background preloader

Revue de l'Analyse de Pratiques Prof.

Revue de l'Analyse de Pratiques Prof.
La revue a été fondée en 2013 par Jean Chocat, Eric Drutel, Maryline Luret-Berthon, Philippe Péaud, Patrick Robo, Marc Thiébaud et Yann Vacher. Ensemble, ces membres fondateurs composent le comité de publication qui édite des critères de rédaction et fait valider chaque article soumis par deux personnes. Un rédacteur en chef de publication et un co-rédacteur assurent le sommaire et la cohérence de chaque numéro ainsi que le suivi de publication. D’autres personnes pourront se joindre ultérieurement au comité. Buts de la revue a) apporter à des publics intéressés par l’analyse de pratiques professionnelles des outils théoriques et méthodologiques en ayant une vision multi référentielle et en développant la dynamique de formation à l’analyse de pratiques professionnelles, b) constituer un corpus de ressources thématiques, c) faire connaître et développer l’analyse de pratiques professionnelles dans divers milieux : Education, Santé, Travail social, Entreprises, etc Thématiques Types d’articles Related:  Analyse des pratiquesvehiariiPrtaiques professionnelles

Quels liens entre l’Entretien d’Explicitation (EDE) et les analyses de pratiques professionnelles (APP) en groupe ? Maurice Lamy Professeur – formateur à la retraite, 79190 Limalongesmaurice.lamy[araobase]wanadoo.fr Résumé L’article tente d’apporter des repères fonctionnels venus des techniques d’explicitation dans l’animation des dispositifs d’analyse de pratiques en groupe. Il tente aussi de mettre en évidence, lors du fonctionnement de ces dispositifs, la différence à opérer entre une analyse de situations et une analyse de pratiques. Il présente enfin une approche très concrète de la façon dont ces repères, venus de l’explicitation, peuvent être dévolus aux participants afin d’atteindre véritablement la verbalisation par un sujet, de ses pratiques. Mots-clés situation, groupe, grille d’écoute, entretien, explicitation Catégorie d’article Texte de réflexion en lien avec des pratiques ; expérience pratique ; témoignage Référencement Lamy, M. (2014). 1. Ce sont les groupes où l’animateur, le meneur de jeu, est en même temps « le questionneur » des situations proposées par les participants. 2. 3. 4. 5. 6.

Peut-on prendre en compte les pratiques des élèves pour enseigner la veille ? Vendredi 9 novembre 2012 5 09 /11 /Nov /2012 11:49 Toute la réflexion en cours dans la profession sur l'enseignement de la veille est passionnante... Mais je n'y retrouve pas une question qui me tracasse depuis quelques mois. Nos élèves n'ont-ils pas déjà des pratiques que nous nous devons de prendre en compte ? S'ils n'ont pas de véritable pratique de veille consciente et organisée, ils sont néanmoins dans des ecosystèmes informationnels déterminés (recommandations Facebook, mails des copains, recherche guidée par Google ect.). Ces ecosystèmes peuvent-ils par certains aspects être considérés comme des systèmes de veille non maîtrisés ? Ils concernent bien plus le divertissement que l'informationnel mais la limite entre les deux n'est-elle pas de plus en plus floue ? C'est parce que cette question me tracasse que j'ai mis en place mon projet de portail culturel au collège, avec un groupe d'élèves de cinquième. Voici une présentation de ce projet sous forme de carte.

INTEGRER L'ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES EN FORMATION Vous êtes formateur, consultant ? Vous envisagez d’intégrer la méthode de l’analyse des pratiques professionnelles dans une prochaine formation ; vous utilisez déjà régulièrement ou ponctuellement l’analyse des pratiques professionnelles en formation... Les "pourquoi, comment" de cette approche pédagogique en guise de billet. L’analyse des pratiques professionnelles consiste à faire une analyse critique et constructive des pratiques réalisées par rapport aux pratiques attendues. Devenir "analyste de sa pratique", c'est se demander : "En quoi suis-je pour quelque chose dans ce qui m'arrive ?". Cf le site internet de Patrick Robo : En effet, l’évaluation des pratiques professionnelles permet d’effectuer une "photographie" de pratiques existantes dans un premier temps pour intégrer de nouveaux savoirs et changement de ses pratiques professionnelles dans un second temps. -En s’appuyant sur leurs pratiques -En s'appuyant sur leurs ressources

Recherche et formation - Archives : Fascicule N° 63 - 2010 Approches cliniques des apprentissages LANTHEAUME, Françoise ; RAYOU, Patrick [Éditorial] Le mot de la rédactionp.5-6 PAGONI, Maria [Présentation] Approches cliniques des apprentissagesp.17-22 JOVENET, Anne-Marie [Article] L'entretien de recherche d'inspiration psychanalytique : un outil pour comprendre la position de l'enseignant face à l'apprenantp.23-36Résumé(s) PERRAUDEAU, Michel ; PAGONI, Maria [Article] L'entretien cognitif à visée d'apprentissage : un dispositif clinique pour accompagner l'élèvep.37-50Résumé(s) SOUTO, Marta [Article] L'espace de la formation clinique : un miroir de soi pour se découvrir et se transformerp.51-62Résumé(s) PROT, Bernard ; MEZZA, Joëlle ; OUVRIER-BONNAZ, Régis ; REILLE-BAUDRIN, Emmanuelle ; VERILLON, Pierre [Article] Les dilemmes d'activité : pour une approche clinique des correspondances entre travail et formation professionnellep.63-76Résumé(s) MAHLAOUI, Samira [Article] L'analyse de scénarisation pédagogique : quand des formateurs formalisent leurs pratiques pédagogiquesp.77-90Résumé(s)

EcritureCollaborative Conçu comme un support à la construction d'un savoir collectif, le Web 2.0 a profondément amené à concevoir l'information de manière différente. Libérant l'écriture de l'univers clos du support imprimé, il a engendré une profonde modification dans ce domaine. Il est désormais possible d’écrire à plusieurs sur le même document et en même temps ! Co-écrire, un processus difficile La réalisation d'un écrit collaboratif est le fruit d'un processus souvent jugé complexe et difficile. Ceux-ci correspondent à trois questions que pose l'écriture collaborative : 1. La dynamique de groupe : la clé de voûte de l'écriture collaborative En réalité, au-delà de la dimension intellectuelle et procédurale évoquées précédemment, ce qui apparaît véritablement comme la clé de voûte de l'écriture collaborative est la dimension sociale de laquelle va découler le "bon fonctionnement" du reste. Un haut niveau d'interaction réciproque entre les membres alimenté par des échanges fréquents. 1. 2. 3.

Développer le « savoir analyser » pour analyser sa pratique professionnelle Patrick Robo Formateur Consultant, Bézierspatrick.robo[arobase]laposte.net Résumé L’Analyse de pratiques… expression polysémique s’il en est, activité à déclinaisons multiples, variées et variables, requiert des savoirs, des compétences diverses, du temps… Elle exige d’acquérir et de développer un « savoir analyser ». Mots-clés savoir analyser, formation, accompagnement, méta-compétence Catégorie d’article Texte de réflexion en lien avec des pratiques Référencement Robo, P. (2013). L’analyse de pratiques professionnelles, « l’APP »… il en est beaucoup question pour la formation initiale, notamment dans des programmes de formation récents (Éducation, Santé…), pour l’accompagnement de l’entrée dans le métier et même pour des personnels expérimentés. Mais qu’en est-il réellement ? D’où la nécessité, voire le besoin de clarifier ce concept aux contours et déclinaisons fluctuants. 1. Voici deux premières questions proches et peut-être complémentaires que l’on peut (se) poser… 2. 3. 4. 5. 6. 7.

Initier un pair à une nouvelle pratique professionnelle 1Comme dans tous les domaines d’activité, le secteur de la formation professionnelle rencontre aujourd’hui de rapides transformations, elles-mêmes en lien avec des mutations profondes telles que les phénomènes de mondialisation, de multiplication des moyens de communication, ou encore d’accélération des progrès scientifiques et techniques. De fait, il y a désormais une transformation du rapport du formateur à son travail. 2Sous l’effet des mutations technologiques et économiques, les acteurs de la formation doivent ainsi sans cesse se mettre en situation d’adaptation. De nouvelles formes d’emplois et de compétences apparaissent, et les professionnels de la formation d’adultes se préoccupent des effets de ces changements sur leurs métiers. Elles conduisent, par exemple, à un élargissement des missions qui leur sont confiées (l’animation de dispositifs de formation, du marketing, de la gestion de la formation, etc.) et exigent de leur part de nouvelles capacités.

Écriture collaborative (outils, exemples, avantages, inconvénients…) Tout d'abord, des outils, les différentes types d'écriture, un module interactif multimédia d’auto-formation en ligne pour faire découvrir les notions de travail collaboratif, des exemples d'utilisation… Draft est un traitement de texte collaboratif dans les nuages, il suffit d’indiquer dans le document les mails des personnes avec lesquelles vous souhaitez partager votre document. La nouveauté de ce traitement de texte collaboratif : Sur les services similaires, les collaborateurs vont écrire directement sur le document original. Avec Draft chacun d’entre eux hérite d’une copie du document original et peut y apporter des modifications. Retrouvez les deux excellents dossiers sur l'écriture collaborative du CRDP de Besancon : Et aussi : Ecriture collaborative (Victor Petit (et l'équipe PRECIP) L'écriture collaborative, comme son nom l'indique, implique une collaboration (à plusieurs donc !). Le site : www.utc.fr/~wprecip//modules/collaborative/adultes/co/module_Ecriture_collaborative.html

Comment construire un argumentaire de vente - L'argumentaire commercial Que doit contenir un argumentaire de vente ? Comment construire un bon argumentaire de vente ? Comment mettre au point un argumentaire commercial qui fasse vendre ? Voici une méthode simple et quelques conseils pratiques pour vous aider à construire un bon argumentaire de vente. La première étape est de déterminer les différentes caractéristiques de votre produit ou service. Les caractéristiques techniques : cela comprend son mode de fabrication, sa composition, ses performances, son fonctionnement, etc. La seconde étape est de faire l'inventaire des avantages et bénéfices que le produit ou service va apporter à votre client. La troisième étape serait de connaître parfaitement votre marché. La quatrième étape consiste à définir votre proposition de vente unique et attractive (USP : Unique selling proposition). Quelques exemples connus d'USP : M&M's : "Il fond dans la bouche, pas dans la main." Ces étapes étant faites, vous devriez élaborer et travailler votre argumentation commerciale. a.

Lecture d’un ouvrage : « Comment analyser les pratiques éducatives pour se former et agir ? » Patrick Robo Formateur Consultant, Bézierspatrick.robo[arobase]laposte.net Résumé Il est question dans cette brève d’une présentation du deuxième ouvrage sur le GEASE (Groupe d’Entraînement à l’Analyse de Situations Educatives) publié en septembre 2014 par Richard Etienne et Yveline Fumat, professeurs d’université émérites en sciences de l’éducation. Ce livre, sous forme de guide pratique, permet de former et se former à et par cette modalité de formation et d’accompagnement professionnel. En fournissant des éléments historiques, théoriques et pratiques, il s’adresse non seulement à toute personne intéressée par le GEASE mais aussi particulièrement à des formateurs développant ou souhaitant développer cette modalité ou toute autre modalité d’analyse, quel que soit le milieu professionnel, y compris hors de l’Éducation. Mots-clés GEASE, supervision, multiréférentialité, situations éducatives Catégorie d’article Brève Référencement Robo, P. (2015). Références bibliographiques Introduction Partie 1

Les Cahiers pédagogiques L'écoute active L'écoute active Comment pratiquer l’écoute active? Pour simplifier, considérons qu’il s’agit de savoir écouter et de savoir activer l’expression de l’interlocuteur. bien écouter, c’est d’abord être en EMPATHIE, ce qui revient à isoler soigneusement ce qu’exprime votre interlocuteur de ce que nous ressentons nous-mêmes en l’écoutant (en particulier sympathie ou antipathie). Il ne faut pas pour autant chercher à effacer ses sentiments (apathie). C’est d’abord se taire lorsque votre interlocuteur parle ou lorsqu’il cherche la suite de ses idées: la première technique d’écoute active est donc LE SILENCE. Ainsi votre interlocuteur reconnaîtra comme dans un miroir l’image de ce qu’il a dit ; cette image l’aidera à clarifier son point de vue et à l’approfondir (la reformulation a un effet de “rebond”) : ainsi, il se sentira compris et encouragé à s’exprimer. La reformulation est un outil privilégié de l’interview “en profondeur”. Source:www.inh.fr

L’analyse de l’activité. Une chinoiserie ? L’activité est un jeune concept de 2500 ans. En effet, le parallèle est troublant entre le Tchouang-Tseu (IVe siècle av. J.-C.) et un ensemble très moderne de théories de l’agentivité, de l’action ou encore de la conceptualisation dans l’action. Tchouang-Tseu est un penseur chinois auteur d’un livre fondateur du taoïsme : « Le Tchouang-Tseu »[1] Cet ouvrage nous transmet une série de paraboles sur la nature de la réalité et de l’activité humaine. Je vais faire état de ma surprise à la lecture de ce fragment. « Quand j’ai commencé à pratiquer mon métier, je voyais tout le bœuf devant moi. A la suite de J. Le geste réussi est indicible. En trois ans, le boucher de Tchouang-Tseu a vraisemblablement vu ses schèmes de diagnostic, d’exécution et d’évaluation de l’action se structurer, se préciser mais aussi se généraliser. Vergnaud évoque le schème comme une « totalité dynamique fonctionnelle » combinant les quatre éléments repérables dans l’activité du boucher. [2] Billeter J.

Site de Philippe Meirieu La question de l'autonomie a le mérite de ne pas nous laisser indifférents. Elle suscite même chez les professeurs de vives polémiques : - Les uns invoquent l'autonomie "naturelle" des enfants, leur capacité spontanée à se prendre en charge, leur don d'initiative et leur sens des responsabilités... Ce débat devient d'autant plus passionné qu'il arrive que les mêmes enseignants passent facilement d'une position à une autre et se rallient à la thèse de "l'enfant-à-dresser" après avoir défendu celle de "l'enfant-à-respecter"; ils sont alors d'autant plus durs pour leurs jeunes collègues pleins d'illusions dont eux-mêmes, forts de leurs expériences, "sont revenus". Ce n'est pas un hasard si ce mouvement de balancier est si fréquent et, à la réflexion, il n'est pas si curieux. Ainsi, supposer l'autonomie c'est bien souvent laisser jouer les privilèges et se creuser les écarts. Car, c'est bien là le noeud : l'autonomie n'est pas un don. Alors l'enjeu est simple :

Related: