background preloader

Chronologie,.  L'enseignement du premier degré. Politiques publiques

Chronologie,.  L'enseignement du premier degré. Politiques publiques
Vers l’enseignement primaire public, laïque et obligatoire A partir de la Révolution, les biens de l’Église sont sécularisés et la direction de l’enseignement passe sous la responsabilité de l’État. L’instruction devient laïque et l’État mène une politique de combat à l’égard des congrégations religieuses. Sans aboutir à des résultats immédiats et définitifs, les révolutionnaires français ouvrent la voie de l’enseignement moderne en formulant un certain nombre de principes. septembre 1791Lecture du rapport Talleyrand sur l’instruction publique qui pose les bases d’un système d’enseignement pour tous et gratuit. 1791La Constitution du 3 septembre prévoit dans son Titre I : "Il sera créé et organisé une Instruction publique commune à tous les citoyens, gratuite à l’égard des parties d’enseignement indispensables pour tous les hommes et dont les établissements seront distribués graduellement, dans un rapport combiné avec la division du royaume 1795Loi Daunou : la gratuité est abandonnée.

http://www.vie-publique.fr/politiques-publiques/enseignement-primaire/chronologie/

Related:  Connaissance du système éducatifEvolution de l'école avant 1968 et aprèstpeavz

L'état de l'École 2015. Coûts, activités, résultats Rédacteur en chef : Paul Esquieu Présentation L'ambition affirmée par la France en matière d'éducation et de formation, conjuguée avec la définition d'objectifs communs pour les systèmes éducatifs européens, rendent indispensable de développer des indicateurs statistiques et des études comparatives. Cette édition propose trente indicateurs permettant d’alimenter le débat public de données objectives sur l’École.Présentation de L'état de l'École L'école, facteur d’exclusion ou d’intégration ? Les problèmes posés par le rôle de l'école par rapport au phénomène d'exclusion et aux exigences d'intégration qui traversent notre société sont au coeur de nombreux débats aujourd'hui. Je voudrais placer ce texte sous le double exergue de deux citations : - la première tirée de la Bible "L'étranger qui réside avec vous sera pour vous comme un compatriote, et tu l'aimeras comme toi-même, car vous avez été étrangers au pays d"Egypte1 . - la seconde du poète latin Térence :"Je suis homme, et rien d'humain ne m'est étranger".

Egalité des chances "Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique Définition de l'égalité des chances L'égalité des chances est une vision de l'égalité qui cherche à faire en sorte que les individus disposent des "mêmes chances", des mêmes opportunités de développement social, indépendamment de leur origine sociale ou ethnique, de leur sexe, des moyens financiers de leurs parents, de leur lieu de naissance, de leur conviction religieuse, d'un éventuel handicap… L'éducation nationale en chiffres Les grands chiffres 12 775 400 élèves et apprentis 1 052 700 personnels (MENESR) Les Héritiers (sociologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Certains groupes d'étudiants - compte tenu de leur situation concrète[Quoi ?] notamment familiale - ne disposent pas qualitativement ni quantitativement du vocabulaire nécessaire à la fréquentation et à l'appropriation d'une culture dite « générale et classique ». D'autres étudiants (les « héritiers ») se trouvent au moins de plain-pied pour y accéder et par là pré-disposés à pouvoir en tirer profit.[Quoi ?]

Échec scolaire. Tous les ans 150 000 jeunes quittent l’école sans diplôme Chaque année, 150 000 jeunes quittent prématurément le système scolaire sans qualification. L’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev), qui regroupe plus de 7 000 étudiants en charge de soutien scolaire, alerte face à cette hémorragie. C’est en 3e et en seconde que les jeunes décrochent. Les décrocheurs sont majoritairement issus de milieux populaires, orientés dans des filières professionnelles sans l’avoir choisi.

20.000 jeunes en échec scolaire «raccrochés» en 2013 VIDÉO - Le ministre de l'Éducation nationale, qui a dressé un premier bilan de l'action du gouvernement contre l'exclusion scolaire, a annoncé l'objectif plus ambitieux de 25.000 jeunes pour 2014. Diviser par deux le nombre de décrocheurs scolaires était l'une des promesses de François Hollande pour son quinquennat. Un an après le lancement d'un plan contre le décrochage scolaire, le ministre de l'Éducation nationale souhaite «raccrocher» 25.000 jeunes ayant quitté le système scolaire sans qualification en 2014, après avoir dépassé l'objectif de 20.000 l'année dernière. Vincent Peillon l'a annoncé mercredi lors d'un séminaire contre le décrochage scolaire. Chaque année, on estime à 140.000 le nombre de jeunes quittant le système scolaire sans diplôme de niveau professionnel type BEP ou CAP, ni baccalauréat.

Raymond Boudon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Boudon. Raymond Boudon né le dans le 15e arrondissement de Paris et mort le dans cette même ville, est un sociologue français. LES LOIS SCOLAIRES DE JULES FERRY - Sénat Dans l'esprit des républicains des années 1880, la consolidation du régime politique né en 1875 passe par l'instruction publique. En laïcisant l'école, ils veulent affranchir les consciences de l'emprise de l'Église et fortifier la patrie en formant les citoyens, toutes classes confondues, sur les mêmes bancs. Cette réorganisation de l'enseignement exige une réforme en deux temps. Tout d'abord, pour libérer l'enseignement de l'influence des religieux, le gouvernement crée des écoles normales, dans chaque département, pour assurer la formation d'instituteurs laïcs destinés à remplacer le personnel congréganiste (loi du 9 août 1879 sur l'établissement des écoles normales primaires). Parallèlement, les personnalités étrangères à l'enseignement, et notamment les représentants de l'Église, sont exclus du Conseil supérieur de l'instruction publique (loi du 27 février 1880 relative au Conseil supérieur de l'instruction publique et aux conseils académiques).

L' EXCLUSION 1. L’EXCLUSION CULTURELLE L’exclusion peut commencer avec le système scolaire : entre 5 et 10 % des Français quittent l'école à 16 ans sans savoir vraiment lire, écrire ou calculer. On les appelle des " illettrés ". Ils auront beaucoup de difficultés à vivre dans une société où il est difficile de dire qu’on ne sait pas lire et écrire après 10 ans d’école. 1 - Action de lutte contre la déscolarisation et l’exclusion 1 - Action de lutte contre la déscolarisation et l’exclusion Mise en place avec les établissements scolaires d’un accompagnement individualisé d’enfants et de jeunes faisant l’objet de mesures spécifiques comme les exclusions temporaires, les mesures de responsabilisation … Accompagnement éducatif et aide à la scolarité des enfants hospitalisés. Intégration des enfants en situation de handicap dans les structures accueillant des mineurs. Action de prévention des incivilités et des violences en milieu scolaire.

Related: