background preloader

Tant qu'il y aura des bouilles

Tant qu'il y aura des bouilles
Related:  Zone du Testet (Tarn)

Un projet de barrage dans le Tarn ralenti par des opposants - Eau & énergie AFP ImageForum José Bové s'était rendu sur le site le 28 février dernier pour soutenir les opposants Des opposants ralentissent le chantier de création d’un barrage d’une capacité de 1,5 million de m3 dans la forêt de Sivens, dans le Tarn, entré dans sa phase préparatoire. Depuis l'expulsion le 27 février par les forces de l'ordre d'un mouvement d'opposition au barrage de Sivens (Tarn), justifiée par la préfecture du Tarn pour »permettre notamment la réalisation des mesures indispensables de protection de la faune prévues avant le début des travaux, que la présence des opposants rendait impossible jusqu’à présen", la mobilisation n'est pas retombée. Concessionnaire du projet sous maîtrise d'ouvrage du conseil général du Tarn, la Compagnie d'aménagement des coteaux de Gascogne (CACG) réalise les travaux préparatoires sous la garde de gendarmes. Ils doivent normalement se terminer d’ici à la fin mars. 1,5 million de m3 d'eau Moratoire

Naturalistes en lutte Barrage de Sivens (Tarn) : un nouveau "Notre Dame des Landes" Le face à face entre opposants au barrage et gendarmes continue. Depuis lundi, une centaine de militants en désaccord avec le projet de construction de la retenue d'eau de 41 hectares qui menace la zone humide du Testet (Tarn), tentent d'empêcher les premiers travaux de déboisement. Autour de la forêt de Sivens, plusieurs barrages filtrants composés d'arbres, de pneus ou de tracteurs barrent les petites routes du secteur. De jeunes garçons et filles cagoules sur la tête et lunettes de ski ou de natation sur les yeux pour éviter les désagréments des lacrymogènes, tiennent les barricades près du camp de la Bouille. Des clous plantés dans les arbres Les militants de la ZAD (Zone à défendre) ont planté des tentes dans un champ: c'est d'ici que partent les actions qui ont abouti aux affrontements avec les forces de l'ordre et amené huit arrestations. "Un projet pour une quarantaine d'agriculteurs"

Anti-THT L'Etat français impose la construction d'un barrage dans une zone humide remarquable du Tarn (vidéo) Hambacher Forst Appel de 6 associations et syndicats à soutenir la lutte du Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du TESTET La manière dont les autorités locales ont géré voir manipulé ce projet rappelle les méthodes utilisées dans d’autres projets inutiles comme celui de l’aéroport de Notre Dame des landes : existence de projets sur le site depuis 1969, aucune concertation avec des associations de protection de l’environnent et des milieux aquatiques, avis défavorables cachés durant l’enquête publique, refus du conseil général du Tarn et de la préfecture de débattre publiquement, de suivre les avis des scientifiques du Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel (CSRPN), des experts nationaux du Conseil National de Protection de la Nature (CNPN) nommés par l’Etat, de la Commission d’enquêtes publiques, de la Fédération de Pêche et des milieux aquatiques, des services de l’Etat chargés de l’eau (ONEMA)… A Notre-Dame-des-Landes, le gouvernement s’est engagé à ce que les recours déposés contre le projet de transfert d’aéroport soient examinés par la justice avant que les travaux ne puissent commencer.

Zone A Défendre - Tritons crété-e-s contre béton armé Défendre la zone humide du Testet : « Une lutte légitime contre un projet inutile Dans le Tarn, non loin de Gaillac, une zone riche en biodiversité risque d’être inondée par un projet de barrage. Les opposants dénoncent un investissement public au service d’une poignée de producteurs de maïs, une culture très gourmande en eau. Alors que les recours juridiques sont toujours en cours d’examen, le déboisement a commencé le 1er septembre en présence d’environ 200 CRS et gendarmes. Depuis 2011, le Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet agit pour la protection de cette zone menacée de destruction par le projet de barrage de Sivens sur la rivière Tescou, dans le département du Tarn. Bétonnage et goudronnage ne sont pas les seules raisons de l’artificialisation des terres agricoles qui fait disparaître l’équivalent d’un département tous les dix. C’est exactement la finalité agricole du projet de barrage de Sivens. Le système de compensation ne sert qu’à faire passer des projets. Un recours au fond contre l’arrêté dit "Loi sur l’eau" du 3 octobre 2013

Calais Migrant Solidarity « Mme Royal, nous vous demandons un arrêt des travaux au Testet » Société Isabelle Attard, Geneviève Azam, José Bové, Pierre Larrouturou, Corinne Morel Darleux, Noël Mamère, Laurent Pinatel, François Simon, Vincent Liegey jeudi 11 septembre 2014 La ministre de l’Ecologie a les moyens d’agir pour faire arrêter les travaux dans la zone humide du Testet, afin de rétablir le dialogue et d’examiner sereinement le dossier. Des porte-paroles d’Attac, d’Europe Ecologie Les Verts, de Nouvelle Donne, du Parti de Gauche, de la Confédération paysanne s’unissent pour demander à Mme Royal d’agir. Appel à Ségolène Royal, Par ailleurs, plusieurs recours juridiques, déposés par le Collectif et ses partenaires, sont en cours d’examen : un recours au fond contre l’arrêté dit « Loi sur l’eau » du 3 octobre 2013 ; un recours au fond contre la déclaration d’utilité publique (DUP) du 2 octobre 2013 ; un recours au fond et en référé suspension contre l’arrêté de dérogation à l’interdiction de destruction d’espèces protégées du 16 octobre 2013. Signataires : Geneviève Azam (Attac)

Related: