background preloader

La sobriété heureuse, nouveau modèle de société fondé sur la simplicité volontaire

La sobriété heureuse, nouveau modèle de société fondé sur la simplicité volontaire
Rédigé par Nolwen, le 2 Feb 2014, à 15 h 25 min La crise est présente, et à travers elle le modèle économique dominant est remis en question par certains. Face aux menaces qu’elle fait peser, un certain consensus se dessine en faveur d’une croissance durable qui permettrait de réduire l’empreinte écologique et les disparités dues aux emballements récents de la machine économique. Mais pour certains intellectuels comme Pierre Rabhi, des économistes comme Serge Latouche, c’est le modèle de croissance lui-même, sur lequel est fondée la société de consommation, qui est la cause de la crise. Ils prônent l’adoption d’urgence d’un modèle économique alternatif : la prospérité sans croissance, fondement d’un modèle de société d’abondance frugale. Sobriété heureuse : et s’il y avait une (vraie) vie après la croissance ? Non, nous ne serions pas condamnés à la croissance pour sortir de la crise. Changer de paradigme pour inventer un nouveau modèle de société consoGlobe vous recommande aussi...

http://www.consoglobe.com/sobriete-heureuse-nouveau-modele-de-societe-fonde-sur-la-simplicite-volontaire-cg

Related:  La frugalité heureuse.Consommationaxe 1 : vit-on dans une société heureuse ?Rabhi, Pierre - Articles

Le blog de Pierre Rabhi Un arbre unique et solitaire fait offrande de ses ramures au ciel incandescent. Nul ne sait par quel stratagème il a, dès son enfance, échappé à la main prédatrice de l’homme armé de fer, à la dent avide de l’animal famélique, à la rareté de l’eau et au dard du soleil plus que nulle part au sommet de son ardeur. Alentour est le désert infini submergé de silence séculaire parfois troublé par la rumeur lointaine de troupeaux évanescents allant sur les dunes et les immenses plateaux ensemencés de rocailles. Défi du mois : acheter toute son alimentation en vrac. Partie 1. Consommer Durable Le 03/09/12 par Vincent.F Etre locavore, c’est bien, et pas si compliqué qu’il n’y paraît. Diminuer en sus les emballages, c’est encore mieux. Lors d’une expérience précédente, j’avais entrepris de ne manger que des aliments locaux, conformes à la définition locavore à savoir produits à moins de 160 km du lieux d’achat et par extension, de consommation.

Peut-on vivre heureux dans la solitude? (dissertation philosophique) - Seul Au Monde "L'homme seul est quelque chose d'imparfait; il faut qu'il trouve un second pour être heureux". A travers cette citation tirée du discours sur les passions de l'amour, Pascal affirme que l'on ne peut vivre heureux dans la solitude et que l'Homme a besoin d'autrui pour accéder au bonheur. Mais qu'appelle-t-on bonheur? "c'est un état de complète satisfaction, de plénitude". En effet, le bonheur résulte d'une façon de vivre constante, c'est un état durable à distinguer d'une joie ou d'un plaisir, qui constituent un état passager. Le bonheur c'est l'absence de tout ce qui peut nuire à la paix de l'âme, l'absence de peurs, d'espoirs, de remords, d'illusions et de désirs vains.

Pierre Rabhi: «La société civile est porteuse du changement» Ecologiste convaincu, expert international pour la sécurité et la salubrité alimentaires des populations et la lutte contre la désertification, Pierre Rabhi est agriculteur, philosophe, écrivain et conférencier. Interrogé ici autour de l'affaire Cahuzac, il aura l'occasion d'exposer et développer ses idées sur bien d'autres sujets lors de la rencontre avec Edwy Plenel ce samedi 20 avril 2013 dans la Drôme, à l'occasion du week-end organisé par CAMédia, collectif d'abonnés de Médiapart. Homme singulier dans le paysage politique français, le scandale Cahuzac vous a-t-il sidéré comme beaucoup de citoyens ?

Document : la feuille de route vers la « sobriété heureuse » Agriculture, énergie, économie, éducation, démocratie : les amis de Pierre Rabhi publient leur feuille de route alternative de « grandes directions à 50 ans ». Les amis de Pierre Rabhi, l’agriculteur-philosophe promoteur de la sobriété heureuse, ont un « plan ». Ce mouvement, représenté par l’association les Colibris, présente ce mercredi soir à Paris sa « (r)évolution ».

Alimentation: le gaspillage coûte 750 milliards de dollars par an Plus d’un milliard de tonnes de nourriture est gaspillée chaque année dans le monde, soit un coût d’environ 750 milliards de dollars, a déploré mercredi la FAO.© AFP/Archives Jean-Michel Andre Rome (AFP) – Plus d’un milliard de tonnes de nourriture, soit un tiers de la production mondiale, est gaspillée chaque année, pour un coût d’environ 750 milliards de dollars et avec un impact très négatif sur l’environnement, a déploré mercredi la FAO. « Le gaspillage massif de nourriture a une grande importance sur la sécurité alimentaire et la sécurité en général », a déclaré José Graziano da Silva, directeur général de l’organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), basée à Rome, en présentant un rapport à ce sujet. « Nous ne pouvons tout simplement pas permettre qu’un tiers de toute la nourriture que nous produisons soit gaspillée ou perdue à cause de pratiques inadéquates, lorsque 870 millions d’êtres humains sont affamés chaque jour », s’est-il indigné.

Comment le bonheur influence-t-il nos décisions Le bonheur, un moteur "Est-ce que j'accepte ce travail ? Est-ce que je dois boire un verre avec Julien ? Comment vais-je m'habiller ce matin ? Qu'est-ce que je cuisine demain à midi ?" Au quotidien, une multitude de questions plus ou moins importantes se bouscule dans votre esprit. Le combat politique de Pierre Rabhi pour une agro-écologie Par Francetv info Mis à jour le , publié le Partager Ouvrier dans sa jeunesse, Pierre Rabhi, 74 ans, est devenu un paysan philosophe et écrivain, dont le modèle de sobriété a fait école.

Réchauffement climatique : l'humanité est dans une posture "suicidaire" Les scientifiques et délégations des pays membres doivent désormais débattre et adopter, en vue de sa publication le 12 avril, un "résumé pour décideurs". Avec pour objectif les futurs accords de Paris en 2015. Mais que peut-on en espérer devant ce qui semble être une indifférence globale au problème. Quand ce n'est pas sa négation pure et simple. Pour Pierre Rabhi, agriculteur, écrivain et philosophe, pionnier de l'agroécologie, initiateur du Mouvement pour la Terre et l’Humanisme, aujourd'hui mouvement Colibris, l'humanité est dans une posture purement "suicidaire", inconsciente des enjeux.

A fond pour vivre sans un rond : cinq exemples à suivre Image: zooboing Alors que le concept de revenu universel ou "de base" fait progressivement des émules, certain(e)s décident d'aller encore plus loin et de vivre volontairement sans argent. Pourquoi ? Comment ? André Cluzelaud, Vers une économie du bonheur - Influence de l’utilitarisme anglo-saxon de Francis Bacon à John-Stuart Mill et Armand Guillot, Jeremy Bentham : le peuple comme fiction 1Ces deux ouvrages parus en 2014 ont pour objet d’inscrire la philosophie utilitariste de Jeremy Bentham et de John Stuart Mill dans l’histoire des idées, et plus spécifiquement dans la tradition de la philosophie politique d’expression anglaise à l’époque moderne et contemporaine. Cette démarche de généalogie des idées est utile et nécessaire. Bentham le premier s’est attaché à promouvoir la fiction selon laquelle la doctrine de l’utilité serait en rupture avec les faux systèmes existants et devrait recréer sa propre tradition philosophique à partir d’Epicure. En esquissant la genèse du principe d’utilité, par exemple dans An Article of Utilitarianism ou dans la Table des ressorts de l’action, Bentham entendait effectivement brouiller les pistes. A la génération suivante, en reprenant les concepts de Bentham et sa terminologie spécifique, Mill venait appuyer l’idée que la tradition utilitariste pouvait se suffire à elle-même.

Une Fondation Pierre Rabhi Agriculteur, écrivain et penseur français d’origine algérienne, Pierre Rabhi est un des pionniers de l’agroécologie. Inventeur du concept « Oasis en tous lieux » et initiateur du « Mouvement pour la Terre et l’Humanisme », il est aussi l’auteur de nombreux ouvrages dont « Paroles de Terre », du « Sahara aux Cévennes », « Conscience et Environnement » ou « Graines de Possibles », co-signé avec Nicolas Hulot. Ardent défenseur de l’agroécologie, Pierre Rabhi nous confiait, en novembre dernier, vouloir créer une fondation afin de « collecter des fonds pour augmenter le nombre de programmes en cours et soutenir des actions qui puissent répondre aux besoins fondamentaux qui sont les nôtres : conserver une terre vivante et nourrir les individus. » Depuis janvier, la fondation Pierre Rabhi dispose d’un site Internet. Pour plus d’informations : www.fondationpierrerabhi.org

Related: