background preloader

Les mystères du corps humain - Accueil

Les mystères du corps humain - Accueil

Les différentes couches du système relationnel et l’identité numérique Pour conclure (provisoirement) sur cette question de l’identité, il s’agit d’affirmer qu’elle est au coeur des relations sociales, numériques ou non. Ce qui va changer avec les interactions numériques par rapport au réel : un rapport à l’espace différent : échelle mondiale – ubiquité. Être dans plusieurs espaces en même temps – espaces réels ou espaces numériques ;synchronicité / asynchronicité – Temps réel – temps décalé (il n’est pas la même heure quand on échange à l’autre bout du monde) ;visibilité des relations, des échanges et des processus – nombre de participants décuplés – construction d’une audience ;absence du corps de l’autre remplacé par le rapport à la machine – Quelle distance à l’autre ? Il s’agit alors de voir l’identité nichée dans un système relationnel de circulation de l’information que l’on peut schématiser en plusieurs couches, tel que le présente l’image suivante. Ce système, qui mélange technique et rapports réels, est au coeur de toutes les organisations.

Les réseaux sociaux : outils d'apprentissage en devenir ? Les réseaux sociaux : Outils d’apprentissage en devenir ? RÉSUMÉ : L’arrivée en masse des réseaux sociaux et des espaces collaboratifs sur la toile a contribué à créer un Web social dont les pionniers acteurs du Web 2.0 viennent perturber tous les champs d’action de notre société dont notamment notre éducation. Cette nouvelle donne pédagogique incite des enseignants initialement réfractaires à intégrer cette dimension collaborative dans leur mode d’enseignement en pratiquant de nouveaux outils aujourd’hui maîtrisés par leurs élèves le plus souvent en dehors du circuit traditionnel d’enseignement. Qu’en est-il sur le terrain ? Les pratiques évoluent elles ? Faut-il considérer les réseaux sociaux comme des outils d’apprentissage en devenir ? Mots-clés : Apprentissage social, réseaux sociaux, web social, outils collaboratifs Aujourd’hui, avec l’avènement des TICE, on parle plus communément de « Social Learning » qui permet l’apprentissage collaboratif, l’échange des uns avec les autres.

Les Cahiers pédagogiques Les sectes égarées en Islam Les Khawârij (kharijites) Le prophète (paix et salut sur lui) a dit à propos d’un certain Thul-Khuwaisarah at-Tamîmî qui est considéré comme le premier Khârijî à surgir dans l'Islam : « Il surgira de la progéniture de cet homme un peuple qui récitera le Coran, mais le Coran n'ira pas au delà de leurs gorges; ils traverseront la religion comme une flèche traverse sa cible »[1]. Les Khawârij sont apparus suite au différent entre ‘Ali (que Dieu l’agrée) et Mu‘âwiya (que Dieu l’agrée). Ils ont refusé l'arbitrage entre ‘Ali et Mu`âwîya à l'issue de la bataille de Siffîn qui les avaient opposés en 657. Cette bataille entre musulmans avait été meurtrière et ‘Ali accepta l'idée d'un arbitrage pour arrêter le bain de sang. Al-qadariyya Les qadarites furent appelés tels par leurs adversaires parce qu'ils professaient que Dieu ne prédétermine pas les actes humains; en effet, ils étaient censés dire qu'il n'y a pas de qadar (de prédestination) des actes. Al-jabriyya Al-jahmiyya ou les mu'attilah

Les Anonymous préparent leur propre réseau social par Orianne Vatin, le 18 juillet 2011 23:14 Le collectif de hackers a décidé de faire un pied de nez à Google + en présentant son nouveau projet : un réseau social dénommé AnonPlus, qui serait ouvert à tous. La particularité de ce site communautaire résiderait dans le fait que ses utilisateurs seraient complètement anonymes (à l'inverse de Google + qui interdit l'usage de pseudonymes), et il semble qu'aucune inscription ne sera nécessaire. AnonPlus se veut fonctionner à la manière de 4Chan, si l'on en croit les rumeurs. Son développement est actuellement en cours, et on ne sait pas quand il sera terminé. Il devrait normalement être ouvert à tous, pirates informatiques comme non-pirates. La page d'accueil d'anonplus.com promet un "réseau social sans peur et sans censure" qui sera "votre futur", avant de conclure "Il n'y aura plus d'oppression. Et pour cause, son développement n'en est qu'aux premiers balbutiements.

Les tableaux blancs interactifs: fonctionnalités et pédagogie Par Mélissa Bricault, conseillère pédagogique en intégration des TIC, Commission scolaire de la Seigneurie-de-Mille-Îles, et animatrice Récit et Marc-Antoine Parent, secrétariat technologique du GTN-Québec Dossier de La Vitrine Technologie-Éducation Mise en situation Guillaume Pelletier, enseignant de mathématiques, de sciences et de technologie au secondaire, intègre le tableau blanc interactif (TBI) SmartBoard dans ses cours. Source: Guide Sankoré De plus, il lui offre la possibilité de manipuler directement les objets étudiés, parfois abstraits, de noter les observations du groupe, de compiler le tout dans un tableur accessible par les étudiants et dans lequel tous peuvent collaborer. Source: Guide Sankoré Guillaume exploite une panoplie de ressources en ligne et de logiciels dans ses cours: encyclopédies en ligne, logiciels Phet et Phun, des logiciels de simulation d’expériences de physique. Source: Source: Démonstration sur Youtube Études sur le terrain M.

Local news lessons from former Bay Area News Group revenue chief Jeff DeBalko October 20, 2011 Just four months after he got there, Jeff DeBalko is departing the Bay Area News Group, where he has been chief revenue officer. In a post to his personal blog he offers practical and pointed strategic advice for running a local news business… By Amy Gahran “I resigned from BANG. Prior to his brief newspaper stint, DeBalko spent 20 years in business-to-business media. DeBalko denies that his decision to leave BANG is related to the recent non-merger merger through which a new division of the Journal Register Company (Digital First Media) is assuming management responsibilities for all papers in the MediaNews Group chain—which includes BANG. “I have been talking about many of the key elements of ‘digital first’ for many years from a revenue, content and community perspective,” said DeBalko. In an Oct. 18 post to his personal blog, 7 things I have learned about local media, DeBalko offers some tough love on the business side of local media. On embracing technology.

Le site de l'Histoire L'expression «moyen âge» date du XVIIe siècle : ce serait Christophe Kellner (Cellarius), mort en 1707, professeur d'histoire à l'université de Halle, qui l'aurait employée pour la première fois, en 1688 (Historia medii aevi). La définition, commode chronologiquement, suggérait que cette période de mille ans, archaïque, barbare, ayant rompu avec les modèles classiques de la première (l'Antiquité), n'était que l'attente obscure des prestiges de la seconde (l'Epoque moderne). Depuis les années 1930, les historiens s'attachent à rendre son identité à cette longue période de lentes mutations, au cours de laquelle s'épanouit, en Occident, une société complexe. Le cadre chronologique Le XIXe siècle avait déjà réhabilité cette ère «gothique», non sans y avoir campé quelques images simplistes, voire quelques caricatures romantiques, du chevalier toujours preux au serf irrémédiablement «attaché à la glèbe». Pour délimiter un cadre chronologique, on ne peut se référer à des dates politiques.

Le Corps Humain - Les organes en 3 dimensions

Related: