background preloader

Déchiffrage

Déchiffrage
Qu'est-ce qu'un chômeur ? Le chômage correspond à la situation où une personne est involontairement privée d'emploi et en cherche un. Les chômeurs sont reconnus comme des actifs par la comptabilité nationale française. Comptabiliser le nombre de chômeurs et réaliser des comparaisons internationales étaient auparavant très compliqué. Le BIT (Bureau international du travail) a ainsi été amené à définir plus précisément le chômage. Selon cet organisme, est en situation de chômage toute personne : 1) qui n'a pas travaillé (fût-ce une heure) durant une semaine de référence ; 2) cherche effectivement du travail ; 3) est disponible pour en occuper un dans les quinze jours. Par ailleurs, Pôle emploi différencie les chômeurs selon cinq catégories. Pour tout savoir, consultez : Ainsi, on peut retenir pour la France le chiffre de 3 295 700 chômeurs (catégorie A) ou de 4 843 400 chômeurs (catégories A, B et C). Facebook8 Twitter19 Google+

SES en Tle ES : Travail, emploi, chômage Le marché du travail selon l’analyse néoclassique Fiches de coursSESTle ESTravail, emploi, chômage FICHE DE COURS SES terminale ES . 1) Qu’est-ce que le marché du travail ? : A) Travail et emploi ne sont pas synonymes, B) Les déterminants de l’offre et de la demande de travail - 2) L’analyse néoclassique du marché du travail : A) La concurrence p Comment les néoclassiques analysent-ils le marché du travail pour expliquer le chômage ? Les limites de l’analyse néoclassique du marché du travail FICHE DE COURS SES terminale ES . 1) Le facteur travail est hétérogène : A) La segmentation du marché du travail, B) Le marché primaire, C) Le marché secondaire - 2) La loi du marché n’explique pas la fixation des salaires : A) Les rigidités sur le marc Pourquoi l’analyse néoclassique du marché du travail est-elle insuffisante pour expliquer le chômage ? Les politiques de l’emploi Comment lutter contre le chômage, qui représente un coût économique, financier, humain et social très élevé ? Le chômage

La moitié des chômeurs touchent moins de 500 euros par mois Actualités Un tiers des chômeurs ne touche aucune indemnité. La moitié d'entre-eux ne reçoivent pas plus 500 euros par mois et les trois quarts moins du Smic. Seuls 6 % perçoivent plus de 1 500 euros. Seuls 17 600 touchent plus de 4000 euros par mois, soit 0,4 % de l'ensemble. Le moins que l’on puisse dire est que régime français d'indemnisation des demandeurs d’emploi est loin d'être trop généreux1 et de « désinciter » à la reprise d'un travail. Selon les chiffres de l'Unedic, les chômeurs reçoivent en moyenne 1 100 euros net par mois d'indemnité2, montant du niveau du Smic et l’équivalent de 71 % du salaire net de référence. Pour comprendre combien perçoivent réellement les chômeurs, il faut élargir le champ de la mesure. 1.

A quoi servent vraiment les contrats aidés ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé et Caroline Félix Le gouvernement a présenté cette semaine son projet de loi des finances : avec 11,1 milliards d'euros de budget, soit 17 millions d'euros de moins que ce qui lui a été alloué en 2014, la mission « travail et emploi » fait partie des perdants du budget 2015. 80 000Pourtant celle-ci doit agir en faveur de l'emploi et de la lutte contre le chômage. Le ministère du travail prévoit une création de 80 000 contrats aidés dans le secteur privé en 2015, ainsi que l'allongement des contrats aidés dans le secteur public. Voir le visuel interactif : Les gagnants et les perdants du budget Les Décodeurs se penchent sur l'efficacité d'un tel dispositif, à l'aune des chiffres publiés mi-septembre par le ministère du travail. Favoriser la réinsertion Antienne des gouvernements français successifs, les dispositifs de contrats aidés sont relancés en 2008, quand les effets de la crise se font sentir sur le marché du travail.

Bryce Harper: A swing of beauty - Washington Post Voici les 10 multinationales qui contrôlent presque tout ce que vous achetez « L’Illusion du choix », c’est ce que l’on tente de vous offrir dans les supermarchés. Pourtant, derrière les centaines de marques qui se partagent le marché, il ne subsiste qu’une dizaine de multinationales. Bien que les produits en portent rarement le nom, ces mastodontes de l’industrie alimentaire ou du textile se trouvent presque à chaque fois derrière vos achats. Cette infographie publiée sur Reddit.com montre les liens qui lient les marques des produits les plus connus et les multinationales qui les contrôlent. >> Cliquez ici pour voir l’image en haute résolution Paru fin 2012, le livre de l’organisation GRAIN tente justement d’apporter un éclairage sur ces sociétés transnationales qui contrôlent l’alimentation du monde, font main basse sur les terres et détraquent le climat.

Contrats aidés de travail - Vidéo Ina Les as du data journalisme Soixante-douze nominés pour huit prix: les Data Journalism Awards 2013 sont décernés ce soir, dans le cadre du News Summit du Global Editors Network (GEN, réseau mondial des rédacteurs en chef), qui se tient ces jours-ci à Paris. Le jury est composé d'experts, allant de Paul Steiger ( ProPublica ) à Peter Barron (Google) ou encore Simon Rogers, fondateur du fameux DataBlog du Guardian . Le tout sponsorisé par l'incontournable géant Google. L'occasion de faire un point sur le journalisme et la visualisation de données en 2013. Cette année, les DJA ont reçu près de 300 inscriptions. Le Pariteur Le marché de l'art pour les nuls Il existe quatre catégories, chacune déclinée en un prix pour gros média, et un prix pour petit poucet de l'info : - Data-driven investigative journalism - Data-driven applications - Storytelling with data - Data journalism website or section L'histoire par les données Et les Français montent sur le podium tout de suite... L'investigation par les données

Génération Précaire

Related: