background preloader

Piton

Piton
Auteur : Isabelle Piton A - Concept de produit (caractéristique) On peut définir le produit comme un ensemble de caractéristiques tangibles et symboliques incluant le service après-vente et la garantie. Il est la promesse faite par l'entreprise de satisfaire un ou plusieurs besoins (psychologiques ou physiologiques) du marché à un moment donné. ( PETTIGREW.et TURGEON - DARMON) Le produit peut-être tangible ou intangible, comme les services et être destiné au grand public (bien ou service de grande consommation) ou aux entreprises (marketing industriel, ou marketing B to B). le produit peut également être une association, un club, un parti politique, un acteur de cinéma,.... B - Gamme de produit C - Le cycle de vie du produit Le produit présente des analogies avec un être vivant. Il est bien évidemment difficile de déterminer exactement le cycle de vie d'un produit. D - Nouveaux produits Un produit nouveau est un produit qui n'existait pas encore sur le marché. E - Stratégies de marques Related:  mercatique

Comment on invente un nom de marque - La grande saga des marques - Histoire éco - Enquêtes Trouver un nom sympa et porteur de sens dans toutes les langues, c’est le premier souci quand on lance ou qu’on rebaptise une marque. Rencontre avec le leader mondial de la spécialité. Attendez un instant… Ineo, Ineo… Damned, pas moyen de me souvenir de ce que c’est !» Marcel Botton a beau noircir sa feuille de hiéroglyphes, impossible de se rappeler le métier de cette fichue boîte. Fâcheux : c’est le patron de Nomen lui-même qui en a trouvé le nom. Bienvenue chez Nomen, premier fabricant mondial de noms de marques. «Une centaine par an», précise le fondateur de Nomen, 63 ans. L’histoire inattendue des logos célèbres - La grande saga des marques - Histoire éco - Enquêtes Eléments clés de l’identification des marques, les logos ont souvent une origine surprenante, parfois un sens caché, et presque toujours une vie pleine de rebondissements. Exemples. Pour un logo, la consécration suprême est d’être reconnu sur toute la planète. Ou, mieux encore, d’acquérir une telle puissance d’évocation qu’il symbolise la marque même si le nom de celle-ci n’apparaît pas. Comme la virgule de Nike ou la pomme d’Apple. Certains reproduisent simplement le nom de la marque de façon graphique (Coca-Cola, Google…), d’autres ont une forme abstraite plus ou moins évocatrice d’un univers, d’une histoire ou de valeurs (Mercedes, Citroën, Nike…), d’autres encore sont des lettres stylisées (McDonald’s, Chanel…), une illustration animalière (Peugeot, Toblerone…) ou une reproduction d’armoiries (Porsche, Cadillac…). Patrice Piquard

Les slogans publicitaires qui ont marqué leur temps - La grande saga des marques - Histoire éco - Enquêtes Nés à la radio, les messages qui claquent ont popularisé les marques avant d’être supplantés par l’image. Morceaux choisis. Tous les publicitaires le déplorent : la grande époque des slogans qui claquent est derrière nous. Depuis, «Buvez, pissez», «Du pain, du vin, du Boursin» et «Le poids des mots, le choc des photos» ont été remplacés par les lénifiants «ReVitellisez-vous», «C’est pas compliqué de se faire plaisir» ou «La vie est une histoire vraie». Les trois mots désormais les plus utilisés dans les slogans («être», «vie» et «monde») sont plats et l’image a supplanté la signature, devenue le parent pauvre de la créativité. Françoise Marmouyet « Dubo… Dubon… Dubonnet » (1932)Créé en 1846, l’apéritif Dubonnet devint célèbre en 1932 grâce à l’affichiste Cassandre. « André, le chausseur sachant chausser » (1932)Un des premiers slogans de Marcel Bleustein-Blanchet, le fondateur de Publicis.

Les mascottes, leurs origines et ce qu’elles évoquent - La grande saga des marques - Histoire éco - Enquêtes Les marques ont une âme. Et souvent aussi un visage, une silhouette qui incarne leur univers et leurs valeurs. Histoire de ces personnages publicitaires emblématiques. Et si c’était un animal ? Une femme ? Leur mission ? A condition d’évoluer avec les modes, une mascotte peut vivre très longtemps (Bibendum a plus d’un siècle !). Anne-Cécile Sanchez M&M'sDes figures publicitaires joviales à la psychologie savamment étudiée Forrest Mars et Bruce Murrie auraient inventé les M&M’s (leurs initiales respectives) après avoir vu dans les années 1930 des soldats espagnols manger des pastilles de chocolat enrobées de sucre.

Les best-sellers devenus noms communs - La grande saga des marques - Histoire éco - Enquêtes Suprême honneur, les marques à succès entrées dans le langage courant sont plus nombreuses qu’on le croit. La preuve du rôle central qu’elles jouent dans notre vie quotidienne. Voir son nom entrer dans le dictionnaire, c’est participer à l’évolution de la société et s’inscrire dans l’Histoire. Cet honneur n’est pas réservé aux savants qui ont inventé nos unités de mesure (ampère, gauss…) ou aux grands voyageurs qui ont introduit chez nous les plantes exotiques des jardins (bougainvillée, bégonia, magnolia…). Depuis le début de la société de consommation, de nombreuses marques commerciales se sont elles aussi fait une place dans le langage courant. A la liste ci-après, nous aurions pu par exemple ajouter (en nous limitant aux trois premières lettres de l’alphabet) Abribus, Audimat, Bikini, Brumisateur, Carte bleue, Caméscope, Camping-Gaz, Cocotte-minute… Les linguistes appellent cela une antonomase de nom propre. Julie Noesser.

Résultats Google Recherche d'images correspondant à Site Web pour cette image Unilever convergencealimentaire.info Recherche par imageImages similaires Les images peuvent être soumises à des droits d'auteur. L'hygiène grimpe et la beauté fait tout pour... - Dossiers LSA Conso Indispensable par excellence, l'hygiène reste une valeur sûre en termes de chiffres. Portée par les gels douche et le soin de la bouche (dentifrice et hygiène buccale), ainsi que les déodorants, elle affichait ses deux voyants au vert à fin août. Continuant sur sa lancée, elle progresse en valeur et en volume. La conjoncture est moins rose pour les soins, qui ont du mal à sortir la tête de l'eau. Ils restent tirés vers le bas par les protections solaires, pénalisées par un été difficile. Les ongles, un segment verni en 2012 Les soins du corps et du visage tournent toujours aussi bien en rayon, mais la montée des gammes accessibles sanctionnent le chiffre d'affaires. Les chiffres 4,3 Mrds € Le chiffre d'affaires total hygiène-beauté (hygiène corporelle + soins beauté HMSM) Hygiène 2,86 Mrds € de chiffre d'affaires + 3% L'évolution en valeur + 1,1% L'évolution en ventes unités Soins beauté 1,44 Mrd € de chiffre d'affaires - 2,1% L'évolution en valeur - 1,9% L'évolution en ventes unités

▶ Réaliser une Veille sur Internet Comment mettre en place une veille sur Internet ? Comment surveiller la concurrence et analyser ce qui se dit sur votre entreprise grâce à la veille sur Internet ? Le développement des réseaux sociaux et l’avènement d’une information relayée quasiment en temps réel mais aussi le changement des pratiques sur Internet (frontière plus perméable entre vie privée et publique, interactivité entre consommateurs et marques…) permet de collecter des informations de plus en plus fines. Dans le même temps, la diversification des sources nécessite la maîtrise de nouveaux outils de veille sur Internet et la mise en place de méthodologies adaptées selon vos objectifs. Des processus de veille simples peuvent être mis en place rapidement dans une optique de veille d’information, de veille concurrentielle et de benchmark mais également pour connaître ce que vos clients pensent de votre marque et obtenir de précieux retours utilisateurs. Veille sur Internet : écouter et surveiller 1. 1. 1. 2. 1. 2. 3. 1.

Quels sont les canaux les plus efficaces? - DOSSIER - PROSPECTION Quels outils pour quelle prospection ? Téléphone, mailing, sites communautaires sur internet, e-mailing... les outils de prospections classiques ou modernes sont de plus en plus nombreux. Mais encore faut-il choisir le bon canal en fonction de la cible visée. Jamais un directeur commercial n'aura eu autant le choix des armes pour conquérir de nouveaux clients. 1 Le téléphone, pour placer le vendeur au coeur de la prospection L'outil phare de la prospection commerciale en B to B est certainement le téléphone. Mais la grande faiblesse de ce canal réside dans le peu d'enthousiasme qu'ont les commerciaux à l'utiliser et aux échecs nombreux auxquels ils sont naturellement confrontés et qui sont mal vécus. Autre frein évoqué par les commerciaux, le fameux barrage de la secrétaire. Reste au management de motiver ses équipes à faire de la prospection téléphonique. 2 L'e-mailing, pour suivre le comportement de sa cible 3 Le mailing papier, pour miser sur la qualité de la relation avec le prospect

Commission ou prime sur objectif: comment choisir? - CAHIER PRATIQUE - Rémunération Prime ou commission? Laquelle de ces deux approches de calcul du variable est la plus adaptée à votre entreprise? «La tendance est davantage à la prime et au bonus qu'à la commission, assure Thierry Magin, directeur associé de MCR, cabinet de conseil en ressources humaines et rémunération. Toutefois, le choix doit se faire en fonction de la nature du circuit de distribution et de l'approche commerciale, et non d'une quelconque mode.» Dans un réseau avec une forte culture vente et des commerciaux entièrement responsables de l'acte de vente, les directions optent souvent pour un système de rémunération faisant la part belle à la commission. Le variable doit couronner la performance Ce système est-il parfait? Par ailleurs, la commission est un incontestable moyen de booster le salaire des commerciaux: «Notre direction envoie un message clair aux vendeurs: «chez nous, vous pouvez faire décoller votre variable». Pousser la vente ou être plus qualitatif? Dans quel cas utiliser les primes?

Segmentation clients: 5 méthodes pour gagner en efficacité - Les Fondamentaux - Strategie commerciale Bien segmenter sa base clients est un prérequis à toute action commerciale efficace. S'il existe différentes méthodes, le choix de l'une n'exclut pas les autres. Bien au contraire. C'est en les cumulant que votre segmentation gagnera en finesse. Le point sur les avantages et les inconvénients de chacune. Selon la valeur et le potentiel des clients La valeur d'un client est la notion la plus facile à établir. Selon la taille et l'implantation géographique Taille et implantation géographique des clients sont les critères les plus courants pour segmenter votre fichier. Selon les usages et les comportements des clients La méthode la plus courante est ce qu'on appelle la segmentation “RFM”, pour récence, fréquence, montant. Selon les canaux de vente préférés des clients «Vous pouvez étudier les comportements de vos clients sur chaque canal de vente», note Xavier Gazay (Accenture). Selon les besoins exprimés

Related: