background preloader

Un guide pour les hommes qui ne veulent pas violer : comment s’assurer qu’elle est consentante et désirante

Un guide pour les hommes qui ne veulent pas violer : comment s’assurer qu’elle est consentante et désirante
Au hasard d’une promenade sur le web, je suis tombée sur un petit guide en suédois : Så blir du säker på att tjejen vill ligga med dig (« Comment être sûr qu’une femme veut coucher avec vous ?« ) Je l’ai trouvé pas trop mal fait. Une « fan » de ma page Facebook, Emilie a traduit les phrases. Merci beaucoup Emilie ! :) Je me suis chargée de réaliser le workflow, et d’apporter quelques modifications (adaptation à la France, ajout de quelques phrases…) Vous pourrez le trouver sous la forme d’une page web. Remarque : ce graphique n’a pas vocation à être imprimé et utilisé scrupuleusement lors des relations sexuelles (incroyable n’est-ce pas ? Ce guide s’adresse à tout le monde. Je pense que ce guide n’est pas exhaustif : on peut encore se poser d’autres questions pour être bien certain que la femme qu’on a en face de soi désire ce rapport sexuel. Étymologiquement, « responsable« , ça veut dire quoi ? A l’inverse, l’agresseur est complètement déresponsabilisé : on ne lui demande rien.

http://antisexisme.net/2014/01/31/guide-du-consentement/

Related:  Violences sexuelles et culture du violAgir contre les violencesgenre/sexualité :pages ponctuelles

Condamné pour agressions envers des prostitués, mais remis en liberté Mais pendant l'acte, l'homme s'est déchaîné. «Chienne, salope», grognait-il, en lui rentrant son pénis profondément dans la gorge, au point que Julie ne pouvait plus respirer. Ce fameux soir du 13 novembre 2002, Julie a cru que sa dernière heure était venue.

Comment lutter contre le viol [descriptions explicites de scènes de viol] On demande souvent aux féministes comment diminuer le nombre de viols, quelles mesures elles préconisent (sachant que la méthode la plus rapide est l'extinction du genre masculin mais vous allez pinailler). Si tout le monde s'accorde à être contre le viol, ce même monde devient d'un coup beaucoup moins prolixe quand il s'agit de définir le viol. Pour la majorité d'entre nous, un viol est commis par un type très moche sur une jolie fille qui garait sa voiture dans un parking. Là on est tous d'accord que c'est un viol et qu'il faut le punir. Avant donc de penser à diminuer le nombre de viols peut-être convient-il de comprendre ce qu'est un viol. - un mec couche avec une fille.

Tout ce que vous pensiez savoir sur le clitoris est probablement faux L’artiste new-yorkaise Sophia Wallace veut clittéralement vous éduquer – vous, et tous ceux que vous connaissez. « Il est affligeant et choquant de penser que scientifiquement, le clitoris n’a été découvert qu’en 1998, a-t-elle déclaré au Huffington Post, dans son studio de Brooklyn, la semaine dernière. Mais en réalité, quand on voit l’ignorance qui règne au sujet du corps de la femme, on aurait tout aussi bien pu ne jamais le découvrir du tout. » Le clitoris, décrit comme la seule partie du corps humain uniquement dédiée au plaisir, n'est pas qu'un simple petit « bouton » caché entre les cuisses des femmes, mais un organe principalement interne dont les gens ne savent pas grand-chose, nous explique Sophia Wallace.

Poire le violeur : quand « séduire » devient « faire céder » Céder n’est pas consentir.Nicole Claude-Mathieu Apprendre à séduire, quelle brillante idée. Vous vous souvenez? J’avais parlé de Poire, le nice guy, le pauvre mec qui n’avait pas confiance en lui, qui voulait séduire mais qui ne savait pas faire, qui se plantait lamentablement, et qui accumulait la frustration et la rancœur jusqu’à haïr l’objet de son désir. Ha les femmes, toutes des salopes.

Cadre légal - Trousse média sur les agressions sexuelles Après avoir aboli en 1983 les infractions de viol, de tentative de viol et d'attentat à la pudeur, le Code criminel canadien intègre maintenant les agressions sexuelles au chapitre des infractions contre la personne et la réputation, parmi les dispositions sanctionnant les voies de fait. Le Code criminel canadien, de compétence fédérale, sanctionne, entre autres, différentes infractions à caractère sexuel qui peuvent être commises sur des adultes ou des enfants1. Des modifications importantes ont été apportées en 1983 et 1988 en matière d'infractions à caractère sexuel. Depuis, divers amendements en la matière ont été introduits de façon ponctuelle.

Où sont les femmes qui vont élever la voix pour toutes celles qui se font violer, frapper et attaquer parce qu'elles sont des femmes? J'en ai assez. J'en ai assez d'entendre parler de femmes au Royaume-Uni qui sont attaquées et maltraitées seulement parce qu'elles sont des femmes. Je n'en peux plus d'entendre qu'en 2014, non seulement les violences conjugales sont toujours un problème pour beaucoup de femmes, mais qu'elles sont en hausse. J'en ai marre qu'on me dise qu'une femme britannique sur cinq connaîtra dans sa vie l'horrible expérience de la violence sexuelle, ou que chaque année, environ 85 000 femmes sont violées en Angleterre et au Pays de Galles. J'en ai assez de lire des faits divers où les femmes sont victimes d'agressions, ou de voir des photos d'elles battues et couvertes de bleues. Je suis fatiguée d'entendre parler de viols collectifs, ou de mutilations génitales, ou de violence sexuelle, sans qu'on attache de l'importance à ce qui pourrait être fait pour faire face à tout cela.

Pick up artists, séduction à la française et consentement des femmes Se développe ces dernières années un business de la drague et de la séduction, que de nombreuses féministes ont dénoncé, tant il colporte des incitations au viol et à l'agression sexuelle. Bien évidemment, les différents sites de "pick up artists" n'ont pas tardé à se désolidariser de celui qui était le plus visé, expliquant qu'ils n'étaient pas du tout comme cela et qu'eux respectaient les femmes. S'il faut évidemment dénoncer ces sites, qui enseignent aux adolescents des véritables méthodes de manipulations, voire incitent à l'agression sexuelle, il me semble important de constater qu'ils ne contentent de reproduire, d'une façon même pas caricaturale, ce qui existe déjà dans nos sociétés et qui est vendu comme modèle de "séduction à la française".

Découvrez les principales mesures du plan de lutte contre les violences faites aux femmes Le Ministère des Droits des Femmes Accueil » À la une » Découvrez les principales mesures du plan de lutte contre les violences faites aux femmes Découvrez les principales mesures du plan de lutte contre les violences faites aux femmes L'âge de la sexualisation de la femme et de la fille Une question épineuse et ambiguë Il y a peu, j’ai mené une micro enquête sur le réseau social Twitter. J’ai demandé aux femmes de répondre à la question suivante : « Les filles, vous vous souvenez à quel âge vous avez été draguée/klaxonnée pour la première fois par un homme adulte ? ».

Viol: C’est toujours la faute des victimes Marte Dalelv, crédits: Page Facebook « Release Martha Deborah Dalelv » Peut-on porter plainte pour viol et être emprisonnée pour « comportement indécent « (une relation sexuelle hors mariage), parjure et consommation d’alcool » ? Si la question aurait paru absurde il y a quelques jours, les faits nous ont prouvé le contraire. C’est l »histoire douloureuse d’une Norvégienne de 24 ans, Marte Dalelv. Aujourd’hui « graciée » et autorisée à rester dans l’émirat ou revenir dans son pays, la jeune femme a fait l’expérience d’une injustice, qui a mobilisé le monde entier.

Pourquoi une plateforme de témoignage sur les violences A partir du 1er février 2014, France Télévisions se mobilise pour lutter contre les violences conjugales. Tout comme le combat mené en 2012 contre le viol, cette mobilisation exceptionnelle répond à un véritable enjeu de société. En France 1 femme sur 10 est victime de violences conjugales. En 2012, elles sont 148 à avoir succombé des coups de leur compagnon.

Le problème de cette vidéo de harcèlement de rue, c'est que les Blancs ont été coupés au montage La vidéo de cette jeune femme alpaguée par une centaine d’hommes en dix heures de marche a été vue par plus de 10 millions de personnes, mais son montage pose problème. L’organisation Hollaback!, qui lutte contre le harcèlement de rue, s’est associée à l’agence Rob Bliss Creative pour dénoncer le harcèlement de rue dont sont victimes les femmes. Dans le montage mis en ligne, qui a d’ores et déjà dépassé les 14 millions de vues, on voit plusieurs hommes s’adresser à la jeune femme, voire la suivre pendant plusieurs minutes. Si la vidéo est très révélatrice de ce que doit subir une femme quand elle se promène dans l'espace public, en l'occurrence à New York, Hanna Rosin, auteure de The End of men y voit un problème, qu'elle explique sur Slate.com: les hommes montrés dans la vidéo sont principalement noirs ou latinos.

Related: