background preloader

J’en ai ras le bol qu’on doive s’excuser à cause de la «théorie du genre»

J’en ai ras le bol qu’on doive s’excuser à cause de la «théorie du genre»
D’habitude, je suis partisane de l’idée selon laquelle pour se faire comprendre, il faut expliquer calmement et ne pas monter les gens les uns contre les autres. Mais là, basta. Aujourd’hui, ça me saoûle. Ça me saoûle de devoir prendre des gants avec des abrutis pour ne pas les choquer dès qu’on émet une idée sortie d’ailleurs que du Moyen-Age. (Je m’excuse auprès du Moyen-Age, je sais que tu ne mérites pas l’image qu’on a de toi.) Là, j’en ai ras le bol. Je n’ai pas envie de prétendre que la notion de genre n’a pas été une révolution intellectuelle et qu’il ne faut surtout pas en tenir compte dans l’éducation de nos enfants sous prétexte qu’on doit rassurer les gens qui ont peur. Oui, les présentations dans les manuels scolaires qui disent que l’identité sexuelle ne se construit pas seulement sur le sexe biologique mais aussi selon un contexte socio-culturel, ce sont bien un apport intellectuel des gender studies. Ces gens ont peur et ils ont raison. C’est quoi le problème dans le fond?

http://www.slate.fr/story/82929/colere-gender

Related:  Théorie du genreDjendeure

Contre la dictature du rose Est-ce vraiment la couleur de prédilection des petites filles ? Ou, comme le soupçonne la spécialiste de l’enfance Peggy Orenstein, un goût induit par les pros du marketing ? Je vais vous avouer un secret : j’ai passé près de vingt ans de ma carrière de journaliste à écrire sur les filles, à réfléchir aux filles et à la façon de les élever. Et, pourtant, quand j’ai été enceinte, l’idée d’avoir une fille m’a terrifiée. J’étais censée être une experte de la question. Et si, malgré tout, je n’étais pas à la hauteur ? La théorie du genre (djendeure). Mais pour avoir la réponse à cette question, il faudrait pouvoir disséquer un militant de La Manif Pour Tous, et vous savez que je suis résolument opposée à la vivisection. D’ailleurs il manque encore quelques signatures pour l’Initiative Citoyenne Européenne contre la vivisection, dépêchez-vous d’aller la signer avant le 1er novembre, ou vous aurez la mort de millions de chiots et chatons sur la conscience: Articles à lire sur la théorie du genre, le sexisme…

Viol de Lola à Perpignan : elle avait tout inventé - 18/07/2014 Lola, une jeune femme de 26 ans qui affirmait avoir été la victime d'un viol en plein jour, le 25 juin à Perpignan, a avoué hier à son avocat avoir tout inventé. Le viol de Lola n'a jamais eu lieu le 25 juin dernier près du boulevard Kennedy à Perpignan. Deux hommes ne l'ont pas violenté sous la menace d'un couteau et en filmant la scène avec un téléphone portable.

Déclaration des droits des filles (et des garçons) Dans le billet du 1er février sur la « théorie du genre », j’ai essayé d’expliquer simplement la notion de genre, mais visiblement il en fallait bien peu pour exciter les esprits conservateurs puisque j’ai reçu une quantité de mots doux sans précédent. On m’a dit, dans le désordre, que je faisais « la promotion de la pédophilie », que j’étais une « sale gouine mal baisée », une « salope de bourgeoise », un « tyran en talons qui oeuvre pour la disparition des hommes », et on m’a rappelé trois fois que ma place était dans la cuisine. Mais comme je ne suis pas du genre rancunier, c’est avec une pensée émue pour toutes ces missives teintés de bienveillance que j’écris ces lignes. Oui, j’ai envie de faire plaisir à tout le monde aujourd’hui, c’est fini les conneries, le genre, l’égalité, tout ça.

D’une « théorie du genre » qu’ils font semblant de mal comprendre… Le Figaro s'en frotte les mains, que dis-je, s'en lèche les babines, ce matin : les agité-es de la Manif Pour Tous reviennent en "saison 2" avec un "nouveau cheval de bataille" et ça promet : à la rentrée, ils entreront officiellement en guerre, milices de parents outrés et "comités de vigilance" en ordre de marche contre ce qu'ils appellent la "diffusion subreptice" de la "théorie du genre" dans les crèches et les écoles. Non, non, ce n'est pas une "diffusion subreptice", c'est un projet assumé de société Pourquoi "subreptice", d'abord? La volonté politique est claire, et on ne va pas s'en plaindre. "Tu sais ce que ce sera?"

Décès d'une pro-euthanasie: Ouest-France refuse de publier tel quel l'avis d'obsèques La rubrique obsèques n'est "pas une page dans laquelle on ouvre des débats, on règle des comptes". C'est ainsi que Ouest-France a motivé son refus de publier tel quel l'avis de décès d'une militante pro-euthanasie. Le texte reçu par le quotidien régional faisait en effet part du décès de Nicole Boucheton, "vice-présidente de l'ADMD (Association pour le droit de mourir dans la dignité), à l'âge de 64 ans, contrainte de s'exiler en Suisse, pays humaniste, pour y mourir selon sa volonté le 7 août 2014".

L'écologie est-elle soluble dans la gauche? « La gauche a vampirisé l’écologie et ce sont les écologistes qui ont construit la théorie de leur propre servitude » : à la veille des journées d'été d'EELV, qui se tiennent à Bordeaux du 21 au 23 août, les écologistes Gilles Lacan, Franck Laval et Hélène Pelosse estiment que, pour retrouver leur crédibilité, les écologistes doivent « se recentrer sur leurs fondamentaux : un mode de production, de distribution et de consommation compatible avec la sauvegarde de la planète ». Les Verts sont actuellement divisés entre deux tendances, dotées l’une et l’autre de stratégies sans issue. La première, loyaliste à l’égard du PS, rassemblée autour des groupes parlementaires de l’Assemblée et du Sénat, consacre l’essentiel de ses efforts à revenir au gouvernement et, dans cet espoir, à tenter de lui sauver la mise, en cautionnant l’une des politiques écologiques les plus médiocres que la France ait connues depuis longtemps.

Sexisme: le cerveau n'a pas de genre - Santé Les cerveaux féminin et masculin sont-ils différents? Non. Si vous regardez un cerveau, les sillons du cortex, ses circonvolutions sont uniques, vous n'avez aucun moyen de dire s'il s'agit d'un cerveau féminin ou masculin. La fabrication du cerveau est profondément marquée par l'histoire vécue propre à chaque individu. Deux femmes peuvent avoir des cerveaux bien plus différents qu'un homme et une femme.

Qu’est-ce que le genre ? Le genre est un concept qui fait l’objet de théorisations variées dans un champ de recherches pluriel, qu’on désigne le plus souvent comme les « études de genre » (traduction de l’anglais gender studies). On peut définir les études de genre, de façon très large, comme « l’ensemble des recherches qui prennent pour objet les femmes et les hommes, le féminin et le masculin ». Les auteur·e·s de l’Introduction aux études de genre (de Boeck) mettent en évidence quatre dimensions fondamentales du concept, que l’on peut reprendre ici pour clarifier le propos.

Najat Vallaud-Belkacem, une "khmer rose" à l’école ? Se battre pour les droits des femmes, pour l’égalité entre les sexes n’a certes jamais été une promenade de santé. En leur temps, Yvette Roudy, première ministre des droits de la femme, ou Simone Veil, ont payé pour le savoir, raillées, insultées, menacées. Mais Najat Vallaud-Belkacem n’avait sans doute jamais imaginé, même dans ces cauchemars, être un jour taxée de "khmer rose" par le "Figaro magazine" et propulsée au hit parade des personnalités les plus détestées et brocardées par toute une frange de la droite et de l’extrême droite française, qui, depuis l'annonce de sa nomination comme ministre de l'Education, en on refait leur cible numéro un. Explications.

« GENDER », SUICIDE ! « Observatoire du laxisme à l'école S’il ne s’agissait que d’une histoire de désir , le « mariage pour tous » ne serait pas grave. Bien malin celui qui pourrait normaliser les fantasmes. En l’occurrence, chacun ou chacune, pour le plaisir, y met du sien ! Non. L'allocation universelle européenne, une idée pas si saugrenue L'initiative européenne pour le revenu de base n'a pas rassemblé assez de signataires pour être évaluée devant le Parlement Européen. Cette idée qui date de Thomas Paine au XVIIIème siècle refait régulièrement surface. Il s'agit de distribuer à tous les citoyens une allocation d'un certain montant sans condition aucune, mis à part peut être une limite d'âge.

Le catalogue de Noël qui déchaîne les passions Les magasins U créent la polémique avec leur nouveau catalogue de jouets. Terminé, les petits garçons qui jouent au bricolage et les petites filles qui préfèrent la poupée, le groupe français dépasse les genres et propose un catalogue dans lequel la dînette n'est pas associée au sexe féminin, ni les voitures au sexe masculin. Sans surprise, ça ne plaît pas à tout le monde, et en particulier à ceux qui ont récemment affirmé que le mariage pour tous était le signe d'une décadence de la civilisation. A Puteaux, les cartables sont roses pour les filles et bleus pour les garçons A Puteaux, le rose c'est pour les filles et le bleu pour les garçons. Samedi 30 août, la ville a offert à 4.500 de ses écoliers des cartables roses pour les filles et bleus pour les garçons. Chacun de ces cartables contenait un petit cadeau. Un manuel pour apprendre à faire des bijoux accompagnait le sac des filles et un robot à construire était glissé à l'intérieur de celui des garçons. Une photo de ces cartables a été publiée sur Instagram par @DocShadok, un internaute "médecin généraliste".

Related: