background preloader

Thème 2.3 : Quel rôle pour les associations ?

Thème 2.3 : Quel rôle pour les associations ?

http://stg.bazas.free.fr/articles.php?lng=fr&pg=835

Related:  MANAGEMENT STMGassociation

Le poids économique et social des associations Les ressources humaines On dénombre actuellement : 16 millions de bénévoles dont 12,7 dans les associations ; 23 millions de personnes âgées de plus de 14 ans sont membres d’une association. Cet engagement peut être variable allant du simple don d’argent à plusieurs heures de dévouement par semaine ; Les stratégies globales – spécialisation, diversification Introduction : Les options stratégiques retenues par les entreprises peuvent être très variées. L’entreprise peut suivre une stratégie de spécialisation — celle-ci a pour objectif d’utiliser des compétences acquises dans un domaine. L’entreprise peut également suivre une stratégie de diversification qui consistera, quant à elle, à s’orienter vers des secteurs ou des métiers nouveaux. Dans tous les cas on peut se demander s’il existe des axes privilégiés de développement pour les firmes et quels sont les critères de choix des différents axes stratégiques ? Il est certain que les modèles retenus ne peuvent s’appliquer à toutes les entreprises.

Fagor-Brandt, les leçons d’une fusion impossible Les groupes espagnol et français voulaient créer un fleuronde l’électroménager. Leurs ambitions ont rétréci au lavage. On peut l’affirmer : notre intégration dans le groupe Fagor est une réussite. La preuve : nous existons toujours !»

Thème 2.2 : Quelles finalités pour les organisations publiques ? Thème 2.2 Quelles finalités pour les organisations publiques ? 0. Courtes vidéos sur la région, le département, la commune et l'intercommunalité1.Dans la peau d’un maire (vidéo 7 m) et comment financer les projets ? (Vidéo) 2.Définition d’une administration publique 3.Secteur non marchand et marchand, et les besoins non marchands satisfaits 4.Qu’est-ce que qu’un service d’intérêt général, un service public,service d’intérêt économique universel et un service universel 5.Les différentes types d’organisation publique : Administration centrale, ODAC, Collectivités locales et ODAL. Dessine moi la Région : la région qui, quoi, comment ?

Favi, l’usine qui tourne sans chefs Posée comme un ovni au milieu des champs, à Hallencourt, commune coincée entre Amiens et la baie de Somme, l’usine Favi – Fonderie et ateliers du Vimeu – tourne sans discontinuer au rythme des trois huit. Il est 13 heures pile : le moment précis où l’équipe de l’après-midi doit, comme chaque jour, prendre le relais. En fait, dans le grand hangar éclairé aux néons, tous les opérateurs sont déjà en place, installés devant leurs machines depuis cinq bonnes minutes. «Ça a commencé avec le retrait des pointeuses, explique l’un d’eux. Le tissu associatif 1 La structure associative Anne FRETEL, « L’association comme réponse à la question sociale du XIXe au XXe siècle :d’un registre libéral à l’alliance à l’Etat social », Revue de la Régulation, Maison des sciences de l’Homme, n°2, janvier 2008 Jean GADREY, L’utilité sociale des organisations de l’économie sociale et solidaire, DIES, MIRE, 2004 Jean-François MERLET, Une grande loi de la IIIe République : la loi du 1er juillet 1901, thèse de doctorat, Université Paris II Panthéon-Assas, Librairie générale de droit et de jurisprudence, mai 2001 Michèle GRANDLAUDON-LEBLANC, Michel LEBLANC, Association loi 1901 : gestionnaires ou citoyennes ?, ESF éditeur, 2001, 157 p.

Bien préparer une réunion > La réunion est-elle incontournable ? Faire une réunion, c'est mobiliser le temps de chaque participant, et le vôtre aussi ! Alors, vérifiez toujours que les points que vous avez à aborder ne peuvent être étudiés d'une autre façon : par mail, au téléphone, dans le bureau des collaborateurs concernés, ou lors des questions annexes d'une réunion déjà programmée. Jusqu'où l'uberisation de la société va-t-elle aller A voir son siège parisien, un simple appartement de 200 mètres carrés perché au-dessus d'un vendeur de scooters dans le quartier du Sentier, on imagine mal que Creads puisse faire trembler les empereurs de la publicité. «En France, Publicis et Havas se partagent le gâteau depuis trop longtemps. Il faut les bousculer !»

Le manager à l'école du foot Quels parallèles peut-on établir entre ce sport et le monde de l'entreprise ? Le football est le sport par excellence où la performance individuelle doit être mise au service de la performance collective. Les meilleurs joueurs du monde n'arriveront pas à grand-chose sur un terrain s'ils n'ont pas envie de jouer ensemble... Le collectif doit devenir plus fort que la somme des individus pris séparément : voilà le travail de l'entraîneur, aussi bien que du manager commercial avec sa force de vente. Pour réussir, l'idée est de fixer à ses joueurs (ses commerciaux) des objectifs personnels mais surtout collectifs, un cadre dans lequel s'épanouir tout en faisant progresser l'équipe. A cela s'ajoute que ces objectifs personnels doivent être différenciés pour éviter les rivalités frontales et créer de l'émulation entre les joueurs.

Quand le rugby donne des leçons de management Manager des hommes et les emmener au plus haut niveau, voilà bien un challenge commun entre le monde du rugby et l'entreprise. De nombreuses règles de management de ce sport d'équipe peuvent s'appliquer aux dirigeants et cadres. En voici 15 sélectionnés par Patrice Lagisquet, entraîneur-adjoint du XV de France, lors d'une conférence organisée par Baker Tilly France, réseau de cabinets d'expertise-comptable. > Règle n°1 : protéger son équipe Save est passé de 3 collaborateurs à plus de 150 en 1 an - StartupBegins StartupBegins « Quand j’avais 16 ans, mes amis faisaient du baby sitting. Moi je faisais de la réparation d’ordinateurs » Le déclic Damien Morin Pour la petite anecdote, ça fait longtemps que je répare. Quand j’avais 16 ans, mes amis faisaient du baby sitting. Moi je faisais de la réparation d’ordinateurs pour les amis, la famille et le voisinage.

Les leçons de management de Star Wars Star Wars ou La Guerre des étoiles. Le titre de la saga intergalactique est éloquent : le film traite du pouvoir et des multiples batailles spatiales dont il va être l'enjeu. Tous les protagonistes sont des chefs militaires, s'efforçant de mener leurs troupes à la victoire, les uns pour renverser l'ordre établi, les autres pour le préserver. Leurs stratégies de conquête et leurs méthodes de commandement sont très différentes. Entre un management autocratique, du côté de l'Empire, et une culture de la concertation, dans le camp des chevaliers Jedi, se déploie tout un éventail de postures qui révèlent autant de conceptions du gouvernement et de l'autorité.

Related: