background preloader

L'intériorité citoyenne: Thomas d'Ansembourg at TEDxLouvainLaNeuve 2013

L'intériorité citoyenne: Thomas d'Ansembourg at TEDxLouvainLaNeuve 2013

La communication non-violente expliquée en bande dessinée Communiquer s’apprend. Parler de soi, réfléchir avant d’agir, accepter l’autre tel qu’il est et l’écouter avant qu’il parle sont autant de pistes pour poser les premières pierres d’une communication efficace. BD réalisée par Le Cil Vert, tirée du hors-série 7. Communiquer s’apprend. BD réalisée par Le Cil Vert, tirée du hors-série 7. Artwork | The Crisis Of Civilization From endless growth to a new model of democracy: Nafeez Mosadeqq Ahmed at TEDxHornstull Nafeez Mosaddeq Ahmed take us on a journey crammed with apparently discouraging facts about the state of our world today, but he manages to answer the question: “How can the world move from a paradigm ruled by a few, who have had constant growth as the major goal, to a paradigm with community cooperation guiding the creation of a prosperous society for all?” in a way that makes you want to start acting today. (Filmed at TEDxHornstull) Nafeez Mosaddeq Ahmed is a bestselling author, international security analyst and consultant. The New Paradigm: Change through Cooperation Nafeez Mosaddeq Ahmed Humanity faces a momentous period of transition. Watch the DVD extras free online! Here is the first post of extras from our DVD made available for you to watch and share for free! Yours Dean Puckett Unused Animations Climate Change – (deleted) Quantative easing (Deleted scene) Post Industrial Economy (Deleted scene)

Carte des groupes de pratique - Association pour la Communication NonViolente France Zoomez sur la carte afin de trouver le groupe de pratique le plus proche de chez vous et obtenir ses coordonnées. Quelques précisions : Certains groupes de pratique se réunissent uniquement en ligne. Ils sont identifiables grâce à l’icône violette. ACNV France accompagne le développement et le maillage du réseau des groupes de pratique. 10 pièges résultant des conditionnements de l'éducation "je t'aime si" Thomas d’Ansembourg, thérapeute et formateur en Communication NonViolente, mentionne 10 pièges résultant des conditionnements de l’éducation “je t’aime si” qui peuvent nous couper de notre élan vital, nous empêcher de nous aimer nous-mêmes et de vivre des relations intègres empreintes d’empathie et de langage personnel. 1. Les Jugements Les jugements sur soi, sur les autres, sur la situation ou encore sur la vie perturbent la communication. Je suis un égoïste. Je me devrais de… Elle dépasse les bornes, elle agit toujours de cette manière, elle ne changera jamais. La vie est injuste. C’est de sa faute. Pour qui il se prend. 2. Les croyances et préjugés peuvent s’appliquer à soi, aux autres, à la situation ou à la vie. Mes enfants ne vont pas y arriver seuls. Je ne suis pas capable de… Il ne m’aimera pas si je ne fais pas ce qu’il me demande. 3. La pensée binaire s’exprime par des coupures. Pour prendre soin des autres, je ne dois pas prendre soin de moi. 4. Il faut que… Les enfants sont supposés… 5.

La faim / Les conséquences / Accueil - Fondation SQLI La faim continue à s’étendre dans le monde. Cette injustice innommable résulte des pratiques économiques et politiques de notre temps. Avant 1950, aucune population de la planète ne connaissait la faim chronique. Il y a maintenant près de 1 milliard d’êtres humains qui souffrent tous les jours de la faim. Le nombre d’affamés pourrait doubler d’ici 2020. On admettait implicitement qu’il fallait un taux structurel d’affamés dans le monde! Télécharger l'image La tyrannie de la faim est proprement inacceptable, et nous devrons faire face à des situations sociales explosives, de plus en plus difficile à masquer, d’autant que la faim concerne nos latitudes. Pour l’économiste Serge Latouche « L’homo-economicus tend à devenir un « criminel » ordinaire plus ou moins complice de la banalité économique du mal ». Nous ne pouvons pas nous dédouaner de notre responsabilité individuelle dans ce crime contre l’humanité. L’alibi démographique ne tient pas. Ils ont dit…

Guy Corneau Guy Corneau en 2014. Œuvres principales Père manquant, fils manquéL’amour en guerreN’y a-t-il pas d’amour heureuxLa guérison du cœurLe Meilleur de SoiRevivre ! Compléments Elle et lui dans de beaux draps (théâtre)L'Amour dans tous ses états (théâtre) Guy Corneau, né le 13 janvier 1951 à Chicoutimi, et mort le 5 janvier 2017[1],[2] à Montréal[3],[4] à l'âge de 65 ans, est un analyste jungien et écrivain canadien. Biographie[modifier | modifier le code] Guy Corneau est le fils d’Alcide Corneau, détaillant en quincaillerie et sculpteur autodidacte à la fin de sa vie, et de Cécile Vaillancourt[5], et le frère de la peintre Corno, pseudonyme de Joanne Corneau[5], morte le 21 décembre 2016 au Mexique à l'âge de 64 ans[6] ; il est le père de cœur de Nicolas, né en 2011[7],[8],[9]. Guy Corneau est détenteur d'un bac spécialisé en communication du Collège Loyola de Montréal (1972). En 1992, il crée un groupe de parole et lance, avec d'autres, le Réseau Hommes Québec puis le Réseau Femmes Québec[13].

Nous sommes tous très anxieux | Elodie Chatelais Six thèses sur l’anxiété, et sur les raisons pour lesquelles elle constitue réellement une entrave au militantisme, et une stratégie possible en vue de la surmonter[1]. Traduit et publié avec l’aimable permission de l’Institut de la Conscience Précaire. 1 : Un affect réactif prédominant est inhérent à chaque phase du capitalisme[2]. Chaque phase du capitalisme est marquée par un affect qui le maintient en vie, et ce n’est pas une situation figée. La prévalence d’un affect prédominant[3] donné sera valable jusqu’au moment où des stratégies de résistance capables de le démolir et/ou de démolir ses origines sociales seront formulées. L’un des affects prédominants de chaque phase se caractérise par le fait qu’il constitue un secret public, une chose que tout le monde sait mais que personne n’admettra ou ne dira à haute voix. De manière générale, le secret public est particularisé. Durant l’ère moderne (jusqu’à la solution d’après-guerre), l’affect prédominant était la misère.

Satish Kumar Satish Kumar en 2009 Satish Kumar (né le 9 août 1936 en Inde) est un activiste, un éditeur et un promoteur de la simplicité volontaire indien. Il a été moine jaïn, militant du désarmement nucléaire et pacifiste[1],[2]. Il vit en Angleterre où il a fondé un centre de formation international en écologie et une école. Son action la plus connue est en 1962 une marche reliant les capitales de quatre pays ayant l'arme nucléaire : les États-Unis, le Royaume-Uni, la France et l'Union soviétique. « Voyez ce que les réalistes ont fait pour nous. Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code] Kumar est né à Sri Dungargarh, dans le Rajasthan en Inde. À 18 ans, après avoir lu Gandhi, il comprend être baigné de spiritualité, mais « hors du monde »[2]. Marche pour la paix[modifier | modifier le code] Sur le chemin de Moscou, ils ont rencontré deux femmes devant une usine de thé. Carrière professionnelle[modifier | modifier le code] Essayiste[modifier | modifier le code]

Alternatives to Liberal Individualism and Authoritarian Collectivism Essay. The complexity of the social. Thinking interdependence in the twenty-first century. Jeremy Gilbert explores alternatives to the fundamentalisms of both liberal individualism and authoritarian collectivism. Jeremy Gilbert: Liberalism, collectivism and democracy The defining conflict of our times appears to some to be that between ‘Islam’ and ‘the West’. Liberal individualism is, broadly, the most influential and widespread way of thinking about and relating to the world in western economies. Since denunciations of ‘bourgeois individualism’ have a long and honourable history on the left, it is worth bearing in mind just how much has been gained by the hegemony of this set of ideas. Broadly speaking, we can understand the rise of various kinds of ‘fundamentalism’ around the world - evangelical Christianity, Zionism, Hindutva, Islamism, Serbian and comparable nationalisms - as responses to the disaggregating and disconcerting consequences of liberal individualism. Beyond ‘totality’

Related: