culture. (La première version de cet article a été publiée dans CNRS Le journal, n° 255, avril 2011.) Certains ont déjà témoigné auprès de leurs compatriotes. D’autres n’en ont jamais parlé. « Avant et après la Seconde Guerre mondiale, près d’un million d’Européens ont été déportés, raconte Alain Blum, l’un des trois fondateurs du projet. Les technologies numériques nous permettent de reconstituer une histoire collective à partir des ­ témoignages individuels. Brigade de travail en Sibérie. Dans les camps du goulag et les villages ­perdus dans la taïga, la vie s’organise tant bien que mal.

Apocalypse - Staline Officier de cavalerie et spécialiste des blindés, Georgui Joukov retient l’attention de Staline en août 1939, lorsqu’il écrase la 6e armée japonaise à Khalkin-Gol, en Mongolie extérieure. Chargé de la réorganisation de l’armée soviétique après la guerre contre la Finlande au début de 1940, le général Joukov est ensuite nommé chef d’état-major en janvier 1941, mais limogé en juillet pour avoir préconisé l’évacuation des défenseurs de Kiev menacés d’encerclement par la Wehrmacht. Envoyé à Leningrad, il fortifie la ville et bloque l’avance allemande. Affecté à la défense de Moscou en octobre 1941, il enraye l’offensive de l’ennemi en décembre et le repousse à 150 km de la capitale. Nommé commandant en chef adjoint en 1942, Joukov organise la défense de Stalingrad, puis le double encerclement de la 6e armée allemande, qui doit capituler à la fin de janvier 1943.

Qui? Lenine (gauche) et Staline (droite), deux chefs de d... Qui? Lenine (gauche) et Staline (droite), deux chefs de deux conceptions différentes pour l'URSS. Quoi? Création de l'URSS (Union des Républiques sociales soviétiques), une fédération regroupent la Russie, l'Ukraine, la Biélorussie et la Transcaucasie. Ou? En Russie, Ukraine, Biélorussie et Transcaucasie. Quand? Depuis quand? Comment? Contexte historique.Le mécontentement de la population accroît due a la première guerre mondiale et l'État perd progressivement son autorité sur le pays et l'armée se décompose. Pourquoi Staline prend-t-il le pouvoir au lieu de Lénine en 1924? Pourquoi?

Guerre civile russe Guerre civile russe Batailles Campagne de la steppe • Bataille de Krouty • Première campagne du Kouban • Marche de Iași au Don • Seconde campagne du Kouban • Intervention en Russie septentrionale • Grande marche de glace de Sibérie • Révolte de Tambov • Révolte de Kronstadt • Intervention en Sibérie La guerre civile russe est l'ensemble des événements qui déchirent l'ancien Empire russe durant plus de cinq années, de la fin 1917 à 1923, le gros des combats étant terminé en 1921. Elle se situe dans le prolongement de la révolution russe d'octobre 1917 ; l'essentiel des campagnes militaires se poursuit jusqu'à la proclamation de la NEP. Les bolcheviks ont bénéficié de leur organisation supérieure et de leur discipline. Certains généraux « blancs » tels Lavr Kornilov se soucient en fait fort peu de rétablir la monarchie, et se voient très bien à la tête d'une république dictatoriale. Principales phases de la guerre civile[modifier | modifier le code] Prémices[modifier | modifier le code]

Union des républiques socialistes soviétiques Union des républiques socialistes soviétiques(ru) Союз Советских Социалистических РеспубликSoïouz Sovietskikh Sotsialistitcheskikh Riespoublik 30 décembre 1922 – 25 décembre 1991(68 ans, 11 mois et 26 jours) L'Union des républiques socialistes soviétiques[1], abrégé en URSS[N 2] ou Union soviétique (en russe Союз Советских Социалистических Республик, СССР écouter ; transcription : Soïouz Sovietskikh Sotsialistitcheskikh Riespoublik, SSSR ; litt. « Union des républiques socialistes des conseils »), était un État fédéral transcontinental à régime communiste. Cette fédération a existé de sa proclamation le 30 décembre 1922 à sa dissolution le 26 décembre 1991. Étant le plus vaste État du monde, l'URSS occupait un sixième des terres émergées et s'étendait sur onze fuseaux horaires, de la mer Baltique et de la mer Noire à l'océan Pacifique, soit toute la partie nord-est de l'Eurasie. Le territoire de l'URSS varia donc dans le temps, surtout durant et à l'issue de la Seconde Guerre mondiale.

La révolution russe et la naissance de l'URSS - Réviser une notion - Histoire En août 1914, la Russie tsariste a le statut d'une grande puissance. Cependant, la guerre révèle vite les faiblesses du pays et, en 1917, les révolutionnaires en profitent pour prendre le pouvoir.Comment cette double révolution (celle de février, d'abord, puis celle d'octobre) a-t-elle pu avoir lieu ? I. 1. • Avant la Première Guerre mondiale, la Russie compte 170 millions d'habitants. Elle reste cependant un pays fragile. • La population rurale y est majoritaire et souffre de grandes inégalités. • Les tensions sont également politiques : malgré l'adoption d'une Constitution après la révolution de 1905, le tsar Nicolas ii gouverne en autocrate. 2. • La Russie entre en guerre le 30 juillet 1914 pour soutenir la Serbie slave. • À cela s'ajoutent les défaites militaires et le nombre élevé de morts : plus de 2,5 millions. II. 1. • À partir du 23 février 1917 (8 mars, dans le calendrier occidental), les grèves prennent de l'ampleur. 2. III. 1. 2. 3.

Related: