background preloader

Septénaire (théosophie)

Septénaire (théosophie)
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Septénaire est le nom d'une des doctrines de la base de la Théosophie moderne d'Helena Blavatsky, selon laquelle l'être humain posséderait « sept corps » – l'organisme physique, et six autres, invisibles : les corps subtils, dont le corps éthérique, le corps astral... La physiologie subtile, outre les corps subtils ("corps astral", etc.), admet des organes subtils (aura, chakra, etc.). Le Védânta, suite à la Taittirîya-Upanishad [1] (VIIe s. av. "Connais le Soi. (...) Le Théosophisme, à savoir Helena Blavatsky et sa Société Théosophique (1875), comme beaucoup d'autres groupes ésotériques et de sociétés occultes, affirme que l'Univers est organisé par le nombre Sept. Le premier corps appelé sthûla-sharîra (en sanskrit, sthula brut, grossier, non raffiné, lourd, épais, conditionné, et sharîra, de la racine sri, modeler, former). Chez O. de la conception septénaire dont le schéma est ci dessous. STULA-SHARIRA. Related:  Astrum Argentinum. Fr.Ferenc 10=1.La Flèche d'Ordiabolicor

Société théosophique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Emblème de la Société théosophique. Helena Blavatsky (au centre, debout), Henry Steel Olcott (au centre, assis) et Damodar Mavalankar (3e de gauche) à un congrès de la Société de théosophie à Bombay (Mumbai) en 1881. La Société théosophique est une association d'inspiration néospiritualiste ne rappelant la théosophie que par certains points et n'ayant avec elle aucun lien de filiation [1]. Fondée à New York le 17 novembre 1875, par Helena Petrovna Blavatsky, ainsi que par le Colonel Henry Steel Olcott, William Quan Judge, Charles Sotheran, le Dr Seth Pancoast, George H. Annie Besant succéda au Colonel Olcott à la tête de la Société théosophique de 1907 à 1933, et donna au mouvement une impulsion mondiale. Curuppumullage Jinarajadasa (1875-1953), franc-maçon d'obédience du Droit Humain et théosophe fut président de la Société théosophique à Adyar de 1945 à 1953. Histoire de la Société théosophique[modifier | modifier le code] B.

L'OCCULTE SCEAU DE SALOMON Selon la légende, le Sceau de Salomon était un anneau magique que le Roi Salomon possédait... Dans une légende musulmane, ce sceau lui donnait simultanément le pouvoir de commander les démons et les génies (djinns), ou de parler avec les animaux. Le Coran parle explicitement de ce sceau et des pouvoirs de Salomon qui en découle… LES ALLÉGATIONS FARFELUES DE VICTOR VIENNE :Par Matthieu Langlois Quant à la théorie de V. Le professeur Vienne poursuit ainsi son explication...« Le sceau de Salomon est nécessairement un symbole "solaire" et "saturnien", qu’on doit aussi sans doute associé à la constellation d’"Orion" et à "Sirius". J'ose attirer l'attention du lecteur sur "la faux" et la "tête de taureau" présentes sur ce talisman de Saturne et ce que représentent bien trop souvent dans ce contexte occulte, les crop circles en formations d'étoiles de ce type souvent rencontrées dans les champs. ISIS + RÂ + HORUS = ISHTAR + BAAL + MOLOCH Reine des cieux + Roi des rois + Roi, Fils des dieux V.

Théosophie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Emblème de la société théosophique. Les cinq symboles visibles dans le sceau sont l'Étoile de David, l'Ânkh, la Sauvastika, l'Ouroboros et, au-dessus du sceau, le signe Aum. Autour du sceau sont écrits les mots : « Il n'y a pas de religion supérieure à la Vérité ». Le terme théosophie fait référence à un système philosophique ésotérique à travers lequel l'être humain tente de connaître « le Divin » et les mystères de la Vérité. La « théosophie antique » est à distinguer de la « théosophie moderne » ou « théosophisme »[1] se référant à la Société théosophique. Théosophie antique[modifier | modifier le code] La théosophie (theosophia — en grec : theos, divin et sophia, sagesse) a été fondée par des auteurs de l'Antiquité. Pour Porphyre, le theosophos est « un être idéal unissant en lui-même la qualité d'un philosophe, d'un artiste et d'un prêtre du plus haut niveau »[2]. Théosophie moderne / Théosophisme[modifier | modifier le code]

Ondes :: Longueur d'onde et fréquence Imaginez une onde sous forme d'une succession de vagues : exactement ce qui se passe quand vous lancez un caillou dans l'eau. On appelle longueur d'onde la distance qui sépare deux vagues successives. Imaginez maintenant que sur l'eau on mette un bouchon à flotter. La fréquence et la longueur d'onde sont liées : la fréquence donne en fait le nombre de creux ou de bosses qui se succèdent en une seconde au même endroit. La notion de fréquence et de longueur d'onde s'applique à toutes les ondes, y compris le son et la lumière. En optique, donc pour la lumière, une fréquence correspond à une couleur : les fréquences les plus basses du visible (donc les longueur d'onde les plus grandes) correspondent au rouge, tandis que les fréquences les plus grandes, donc les longueur d'onde les plus petites correspondent au violet. Dans une onde quelconque, en fait, il n'y a en général pas qu'une seule fréquence présente.

Khlysts Khlysts or Khlysty (Хлысты in Russian) was an underground sect from late 17th to early 20th century that split off the Russian Orthodox Church and belonged to the Spiritual Christians (духовные христиане) tendency. Ecstatic ritual of Khlysts ("radeniye") Definition[edit] 'Khlyst', the name commonly applied to them, is a distortion of the name they used; the original name was the invented word Христововеры (Khristovovery, "Christ-believers") or Христы (Khristy); their critics corrupted the name, mixing it with the word хлыст (khlyst), meaning "a whip". History[edit] It is said to have been founded by a peasant, Daniil Filippovich,[1] (or Filippov), of Kostroma. Secret Khlysty cells existed throughout pre-revolutionary Russia (with approximately 40,000 followers in total); they were most common in the factories of the Perm district. Rasputin[edit] Soviet Era[edit] The number of cells dropped drastically in the Soviet times. See also[edit] [edit] References[edit]

Anthroposophie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'anthroposophie est un courant de pensée et de spiritualité créé au début du XXe siècle par Rudolf Steiner. Selon lui il s'agit d'une « science de l'esprit », une tentative d'étudier, d'éprouver et de décrire des phénomènes spirituels avec la même précision et clarté avec lesquelles la science étudie et décrit le monde physique. Les principes de l'anthroposophie ont été appliqués dans divers domaines, comme dans les écoles Steiner, l'agriculture biodynamique, la médecine anthroposophique. L'anthroposophie ne doit pas être confondue avec l'anthropologie qui est l'étude empirique de l'humanité et qui appartient au domaine des sciences humaines. Étymologie[modifier | modifier le code] La première occurrence connue du terme "anthroposophie" (de anthropos et sophia, littéralement « la sagesse de l'homme ») remonte au XVIe siècle chez un auteur anonyme. Qu'est-ce que l'anthroposophie ? Première phase[modifier | modifier le code] 1. 2. 3. 4. 5. 6.

Aleister Crowley After an unsuccessful attempt to climb Kanchenjunga and a visit to India and China, Crowley returned to Britain, where he attracted attention as a prolific author of poetry, novels, and occult literature. In 1907, he and George Cecil Jones co-founded a Thelemite order, the A∴A∴, through which they propagated the religion. After spending time in Algeria, in 1912 he was initiated into another esoteric order, the German-based Ordo Templi Orientis (OTO), rising to become the leader of its British branch, which he reformulated in accordance with his Thelemite beliefs. Through the OTO, Thelemite groups were established in Britain, Australia, and North America. Crowley gained widespread notoriety during his lifetime, being a recreational drug experimenter, bisexual and an individualist social critic. Early life[edit] Youth: 1875–94[edit] Crowley was born as Edward Alexander Crowley at 30 Clarendon Square in Royal Leamington Spa, Warwickshire, on 12 October 1875. The Golden Dawn: 1898–99[edit]

Fulcanelli, Gaston Sauvage et la Poulenc Frères - le blog fulgrosse Jeudi 13 avril 4 13 /04 /Avr 09:58 Le chimiste Gaston Jean-Baptiste Sauvage (18 avril 1897 - 27 avril 1968) a travaillé dans les Etablissements Poulenc Frères (et non dans la Rhône-Poulenc). La Société Les Etablissements Poulenc Frères, siège sociale à Paris (3ème) 92, rue Vieille du Temple, succursale 122, Boulevard Saint-Germain (7ème), inscrite sous le numéro d'immatriculation 5386 seulement a été dissous le 20 juillet 1928, pour sa fusion avec la Société Rhône. Cet Société existe depuis 1858, Whittmann et Poulenc Jeune, fondé pour Etienne Poulenc (1825-1878), pharmacien, père du compositeur Francis Poulenc. Etienne épouse Pauline Whittmann (1828-1910), fille de Pierre Whitmann. Emille Poulenc (1855-1917) a été directeur de Les Etablissements Poulenc Frères avec ses frères, Gaston Poulenc (1852-1948) et Camille E.J. Après l'inscription d'immatriculation, la Poulenc Frères a déposé ses status le 17 juillet 1900. M.

Rudolf Steiner Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Steiner. Rudolf Steiner Son enseignement est à l'origine de projets aussi divers que les écoles Waldorf, l'agriculture biodynamique, les médicaments et produits cosmétiques Weleda, le mouvement Camphill et la Communauté des Chrétiens. Chronologie biographique[modifier | modifier le code] Avant l'anthroposophie[modifier | modifier le code] En 1884, Steiner devient le précepteur des enfants des époux Specht, et se consacre au jeune Otto qui est hydrocéphale. En 1888, de janvier à juillet, il participe à la rédaction de l'hebdomadaire allemand Deutsche Wochenschrift. À partir de 1899, il commence à enseigner l'histoire, les sciences et la technique de l'expression orale à l'Université Populaire de Berlin fondée par Wilhelm Liebknecht. Le développement de l'anthroposophie[modifier | modifier le code] La théosophie[modifier | modifier le code]

Magick Without Tears -- Contents Table of Contents Note: This hypertext edition of Magick Without Tears is based on a plaintext edition entered in 1988 by Bill Heidrick from the 1954 first edition, with a foreword by the original editor Karl J. Germer. The current (New Falcon) paper edition of this work was substantially abridged by editor F.I. Regardie. Footnotes indicated by *, †, ‡, etc. by either Crowley or Germer. In the interests of readability, when converting the plaintext to HTML I made no attempt to retain the line breaks and pagination from the paper edition. Magic without Tears November 13, 1988 e.v. key entry and first proof by Bill Heidrick T.G. Key entry by Bill Heidrick, (415) 454-5176 P.O. Aleister Crowley MAGICK WITHOUT TEARS Complete and Unabridged, edited with a Foreword by Karl J. HTML coding by Frater T.S. for Nu Isis Working Group. Additional work and design by John Griogair Bell of The Hermetic Library at Hermetic.com with additional proofing by Pralixus Magick Without Tears

La femme et le génie. De la sexualité à l’érotique Prière à Eros « Je t’invoque, origine de tout devenir, qui étends tes ailes sur le monde entier, Toi l’inapprochable, l’infini, qui inspires des pensées de vie à toute âme, qui as relié toutes choses par ton pouvoir. Premier-né créateur de l’univers aux ailes d’or, être sombre, Toi qui voiles les pensées toutes raisonnables et inspire de sombres passions, Toi qui vis secrètement dans toutes les âmes, tu crées le feu invisible touchant tout être animé, le torturant infatigablement de plaisirs et de délices douloureux depuis que l’univers a existé. A 41 ans, dans les Sept Sermons aux Morts de 1916 [2], Jung met en scène et oppose deux grandes forces, pères et mères du déploiement de la conscience hors du Plérôme indéfini dans lequel tous les opposés sont annulés et réunis : la sexualité et la spiritualité. Je reviendrai plus loin sur cette lettre, mais je voulais la citer en introduction pour étayer mon propos qui est double. La sexualité pour Jung : un instinct parmi d’autres

Related: